Je tire de moins en moins de lait…

moins de laitC’est une phrase que j’entends souvent de la part de mes clientes qui tirent leur lait au travail depuis un certain temps et que je lis aussi souvent dans les commentaires sur ce blog. Vous tirez bien votre lait et au bout d’un certain nombre de semaines, vous tirez de moins en moins de lait au travail. Et pourtant, c’est un phénomène que je ne lis jamais dans la littérature sur l’allaitement.

Je me suis donc posé des questions et je vous livre ici mes pistes de réflexion.

Quand un bébé est allaité à la demande directement au sein et tète correctement, la lactation ne baisse pas au fil du temps et s’adapte sans cesse à la demande du bébé. Et l’on sait qu’un allaitement à la demande dure plusieurs années sans aucun problème de lactation.
Pourquoi donc, n’est-ce pas la même chose avec un tire-lait ?

Quelques idées :

  • Le tirage au tire-lait est moins efficace qu’un bébé au sein : le corps réponds donc à une stimulation moins importante en produisant moins de lait.
    Pour les femmes qui utilisent la méthode de Jane Morton, constatez-vous une baisse progressive des quantités de lait tirées ?
  • Le tire-lait choisi n’est pas efficace : c’est le cas par exemple avec un KitetMatic. Meilleur est le tire-lait, meilleure est la stimulation. Pensez, en particulier à prendre des téterelles à votre taille !
  • A la reprise du travail, on est motivée et prête à tout faire pour obtenir les quantités nécessaires à son bébé (temps de tirage, méthode utilisée, nombre de pauses,…) et au fil du temps, l’usure du quotidien fait que la motivation baisse et que l’on n’optimise pas toujours ses séances tire-lait. Du coup, les seins sont moins bien drainés et produisent moins petit à petit.
  • On ne garde que 2 tétées par 24 heures : rappelons quand même que votre bébé est le meilleur pour stimuler votre lactation et que plus vous gardez de tétées quand vous êtes avec lui, mieux votre lactation se maintient.
  • On est stressée au boulot, donc on bloque le réflexe d’éjection du lait et on tire moins de lait. Les seins sont donc moins drainés et petit à petit produisent moins. Pensez à tout faire pour vous détendre pour tirer votre lait.
  • Vous adorez le persil et vous en mangez un ou deux bouquets par jour… Je vous rappelle qu’à cette dose là , le persil fait baisser la lactation ! Bon, je ne pense pas que cela concerne beaucoup de monde 😉 .

Et vous, est-ce que votre lactation baisse au fil du temps ? A quoi l’attribuez-vous ?

Articles en rapport :

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 


77 Comments

  1. pascaline

    Bonne question…
    La motivation peut être.
    A mes allaitements c’est devenu compliqué dès que la diversification est bien installée vers 7mois pour la première et 10mois pour les 2autres. Peut être que je me dis inconsciemment que les tétées matin/soir et à volonté Mercredi/samedi/dimanche ça suffit… Du coup baisse très significative d’un coup et non de manière progressive… Ça m’intrigue encore…

  2. Florence

    Je dis oui à tout, sauf au persil
    Grosse baisse de lactation au bout de 3 semaines de reprise…
    Stress au boulot : vouloir faire vite provoque l’inverse !
    Tire-lait moins adapté (je suis passée du Lactaline au S3)
    Peu de tétées conservées : retrouvailles et soir, plus une vers 4/5h du matin
    Au final, elle est tombée malade, et a tété quasiment chaque heure de la nuit pendant une semaine… Maman-zombie, mais ça a relancé ma lactation du tonnerre !
    Du coup, auparavant je tirais le soir avant de me coucher vers 22h30, maintenant j’allaite la petite sans la réveiller… Elle prend moins à la crèche qu’au sein, donc je me dis que ça compense un peu, et ainsi il n’y a que 5h environ entre la tétée du soir et celle du petit matin.
    Et je donne au lactarium, ça m’oblige à ne pas louper de tirage !

