revues de presse allaitementVoici l’actualité que j’ai repérée pour vous depuis un mois :

– Des vidéos :

  • une jolie tétée de triplés…chez les cerfs.
  • Une petite fille qui voudrait bien se téter elle-même.
  • Je réponds en vidéo à des questions sur l’allaitement.
  • Ce papa défend avec humour les femmes qui allaitent en public.
  • Une bonne vidéo sur la prise du sein.

– Des témoignages :

  • Un joli témoignage d’une mère sur ses allaitements, plus ou moins sereins.
  • Un père qui s’implique pour faciliter la vie de sa femme qui allaite.
  • La tristesse, la dépression après le sevrage, un article très important à lire !

Allaitement et travail :

  • Un article pas si mal sur l’allaitement à la reprise du travail.
  • Députée Brésilienne en plein débat !

députée brésilienne

  • Allaitement et travail en Irlande.

– Des articles :

  • Secouer ou ne pas secouer du lait maternel ?
  • Allaitement prolongé : combien de temps allaiter son bébé ? (Lire également mon commentaire sous l’article).
  • L’univers olfactif du lait maternel.
  • L’allaitement et la Chiropratique.
  • Lorsque le stress vient avec le lait maternel.
  • Une bonne infographie sur la capacité de stockage ! Si vous descendez sur la page, vous allez trouver la version en français.

– Des études :

  • Une idée prometteuse pour soigner les mamelons douloureux.
  • Moins de déprimés parmi ceux qui ont été allaités !
  • Les chirurgies pour mamelons ombiliqués sont efficaces mais consistent à sectionner les canaux lactifères, ce qui rend l’allaitement très compliqué voir impossible dans certains cas.
    Voici une nouvelle technique opératoire qui permet de ne pas toucher aux canaux lactifères. A suivre…
  • Avantages neuro-développementaux à long terme de l’ allaitement maternel.
  • Le lait maternel transmet les goûts alimentaires de la mère à l’enfant.

Rappel : vous pouvez traduire toutes les publications en anglais grâce à Google et donc les lire à peu près correctement en français !

Bonne lecture ! Et surtout, n’hésitez pas à nous faire partager vos découvertes…

..

Articles en rapport : 

Voir l’onglet Revues de presse.

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !


read more

arrêter le tire-laitCette question m’a été posée par une lectrice du blog : comment arrêter de tirer son lait au travail et être sûre que la lactation restera suffisante pour son bébé ?

Cette question se pose différemment selon votre situation :

  • Le rythme de tétées de votre bébé : en effet, plus votre bébé tète souvent en votre présence, moins vous risquez de voir votre lactation baisser. Si au contraire, vous avez un bébé qui ne tète que 2 fois par jour, vous avez plus de risque que votre lactation baisse.
    Vous pouvez, a priori, penser que si votre bébé tète au moins 3 fois par 24h les jours où vous travaillez et à la demande les jours où vous ne travaillez pas, votre lactation devrait se maintenir même si vous ne tirez plus votre lait au travail.
  • L’âge de votre bébé : plus votre bébé est jeune, plus votre lactation est fragile. Au contraire, plus votre enfant est grand, mieux votre lactation est installée et moins vous risquez une baisse de lactation.
    Si votre bébé a plus de 8-9 mois, peut importe son rythme de tétée, votre lactation devrait se poursuivre sans problème.
  • La façon de téter de votre bébé : si votre bébé tète très bien et efficacement, il stimule très bien votre lactation, alors que si votre bébé a du mal à téter efficacement, votre lactation est beaucoup plus fragile. Si vous avez un doute sur l’efficacité de votre bébé au sein, prenez rendez-vous avec une consultante en lactation certifiée IBCLC pour faire le point et ne pas risquer un arrêt prématuré de votre allaitement.

Que faire si vous souhaitez arrêter de tirer votre lait au travail ?

  • Soit vous êtes dans une situation dans laquelle votre lactation risque peu de diminuer et dans ce cas, vous pouvez essayer d’arrêter les tirages et voir ce que ça donne, sans inquiétude particulière. Au pire, si vous avez l’impression que votre lactation diminue un peu, vous pourrez toujours relancer votre lactation.
  • Soit vous êtes dans une situation à risque et vous avez le choix entre prendre le risque d’une vraie baisse de lactation ou bien poursuivre les tirages de lait au travail (je sais, je vous aide beaucoup là…mais je n’ai pas de solution miracle).

Si vous décidez d’arrêter de tirer votre lait au travail, je vous suggère de le faire progressivement, pour éviter les engorgements.
Vous pouvez commencer par enlever un tirage si vous en faites deux habituellement. Puis vous pouvez tirer deux fois moins longtemps pour le dernier tirage, avant de le supprimer.