  3. Mon allaitement est un peu particulier car bébé a toujours eu des problèmes de succion, donc après chaque tétée je tire mon lait pour maintenir la lactation.
    Il a presque 6 mois et j’ai repris le travail depuis presque 2 mois. Aucun problème pour mon tirage le midi. Tirage unique au boulot. Je tire en plus le matin après sa tétée, le soir après sa tétée, une fois avant de me coucher et une fois la nuit.
    J’ai toujours bien plus de lait que ce qu’il ne boit ! Le midi je tire 400 ml en 25 minutes. Avec un medela freestyle. Et j’utilise toujours la méthode de jane morton. Et chez moi je tire avec un medela symphony.
    Comme quoi un tire lait bien utilisé permet d’avoir une lactation au top (je congèle plus de 360 ml tous les jours).

  4. J’ai repris le boulot le jour de ses 4 mois et j’ai toujours eu beaucoup de lait (j’utilisais un medela symphony), je n’ai presque jamais touché à mes stocks congelé… (En neonat je produisais déjà 2×1/2 ce qu’ils lui donnaient)
    Au bout d’un mois et demi, tres grosse baisse de lactation, alors que je tirais 200ml sur un sein le matin je suis passée à a peine 100ml.
    J’ai fait attention à boire beaucoup d’eau, je me suis mise à la tisane d’allaitement et j’ai fait attention a bien me détendre pendant les tirages. En une grosse semaine tout est rentré dans l’ordre (la poussée de croissance des 6 mois nous a aidé je crois…)

  5. Laetitia

    Pour moi, après 6 mois que je tire mon lait (j’ai repris quand ma fille a eu 6 mois et elle a maintenant 1 an) au travail 2 fois par jour (le weekend, c’est le sein de maman 5 fois par jour), c’est vrai que ça a baissé. Je me dis qu’elle boit peut etre moins qu’avant, meme quand elle est au sein et que c’est du coup normal que je tire moins avec le tire-lait? Ca m’inquiète un peu et du coup je tire encore une fois à la maison à 23h pour qu’elle ait 150ml à midi et 100ml à 16h (en plus d’une moitié de yahourt)… Je vais par contre bientot passer à un seul tirage pour me donner un peu plus de flexibilité au travail et me mettre moins la pression sur la quantité de lait…

  6. Anne-Marie

    Jai repris le travail aux 3 mois de mon fils et je tire mon lait 2 fois par jour… Baisse de lactation après 3 semaines de travail, sans doute dû au stress et le manque de motivation (parfois je ne tire qu’une fois car pas le temps…). Bref après une petite semaine de vacances et donc de repos + tisane d’allaitement et galactogil 3 fois par jour il semble que ce soit reparti… Pour combien de temps je ne sais pas! Mais je reste motivée 🙂

  7. Pareil medela symphonie, pas de probleme, une piece fermée à clef, tranquille pour tirer du lait au travail, avec un frigo, 200 ml tiré avec les 2 seins pdt 10 min, tetee au sein matin, dès mon retour du travail et au coucher, et le w end souvent sur demande. Ma fille de 3 ans est toujours allaitée.

    • Ah, pardon precision, j ai tire du lait au travail jusque ses 1 an et demi… sans baisse comme indique ci dessus et à present je ne tire plus, juste tétée matin et soir et w end selon humeur et la montée de lait se fait au moment de la tetee et pas de soucis de quantité.

  8. Florence

    Jusqu’a ses 12 mois je tirai du lait 2 fois par jour. Puis une fois jusqu’à ses 18 mois. Il tetait le matin souvent 2 fois (une tetee vers 6h puis une autre vers 7h30), en fin d’aprem a mon retour du travail puis le soir. Les tetees nocturnes ont cessées vers entre ses 2 et 3 ans. Aujourd’hui, il y 3,5 ans … Tête toujours mais je ressens une forte baisse de lactation avec les hormones de la grossesse !

    Pour le tire lait j’utilisais un tire lait manuel avent

  9. Mathilde

    Bonjour Véronique.
    Je me permets de reposter un commentaire, le 1er n’ayant semble-t-il pas fonctionné.
    Je reprends le travail lundi, ma puce aura alors 2 mois et demi.
    Nous avons introduit les biberons de lait maternel il y a environ 3 semaines, d’une part en prévision de la crèche, mais aussi à cause d’un violent RGO qui l’empêchait de téter efficacement. Nous avions donc introduit le rythme crèche progressivement : biberon dans la journée et tétées le soir, la nuit et le matin. Mais du jour au lendemain, ma puce a refusé le sein, nous sommes donc passé intégralement aux biberons de lait maternel.
    Ma question est la suivante : une lactation peut-elle perdurer sur le long terme avec seulement la stimulation du tire-lait ? Je tiens vraiment à ce que ma fille ait mon lait le plus longtemps possible.
    Merci d’avance pour votre réponse !

  10. Jai tire mon lait jusqu’au 14 mois de mon bb en ayant repris le travail à ses 5 mois. Àu fil du temps ma lactation baissait Ca me stressait de ne pas avoir tiré assez de lait, de savoir ést ce que bb a assez à manger?! Le stress de tirer, le stress du taf, la fatigue on fait que mon bb sest sevrée a 18 mois… J’aurai ete a la maison elle y serait tjs!! Donc pour moi le taf fait diminuer la lactation…

  11. Melissa

    Moi j’ai une petite question
    bébé a 6 mois et ne boit plus de lait à la crèche car elle est diversifiée. Je peux arrêter de tirer mon lait au boulot sans que la lactation ne baisse ???

    • @Melissa
      A 6 mois, la diversification doit rester du complément et le lait l’aliment essentiel jusqu’à un an.
      Donc si elle ne boit pas de lait à la crèche, elle va devoir compenser quand elle est avec vous en tétant beaucoup. Dans ce cas, votre lactation va se maintenir. Si ce n’est pas le cas, elle va baisser.

  12. Aurelie

    C est mon cas . Bon Ca n a jamais été fameux avec le tire lait de toute façon. J’en suis à 17 mois d allaitement avec reprise de travail au 6 semaines de bébé. Je pense à la motivation. Si mon allaitement me tient à cÅ“ur prendre le temps au travail est de plus en plus difficile. Mes conditions de tirages sont bonnes je suis à mon compte en libéral donc facile de s isoler au cabinet sans de compte à rendre …
    J’ai eu 3 tire lait différent cela n est donc pas dû à Ca à priori non plus .
    🙂

  13. Bonjour
    Tres bonne question effectivement
    Je pense que pour ma part il y a déjà la peur de ne pas tirer assez. Si je n’ai pas eu à reprendre le travail je me serai jamais posé la question si j’avais ou non assez de lait.
    J’en suis à 7 mois d’allaitement j’ai repris le travail lorsque mon fils avait 5 mois. J’ai la chance de pouvoir facilement tirer mon lait au travail mais l’esprit est souvent préoccupé par mes tâches à accomplir ce n’est pas facile d’oublier mon travail le temps que je tire mon lait!
    Heuresement j’ai mon fils 4 jours par semaine ou il peut téter à la demande c’est Grace à ça que mon allaitement dure.
    Merci pour ce site Il m’a était très utile !!!!

  14. De mon côté, je peux témoigner pour mes deux filles:

    La première allaitée jusqu’à 26 mois (sevrage induit par l’arrêt de la lactation lors de la grossesse suivante). J’ai tiré mon lait au travail de 5 à 17 mois, avec un medela symphony, à raison d’un tirage par jour (sein à volonté le reste du temps, week-end de 3 jours puis 2 jours).

    La deuxième toujours allaitée (27 mois). J’ai tiré mon lait de 5 à 14 mois. Même protocole de tirage. Même procédé sauf qu’elle n’a que très peu accepté mon lait à la crèche (la première prenait deux bibs puis un, les quantités ont progressivement diminué avec le temps).

    Pour les deux, j’ai constaté une très nette baisse à 6-7 mois, assortie d’une plus grande difficulté à déclencher un réflexe d’éjection. Je suis passée de 300ml à 150 environ. Diversification ou lactation sous contrôle autocrine… Peut être ?

    Nettes baisses constatées pour les deux à l’introduction des protéines animales. Puis à l’introduction des laitages (15 mois pour la première, 12 mois pour la deuxième, et ça a provoqué le retour de couche également).

    Sur la fin je tirais dans les 70ml.

    Pour les deux j’avais fait du stock qui a finalement peu servi.