Et vous, comment cela s’est-il passé lorsque vous avez arrêté de tirer votre lait au travail ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

refus du biberonJ’allaite ma fille depuis sa naissance mi-novembre 2015.

Dans la perspective de ma reprise du travail et de quelques moments de liberté nous avons voulu introduire le biberon de lait maternel lorsque Clémentine avait deux mois et demi.
Clémentine ne refusait pas le biberon, elle acceptait avec sourire la tétine dans sa bouche mais ne tétait pas du tout et donc ne buvait pas du tout.
Vous nous aviez conseillé de lui présenter régulièrement le biberon pour qu’elle s’habitue petit à petit et chope le coup de main (ou de langue !!). Ce que nous avons fait régulièrement sans succès : parfois c’était le papa qui tentait parfois moi. On a comme beaucoup de parents investi dans de nombreux modèles de tétines.
Nous sommes allés au ski début février et j’allais skier le matin en laissant Clémentine à son papa avec le biberon et toujours rien pas un ml de bu malgré mon absence de 3 – 4 heures !
On a fini par lâcher l’affaire jusqu’à ma reprise du travail fin février.

1er jour de travail : la petite n’a pas mangé de la journée soit pendant environ 9 heures. Elle prenait la tétine du biberon dans sa bouche mais ne tétait toujours pas. Même résultat avec moi quand je suis rentrée du travail donc je lui ai donné le sein au bout de plusieurs tentatives sans succès. Le soir et le lendemain matin j’ai bien répété à ma fille plusieurs fois que j’allais travailler, que je serais contente et son papa aussi qu’elle prenne le biberon, que c’était important, que son papa était content de s’occuper d’elle, que je l’aimais toujours même si j’allais au travail et que je continuerais à lui donner le sein, que je serais fière d’elle, que c’était important de manger etc…. bref une bonne dose d’explications (même si son père pense que si je lui parlais de la fusion nucléaire ce serait pareil !!).

2ème jour de travail : Victoire ! Son papa lui a donné une première fois 20 ml en 30 min en lui introduisant la tétine dans la bouche tout en la distrayant avec un jouet, puis plus tard dans la journée, 20 ml d’une traite et puis encore 40 ml en 2 secondes. Bizarrement elle n’a pas eu de problème pour trouver la technique du « tétage » du biberon. (pour Clementine, la victoire a eu lieu avec un MAM débit 2).

Depuis ce jour, Clémentine n’a pas de problème pour prendre au biberon. Elle les boit à toute allure, surement trop vite mais déjà au sein elle mange vite. Son père tente de faire des pauses dans la prise du biberon mais Clémentine n’est pas toujours d’accord !!

D’après moi : la petite n’avait pas compris l’intérêt du biberon qu’on lui présentait et ce même quand je partais 4 heures. Il a fallu une vraie journée de travail et les explications de sa maman pour qu’elle comprenne l’utilité du biberon et l’intérêt de s’y mettre. Si avec le papa, on se demandait comment on allait faire à ma reprise du boulot alors qu’elle ne prenait toujours pas le biberon, on n’a jamais douté que notre fille y arriverait, on n’a jamais laissé le stress nous envahir et on a toujours encouragé Clémentine lors de nos nombreux essais même quand elle n’y arrivait pas afin qu’elle ne prenne pas le biberon en grippe.

Sinon je tire mon lait au bureau. Je le fais discrètement à mon bureau ou en salle de repos et même devant mes collègues (je suis dans une petite boîte de 4 personnes et mes collègues essentiellement masculins sont sympas et on peut tout à fait tirer son lait discrètement du moins de visu car il y a par contre toujours le petit bruit du tire-lait électrique). C’est vrai qu’on est parfois découragé quand la récolte n’est pas bonne mais il y a toujours un moment dans la journée où j’arrive à avoir une bonne récolte pour ramener au moins 300 ml à la maison. Après, cela ne fait qu’une semaine que j’ai repris le travail : on verra si je tiens sur la durée car j’espère pouvoir continuer au moins jusqu’à ses 6 mois. Et c’est vrai que je suis contente de pouvoir continuer à l’allaiter et à lui donner mon lait alors qu’elle commence la collectivité à la crèche.

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

 

  • LuxembourgDans quel pays travaillez vous ? Connaissez vous la législation locale en matière de congés maternité, congés allaitement, pauses d’allaitement ?

Je suis grecque et je travaille au Luxembourg. Maintenant je connais plus au moins la législation mais pas avant….