    On s’adaptait à la crèche, elles mangeaient autre chose… Ou pas pour ma deuxième, qui a conservé un petit appétit jusque 18 mois environ.

    Si ça peut contribuer à expliquer…

  15. J’ai tiré mon lait à partir de la date de mon retour au travail (Théo avait 4 mois) jusqu’à ses 12 mois. Au début deux fois par jour (les premiers trois mois), puis une seule fois le matin à 5h30 (mmm… c’était un peu dur quand même !). J’ai effectivement vu la quantité de lait diminuer petit à petit. Au début j’étais fière en voyant les deux flacons du tire-lait remplis de mon lait. J’ai terminé par en remplir un seul et pas entièrement… Mais bon, mieux ça que rien ! Il faut dire que les trois heures de transport quotidien pour me rendre au travail n’ont pas dû aider… Mais mon souvenir plus flagrant de baisse de lactation remonte à un matin où, suite à une bonne dispute le soir précédent avec mon mari à propos de l’importance de l’allaitement après les six mois de Théo (si je lis ce blog, je vous laisse imaginer mes arguments au sein de la dispute), je n’ai tiré pas plus d’un quart de ce que j’étais habituée à tirer à cette époque-là . Un vrai désastre. Comme quoi… Pour vous rassurer, papa a bien entendu mes arguments et… j’allaite toujours Théo, qui a maintenant 15 mois !

  16. J’ai arrêté de tirer vers les 15 mois de mon loulou.
    Récemment j’ai tenté de tirer un peu (on avait loupé la tétée du matin, j’avais un sein très inconfortable), et j’ai pas réussi à avoir grand chose, j’ai eu l’impression de m’acharner longtemps pour avoir 50 malheureux ml. Avant je tirais facilement 120 ml minimum par sein. Je sens que le réflexe d’éjection ne vient plus aussi facilement.

  17. Caroline

    Un article qui tombe à pic ! Je suis actuellement en pleine déprime du « pas assez de lait tiré » ! J’ai repris le travail quand mon fils avait 5 mois, je tirais alors 300ml par jour le midi (tire-lait Symphony de Medela). Aujourd’hui, mon fils à 9 mois, je continue de tirer mon lait tous les midis mais je ne tire plus que 120 pauvre ml… ça me désespère. Pourtant, je pense que mes seins sont bien stimulés : bébé au sein à la demande le mercredi, samedi et dimanche, mais je sens bien que souvent il tète dans le vide.
    Je suis passée sur un tire-lait manuel Avent récemment car plus pratique (pas besoin de prise… étant donné que mon patron ne me laisse que les WC pour tirer mon lait, c’est plus commode) mais je pense que cela joue dans la baisse de la stimulation.
    Ma baisse de lactation a aussi coïncidé avec le moment où mon fils a fait ses nuits (7 mois). Une autre raison pour expliquer le baisse de production peut-être ?
    Y a t-il un moyen de relancer une lactation ? Des astuces ? Si oui, je suis preneuse ! MERCI !!!
    Trop triste que cette belle aventure touche à sa fin 🙁

    • @Caroline
      A priori je pense que vos deux explications sont bonnes. Donc reprendre un meilleur tire-lait pour voir et essayer de rajouter un tirage si possible.

  18. La lassitude peut-être ? Moins ressentie et meilleurs tirages « au long court » quand j’ai laissé tomber le tire-lait pour extraire manuellement mon lait.

  19. Je suis en plein dedans et je pense que d’y penser ça n’arrange pas. Je m’aperçois que je mets beaucoup plus de temps pour tirer. Ma fille a toujours ce qu’il faut pour la crèche, elle ne manque pas de lait, mais moi je stresse à chaque tirage de savoir si je vais tirer ou non suffisamment. Je prends des tisanes d’allaitement deux ou trois fois par jour, je prends des gélules de fenouil et de fenugrec depuis samedi. Je vais voir.
    Ma fille est à la demande le reste du temps et comme je vous ai dis sur un autre article la nuit vu qu’elle me réveille pour téter.
    Je tire la même quantité qu’au début mais oui, je trouve que ça met plus de temps. Ma fille a 7 mois, commence à goûté quelques cuillères de purée mais elle n’en raffole pas. Même à la crèche, elles me disent qu’elle préfère nettement le lait. Ça ne m’inquiète pas plus que ca, je me dis que la diversification est pour le moment une découverte et que le lait doit rester n°1. C’est plus la famille qui met la pression et qui dit que ma fille va être difficile plus tard si elle reste au sein !!!! Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre….
    Bref, je prends plus mon temps pour tirer, et j’essaie de ne pas stresser. Du moment que j’arrive à avoir mes 450/460 ml par jour c’est le principal.

  20. Ma fille a trois mois et je viens de reprendre le travail (et en même temps je viens d’avoir mon retour de couches). Dès le premier jour, j’ai tiré presque moitié moins qu’à la maison (90 ou 100 au lieu de 170 à chaque tirage en double pompage), et cela pose problème car ma fille prend environ 400 ml dans la journée et je ne peux pas tirer plus de deux fois. J’ai un petit stock de lait congelé qui me permet de faire face pour l’instant mais ça ne va pas durer, et je commence à envisager de devoir introduire des compléments, la mort dans l’âme… Peut-être que je fais un blocage du réflexe d’éjection parce que je suis au travail, mais en même temps je ne me sens pas particulièrement stressée. J’ai suivi vos conseils (visualisation, photos de ma fille, faire autre chose) sans résultat… Est-ce que le retour de couches peut provoquer une baisse de la lactation?

  21. sandie

    J’ai acheté du fenugrec sur vos conseils mais je vois sur la boîte que c’est déconseillé aux femmes allaitantes. Est ce normal ? Que doit on en penser ? Merci

    • @Sandie
      C’est une précaution du labo parce qu’ils n’ont pas étudié la question mais en fait il n’y a aucun problème pendant l’allaitement.

      • sandie

        D’accord. merci beaucoup pour la réponse rapide et tous vos conseils

      • sandie

        J’ai une autre question : peut on en prendre sur plusieurs semaines ou mois sans interruption ou conseillez vous de faire des pauses ?

  22. sandie

    Merci !

  23. malika

    Bonjour,je tire mon lait au travail depuis début janvier mon bébé a 8mois et demi et est allaitée exclusivement au lait maternel. Avec de nouvelles responsabilités moins de disponibilité, l incompréhension des collègues et management que je doive prendre ce temps précieux : voici que mon retour de couche est arrivé et oui je constate que je ai beaucoup moins de lait malgré mes efforts pour restimuler. Est ce normal durant le temps des règles ? Tant que j ai un peu de lait puis je toujours restimuler pour récupérer un bon niveau de « production »?
    Je souhaite allaiter au moins jusque 12 mois voire plus et j ai donc peur de perdre mon allaitement. Quels sont vos conseils? Merci d’avance pour le temps que vous nous accordez a toutes. Votre site est au top je M en suis bcp aidee des le moment où j ai décidé d allaiter

  24. Christels

    Bonjour,
    Depuis que je prends le fenugrec depuis 3 jours et que j augmente les tétées je vois une nette amélioration de ma lactation ( tirage de 160 et 140 aujourd hui). Je me demande si je dois continuer à plus petite dose le fenugrec à long terme après ces 5 jours intensifs ( 3 co 3x/ jour).
    Merci pour vos conseils très utiles

  25. Eliette

    Bonjour,
    Je tire mon lait depuis que ma petite a 4 mois. Rythme de croisière de 3 tirages jusqu’à ce qu’elle ait 1 an. A ce moment là j’ai donc dû arrêter de tirer au travail. J’ai continué à tirer 2 fois par jour jusqu’à mes vacances (elle avait 16 mois) mais passés 14 mois, j’ai constaté un grosse baisse que j’ai mis sur le dos de la fatigue et de la baisse de motivation (ça pèse à force, se lever à 5h30 pour ça).
    1 mois de vacances en open bar, décision de ne plus donner de mon lait chez nounou (3 tétées par 24h + laitages à la cuillère ça suffit), mais je décide quand même (par peur…) de tirer encore 1 fois par jour (à midi).
    Ma fille ne se plaint pas de manquer mais j’ai du mal à faire un biberon de 50 ml en 2 tirages, c’est à dire en 2 jours (freestyle de medela en double pompage).
    Il est peut-être temps que j’ai 100% confiance en mon allaitement ?
    (pourtant j’ai toujours eu assez confiance pour pas me stresser si ma fille se réveillait juste après mon tirage du matin, c’est toujours passé sans problème).
    Merci pour ce site qui est un grand soutien pour les mamans allaitantes ET qui travaillent, avec toutes nos diversités.