  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

Pourquoi arrêter l’allaitement à 6 mois ? Mon bébé m’a montré qu’il aime bien téter alors pourquoi arrêter ? Je n’ai jamais utilisé une tétine non plus. Pendant les premiers mois, j’ai été vraiment informée par des groupes d’allaitement grecques sur facebook. J’ai lu que le sein offre plus que du lait, confort, chaleur, sécurité. Alors pourquoi arrêter ? De plus je suis vraiment heureuse quant j’allaite. Et comme je suis au boulot, plus les trajets vers le boulot, etc pour plus que 9 heures par jour, allaiter mon bébé nous offre un avantage, des petits moments sacrés… pour ces 9 heures perdues…

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

J’ai acheté un bon tire-lait et quand mon bébé a eu 4 mois, j’ai commencé à conserver mon lait. Maintenant ça fait presque 18 mois, j’ai arrêté avec le tire-lait depuis 11 mois.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Hummm. Le premier jour de reprise du travail, j’ai eu des seins dur et gonflés. Notre pédiatre ne voulait pas nous donner un certificat pour mon employeur, donnant droit à travailler 6 heures au lieu de 8 heures (je rentre chez nous pour allaiter entre midi et 2h) !!!!! Mon service bien-sûr, offre des possibilités de temps partiel mais avec une réduction de rémunération. Avec le certificat je pourrais être payée pour 8 heures et le pédiatre ne voulait pas me le faire !!! Je ne suis pas, riche sinon je resterais tous le temps chez moi ! Je dois aller au bureau et gagner ma vie ! En plus je n’ai aucun type d’aide car tous mes proches habitent loin !! C’ est vraiment difficile quand on est seulement 2 adultes qui doivent gagner leur vie…

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Humm, presque toutes les tétées. J’aime bien. J’adore !! Je vais garder ce sentiment pour tout ma vie je crois…

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Oui bien sûr. Je suis passionnée maintenant. J’achète des livres avec des images d’allaitement. Je prend des articles sur l’allaitement sur Pinterest et je cherche des amies allaitantes pour boire un café ( mais je n’ai pas réussi !! Pff).

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

revues de presse allaitementVoici l’actualité que j’ai repérée pour vous depuis un mois :

– Des études :

  • Allaiter six mois est bon pour le comportement.
  • L’influence de l’allaitement maternel dans les premiers mois de vie sur la pression artérielle des enfants d’âge préscolaire.
  • Le peau à peau à la naissance et en suites de naissance augmente l’incidence de l’allaitement exclusif.

– Des vidéos :

– Des articles :

  • « Cher monsieur qui traite de « pute » cette femme qui allaite en public« .
  • Un très bon article pour les mamans qui tirent leur lait.
  • Oui l’allaitement des bébés prématurés est possible bien plus tôt que ce que l’on pense en général.
  • Des articles d’une maman qui a repris le travail en allaitant : 123
  • La vieille dame, la bienveillance et l’allaitement.
  • Un très bel article qui montre à quel point quand un enfant s’arrête brutalement de téter, cela peut être douloureux pour la maman.
  • « Demain… je le laisse…»
  • Oui, avoir trop de lait peut être réellement handicapant !
  • L’allaitement chez les baleines.

– L’arrêt de la commercialisation du Galactogyl.

– 39 superbes photos de mères allaitant leur bébé.

– Tirer son lait au travail : des pilotes américaines portent plainte contre leur compagnie aérienne.

Rappel : vous pouvez traduire toutes les publications en anglais grâce à Google et donc les lire à peu près correctement en français !

Bonne lecture ! Et surtout, n’hésitez pas à nous faire partager vos découvertes…

..

Articles en rapport : 

Voir l’onglet Revues de presse.

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

tirer son lait en musiqueVous souhaitez tirer plus de lait, vous pouvez écouter de la musique !

En effet, écouter de la musique 15 minutes avant de tirer puis continuer en tirant son lait rend les tirages de lait plus efficaces. En fait, c’est le fait que la musique fasse diminuer le stress, qui rend les tirages plus faciles.

Mais les études ne disent pas quelle musique est la plus efficace… Alors je vous propose d’essayer différentes sortes de musiques et de partager ici ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Et vous, avez-vous déjà essayé ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more
  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

Marie-CécileJe n’ai jamais imaginé allaiter, cela me semblait impudique et douloureux. Puis, enceinte je me suis renseignée (la bible du lait du Dr Marie Thirion), et là, c’est apparu comme une évidence : mon petit bébé allait avoir besoin d’un lait adapté à un humain et non à un petit bovin !
Et Lucie, à peine sur mon ventre, la première tétée a scellé entre nous un lien d’une puissance qui m’a retournée. Je me suis transformée en louve, heureuse d’allaiter, mettant à la poubelle fièrement le petit biberon de lait « chimique » que cette si « attentionnée » puéricultrice m’avait mis dans le sac de la mater.
Il y a eu du lait qui déborde, des seins vides, des hauts ,des bas mais globalement avec ma bonne tetouilleuse de fille on a surmonté les petites difficultés.
Quelle fierté de voir ses petits bourrelets dus au bon lait de Maman !
A 15 jours de la reprise, ajouter à la détresse de la séparation, le sevrage , c’était impossible pour moi. J’ai donc décidé de prolonger ce lien, cet amour liquide entre nous. Au moment de la reprise je l’avais laissé une heure chez la nounou où elle avait accepté un biberon du lait que j’avais tiré. J’avais un peu de réserve au congélateur (le trop plein). Malgré les difficultés que laissait entrevoir ma bible du lait j’y suis allée motivée. J’étais chirurgien viscéral en fin de formation (chef de clinique).