  26. J’ai repris le travail lundi dernier. Au départ, je tirais facilement 500 ml par jour. J’étais impressionnée. Mais ma fille ne buvait que 300 ml. J’ai réduit à 1 ou 2 tirages par jour. Et voila que ma petite boit 500 ml par jour depuis vendredi ! Et je n’arrive plus à suivre… Je tire laborieusement 100 ml à chaque tirage sur les 2 seins. Je fais 3 tirages, matin apres la tetee, midi et 16h. Bien souvent, elle n’a que deux tetees par jour, sur les deux seins, celle du matin et des retrouvailles a 19h (elle fait ses nuits). J’avoue que je panique un peu. J’ai essayé de tirer le soir mais je tire piteusement 50 ml. Je ne vois qu’une solution, tirer la nuit mais la, je vais craquer…

    • @Julia
      Je vous suggère d’essayer de rajouter une tétée soit le matin avant de la laisser soit le soir et de l’allaiter à la demande le WE.

      • Julia ERB

        Merci pour votre réponse. Depuis que je travaille, ma fille fait la fine bouche avec mon sein. Avant, elle ne refusait jamais une tétée. En ce moment, c’est vraiment au petit bonheur. Je trouve qu’elle boit plus le soir qu’au moment où je vous ai envoyé ce message.

  27. Julia ERB

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour votre site sur lequel je vais régulièrement. Je reviens vers vous car je suis inquiète depuis quelques jours. Je tire moins de lait, alors que j’ai gardé la même fréquence de tirage. J’ai investi dans le tire lait freestyle de Medela, changé de téterelles pour la plus petite et je bois des tisanes d’allaitement trouvé en pharmacie, contenant notamment du fenugrec. Je tire trois fois par jour en semaine et tétées à volonté le matin (1), le soir (1 à 3) et le week end. Jusqu’à présent, j’arrivais à tirer 400/450ml, mais depuis 2-3 jours, je parviens difficilement à 350ml et je n’ai pas bcp de stock au congélateur. J’ai essayé de tiré plus tôt pour rajouter un tirage mais j’ai tiré encore moins, ce qui est décourageant. Ce midi, j’ai tiré 120 ml sur les 2 seins en 15 min alors que j’obtiens habituellement près de 200 ml en 10 min. J’en ai les larmes aux yeux.

    • @Julia
      Je comprends bien votre souci. Ceci dit, plus vous stressez sur cette situation, et moins vous tirez de lait, c’est un cercle vicieux.
      je vous suggère donc de ne pas contrôler la quantité que vous tirez en cours de tirage et d’essayer de vous détendre au maximum.
      Avez-vous essayé la méthode de tirage de Jane Morton ?

  28. Anne-Laure

    Bonjour,

    de mon côté aussi je remarque pour la 2ème fois (2ème allaitement au boulot!) une forte baisse après 2 mois. Pour moi cette baisse arrive à chaque fois après des vacances où mon bébé est donc allaité directement. Les retrouvailles avec le tire-lait sont dures ! Je me demande quand même si, avec l’âge le bébé ne tête pas un peu moins : du coup en vacances, il stimule moins, la lactation baisse gentiement pour s’adapter et au retour de vacances, j’espère toujours tirer la même quantité qu’avant de partir et ce n’est pas le cas. Est-ce que c’est une explication ?
    Une autre explication à laquelle je pense c’est que mes seins ne « fonctionnent » plus avec le tire-lait, comme si ils s’habituaient (d’ailleurs au fil des semaines, j’ai augmenté progressivement la force de sucion). D’ailleurs, manuellement j’arrive toujours à avoir 20 à 30 ml de plus après que le tire-lait se soit révélé inefficace : donc j’ai bien du lait quand même. (^mais ce n’est pas très pratique du coup, j’aimais bien quand tout coulait à flots!!)
    Sinon sûrement le stress qui s’accumule…

  29. Claire

    Bonjour,

    J’ai repris le travail il y a 2 mois en mi temps puis temps complet, avec une lactation bien en place (début facile, bébé qui tète bien,…) et depuis 4 semaines, je constate clairement une baisse de lactation. Je tirais 120 ml en moins de 10 min pour un sein, et là, je l’atteins péniblement en 20 min en tirant les 2 seins.
    A vous lire, je me rends compte que le rythme joue clairement beaucoup.
    Mais je me posais une question sur le temps du tirage. Y a-t-il ds conditions favorables ?
    Je me rends compte que, ayant un petit tire-lait manuel, qui me convient très bien, j’ai une main libre et en profite pour faire diverses choses, à droite à gauche. Bref, n’étant pas branchée à une prise, j’ai du mal à m’arrêter.
    Est-ce que le niveau de détente peut avoir un réel impact sur la quantité de lait tiré ?
    J’en profite souvent pour regarder un écran (mail, recherches, etc). Mais au final, je me demande si la tension oculaire que ça produit (les yeux étant un régulateur de tonus global important), ça ne pourrait pas jouer… (sans parler de la stimulation neuronale de l’écran lui même qui maintient l’éveil…).
    Bref, ce ne sont que des hypothèses, mais votre avis m’éclairerait à ce sujet !

    Bonne journée à vous,

    • @Claire
      Je pense que c’est possible en effet. Vous pouvez essayer de vous détendre vraiment et voir si cela change quelque-chose…et revenir nous dire le résultat de vos essais 😉

  30. Anaïs.C

    Très intéressant cet article. J’ai repris le boulot quand bébé avait 9 mois en janvier… je tirais alors environ 240ml en 2 tirages et mon fils avait 2 biberons chez la nounou. Mais je constate une baisse régulière (et en plus cela fluctue en fonction de mes cycles, je produis souvent moins pendant la période entre l’ovulation et les règles), et aujourd’hui il a 14 mois et je peine à tirer 90/100mL par jour (toujours en 2 tirages).
    Je m’étais fixée d’arrêter le tirage au boulot fin juillet… on verra si ça se maintient ou si ça baisse encore. Du coup à partir de lundi, mon fils aura un biberon qui ne sera pas de mon lait dans la journée, et j’en suis triste.
    Comme Anne-Laure, il y a eu une grosse baisse après 2 semaines de vacances avec mon bébé, sans tire-lait!

  31. Bonjour

    Je me permets de reposter un commentaire, le 1er n’ayant semble-t-il pas fonctionné.

    J’ai une petite fille de 4 mois et demi que j’allaite exclusivement (au sein ou au biberon avec mon lait).
    J’ai eu une baisse de lactation quand ma fille avait 3 mois car son frein de langue (légèrement coupé à la naissance mais pas suffisamment) l’empêchait de téter efficacement. J’ai réussi à relancer ma lactation grâce au tire-lait et un ORL a coupé le frein de langue de ma fille. Mais comme elle a pris la mauvaise habitude de peu ouvrir la bouche pour téter et qu’elle s’endort vite au sein, j’ai l’impression qu’elle ne stimule pas assez pour entretenir seule ma lactation (sans l’aide d’un tire-lait). Depuis ses 3 mois, je lui donne un biberon de mon lait le soir sur les recommandations du pédiatre (car elle n’avait pas pris beaucoup de poids en un mois); et depuis ses 4 mois, j’essaye de lui donner deux à trois biberons de mon lait pour l’habituer au biberon en vue de ma reprise de travail. Je reprends le travail dans 1 semaine et compte tirer mon lait au travail 1 à 2 fois par jour pour fournir mon lait à l’assistante maternelle.

    En terme de stimulation pour maintenir la lactation, est-ce qu’il vaut mieux tirer son lait peu de fois dans la journée mais longtemps à chaque fois, ou au contraire fréquemment mais sur des durées plus courtes ? Par exemple, est-ce qu’il vaut mieux tirer 1 fois pendant 30 minutes, ou 2 fois pendant 15 minutes ? Ou est-ce équivalent ?