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

J’ai repris au trois mois de ma fille. Je donnais le sein aussi souvent que possible quand nous étions ensemble ( la nuit aussi) pour stimuler au maximum.
La journée commençait tôt, je tirais mon lait vers 8h30 après une heure et demi de travail, puis aussi souvent qu’elle tétait et que je pouvais me le permettre. Heureusement j’avais un bureau que je partageais avec une collègue proche et on s’arrangeait. Et j’avais récupéré un petit frigo. Je tirais mon lait pour le lendemain en frais pour la nounou et je le congelais les week ends où je ne travaillais pas.
Pour les gardes de nuit je congelais le lait dans le congélateur du service. Je le transportais dans un petite glacière avec des blocs de glace. Je tirais environ un litre par 24 h, plus ou moins en fonction de ma fatigue et/ou moral. La nounou étais formidable et a toujours bien accepté de donner mon lait. Je lui avais imprimé les règles de conservation du lait maternel du site de la LLL pour éviter qu’il y ait trop de gâchis.
J’avais loué à la pharmacie un tire lait électrique que j’avais bidouillé en double pompage avec une tubulure en y. Comme j’ai allaité longtemps (22 mois) et que la sécurité sociale ne rembourse que partiellement et pas plus d’un an, je pense que j’ai payé trois fois le prix de ce gros tire-lait lourd et pas pratique.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Les quolibets de mes collègues hommes. Les petites phrases assassines du genre « tu n’y arriveras jamais, tu vas être trop fatiguée » qui m’ont rendues encore plus déterminée. Les regards réprobateurs quand je partais 5 min avant la fin du staff pour tirer mon lait, sachant que les pauses cigarettes de mes collègues fumeurs, elles, n’étaient pas soumises à caution !

Les difficultés de quantité avec des baisses de régime et l’angoisse de ne pas avoir assez pour mon bébé. Tout y est passé : galactogyl, tisane d’allaitement , fenurec, levure de bière, dompéridone.

Les interventions longues (7/8h sans tirer mon lait) avec un engorgement physiologique mais très douloureux.

Le jour où j’ai oublié mon tire-lait et je dis « le » car, vu la douleur, c’est arrivé qu’une seule fois.

Les lymphangites dues à une malposition du tire-lait pendant que je tapais à l’ordinateur.

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Le fierté de l’avoir allaitée quasiment 8 mois sans autre lait que le mien (elle a longtemps refusé les purées).

Tous ses petits bourrelets : « c’est moi qui l’ai fait ».

Et d’avoir tenu jusqu’à ses 22 mois malgré les « tu l’allaites encore ? pourquoi ? : elle refuse le biberon ? tu vas l’allaiter jusqu’à ses 18 ans ?»

La liberté d’allaiter partout et d’avoir tout à dispo sur soi et à bonne température ( à la plage en avion, en ballade, à un café, au resto ,dans l’église le jour de son baptême, le bain, dans mon lit)

Le soutien indéfectible de mon mari , quelques soient les circonstances, l’heure de la nuit, mon humeur ou mes doutes, il a toujours été là.

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

Que si on a envie, c’est possible.

Qu’avec un peu d’aide (un local et frigo) une nounou compréhensive on y arrive au jour le jour. Pas besoin de se donner de date butoir, laisser passer les semaines de tétouille, quand on se retourne et que l’on voit la route parcourue on est étonné. Je n’aurais jamais imaginé allaiter aussi longtemps.

Et rien que pour le plaisir de l’avoir au sein, pour le lien ça vaut le coup de se battre un peu…

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Oui définitivement oui.

Faire des réserves si on peut, pour éviter les coups de stress ou de trop peu.

Acheter un bon tire-lait double pompage pratique et léger.

Acheter une brassière de pompage pour pouvoir faire autre chose en même temps sans risquer la lymphangite.

Et prendre un peu plus de congés si c’est possible trois mois c’est trop tôt pour reprendre.

Pour info, j’ai trois filles allaitées 22 mois, 25 mois et la dernière de 19 mois encore allaitée pour le temps qu’elle voudra.

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

Page 1 sur 5512345...1020304050...Dernière »