    Mon tire-lait portatif (Medela Freestyle) s’arrête automatiquement au bout de 30 minutes mais souvent je n’ai plus de lait qui coule au bout de 15-20 minutes (voire parfois au bout de 10 minutes). Est-ce que le fait de laisser le tire-lait en marche même s’il n’y a plus du tout de lait qui coule contribue à maintenir la lactation ? Ou est-ce que je peux arrêter le tire-lait dès qu’il n’y a plus de lait qui coule ?

    Merci par avance pour vos conseils !

  32. Bonjour,

    J’ai repris le boulot depuis le 30 aout (bébé a eu 5 mois au meme moment).
    J’ai deux créneaux pour tirer mon lait.(20min à 10h40 et 30min à 12h ou 13h) ça dépend des jours. Je travaille du lundi au jeudi. Après bébé est avec moi.
    Je tire pas beaucoup (le matin : de 80ml à 160ml – le midi : de 60ml à 100ml max) et il me semble que ma lactation baisse.

    Je prends depuis quelques jours de l’homéopathie pour booster ma lactation (ricinus communis 4CH – une prise avant chaque tétée/tirage)
    Je tourne à la tisane d’allaitement.
    J’essaie de boire au maximum.
    Que puis je faire d’autre pour stimuler d’avantage?

    Je tire avec kitett fisio.

  33. @clo j’avais aussi le kitett fisio et il est pas super efficace. Il vaut mieux prendre le medela symphony tu obtiendras surement de meilleurs resultats.

  34. Bonjour,

    tout d’abord merci pour votre site tellement riche en informations et qui m’a beaucoup aidée pour l’allaitement de mes 2 enfants!

    Ma fille a aujourd’hui 13 mois. A ma reprise du travail vers ses 4 mois j’ai tiré mon lait au travail, suffisamment pour fournir le lait nécessaire à l’assistante maternelle (je tirai facilement 100 à 150 ml par sein à chaque tirage). Depuis environ 2 mois, j’ai cessé de tirer mon lait au travail (j’en avais marre et puis ses besoins ont évolué). Je l’allaite toujours le matin et le soir, plus le mercredi et le week-end une ou deux fois par jour.

    Il arrive le matin qu’elle ne prenne qu’un seul sein, je tire alors le 2ème sein. Depuis quelque temps, je constate que j’ai beaucoup de mal à obtenir plus de 50 ml du sein que je tire, alors qu’il n’a pas été drainé depuis la veille au soir, qu’il reste gonflé et qu’il me semble donc encore en partie « plein ». Je n’ai plus de réflexe d’éjection me semble-t-il alors que je n’avais aucun problème avec les tire-lait jusque là.

    Est-ce que la faible quantité obtenue avec le TL s’explique par une baisse générale de ma lactation, ou bien est-ce que le rythme nouveau avec ma fille fait que l’éjection est devenue plus difficile de manière générale (je sens que ma fille doit téter longtemps pour que le lait sorte et je ne sens plus de réflexe d’éjection alors qu’il était très fort) et quasi nulle avec un tire lait parce que désormais le contact avec ma fille (et l’efficacité de sa succion!) est indispensable?

    Ma fille a l’air satisfaite mais du coup j’ai beaucoup de mal à avoir une idée de la quantité réelle qu’elle prend, je m’inquiète de savoir si elle atteint les 500ml quotidiens avec ces 2 tétées et les 2 bib de 120ml que lui donne l’assistante maternelle. Je ne souhaite pas « m’acharner » sur ma lactation en cherchant coûte que coûte à augmenter ma lactation ou à la faire perdurer indéfiniment car nous avons déjà fait un beau chemin ma fille et moi, mais par contre si nécessaire il faut que nous complétions son bol quotidien avec plus de biberons ou des produits laitiers.

    Pas facile d’avoir un début de certitude…

    Bonne journée

    • @Audrey
      Ce que vous décrivez laisse à penser que vous avez effectivement du mal à déclencher un réflexe d’éjection au tire-lait.
      Je ne pense pas que votre lactation soit en baisse, sinon, votre fille ne serait pas satisfaite.
      Je vous suggère donc de continuer tranquillement comme ça.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *