Le sevrage de nuit

sevrage de nuitVotre enfant a plus de 7 mois, fait toujours plusieurs tétées de nuit et vous n’en pouvez plus. Vous pourriez profiter des vacances pour lui apprendre à se rendormir sans téter et reprendre le travail un peu moins fatiguée grâce au sevrage de nuit

Avant de commencer ce sevrage, assurez-vous que ces réveils ne sont pas dus à un problème de santé (reflux gastro-Å“sophagien, allergie, douleur,…) qui nécessite bien sûr une prise en charge particulière.

On vous a peut-être déjà dit qu’à cet âge là ce n’est pas de la faim et qu’il vous fait marcher. C’est faux et archi-faux !
La nuit, tout le monde a faim à un moment ou à un autre lorsque le dernier repas est digéré. Nous avons simplement appris à nous rendormir en ayant faim lors de nos micro-réveils de changement de cycles de sommeil. Votre bébé, lui, n’a pas encore appris.

Certains bébés apprennent à le faire et peuvent faire leurs nuits à un mois alors que d’autres ne savent toujours pas le faire à un an. Pas de souci, tout est normal dans ce domaine.
Si les réveils de nuit de votre bébé ne vous dérangent pas, vous pouvez tranquillement attendre qu’il apprenne seul à se rendormir sans téter. Tous les enfants savent le faire un jour ou l’autre.

Mais si vous êtes épuisée, vous pouvez essayer d’accélérer un peu les choses…et mettre en place un sevrage de nuit.

Ce n’est pas la peine d’essayer si votre bébé a 3 mois, il ne peut pas encore comprendre et cela risque de ressembler à du dressage…
Par contre, à partir de 7 à 8 mois, voici ce que vous pouvez essayer de faire :

  • Attendre d’être sûre de vous et sans ambiguïté dans votre décision.
  • Expliquer à votre enfant, pendant la journée, que désormais la nuit on ne tète plus.
  • Le soir venu, lui réexpliquer brièvement et lui donner à téter comme d’habitude mais ne pas le laisser s’endormir au sein et lui apprendre à s’endormir autrement : câlin, rester à côté de lui avec une main posée sur lui, écouter de la musique douce ou chanter des berceuses,…
  • La nuit, lorsque votre bébé se réveille, aller le voir et lui expliquer que c’est la nuit et qu’on ne tète plus, qu’il pourra téter au matin et l’accompagner pour se rendormir(voir point précédent).
  • Votre enfant risque fort de ne pas être d’accord et de vous le dire haut et fort. C’est tout à fait normal et il a le droit de dire qu’il n’est pas content. Il a besoin que vous entendiez que c’est difficile pour lui et qu’il a besoin d’aide pour passer ce cap.
  • Il est alors très important de ne pas céder pour la tétée sinon, la seule chose que votre enfant apprend c’est qu’il suffit de pleurer pour que vous acceptiez qu’il tète. Il n’a alors aucune raison de s’en priver :-).
  • Par contre vous pouvez lui dire :  » Je sais que tu as faim, c’est normal et tu ne risques rien à dormir en ayant faim, tout va bien, nous sommes là pour toi ». Et bien sûr, vous êtes réellement là pour lui !
  • Petit à petit, votre enfant va trouver de nouvelles façons de se rendormir et bientôt il ne vous appellera plus (ou presque plus) la nuit.

Bien sûr, au début, cela va être nettement plus fatigant pour vous de le rendormir sans téter alors qu’il est tellement plus simple de le mettre au sein… C’est pour cela que je vous suggère de faire cet apprentissage pendant les vacances.

Vous pouvez également redouter que votre bébé réveille son grand frère ou sa grande sÅ“ur : vous pouvez leur expliquer que le bébé va apprendre à ne plus téter la nuit et qu’il risque de pleurer. Ce n’est pas grave car vous allez vous occuper de lui, ils peuvent dormir tranquille !
Si besoin vous pouvez aussi prévenir les voisins que pendant quelques nuits votre bébé va pleurer.

Enfin, votre bébé doit pouvoir s’appuyer sur vous pour passer cette étape pas simple pour lui. C’est pour cette raison que vous devez être sûre de votre décision. Si votre bébé ressent que c’est trop difficile pour vous, il ne peut pas s’appuyer sur vous et se sent complètement perdu.
Vous n’allez pas traumatiser votre bébé ! Oui il va surement pleurer mais vous n’allez pas l’abandonner à pleurer seul dans son lit pendant des heures. Vous allez au contraire l’accompagner et l’aider !

Enfin, le père peut participer à cet apprentissage. Vous pouvez vous relayer auprès de votre enfant pour l’aider à se rendormir.
Plus vous êtes tranquilles et sûrs de votre décision, mieux se passera cette étape et moins elle durera longtemps.

Par contre, si pour vous il est impossible d’entendre votre bébé pleurer (ce que je peux tout à fait comprendre), il vaut mieux attendre encore un peu que vous soyez prête.

Et pour vous, comment s’est passé le sevrage de nuit ?

Articles en rapport :

 


399 Comments

  1. Ca aide d’avoir un « super » papa qui a géré ce moment là … Quand ma puce avait 10 mois, on avait décidé d’un commun accord qu’on était prêt et elle aussi pour ça 😉
    Il la prenait alors avec lui dans le lit si elle se réveillait et j’allais dormir dans le salon. Au moins elle ne sentait pas le lait car si c’était moi elle s’énervait… En 5 jours c’était réglé, et plutôt calmement 😉

  2. Daphné

    le sevrage nocturne de ma grande a été un clavaire…
    je veux vraiment commencer pour deuz car il tétouille sans fin la nuit, sans vraiment que ça l’aide à se rendormir, mais j’ai franchement peur de subir la même chose, c’est à dire trois mois de hurlement de plus d’une demi heure plusieurs fois par nuit. et pourtant pour elle (elle avait 2 ans) comme pour lui (il a le même âge) j’étais, je suis sure que ce serait le mieux pour nous deux.
    Ma fille s’est réveillée toutes les nuits au moins 6 mois après la fin du sevrage nocturne qui a donc duré 3 mois, et se réveille encore régulièrement maintenant.
    Bref, il FAUT que je m’y recolle mais …
    et plus de papa, de toute façon il n’avait pas aidé, il était pas là à l’époque non plus …

    • @Daphné
      Je comprends que vous redoutiez de revivre le même cauchemar… Quand c’est vraiment difficile, il faut parfois chercher s’il n’y a pas une autre raison aux réveils : douleurs, allergie ou reflux par exemple.
      Bon courage !

  3. Aurélia

    Je suis en plein dedans J’ai repris le travail il y a trois mois, et à part une nuit complète pour cause de grosse chaleur assommante, j’ai droit à au moins un réveil dans la nuit, voire 2 A 8 mois, ça commence à faire long, mais c’est clairement plus facile de mettre ma fille au sein que de tenter de la bercer pour qu’elle s’énerve en cherchant le sein, ou se réveille à la seconde même où je la repose dans son lit. Elle finit donc toutes ses nuits entre ses parents Avec tout ce que ça procure de bon et de mauvais : l’agréable sensation de se réveiller avec son enfant à ses côtés, l’impression qu’on l’habitue mal et les réflexions (QUOI ? Elle ne fait pas ses nuits ?? à son âge ?) qui fusent
    Les vacances arrivent, nous allons essayer, sinon, je refuse de me battre contre ma fille et de la laisser pleurer, elle dormira quand elle l’aura décidé !
    En tout cas, mille mercis à vous pour les conseils avisés, j’étais heureuse d’avoir dépassé le cap des 6 mois, et je ne vois pas mon allaitement s’arrêter prochainement (sauf la tournée de la nuit )

    • @Aurélia
      Si cela ne vous pose pas de problème de l’allaiter la nuit, vous n’êtes pas obligée de la sevrer non plus…
      Bon courage !

  4. Un article qui tombe à pic… Mon fils a 5 mois, il aura 7 mois à la reprise du travail. Si pour le moment ça n’est pas trop fatiguant de se lever plusieurs fois par nuit, je compte bien essayer le sevrage de nuit au moment de reprendre le travail.

  5. Alors ma question: depuis qu’il fait chaud, mon fils se réveille (plus que d’habitude j’entends) la nuit. Genre au moins trois fois si ce n’est quatre ou cinq. Ca pique, surtout à un an je trouve. Seulement je pense qu’il a soif: est-ce qu’il y a quelque chose à faire pour l’imbiber d’eau avant qu’il dorme et qu’il se réveille un peu moins la nuit? lui donner un biberon d’eau ou rien à faire?

    • @fessefouillie
      Effectivement, avec la chaleur, certains enfants se réveillent plus. S’il prend déjà des biberons, vous pouvez effectivement lui proposer un biberon d’eau, ce qui devrait l’aider s’il a soif.
      Sinon, l’allaiter tant qu’il fait chaud et voir si les réveils persistent après.

  6. anne pas aigrie

    Ma belle mère… Elle avait le petit pendant 5 jours quand il avait 8 mois. Il se reveillait encore 3 fois par nuit, j’étais partie exténuée en vacances.
    Dès la 1ère nuit, elle lui a proposé un bib de mon lait. Il s’est très vite endormi et n’a que peu bu. Donc au réveil suivant, elle a été le voir, lui a dit qu’il devait dormir, puis est repartie. Et lui a chouiné encore quelques minutes puis s’est rendormi..

  7. Working Mama

    Ici le sevrage de nuit est tout récent: il y a une quinzaine de jours. Ma fille a 16 mois cette semaine. Jamais une seule nuit complète, toujours en moyenne 4 tétées (parfois 2, parfois 8…mais jamais moins de 2 quoiqu’il arrive). Et puis du jour au lendemain, pouf pouf, fini. Elle ne s’est plus réveillée. Parfois un réveil rapide, qui si elle n’arrive pas à le gérer seul, et pris en charge par le papa et se solutionne en un petit calin et le réajustement de son petit bébé Corolle dans ses bras si elle ne le trouve pas dans son lit, mais voilà , les réveils nocturnes c’est bel et bien fini ici, pour le moment du moins.
    Je suis contente d’avoir pu, malgré la fatigue accumulée effectivement, la laisser aller au bout de ce besoin nocturne. Emotionnellement, je ne sais pas si j’aurais supporté la violence du sevrage, la voir en détresse face au refus du sein…je suis donc bien contente que ce changement soit venu d’elle 🙂

    • @Working Mama
      Je comprends que vous soyez bien contente ! 🙂
      Et je vous remercie de votre témoignage.

    • Bonjour working mama, cmt a tu tenu aussi lgtmp??
      Moi je suis en maladie depuis la naissance et je suis fatigué, c’est comme chez toi min 2-3 reveil, jusqu’a 7-8 parfois meme avec le sein il reste eveillé 1 ou 2 heure, a un moment il tenait plus longtm jusque 3 ou 4 hr sans se lever mais ca na durer qu’une bonne semaine vers ses 5 mois, depuis ses 6 mois cest de nouveaux nuits avec reveils x 4 a 7….. Les journees je n’arrive pas a faire de siestes pour recuperer… J’entend de tout laisser pleurer, lui donner le sein, … Je ne sais plus en tt cas j’arrive pas a laisser pleurer!

  8. J’ai fait un sevrage de nuit à 18 mois pour mon premier. On était à l’époque à 6 ou 7 réveils par nuit. Je suis venue vous voir en consultation avec lui : vous m’avez expliqué ce que vous dites dans ce billet, et lui écoutait l’air de rien. Les deux premières nuits ont été dures dures, mais il avait bien compris et tout s’est passé au mieux et finalement assez rapidement. Ce qui m’a aidée, c’était que l’endormissement se faisait sans problème à la crèche, je savais donc qu’il avait les ressources pour s’endormir sans téter.
    Mon deuxième à 11 mois, et je songeais justement à venir vous voir pour un sevrage de nuit. Ma principale question étant de savoir à partir de quel âge il était envisageable, j’ai ma réponse! Merci

  9. Éloïse

    Peut-être (non, sûrement !) aurait-il été bon de prévenir qu’un enfant sevré n’arrête pas pour autant de se réveiller la nuit. L’article, tel qu’il est présenté, fait croire que les parents auront des nuits enfin tranquilles et reposantes grâce au sevrage. Le danger, là , c’est que des parents ayant mis tous leurs espoirs dans cette méthode craquent pour de bon et finissent par laisser l’enfant pleurer pendant des heures (pour ne pas exprimer d’autres formes de maltraitance encore plus grave). Les parents se retrouveront (pardon. Risquent de se retrouver) avec des rituels bien plus compliqués que tétée-dodo, ce qui entraînera une nervosité bien plus grande. Et là je dis : attention ! Danger !
    Il faudrait ré-écrire l’article, en fait. Changer l’âge de l’enfant en disant simplement « une fois l’angoisse de séparation passée », donner des précisions et, surtout, dire que ça risque de ne pas fonctionner et d’être pire après. Dire que ce n’est qu’une idée parmis d’autres, d’une Maman parmis d’autres et ne pas se placer en tant que professionnelle sur ce coup. Là , ce serait moins risqué.

    • @Eloïse
      Je vous ai déjà répondu sur ces points sur ma page facebook mais visiblement vous souhaitez que je recommence ici :-).
      Je n’ai jamais écrit que l’enfant ne se réveillerait plus la nuit. J’ai juste donné une démarche pour qu’il ne tète plus la nuit, ce qui pose problème à un certain nombre de mères. Et de mon expérience professionnelle d’accompagnement des mères, non cela ne complique absolument pas les nuits !
      Quand à l’âge proposé, j’ai bien écrit « à partir de 7 ou 8 mois », je n’ai pas dit qu’il fallait absolument le faire à cet âge là mais qu’il ne fallait pas essayer avant. Chacun peut le faire au moment qui lui semble opportun pour sa propre famille.
      Enfin, je ne vois pas pourquoi je n’écrirais pas en tant que professionnelle alors que je travaille sur ce sujet à longueur d’année, avec de nombreux parents et avec succès !

      • Bonjour.
        Ma fille de 22 mois ne dort toujours que aux seins et elle se réveille toute les heures. Son pediatre ne comprend pas la raison. J’ai essayé d’arrêter lui proposer à chaque fois mais je n’ai pas supporté ses pleurs. Je voudrais savoir si je continue est qu’elle arrivera à dormir un jour seul? Merci

        • @Maryam
          Certainement, mais ce serait intéressant que le pédiatre creuse la question car des réveils toutes les heures, c’est vraiment beaucoup !

          • Merci beaucoup pour votre réponse rapide et rassurante. J’ai demandé plusieurs fois à son pediatre. Il a donné le traitement contre le reflux et aussi du fer mais ça changaient rien. Je ne ose pas demander l avis de un autre pediatre parce qu’ils sont en contact. Depuis que j’ai essayé de ne pas donner le sein systématiquement elle se réveille même plusieurs fois par heure. Merci en tout cas pour votre artile. Cela m’a rassuré de continuer.

          • @Maryam
            Bon courage à vous !

          • Bonjour, je viens vers vous de nouveau pour ma fille. Elle a 32 mois et elle ne dort que au sein et se réveille toute les heures. Son pédiatre pense que c’est pour le sein que elle se réveille et me domende d’arrêter l’allaitement. C’est insupportable pour moi de la voir crier pour le sein et je suis épuisée. J’ai peur que son rythme de sommeil affecte son système immunitaire. Elle ne cherche plus le sein dans la journée. Est ce que vous avez des conseils pour moi. Merci pour votre aide.

          • @Maryam
            Toutes les heures, c’est effectivement beaucoup trop pour son âge.
            Je vous suggère de vérifier qu’elle n’a pas une douleur qui la réveille et sinon, de prendre RDV avec une consultante en lactation certifiée IBCLC.

        • Bonjour,
          Avez-vous essayer de l’emmener chez un osthéopate ? Au moment de la naissance, il y a peut-être eu quelque chose de déplacé, d’où des pleurs à répétition.
          Il faut creuser ! Changez de Pediatre si non !

        • Azhar Ghalfi

          Bonsoir maryam dites moi si vous avez trouvé une solution a tous ces reveils nocturnes, ma fille se réveille aussi énormément, parfois 1/2 heures apres s’être endormie je ne comprends pas du tout ce qui peux la deranger, svp dites moi si vous avez fini par trouver une solution car votre vecu ressemble au mien .
          Merci.

  10. Pistouche

    Ma fille a fait ses nuits à 1 mois (si si!) et puis à 7 mois, du jour au lendemain (l’angoisse de la séparation?) elle a commencé à se réveiller et il s’est avéré que la solution la plus reposante pour tout le monde était celle de la tétée nocturne. Et l’habitude était prise. Pendant 9 mois, chaque nuit, je donnais une tétée vers 23h (avant d’aller dormir en fait) et vers 3h du mat, ça ne me fatiguait pas, mon rythme de sommeil était calé sur le sien. Sauf que vers 15 mois, elle a commencé à faire de temps en temps des « rappels », à peine j’étais recouchée qu’elle en redemandait. Et ça par contre, c’était pas gérable pour moi. On a donc décidé de profiter des congés pour faire un sevrage nocturne. D’abord j’ai envoyé mon homme de temps en temps (!quand il se sentait le courage et la patience) avec pour mission de se débrouiller pour la rendormir seul. Puis après, comme il se sentait prêt (et du coup moi aussi!), on est passé à l’étape suivante : les réveils nocturnes, c’était papa point. On a bien expliqué les choses et en quelques nuits, c’était fini. Pour moi, la grosse différence entre 7 et 16 mois, c’est qu’à 16, la communication verbale est plus développée, les mots sont mieux compris. A 7 mois, en refusant les tétées, j’avais l’impression d’abandonner ma fille à son désarroi sans qu’elle ne comprenne le pourquoi du comment.

    • @Pistouche
      Merci beaucoup pour ce témoignage !
      Pour l’âge, je suis d’accord que c’est plus compréhensible à 16 mois qu’à 7, bien sûr !
      L’essentiel c’est que chaque famille puisse trouver la solution qui lui convienne.

    • Barbara

      Merci Pistouche pour ce témoignage qui me parle et m’aide beaucoup ! Mon bébé 2 à 7 mois.

  11. Après deux ans de tétées nocturnes j ai décidé d accélérér le servage de nuit car il mettait de plus en plus de temps à se rendormir et après mon retour de couche les tétées sont devenues sensible donc je supportais mal ces tt nocturnes à rallonge.
    J était effectivement bien sûre de moi. Je lui ai expliqué clairement.
    Il a pleurer de rage très fort les premières nuit mais je restais avec lui. Nous avons continué le cododo pendant plusieurs mois. ( je venais dans son lit la nuit pour pas réveiller mon mari)
    Il a continuer à se réveiller la nuit pendant très longtemps mais il venait dans mon lit ou je venais dans le sien et il se rendormait immédiatement.
    Il a aujourd hui presque 4 ans. Il s est sevré de jour à 3 ans et demi.
    Il dort très bien, je garde un bon souvenir de ces tt nocturne, le plus fatiguant aura effectivement été le servage nocturne et non l allaitement nocturne !

  12. Béatrice

    Mon fils s’est sevré la nuit tout seul vers 7 mois et demi pour mon plus grand bonheur puisque j’avais repris le travail depuis ses 5 mois et que j’étais épuisée… Je le couchais vers 20h et il tétait encore une fois dans la nuit. Peu à peu il s’est réveillé pour téter de plus en plus tôt : vers 1h, puis 0h, 23h30, 23h, 22h30 puis du jour au lendemain il ne s’est plus réveillé du tout.
    Courage a toutes celles qui se lèvent encore la nuit…

  13. Merci! pour cet article.
    Je me sens moins seule dans ma conquête des nuits complètes!
    J’avais l’impression d’être la seule maman allaitante voulant arrêter de me lever la nuit et ne souhaitant pas passer par l’option cododo pour y arriver!
    Ouf je ne suis pas la seule et c’est bien possible d’essayer de sevrer son bébé la nuit!
    Je suis donc en plein dedans, mon fils à 7 mois j’ai repris le travail depuis ses 3 mois.
    Vers ses 6 mois, épuisée, je me suis dit qu’il était temps de le sevrer la nuit (il ne tétait que quelques petites minutes puis se rendormait). J’ai acheté un livre sur le sommeil des petits (mais l’article résume très très bien le principe) et j’ai fait comme je le sentais.
    Je lui ai expliqué qu’il n’y aurait plus de tétée la nuit, je restais prêt de lui pour l’aider à se rendormir, parfois il pleurait, parfois il « jouait » mais ça me fatiguait. Je suis toute seule la semaine et face à ses pleurs et ses nombreux réveils je craquais souvent au deuxième réveil au bout de 30 minutes avec une tétée express pour pouvoir retourner me coucher.
    En une quinzaine de jour j’ai quand même réussi à ce qu’il fasse des nuits de 10h à 5/6h. Une grosse victoire!
    Avec cette chaleur le cahot est revenu, très difficile de le coucher, de nombreux réveils la nuit. Je me dit qu’il a très soif et je ne me voit pas lui refuser la tétée dans ses moments! C’est dur mais on verra comment ça se passe quand il fera moins chaud!
    En tous cas encore merci, cet article me redonne confiance et l’énergie de recommencer si besoin.

    Alors j’ai une question, l’enfant peut-il arriver à se rendormir tout seul puis ne plus y arriver? Dans ce cas on repart dans un nouveau « cycle » de sevrage?

    • @Fanny
      Avec la chaleur, oui c’est possible. Mais dans ce cas, vous pouvez aussi lui proposer de l’eau la nuit au lieu du sein. Bon courage !

  14. Je trouve que trop souvent on nous propose des solutions pour sevrer nos enfants : la nuit, après tél ou tél âge…Pourquoi ne pas laisser les choses se passer naturellement? Ou pourquoi ne pas offrir du vrai soutien aux mères en leur expliquant la physiologie de l’allaitement, en les aidant à passer par cette période (car ça ne durera pas une vie)? Pensons aux anxiétés qu’un enfant pourrait développer les études le démontrent clairement! Personnellement je trouve tellement injuste de laisser pleurer un enfant qui a besoin de téter (pour plusieurs raisons) parce que nous sommes fatiguées de faire ce geste simple: l’allaiter. On lui apprend quoi: que dans sa vie, quand il a besoin de nous et nous sommes fatiguées il ne pourra pas venir nous voir, nous parler, parce que ce n’est pas le bon moment? Est-ce qu’on veut être là pour nos enfants ou oui, mais avec des limites? Quand mon adolescent aura besoin de moi et il me réveilla la nuit pour me parler de ses peines, je serais là pour lui physiquement et moralement. Une maman qui a trop écouté les conseils des proches pour son premier bébé, mais heureuse d’écouter son cÅ“ur pour les deux d’après

    • @Oana
      Si vous relisez l’article, vous verrez que je ne dis pas qu’il FAUT sevrer la nuit. Je dis juste que c’est une possibilité si les parents n’en peuvent plus mais que l’on peut tout à fait attendre qu’un bébé apprenne seul à ne plus téter la nuit.
      D’autre part, je ne dis pas non plus de laisser le bébé pleurer seul mais d’être là pour lui et de l’accompagner !
      Enfin je pense que chacun a des limites, que c’est humain et que l’on fait du mieux que l’on peut, tout simplement.
      Mais je suis d’accord avec vous, chaque bébé est unique, ce qui implique un comportement adapté à ce bébé unique.

  15. Autre choses: on cherche des livres, des solutions qui fonctionnent mais on oublie que chaque être humain et (heureusement) unique. Comment généraliser et dire: voilà ce que tu dois faire!? Nous sommes rendus tellement dépendants de tout ce qu’on nous dit (cours de parentage, allaitement, prénatal, post-natal et autres) que nous n’écoutons plus notre instinct de mères. Je trouve ça triste.

  16. Charlotte

    Bonjour, et merci pour ce blog très intéressant.
    Mon bébé a 6 mois, je reprends le travail dans 15 jours. Il tète une à deux fois par nuit (vers 1h, puis vers 3-4h). Je suis paniquée à l’idée de devoir gérer mon travail et ces nuits difficiles. Entre 1 et 4 mois, il dormait de 20h à 5h, c’était parfait! Je ne sais pas pourquoi il a arrêté.
    Vous dites qu’il ne faut pas le laisser s’endormir au sein, mais pour moi c’est très difficile: il tombe de sommeil et s’endort systématiquement à la fin de la tétée. Est-ce que ça a une incidence sur les réveils?
    Merci pour votre réponse.

    • @Charlotte
      Je dis juste que lorsque l’on souhaite faire un sevrage de nuit, il faut éviter qu’il s’endorme au sein. Mais votre bébé est encore trop petit pour ça. C’est normal qu’il s’endorme au sein !
      Bon courage pour la reprise du travail !

  17. Mon fils a 8 mois et il tète en moyenne 6 à 10 fois par nuit. j’ai donc du mal à croire qu’il ait faim. Passé 5h du matin, impossible de le posé il dort en tétouillant allongé contre moi pendant 2h avant le réveille définitif : Autant dire que je suis plus qu’épuisée.

    Alors merci pour cet article. J’en suis encore à ne pas supporter entendre mon bébé pleurer et à préférer le mettre au sein. avec le papa nous avons essayé de le laisser un peu pleurer, mais j’ai fini par le remettre au sein après 45 minutes de colère à essayer de le bercer ou de le rendormir en douceur.

    Nous allons essayer le sevrage nocturne, et j’espère que je vais enfin revivre un peu, car même si j’arrive encore à assurer un minimum professionnellement et familialement, je sens que je touche à mes limites.
    Je vous tiendrais au courant des évolutions et encore merci pour cette petite porte d’espoir entrouverte.

  18. Non, je l’emmène chez l’ostéopathe demain pour un torticolis et je vais lui en parler, mais il n’a pas de reflux, il ne dort bien qu’avec et contre moi. je cherche toujours pourquoi…

  19. le sujet me parle enormement
    ma fille a 8 mois, et se reveille 2-3 fois la nuit,
    elle n’est pas copine avec les purées, et commence a vraiment bien boire au biberon. je suis tres fatiguee depuis ma repris du travaille (la petite avait 5 mois et demi) le medecin a meme insisté pour que je prenne 10 jours d’arret maladie pour me reposer ce que j’ai fait, et aussi pour que je passe au mixte: « elle tete trop elle vous epuise »
    je ne l’ai pas fait mais j’ai commencé le sevrage de nuit: c’est le papa qui l’endort au 1er reveil(entre 10h30 et 00h30) sauf que au reveil suivant je suis trop fatigué pour lutter donc je la met au sein et d’apres vos conseils que je viens de lire c’est peut etre pour ca que ca ne marche pas: il faut supprimer directement toutes les tétées ( je pensais les supprimer une à une)
    j’essaye aussi de ne plus l’endormir au sein, mais ca ne marche pas toujours… (elle n’a pas de tetine et ne suce pas son pouce)
    c’est dur de ne pas toujours etre comprise sur la volonté de poursuivre son allaitement heureusement que le papa me soutient!

  20. Bonjour, merci pour votre blog que je découvre, ayant repris le travail il y a 2 semaines. Mon fils à 7 mois et nous nous posons la question du sevrage nocturne, avec effectivement l’espoir de diminuer les réveils qui sont 4 ou 5 par nuit depuis 1 mois 1/2. Je suis contente de lire les commentaires de mères qui se posent aussi cette question car je me sens très culpabilisée par le discours de « les réveils nocturnes sont un besoin à respecter » alors que je suis crevée et le papa aussi…

  21. Merci pour cet article qui m’a beaucoup aidé ! Je ne connaissais pas cette technique et après quasi 10 mois à au moins 4 réveils par nuit (dont 7 après la reprise du travail) je n’en pouvais plus…
    Un soir j’ai décidé de ne plus l’allaiter la nuit et d’envoyer le papa avec un biberon d’eau… Et ça a marché en moins d’une semaine !! J’ai même mis plus de temps que lui a recommencer à faire mes nuits 🙂
    Encore merci Véronique car j’avais décidé de sevrer complètement pour « tenir le coup ». Maintenant j’ai repoussé un peu l’échéance…

  22. Petit retour d’expérience, juste pour confirmer que toutes les solutions sont possibles, selon ce qui convient à chacun… Nous avons opté pour une solution intermédiaire face aux réveils de nuit qui étaient redevenus très fréquents à ma reprise du travail: seul papa se lève de minuit à 5 heures du matin, pour rendormir notre fils sans téter. Les 2 ou 3 premières nuits ont été très dures, avec un réveil toutes les heures voire demi-heure. Mais il est ensuite passé à une vraie tétée vers 5h (on n’est pas complètement rigides non plus, s’il se réveille pour la première fois de la nuit à 4h30, je l’allaite tout simplement) et parfois un réveil avant qui se passe bien bercé par papa vers 1h… Je dors donc toutes les nuits jusqu’à 5h et me rendors 2 heures ensuite, et cette solution a très bien (et très vite) fonctionné pour nous.

  23. Merci beaucoup pour cette article je vais mettre cela en application des ce soir avec ma puce de 14 mois

  24. Bonjour,
    Ma fille a 7 mois et 1/2 et se réveille encore la nuit. J’ai constaté que c’était cyclique chez elle : elle a des périodes avec 1 ou 2 réveils / nuit, puis d’autres avec 4 ou 5 réveils. Dans tous les cas, nous n’avons eu droit qu’à 2 ou 3 nuits sans réveil depuis sa naissance !!! C’est peu…
    La diversification se passe très bien, elle mange sans problème, et beaucoup !! Je pensais qu’introduire les légumes le soir en plus du midi aiderait mais ça n’a rien changé. Il faut dire qu’elle est très grande et a de gros besoins d’après ma pédiatre.

    Je songe à tenter un sevrage nocturne, en douceur, d’autant que la tétine fonctionne bien pour l’endormir (je suis contre la tétine normalement et ma fille ne la réclame jamais, mais ça marche pour la rendormir, alors on garde cette option).
    L’ennui, c’est que je me demande si elle n’est pas en train d’entrer dans la période d’angoisse de séparation. Je la sens moins sereine, très demandeuse de ma présence (alors qu’elle joue seule d’habitude). A la crèche, ils ont aussi remarqué un changement de comportement chez elle.
    Est-ce une bonne idée de sevrer dans ce contexte ?
    Je suis crevée, certes, mais je peux aussi attendre un peu.

    Nous n’avons pas encore fait de véritables essais. Il faudrait tenter une nuit tétine pour voir.

    Merci

  25. Incroyable ! j’ai retrouvé dans votre article ce qui s’est passé pour ma fille et moi.
    J’ai repris le travail lorsque ma fille avait 6 mois et je trouvais jusqu’alors très confortable le réveil de 4-5h du matin nous permettant de rester au lit jusqu’à 8-9h. Mais après un mois et demi de reprise et une très très importante gastro-entérite (merci à mon doc qui m’a fait réhydrater par perfusion pour sauver mon allaitement !), je n’en pouvais plus de ce réveil de nuit.
    Un soir, j’ai donc expliqué à ma fille que cette nuit quand elle se réveillerai, je ne lui donnerai pas le sein, car j’étais épuisée, et je la savais capable d’attendre le matin (en raccourci). Quand elle s’est réveillée, je lui ai donc réexpliqué. Elle a cherché calmement le sein quelques minutes puis n’a pas été contente du tout. Je lui ai dit que je comprenais sa colère. Au bout d’une heure de câlin, j’ai donné le relais au papa qui lui a réussi à la rendormir.
    2 nuits plus tard (avec un réveil de 40 minutes puis un autre d’un quart d’heure), c’était fini. Elle avait appris à se rendormir et à attendre 6-7h du matin pour téter.

    Je pense donc que nous avions pris l’habitude de nous réveiller à 4-5h car au début c’était nécessaire pour elle, puis confortable pour moi.
    Comme vous l’expliquez dans votre article, notre succès vient probablement de ma décision inébranlable d’arrêter de l’allaiter la nuit, de son âge qui la rendait capable d’attendre et de se rendormir, et du soutien que nous lui avons apporté, mon conjoint et moi pour passer ce cap.

    Au fait, n’oubliez pas de prévenir le papa !! Mon conjoint a été quelque peu surpris de la situation la première nuit… Mais c’est un « super papa », et il a tout de suite compris…

    Bravo pour cet article qui pourra sûrement aider beaucoup de parents !

  26. Un complément pour répondre à Éloïse et Oana : l’article de Véronique est en effet une « méthode » pour arrêter un allaitement de nuit. Je confirme toutefois que ce n’est pas une solution miracle pour que l’enfant « fasse ses nuits ». Ma fille s’est réveillée très régulièrement jusqu’à 18 mois, mais j’étais étonnamment plus disponible pour 3 à 4 réveils par semaine en binôme avec mon conjoint que 7 jours sur 7, et toute seule, car mon conjoint ne peut (toujours) pas allaiter.

    Oana a écrit : « Pourquoi ne pas laisser les choses se passer naturellement? Ou pourquoi ne pas offrir du vrai soutien aux mères en leur expliquant la physiologie de l’allaitement, en les aidant à passer par cette période (car ça ne durera pas une vie)? Pensons aux anxiétés qu’un enfant pourrait développer les études le démontrent clairement! Personnellement je trouve tellement injuste de laisser pleurer un enfant qui a besoin de téter (pour plusieurs raisons) parce que nous sommes fatiguées de faire ce geste simple ».

    Cette position est extrêmement culpabilisante pour les mères. Mon instinct m’a dit quand ma fille avait 7 mois :
    1 : je dois ME préserver MOI dans MON intégrité physique et psychologique (quand on est épuisé, je ne vois pas ce que l’on peut offrir de si positif à l’enfant),
    2 : je sens que ma fille en est capable.
    L’intérêt de la mère ne peut-il pas aussi être celui de l’enfant ? Une mère doit-elle s’épuiser à allaiter jusqu’à avoir du ressentiment pour son enfant ? Chaque situation est personnelle au binôme mère-enfant et les besoins des deux parties doivent être pris en compte.

    D’autre part, il faut toujours être clair dans la notion de propriété du besoin. Je précise : le besoin vient-il de l’enfant ou du parent ? En donnant systématiquement le sein a un enfant la nuit à 7, 8, 12, 16 mois, répond-t-on à un besoin de l’enfant ou à un besoin de la mère ? Dans mon cas, clairement, si en 3 jours ma fille a pu arrêter de téter la nuit, c’est qu’elle n’en avait plus besoin (ni physiquement, ni affectivement).

    Enfin, dans l’article, il n’est en aucun cas question de « laisser pleurer » l’enfant. Il s’agit bien de l’accompagner dans ce passage, ce cap, cette épreuve (selon l’enfant). Pour se faire, il existe des outils qui peuvent aider les parents à mettre des mots et avoir des gestes pour accompagner l’enfant (voir les théories de communication non violente, les techniques d’accompagnement des pleurs, etc…)

    Désolée pour ce long post, mais ça va mieux en l’écrivant.

    • @Sarah
      Merci pour ce long post ! 😉

      • Aldabella

        Bjr, mn bb a 11 mois et dors presque toute la nuit au sein,il lui arrive de le lâcher mais pas plus d’une heure et je suis vraiment a bout.malheureusement je vie chez ma cousine qui est marié avec trois filles et j’ai peur de leur réactions face au cris et plaintes de ma fille provoquées par le sevrage car ma fille a un caractère bien tremper et hurle quand elle est en colère.je sais plus quoi faire, j’ai déjà du mal a supporter des remarques tel que « nos bb non rien cassé », « c toi qui la gâté », « no enfants ne nous commandait pas » bref les autres on tjrs tout fait mieux que vous et en plus si elle pleur juste quelques minutes j’ai droit au remarque tel que « c quoi son pb? », « tu peut pas la calmer, alors que t’es sa mère? » Je suis perdue!!

        • @Aldabella
          Vous êtes vraiment dans une situation compliquée car vous ne vous sentez pas libre de vos choix et décisions. Il me semble très difficile de vous aider juste avec un message et vous gagneriez certainement à demander l’aide d’une consultante en lactation. Bon courage !

  27. Bonjour,

    Cet article me fait vraiment beaucoup de bien mais je ne me sens pas encore prête à prendre cette décision. J’en ai mal au bide pcq moi je ne me sens pas capable de tenir face aux pleurs de mon tit chat (7 mois et demi et se réveille entre 2 et x fois la nuit) mais en même temps, je suis exténuée et ne profite plus comme il faudrait de la maternité et de la vie. Alors on a d’un côté les « amis-famille » qui nous disent choqués: quoi???? il fait pas ses nuits??? mais il faut le laisser pleurer enfin?? et tu mets des boules-quies! Et puis les autres: SURTOUT ne jamais laisser pleurer ton bébé, il t’appelle, a besoin de toi, te dis clairement ce dont il a besoin et tu veux le lui refuser??? si t’as fait un enfant c’est aussi pour ces moments là …
    Et me voilà prise entre les deux, à devoir faire comme je le sens soi-disant mais je ne sens rien. Je ne sais plus quelle est la meilleure chose à faire pour tout le monde. Il passe avant son papa et moi mais être aussi fatiguée pdt des mois n’est pas tenable non plus…
    On a essayé deux nuits d’affilée, en l’accompagnant dans ses pleurs mais après deux heures d’hurelement ininterrompu, je lui ai donné le sein.
    Je me demandais si le fait d’attendre encore, rendrait le sevrage encore plus difficile (il serait encore plus habitué à se réveiller la nuit pour boire)?

    • @Kob
      Le fait d’attendre ne rend pas les choses plus difficiles. Vous ne pouvez pas le sevrer si vous n’êtes pas à l’aise avec votre décision. Je vous suggère donc de n’écouter personne et d’attendre d’être sûre de vous pour pouvoir faire les choses tranquillement. Bon courage !

  28. Aldabella

    @Veronique,

    merci bcp, malheureusement je vie au Cameroun et ici y a pas de conseillère en lactation.j’espère seulement que le destin sera en ma faveur et une solution se présentera à moi.

  29. marie-hélène

    D’abord, un immense merci à Véronique pour ce super blog, pour ses bons conseils et sa gentillesse dans tous ses messages! Je ne peux que m’offusquer des réactions de certaines contre les conseils de Véronique : il me semble que le partage de son expérience est un très grand enrichissement pour toute maman, et plus encore pour moi qui suis une maman débutante et parfois perdue, tant dans l’allaitement que dans la gestion de ma petite fille, qui a 8 mois et demi. Alors Véronique, j’espère lire encore très longtemps tous vos articles et tous vos excellents conseils!!!!!!!

    Ma petite fille allaitée s’endort en tétant depuis sa naissance, et tète très – trop – souvent la nuit depuis que j’ai repris le travail, il y a 4 mois. J’avais bien lu l’article mais je n’étais pas prête à accepter ses pleurs. Et puis est arrivée la nuit de trop : depuis 10 jours elle ne voulait plus dormir que dans mon lit avec moi : elle ne voulait plus dormir dans son lit. Et ça, c’était hors de question pour moi. J’en ai parlé aussi avec ma super sage-femme et j’ai franchi le pas hier soir : j’ai expliqué à ma Manon que je ne voulais plus qu’elle dorme dans mon lit, qu’elle devait rester dans le sien et apprendre, maintenant qu’elle était plus grande, à s’endormir toute seule dans son lit si elle ne s’était pas endormie au sein, ce qu’elle fait très bien chez sa nounou. Je lui ai aussi dit que son papa et sa maman étaient là pour elle, qu’ils devaient eux aussi dormir pour être en forme le lendemain pour elle et pour le travail, et que je comprenais que ça allait être difficile pour elle mais que je savais qu’elle allait y arriver…. Elle a mis 15 minutes à s’endormir hier soir, et après chaque tétée, elle est arrivée à s’endormir de plus en plus vite. A un moment, le seul fait de lui parler de ma chambre a suffit pour qu’elle se rendorme!!!!!! Il reste encore du chemin pour retrouver de belles nuits mais on tient le bon bout!!! Et le fait de surmonter cette période douloureuse pendant laquelle on a dû accepter de laisser pleurer notre bébé me fait apprécier encore plus de pouvoir l’allaiter en rentrant du travail et le soir avant de la coucher. Tout votre article m’a beaucoup aidée à mettre en place ce changement et je vous en suis infiniment reconnaissante : tout se passe exactement comme vous le décrivez!!!! Et même s’il me reste le sevrage de la nuit à faire, je sais que dès que je serai prête, je reprendrai vos conseils et ça devrait bien fonctionner! Et ma fille n’est pas plus malheureuse qu’on la laisse pleurer, enfin râler, le soir pour s’endormir : j’ai même l’impression qu’elle dort beaucoup mieux! En parallèle, elle a aussi un traitement homéopathique pour la détendre. (désolée pour la longueur de l’article ;-))

  30. Bonjour,
    Je suis dans une situation difficile, ma fille de 6mois ne s’endort qu’au sein (le problème n’est pas la), le problème c’est quelle téte casiment toute la nuit, mes mamelons ne supportent pas , ça me brûle, j’ai des douleurs a force d’être sur le côté. J’essaie de la mettre dans son lit mais les 3/4 du temps elle se réveille et quand elle dort dans son lit se n’est au Max 1h. Jusqu’à ses 2mois et demi , elle dormait avec moi mais sans avoir Mn sein a la bouche. Je me suis dis que c’était du a la crèche , mais s’est de pire en pire même pour la sieste elle ne dort que dans les bras. Je suis a bout, je ne dorts que 2/3h par nuit, je suis maman solo donc personne pour prendre le relais. Quand j’en parle au pédiatre , il me répond que c’est de ma faute, j’aurai du être plus ferme des la naissance. Je ne regrette absolument pas mes choix mais la je ne sais plus quoi faire…😥

    • @Najat
      Cette situation révèle un problème : soit votre bébé a mal et tète pour se soulager soit elle est inquiète mais il faut une prise en charge correcte de ce problème. Prendre l’avis d’un autre médecin ?

    • Bonjour. Je me permets de vous contacter pour votre posre car je suis dans une situation exactement comme vous avez expliqué ici. Mais ma fille a maintenant 22 mois et c’est vraiment difficile de la garder dans les bras et qu’elle tête toute la nuit. Je voudrais savoir si vous avez trouvé une solution. Merci

  31. Servane

    Bonjour

    On vient d’essayer le sevrage nocturne et c’est la cata.
    Ma fille a 6 mois. Je sais que c’est un peu tôt pour le sevrage nocturne, mais à 3 mois et demi elle faisait ses nuits, ça fait un mois et demi qu’elle ne les fais plus. Au début à cause d’une baisse de mon lait (dû à la pose d’un stérilet) puis elle a été malade.
    Mais là ca fait bien 3 semaines que tout va bien et pourtant les nuits continuent à s’empirer.
    On a voulu supprimer une des tétées, celle au milieu de la nuit (vers 3h)
    1ère nuit d’essai, ça a été plutôt bien, le papa est resté avec elle et en 1/2 h elle se rendormait, pour se re-reveiller à 6h30.
    2ème nuit plus dur, elle s’est réveillée à 3h pour se rendormir à 4h30. Cette fois c’est moi qui suis restée avec elle, on a supposé que c’était pour ça qu’elle a eu plus de mal.
    Donc cette nuit c’est le papa qui s’y colle, et là la cata. Dernière tétée à 23h30. Réveil à 1h qui dure 1/4 h (là on se dit qu’il y a du progrès) puis réveil de 2h à 3h, puis re-reveil à 3h45. Là je lui ai donné la tétée… je me suis dit qu’il y avait autre chose pour qu’elle se réveille autant.

    On ne sait plus trop quoi faire, on travaille tous les deux, je suis épuisée et à bout de nerfs (je ne sais pas comment font les autres mamans… moi je n’y arrive pas). Je ne veux pas forcément qu’elle fasse ses nuits, mais juste qu’elle espace les réveils… que je puisse dormir un peu…

    Est ce normal qu’un bébé qui faisait ses nuits ne les fasse plus ?

    • @Servane
      Oui c’est normal qu’un bébé fasse ses nuits puis ne les fasse plus. L’apprentissage des nuits est un apprentissage en dents de scie.
      Ceci étant je comprends très bien votre épuisement et votre besoin d’espacer les réveils.
      Mais à 6 mois elle est encore petite pour comprendre tout ça.
      Vous pouvez effectivement vérifier avec le médecin que votre fille n’a aucune douleur qui la réveille, c’est une première étape.

      • Servane

        Wouah, vous m’impressionnez à chaque fois avec la rapidité de vos réponses!!!
        J’avais prévu de l’emmener chez notre ostéo (pas pour le sommeil, elle voulait la revoir au moment du passage à la position assise… et on y est). Elle aura peut-être une explication.

  32. Bonjour, ma fille de 6 mois se réveille 2 a 3 fois par nuit mais depuis quelques temps ne se rendort qu’au bout d’une heure voire plus… Je l’allaite a chaque réveil. Est il possible qu’elle n’est pas faim et que ça l’empêche de se rendormir ? J’ai aussi essayé d’attendre mais ça ne change rien. Je precise qu’on est en cododo et que ma fille s’endort très bien seule depuis sa naissance. Merci beaucoup…

  33. emilie

    Bonjour !
    Merci beaucoup pour votre article qui tombe à pic pour moi..
    Voilà , mon fils a 8 mois demain, il est encore allaité, mais mange volontiers ses purées, compotes etc…La nuit il tète encore toutes les 2h, et même parfois toutes les heures, parfois juste pour se rassurer, il se rendort alors aussi sec, parfois il boit vraiment. Il dort dans notre chambre, son lit collé au nôtre avec une des barrière enlevée.. En ce moment il fait ses 4 dents d’en haut (détail important). Je suis vraiment épuisée, irritable,et je vois bien que cette situation n’est pas vivable, mais c’est tellement plus simple et économique de donner le sein dans un demi-sommeil que je n’arrive pas à me décider. Un jour on décide avec mon conjoint de le sevrer du sein complètement, le lendemain de le sevrer uniquement la nuit…la fatigue ne m’aide pas à prendre une décision claire…
    Pensez-vous que mon bébé le ressent ?
    Cet âge (8 mois) est-il propice à un sevrage (angoisse de séparation)?
    et enfin faut-il attendre que ses dents aient percé et qu’il soit soulagé pour sevrer sereinement ? Ah une dernière question…Faut-il essayer de le passer dans sa chambre et tenter un autre rituel d’endormissement que la tétée ?J’ai beaucoup de mal à le laisser pleurer, et son grand frère dort dans la chambre d’à côté..Je ne sais pas par quoi commencer en fait…

    • @Emilie
      Oui votre bébé doit sentir vos hésitations et s’inquiéter…et dans ce cas il demande plus à téter ! Avant de tenter quoi que ce soit, c’est important d’être claire dans votre décision, sinon, cela ne peut pas fonctionner. Et il ne va pas forcément beaucoup pleurer car cela dépend des bébés. Bon courage !

  34. emilie

    Merci beaucoup pour votre réponse très rapide ! Je vais essayer de réfléchir à tout ça à tête reposée (enfin reposée est un bien grand mot :)).
    Bonne soirée !

    • Anaïs

      Bonjour,
      je me retrouve parmi les témoignages de toutes ces mamans. Ma fille a 8 mois et se réveille au minimum 2fois par nuit. A chaque fois, elle tête se se rendort très rapidement. Je suis fatiguée, d’autant qu’elle ne s’endort presque que au sein la journée (elle avait commencé à s’endormir seule vers 6mois, mais elle a ensuite eu ses premières dents et en est en ce moment au stade de l’angoisse de séparation et hurle quand je la couche alors qu’elle n’est pas endormie, malgré les rituels d.endormissement etc et ne se calme que quand je la prend dans mes bras). De plus elle refuse la diversification. Parfois elle mange quelques cuillères de purée ou compote mais le plus souvent elle ferme la bouche car elle n’en veut pas! Je me dis donc qu’il est certainement trop tôt pour la sevrer la nuit. Qu’en pensez-vous? Merci.

    • Laura

      Bonjour,
      Je sais je votre message date un peu 🙂 mais je suis exactement dans cette situation en ce moment avec ma chipie de 7 mois.
      Pouvez vous me qu’elle,évolution ont connu vos nuits par la suite svp ! ?
      Merci beaucoup jai vraiment besoin d’y voir plus clair !

  35. vanina

    Bonjour à toutes!
    Mon fils à 19 mois et s’endort pour là sieste et là nuit avec un petit biberon de lait ( 90ml) pensez vous qu’il faut que je suprime ce où ces biberons pour un sevrage nocturne? Il à un doudou avec une tetine qui le suit toute là journée. Puis je m’en servire dans cette démarche? Merci de votre réponse et courage a toutes les mamans!

  36. Bonjour,

    Je vous écris car mon petit garçon de 8semaines fait ses nuits depuis qu’il a deux semaines, au départ il dormait de minuit à sept heures du matin et maintenant depuis quelques semaines, dort de vingt-deux heures à huit heures du matin, si il se réveille la nuit (ce qui n’arrive quasiment jamais), comme aujourd’hui, à deux heures du matin, que dois-je faire? Lui donner à boire? Je l’allaite, j’ai peur de lui donner une mauvaise habitude qu’il n’a jamais eue… Merci d’avance pour vos conseils

  37. Merci pour cet article, plein de sagesse !! et qui diffère tellement des remarques du type « laisse le pleurer/il n’a pas besoin de téter la nuit dès qu’il dépasse 5 kg/il FAUT qu’il apprenne dès à présent sinon il sera délinquant/obèse/je ne sais quoi… » (je trouve qu’il y a vraiment une certain obsession répandue sur la nécessité des bébés à « faire leur nuit », sans prendre en compte les envies de la mère et du bébé ! ) Pour l’instant je suis satisfaite des moments de retrouvailles de nuit, mais je garde cet article en mémoire quand je n’en pourrai plus, s’il ne s’est pas sevré lui même 😉

  38. Geraldine

    Merci pour cet article… Ma puce a 13 mois et se reveille toutes les 2h la nuit pour teter… J ai tente le sevrage nocturne le soir (ne pas la laisser s endormir au sein) mais ca a ete pire que tout… J avoue que je suis à bout et qu’une nuit complete serait la bienvenue. Nous sommes passees par toutes les cases (osteo, homeo…) je soupconne un reflux qui la derange car souvent elle a des rots coincés ou elle deglutie pas mal mais il est insidieux car elle ne semble pas en souffrir outre mesure. Bref je crois que je ne sais plus quoi faire à part laisser le tps faire son oeuvre…

  39. Gaëlle

    Bonjour
    Mon fils a 3 mois 1/2 et pèse déjà 7 kg. Mon pédiatre m’a fait comprendre qu’il était bien assez gros pour ne plus avoir besoin de téter la nuit. Il boit en général à 20h puis 2-3h et 6h. Mon mari a essayé de le bercer pour le rendormir mais il s’énerve… Je reprends le travail dans 1 semaine et au fond de moi je me dis que cette tétée de nuit nous permettra de nous retrouver mais j’ai aussi peur que la fatigue se fasse sentir… Est t’il trop petit pour ce sevrage ? J’imagine que ça n’est pas juste une question de poids!

  40. Aurélia

    Merci Véronique pour cet article juste plein de bon sens et de bienveillance et merci à toutes les mamans qui ont posté leurs expériences ! Quel soulagement de se retrouver à travers toutes ces histoires de vie et de nuit ! Ma fille a 9 mois et n’a jamais fait une longue nuit (max 6h d’affilée, peut être 5 fois…). Allaitement exclusif depuis sa naissance et elle mange depuis 3 mois avec grand plaisir tout ce que nous lui proposons. Depuis ses 3 mois, elle s’est toujours endormie seule (sans le sein mais avec les câlins de son père ou moi avant de la poser dans son lit), pour les siestes et le soir. Nous avons fait 5 mois de cododo au bout desquels, avec une maman épuisée des réveils toutes les 2-3h, j’ai franchi l’étape de la mettre dans sa chambre. Cela a été plus dur pour moi que pour elle et c’est très bien passé. Nous sommes depuis à 2 réveils par nuit en moyenne. Sauf ces dernières semaines où elle se réveille jusqu’à 4 ou 5 fois. Nous avons plusieurs fois, pleins de bonne volonté et très déterminés, tenté le sevrage nocturne… à chaque fois interrompu par petite maladie, dent ou événement extérieur… Je dois reconnaitre que je n’étais pas totalement prête. En effet, j’ai réalisé que ses réveils sont pour moi un soulagement car je suis inquiète lorsqu’elle dort… j’ai donc travaillé « sur moi » cette partie, pour me libérer de cette inquiétude et autoriser ma fille à dormir d’un sommeil paisible, sans se sentir obligé de se réveiller pour rassurer sa moman… Je me sens également, avec la fatigue accumulée et le besoin de passer à autre chose, prête à ne plus l’allaiter la nuit. Reste super papa, qui va s’y coller mais attend d’être rentré de vacances car lui aussi est fatigué. Nous voici donc à l’aube d’un grand changement, je m’en réjouis, pour moi, pour ma fille et pour mon couple, nous sommes prêts… Croisons les doigts. Toute cette histoire pour dire qu’avoir réalisé que j’étais en partie responsable de la situation avec mon inquiétude m’a libéré et a changé mon regard sur la situation que je vivais, depuis 3-4 mois, difficilement. Ma priorité étant de continuer l’allaitement, quand le soleil brille !! PS : j’espère vous donner de bonnes nouvelles sur nos nuits dans quelques semaines et partager notre expérience et bon courage à tout(e)s ces super mamans et supers papas !

    • @Aurélia
      Bravo pour ce chemin ! J’attends de vos nouvelles !

      • Aurélia

        Bonjour,
        Suite de mon message du 28 avril et partage de notre expérience du sevrage nocturne de notre fille de 10 mois. Nous avons commencé il y a 15 jours et… ça nous semble déjà loin. On s’en était fait une montagne et finalement, presque comme une lettre à la poste. Concrètement, nous nous sommes bien préparés, avons lu pas mal de blog et appris des expériences d’autres parents (notamment celui ci), consulté Véronique qui m’a aidé à y voir plus clair, bien discuté son père et moi pour se répartir la tâche et enfin, j’étais totalement déterminée à passer à autre chose, à arrêter d’être épuisée tout le temps et donc, à ne plus lui donner le sein. Ensuite, et j’essaye de faire court, nous avons mis notre fille dans la chaise haute, lui avons expliqué, ensemble, que désormais, la nuit elle ne mangerait plus, en journée tant qu’elle voulait, que c’était juste un changement d’habitude et que nous allions l’accompagner. Résultat : 4 à 5 nuits plus tard, elle dort 10h à 11h et la tétée du matin est un vrai câlin ! Elle a pleuré 2h avec son père la 1ere nuit, puis 30 minutes avec moi, puis 10 à 30 min et voilà … Elle est en pleine forme ! Nous étions sceptique, quelle joie pour nous qu’elle est réussi ce changement si vite et sans trop de pleurs. Bon courage, si vous êtes prêts, votre bébé le sera. Bonnes nuits…

  41. Evita

    Merci Aurélia pour votre témoignage !

  42. Carmen

    Bonjour Véronique,

    Je souhaite commencer entre autre le sevrage de nuit et vous remercie pour votre article.
    Mon probleme est un cependant un peu plus vaste : mon fils de 10 mois ne s’endort le soir qu’au sein (d’ailleurs cela fonctionne de moins en moins) et se réveille la nuit plusieurs fois et ne se rendort qu’au sein aussi.
    La journée les siestes sont trés compliquées et quasi inexistantes sauf en mouvement (poussette ou voiture).

    Notre fils a toujours cherché le sein pour s’endormir jusqu’à l’age de 5 mois, mais ensuite en journée il ne le cherchait plus et nous avons essayé beaucoup de choses qui se sont soldées par des échecs.

    Aujourd’hui un peu moins fatigués et plus surs de nous en tant que parents, nous souhaitons lui apprendre à s’endormir seul et le sevrer (il ne tète plus que le soir et la nuit). Je pense commencer d’abord par lui apprendre à s’endormir seul (le soir je le poserai dans son lit avant qu’il ne s’endorme au sein), et la journée aux premiers signes de fatigue je le poserai dans son lit en venant le rassurer.
    Et seulement ensuite commencer le sevrage.

    Qu’en pensez vous ? est ce bien de faire les changements en commençant par gérer l’endormissement puis le sevrage ? j’ai peur qu’en arrêtant le sein en même temps que la mise en place de l’apprentissage de l’endormissement seul cela soit trop difficile pour lui et pour nous.

    Merci d’avance pour votre aide,

  43. laeti

    Ma fille a 21 mois et s endort au sein de jour comme de nuit. Comme je suis épuisée j ai hésité longtemps à tester la méthode car je ne m en sentais pas l énergie.
    Maintenant j ai décider qu il était temps. Du coup j ai décider de commencer en journée pour la sieste. Ça a été moins dur que ce que je pensais.

  44. sasmirah

    Bonjour,
    (c’est la journée des posts pour moi, je viens d’écrire dans la rubrique déplacement professionnel)

    Alors voilà , ma petite fille a bientôt 16 mois, et elle n’a JAMAIS fait ses nuits. A la sortie de la maternité et jusque ses 2 mois, elle se réveillait entre toutes les 1/2 heures et toutes les heures, tétant sans cesse. A ma reprise de travail (elle avait 2 mois et demi), nous avons appris qu’elle souffrait d’un RGO avec oesophagite et arrêt respiratoire. Sous inexium, elle allait beaucoup mieux mais n’allongeait pas ses nuits. Aujourd’hui, le RGO semble derrière nous, plus de traitement et une petite fille sui respire la santé (jamais malade) et la joie de vivre mais qui dort en moyenne 3 heures d’affilée, se réveille à moitié, tétouille et se rendort.
    Elle n’a jamais dormi plus de 7 heures d’affilée mais a fait une semaine de nuits de 7 heures sans réveils, avec son père, alors que j’étais en déplacement professionnel. Je sais donc qu’elle en est capable. Je pourrais passer le relai au papa, mais pour le soir et la nuit, si je suis présente, c’est rejet total de son père, alors que tout roule quand je m’absente (c’est un peu vexant…). Nous avons donc pris notre mal en patience, nous disant que la situation allait évoluer, tentant la méthodes Pantley (avec quelques résultats) puis un premier sevrage nocturne de 10 nuits où les hurlements et l’épuisement allaient crescendo.
    Après 15 mois à ce rythme-là (et tout en travaillant hein!!), j’ai perdu du poids, été arrêté pour épuisement maternel en janvier et suis actuellement en arrêt pour pneumopathie (alors que je suis du genre jamais malade). Du coup je me dis que je suis en train d’y laisser ma santé. J’ai donc retenté le sevrage nocturne hier soir: ma fille a pleuré son desespoir comme jamais (alternant avec des phases de colères que je ne lui connaîs pas) pendant 30 interminables minutes, puis s’est endormie en sanglotant contre moi. C’était dur! Mais j’ai tenu bon (sûrement l’energie du desespoir…). Je lui ai dit combien je comprenais son chagrin et combien je l’aimais. Elle s’est réveillée 3 heures + tard et a accepté de suite le biberon d’eau que je lui tendais, et s’est rendormie presque immédiatement en me tournant le dos. Après 4 heures de sommeil, il était 7 heures, elle n’avait pas tété depuis 21h, je lui ai donné la tétée du matin, et elle s’est rendormie. Son père trouve que je devrais dissocier tétée et lit et que je n’aurais pas dû donner cette tétée matinale, au risque qu’elle ne comprenne pas. Il pense aussi qu’un sevrage total serait mieux (alors qu’il n’est pas contre la poursuite de l’allaitement normalement). Moi je trouve que ça fait beaucoup d’un coup. En plus, ma fille ne s’endort qu’au sein avec moi!!!

    Je révais d’un sevrage naturel où ma fille se serait détachée progressivement et tranquillement du sein, mais ce jour n’est pas là …Des avis? Des conseils?

    • @sasmirah
      Votre détermination sans faille a payé ! Vous n’êtes pas du tout obligée de la sevrer complètement et vous pouvez garder une tétée le matin à condition que ce soit très clair pour votre fille qu’on ne tète que le matin.
      Bravo !

  45. Bonjour,
    Je reviens faire un petit tour ! J’ai posté quand ma fille avait 7 mois et 1/2 et je me demandais comment faire pour la sevrer la nuit. Finalement, j’ai décidé d’attendre un peu et les choses se sont faites naturellement à ses 11 mois. Elle ne se réveillait plus (ou une seule fois) et selon l’heure, (avant minuit j’y allais pour une tétée, après minuit, c’est le papa qui s’y collait avec la tétine). En fait, tout s’est très bien passé.
    Ma fille a bientôt 16 mois, elle est tjs allaitée et à la maison s’endort uniquement au sein mais les nuits sont plus calmes.

    Comme je tiens le coup, on continue comme ça. J’aimerais que ce soit son choix d’arrêter progressivement, mais ce n’est pas encore d’actualité. Elle est accroc. 🙂

  46. MystEre

    Bonsoir,

    merci pour votre article et les commentaires. Notre puce de 6 mois 1/2 se réveillait vers 2-3h puis 6-7h à une époque si je me souviens bien et je m’estimais heureuse, trouvant que c’était correct comme réveils. Mais quelques changements dans mon allaitement (j’ai eu des soucis et la puce prend peu de poids depuis ses 3 mois) font que depuis le mois de mai elle se réveille généralement plus souvent et le réveil est plus matinal. A une période je dormais avec elle en journée, actuellement je ne le fais généralement plus ce qui fait que je commence à être épuisée de ne pas pouvoir dormir 3h d’affilées, je craque et suis nettement moins disponible pour elle du coup. En journée, je l’endors au sein elle dort bien je trouve, je l’ai même surprise plus d’une fois à s’être rendormie seule ! mais la nuit ça n’est pas ça pour l’instant. Nous partons en vacances dans une semaine et je rêve de pouvoir dormir de 00h (heure où je me couche environ) à 6h au moins d’affilées (ce qui n’est jamais arrivé) mais j’ai peur que la puce ne soit pas encore suffisamment grande pour comprendre, nous verrons si nous essayons, sinon cela repoussera aux prochaines vacances car le papa travaille.

    • @MystEre
      A 6 mois et demi, elle est encore un peu petite pour comprendre…

      • MystEre

        Oui sans doute, et puis au final pendant les vacances vu qu’on va bouger ce n’est sans doute pas l’idéal : trop de changements à la fois. J’essaye de commencer à lui parler et lui expliquer qu’il faudra qu’elle finisse par ne plus téter la nuit, la 1ère nuit qui a suivi ces paroles je l’ai surprise à s’être rendormie plusieurs fois sans le sein (alors que j’allais pour lui donner). Cette nuit là l’endormissement ayant été difficile nous l’avions gardée dans notre lit je ne sais pas si ça a joué.

  47. Bonjour,
    Ma fille a 10 mois 1/2 et ai toujours allaitée mais est diversifiée alimentairement depuis ses 4 mois. Jusqu’il y a 5 jours environ, elle ne faisait pas ses nuits et se rÄ—veillaient 2 à 3 fois par nuit. Elle dort seule dans sa chambre. Puis, 2 jours de suite, elle se réveillait 3 fois puis au milieu de la nuit, elle ne voulait plus se rendormir, tetant sans cesse pendant 2h! J’en pouvais plus, je me sentais à bout de nerfs et j’ai été en arrêt de travail. Là , j’ai dit ça suffit, elle est maintenant assez grande pour dormir toute une nuit. Pour moi, c’était de ma faute car elle s’endormait toujours au sein la nuit. Donc, j’ai décidé de la laisser pleurer et je lui ai expliquer. Depuis, il n’y a qu’une nuit oú elle s’est réveillée à 3h, je lui ai donnÄ— un peu d’eau, l’ai prise dans mes bras pour la rassurer et je l’ai recouché. Elle a pleuré pendant 30 min puis s’est rendormi. Je ne nous croyait pas capables d’y arriver! Mais cela donne confiance! Je ne dis pas que c’est gagné mais j’ai décidé de ne pas céder. Alors a tous les parents, bon courage et ayez confiance en vous.

  48. Evita

    Bonjour,
    Je me pose une question. Mon bébé qui a 8 mois a très très rarement fait des nuits de 5h ou plus, qu’il s’endorme au sein ou non. Non, il ne fait pas des nuits de 5h ou plus 3 fois par semaines. Je m’en sors bien et ça ne me dérange pas, mais je me demande si cela est normal ? Il se réveille 2 ou 3 fois la nuit en moyenne, et entre ses réveils dort 2 ou 3 ou 4h, cela dépend.

  49. Bonjour!

    Je suis maman d’une petite fille de bientôt 4mois. Elle ne fait pas ses nuits biensûr. Je me pose beaucoup de questions car je suis de ce type à ne pas vouloir donner de rituel fixe a mon enfant, je n’en ai pas moi même et cela serait trop compliqué dans notre vie de famille. Du coup je fais beaucoup en fonction de ses besoins, la nourris a la demande et chaque jour est un peu différent dans les horaires. Il est écrit partout que l enfant a besoin de rythme… mais serait il possible pour l enfant d’avoir pour seul rythme un « non-rythme »? Si elle ne veut pas dormir, je ne trouve pas logique de la forcer à aller au lit, de même que si elle a faim après 3h pourquoi devoir la faire attendre encore 1h pour suivre un horaire? J’ai essayé de la coucher à 20h mais elle ne dort pas… en lui donnant un autre bib vers 21h elle dort vers 23h plus facilement. Mais cela peut changer à 21h30 ou 20h30… bref, j’ai le temps pour elle et ressens qu’il faut que je fasse par rappport à ses besoins.
    Ma question est: est-il sain d’élever son enfant de cette façon et existe-t’il d’autres mamans comme moi? 😜
    Merci!
    Super blog en passant!

  50. Oh et je précise que je suis adepte de la façon : « maman ne me laisse pas pleurer » 😊

    Merci pour votre réponse!

    • Emilie

      Je fais comme toi Ludivine, les tétées et les siestes ne sont jamais à la même heure d’un jour à l’autre et Loulou a 10 mois aujourd’hui 🙂 Je ne laisse pas pleurer, il est très souvent porté.

      Ca risque de changer bientôt comme il va aller en garde le rythme va être imposé… J’appréhende un peu mais je me dis que j’ai pu respecter son rythme à lui au maximum et me dis qu’il grandit, il va avoir des copains et s’adaptera.

    • Aurélia

      Bonjour Ludivine,

      Tout comme toi ! Ma fille vient d’avoir 1 an, chaque jour est différent, et on s’adapte à son rythme et à ses besoins ! Quelques nuits complètes de temps et temps, en ce moment c’est 2 réveils par nuit où je suis avec elle dans les 45 secondes (plus de tétée de nuit depuis 2 mois, sinon allaitée à la demande depuis sa naissance). Les siestes, c’est quand elle est fatiguée. Le soir c’est quand elle est fatiguée. les repas c’est quand elle a faim et les quantités qu’elle veut. Tout cela rarement aux mêmes heures. Beaucoup portée, jamais laissé pleuré toute seule. Et chez la nounou, et bien elle ne s’adapte pas au rythme qu’on lui impose 😉 pour les siestes alors elle joue beaucoup. Elle est en super forme et joyeuse !

  51. Youhouhou… 😊😊 je ne suis pas la seule alors! Hihi… merci les filles, quel bien ça fait! 👍
    Je n’ose plus vraiment en parler autour de moi, les gens ont souvent critiqué notre façon de faire. Mais pour moi, c’est le plus logique. J’ai l’impression qu’elle sait ce qu’elle a besoin. Et elle est bien mieux à son rythme, sans pleurs inutile. Je pense finalement que cela lui apprend petit à petit à s’ écouter et comprendre ses besoins en se gérant elle-même. Elle demande de moins en moins les bras, est très expressive et joyeuse. Je n’ai pas trouvé d’article qui va dans mon sens et aucune maman autour de moi, ce qui m’a poussé à venir sur ce blog. Merci d’avoir pris le temps de me répondre, j’ai du coup le moral qui remonte!

  52. Angélique

    Bonjour. Mon fils a 11 mois. Il a fait ses nuits à 3 mois puis nous sommes partis en vacances et malgrés le fait qu’on ai emporter son berceau….. Il s’est mis a se réveiller le nuit environ 2 fois vers 6 mois . En juin j’ai craquée et ai commencer le cododo car épuisée et depuis c’est très dur! Il ne dort plus la nuit dans son lit et se réveille souvent la nuit pour tétée! Je sens qu’il serait temps de trouver une solution , mais laquelle? Merci …..

  53. Muriel

    angélique : la mienne m’a fait pareil et c’était clairement la faim !
    alors qu’avant elle tenait des nuits de 10/11 h depuis ses 3 mois

    et comme j’avais besoin de dormir car je travaille le jour, le soir je donnais mon lait tiré avec de la blédine

    donner des légumes le soir ça marche bien aussi

    elle redort toute ses nuits 😀

    ce sont ses besoins qui ont augmenté et je pouvais plus allaiter la nuit

  54. Severine

    Bonjour Veronique.
    Ma fille a 2 ans, elle dort toujours dans notre lit, et se reveille bien 5 fois par nuit pour chercher le sein pour se rendormir. Elle prend aussi l’autre sein entre ses doigts comme un doudou. Parfois je dois rester plus d’1 heure comme ca car chaque fois que j essaie d enlever le sein de sa bouche, elle se reveille.
    Je voudrais vraiment arreter ca car je passe des nuits difficiles.. je v donc la laisser s’ endormir avec un biberon d’eau allongee entre nous. mais dois-je d’abord arreter le co-sleeping avant de la sevrer de nuit ? Ou puis je d’abord la sevrer avant de la faire dormir sans nous ? Et aussi comme elle a deja 2 ans je me demande si elle va comprendre le concept de sevrage de nuit ? Je veux dire que lorsque je vais lui autoriser le sein la journee suivante, ne va t elle pas etre perdue ou penser que j’ai cédé ?
    Je vous remercie sincerement pour votre aide precieuse !

    • @Severine
      L’arrêt du co-dodo n’est pas forcément nécessaire, cela dépend des enfants. A vous de voir ce qui est le plus facile pour elle.
      A 2 ans, elle fait très bien la différence entre le jour et la nuit. Si vou slui expliquez avant, pas de souci de confusion.
      Bon courage !

  55. Bonjour ! Me revoilà sur ce post qui pose bien des questions !
    En ce moment mon bébé se réveille bien plus souvent la nuit pour têter (je précise pour téter, car il ne veut pas que ce soit son papa qui vienne le chercher) : disons toutes les 1h30 (versus toutes les 2h30, 3h ou 4h avant). Est-ce quelque chose qui arrive à 9 mois (angoisse de séparation ? ). Il ne semble pas malade, pas de fièvre, mais c’est vrai qu’il a les dents qui poussent. Pour l’instant, je ne veux pas sevrer de nuit mon enfant avant ses 1 an, mais je m’inquiète un peu ! Par ailleurs, vû qu’il tête beaucoup la nuit, il prend moins de lait (au sein le matin ou en biberon de lait maternel) en journée : devrais-je du coup quand même tenter de moins lui donner la nuit pour rétablir une habitude jour/nuit ?

    • @Evita
      S’il a mal aux dents, il doit chercher à se soulager. Vous pouvez essayer de lui donner une fois une dose de paracétamol au coucher et voir si ça change les réveils. Si oui, alors il a mal !

  56. ratsimba

    Bonjour, merci pour ce site qui est une mine d’or pour les maman s qui souhaitent allaiter.
    cet article me parle mais je n’ose pas encore me lancer.
    Ma fille aura 7 mois dans 10 jours. Elle n’a jamais fait ses nuits ( 2 réveils par nuit). Depuis ses 6 mois elle se réveille toutes les 2 heures, et cette nuit elle s’est réveillée toutes les heures! Je la rendort au sein, sinon elle se reveille complètement et passe 2 h a jouer et raler. Elle est allaitee , portée, et je ne la laisse pas pleurer, mais je commence a être trop fatiguée pour tenir le cap de la parentalité positive et du maternage.
    Toute petite elle avait un rgo, du a une allergie aux plv. J’ai supprimer les produits laitiers de vache de mon alimentation et les vomissements et reflux ce sont arrêtés.
    J’ai commencé la diversification, peut il s’agir d’une autre allergie? La journee il n’y a plus que 4 mini tetees rattrape-t-elle la nuit?
    J’ai supposé que les dents étaient en cause mais la dose de doliprane au coucher ne change rien.
    Bref je ne suis sûre de rien, si ce n’est d’être épuisée.

    • @ratsimba
      Comme elle est allergique aux plv, il ne faut pas négliger la piste d’une allergie qui la réveille la nuit.

      • Peut-être aller voir un ORL (ou le pédiatre) ? ma fille avait une otite céreuse non détectée, et heureusement pour elle cela ne la faisait pas souffrir, mais notre fils a enchainé les otites, souvent sans fièvre, et il ne pleurait que la nuit Je me reconnais un peu dans votre état de fatigue.

  57. Bonjour,
    Pour un bébé dont les meilleures tétées se passent la nuit, est-ce que un sevrage de nuit risque d’induire un sevrage tout court, ou est-ce que ça va déplacer les « bonnes » tétées vers le matin/le soir ?

  58. bonjour,
    moi ma fille a 5 mois 12, elle tété avec le biberon, la nuit c’est le calvaire total elle se couche à 21h et se réveille plusieurs fois la nuit pour tété, pouvant pas supporter ses pleures suis obligée de lui préparer 2 à 3 biberon dans la nuit, et mois suis qui se réveille à 6h 30 pour le boulot c’est vraiment dure pour moi. que faire svp? merci

    • @Sata
      A cet âge là , vous ne pouvez malheureusement pas faire grand-chose, j’en suis désolée…

      • quand pensez-vous quelle fera véritablement ses nuits, la elle a 6mois 22jr, mais c’est tjrs la même chose.

        merci de votre réponse

        • @Sata
          Je ne peux pas répondre à votre question 🙂
          Par contre, quand elle aura 8 ou 9 mois, si elle ne fait toujours pas ses nuits, vous pourrez appliquer la méthode décrite dans l’article.

  59. Bonjour,

    J’ai lu tous vos commentaires et je suis désormais beaucoup plus rassurée et sereine avec ma décision. Ma fille de 15 mois ne fait pas encore ses nuits et jusqu’à tout récemment, nous pratiquions le cododo pour rendre les 3-4 boires nocturnes moins fatigants. Mais voilà que depuis ses 12 mois elle bouge énormément durant la nuit ce qui trouble notre sommeil à moi et mon conjoint…Nous avons donc cesser le cododo depuis 2 semaines et ma fille s’endort maintenant d’elle même dans son lit après une bonne tétée! Hourra! Mais plus de cododo signifie aussi pour moi plus de boires nocturnes car ça va me demander beaucoup d’énergie pour me lever 3-4 fois durant la nuit et c’Est pourquoi j’ai pris la décision de la sevrer seulement pour la nuit. Enfin, hier fût la première nuit où j’ai entendu ma fille pleurer à côté de moi, crier sa rage, elle m’a même griffer pour signifier son désaccord… un vrai cri du coeur durant plus d’une heure….Pas besoin de vous dire à quel point ça été dure mais j’étais là et je me suis faite rassurante….Ce matin elle est venu nous rejoindre dans le lit tout sourire pour une bonne tétée matinale… J’appréhende la prochaine nuit et j’espère de tout coeur que cette étape sera vite franchie!

  60. Bonjour a toutes, et merci pour vos temoignages qui aident a avancer! Mon bébé a presque 8 mois et tête énormément depuis qu’il est tout petit, environ 6 fois par nuit. On est donc arrivés naturellement au cododo pour se préserver. Il a bp besoin de contact, meme la journée, pour les siestes, il s’endort au sein et si je le pose se réveille rapidement. Du coup pour qu’il dorme plus longtemps je le garde sur moi et regarde la télé ou fais autre chose.
    Les têtes de nuit sont épuisantes et j’arrive pour l’instant a tenir le coup mais ça devient difficile, même si le cododo permet de se rendormir rapidement pour tout le monde. Je ne sais pas comment m’y prendre car le mettre directement dans son lit en lui refusant le sein me semble brutal, mais dans le même temps lui refuser le sein alors qu’il dort collé a moi me semble extrêmement difficile. De plus, je suis encore dans une espèce d’ambiguïté de maman bizarre, c’est a dire que j’apprécie ce contact de mon bébé la nuit et de me dire qu’il dort au chaud, sécurisé, mais en même temps les têtes sont trop nombreuses et je suis épuisée. Comment m’y prendre?? Papa est très maternant mais ne supporte pas ses pleurs, ça le stresse beaucoup… Merci pour vos conseils,

    • @Anna
      Il me semble qu’avant toute chose, votre incertitude ne vous permet pas de prendre une décision sereine. Je vous suggère de prendre votre temps pour pouvoir prendre une décision qui vous convienne vraiment, à vous comme à son papa.
      Bon courage !

  61. Aïe. Je lis votre article un peu tard… Mon fils a 6 mois et demi, et nous avons fait appel à une spécialiste du sommeil pour faciliter son endormissement. d’après elle, il aurait dû faire ses nuits dans la foulée, en quelques jours. Au moment d’appliquer le protocole, j’ai décidé de rajouter une étape intermédiaire et de garder une tétée de nuit : il est passé de 3-4 réveils à 1 sans problème, mais si j’essayais de le rendormir pour ce dernier réveil, c’était la panique, et il se jetait sur le sein après. Je pense du coup que je vais continuer comme ça encore un bon mois ou mois et demi, et je suis contente de ne pas avoir forcé. Quand vous dites que bébé peut être sevré de nuit vers 7-8 mois, quel est le critère : physiologique ? psychologique ? le deux ? Merci par avance pour votre réponse !

  62. Merci, tout d’abord, pour l’existence de ce blog. C’est grâce à lui, ses bons conseils et tous les témoignages que j’ai pu lire, que nous avons envisagé le sevrage de nuit.

    Ma fille de 10 mois avait en effet décidé depuis 1 mois de ne plus faire ses nuits alors qu’elle les faisait parfaitement depuis ses 3 semaines (on avait tiré le bon numéro sur ce coup mais on s’est pris un mauvais retour de boomerang). Cela est sans doute dû aux nombreux changements du moment (retour de vacances longues et itinérantes, entrée à la crèche et surtout âge qui correspond à celui de « l’angoisse de séparation »).

    Avec du recul, je me dis que c’est la « regression » qui a été vraiment difficile alors qu’on pensait que les nuits étaient acquises.
    Et puis un bébé de 10 mois est bien plus difficile à rendormir, se lève, tend les bras, s’accroche aux barreaux. Bref, difficile de résister à ses appels.
    Alors évidemment,la solution de facilité a été de la remettre au sein la nuit, solution à laquelle on a vite cédé (après avoir passé plusieurs heures à la bercer au milieu de la nuit).
    Et puis plus ça allait, plus elle réclamait. On a tenu 1 mois avec plusieurs réveils nocturnes (souvent toutes les 2 à 3h, parfois toutes les heures voire 1/2h). Un peu au bout du rouleau, nous avons décidé de passer à l’action.
    Notre stratégie : bien lui expliquer notre démarche (maman ne se réveillera plus la nuit pour te donner à manger. Pour toi comme pour nous, c’est important que tu fasses tes nuits et tu en es capable) et envoyer le papa la nuit (après 10 mois d’allaitement, on peut quand même exiger pas mal de choses 🙂

    En 4 nuits, c’était plié avec des fréquences de réveils dégressives au fur et à mesure
    Les premières nuits son papa la prenait dans les bras mais très vite il arrivait à la calmer en la caressant dans son lit.

    Voilà pour mon expérience…

    Bon courage à toutes et profitez bien de cette belle et précieuse période de l’allaitement que j’ai totalement arrêté depuis et dont je suis très nostalgique

  63. mimolette

    Bonjour Véronique et à tou(te)s,

    Je suis tombée par hasard sur le blog et j’avoue qu’en lisant tous les commentaires, je sors enfin d’un épais brouillard qui m’entourait depuis quelques temps…Allaitement….cododo…..culpabilité…angoisse de séparation…

    j’ai une petite de 8 mois et je me demandais s’il était judicieux de commencer le sevrage de nuit alors qu’elle est en pleine crise des 8 mois(angoisse de la séparation).
    Car on a pris beaucoup de « mauvaises habitudes » depuis qu’elle est née: je dors avec elle car trop fatiguée pour faire les A/R en pleine nuit (elle se réveille environ 4 fois)et je la mets systématiquement au sein … et pour les siestes, elle ne s’endort qu’en voiture,en poussette, ou….au sein!

    Comme elle va bientôt aller en crèche,je voulais qu’elle s' »indépendantise » un peu, donc j’envisageais de la laisser pleurer la nuit(méthode du 5/10/15), et la sevrer en même temps.

    Mais finalement en lisant toutes vos expériences, je me rends compte que ça va peut être faire beaucoup d’un coup.Je vais donc commencer par suivre votre conseil la journée ( ne pas l’endormir au sein)et m’y tenir!!
    Et pour les nuits je continue l’allaitement, en essayant de lui donner de l’eau car il fait chaud ici en Guadeloupe et je la mets tant que faire se peut dans son lit après chaque tt.Et pour le sevrage on verra plus tard, après sa crise des 8mois..Je préfère être fatiguée et savoir que ma fille va bien plutôt que l’inverse..

    D’ailleurs j’aimerais savoir si vous auriez des petits conseils pour l’aider plus facilement à surmonter cette « crise ».

    Bonne journée!

    • @Mimolette
      Vous n’avez pas pris de « mauvaises habitudes ». Ce que vous avez fait est normal !
      Pour surmonter cette « crise », plus vous la rassurez mieux c’est !
      Je vous souhaite bon courage pour la suite.

    • Delphine

      Bonsoir,
      Je passe régulièrement par ici et en lisant les derniers commentaires j’ai eu envie de prendre quelques minutes pour partager mon expérience. Mon fils a bientôt 14 mois. Je l’allaite toujours le soir, la nuit et le matin, depuis qu’il a environ 7-8 mois. J’étais aussi très angoisee quand j’ai arrêté l’allaitement la journée car je n’arrivais pas non plus à l’endormir autrement qu’au sein ou en promenade. Au départ, j’ai utilisé un « remplaçant » au sein: le biberon. Je lui en donné un après le repas du midi pour qu’il s’endorme tranquillement apres. Mais quand il a eu 12 mois j’ai commencé à me dire que ce n’était pas très bien d’autant qu’il mange très bien le midi donc ça faisait beaucoup… Du coup un jour j’ai sauté le pas et j’ai essayé de l’endormir sans rien. Je me suis allongée avec lui sur une couverture dans le salon, en lui caressant le visage, et miracle: il a fini par s’endormir! Et depuis ça marche tous les après-midis. J’ai compris que rien n’est jamais joué définitivement et que le métier de parent nécessite beaucoup d’imagination mais surtout de patience et de confiance en soi et en son enfant. Actuellement mon bébé ne fait toujours pas ses nuits mais il accepte de se rendormir dans le bras de son papa et plus forcément en tétant. Donc encore une fois, tout change et effectivement il n’y a pas de mauvaises habitudes.
      J’en profite pour remercier Véronique Darmangeat qui nous apportent à nous jeunes mamans énormément de réconfort et de réponses intelligentes et surtout de la bienveillance (ce qui est très rare finalement…)

  64. j’ai commencé, il y’a 3 jours, le sevrage de nuit avec mon bébé qui a presque 7 mois. je suis donc en plein processus, je viens de sortir de la 3ème nuit qui a été très difficile.
    la dernière tétée à 23h, et je reprends le lendemain à 6h du matin. entre temps, quand bébé se réveille (toute les 2 heures), je le prends dans mes bras, ou dans la balancelle, ou je réveille le papa pour qu’il prenne le relais. c’est très fatigant. j’ai besoin d’encouragement car j’ai peur qu’après toute cette peine, il n’arrive toujours pas à faire ses nuits :(:(

    • @Hind
      Oui c’est difficile mais si votre bébé se rendort dans vos bras, il est en train d’apprendre, en sécurité. Il a juste besoin d’encore un peu de temps !

  65. Bonjour,
    Merci pour votre site, très intéressant et…encourageant.
    J’ai une fille de 13 mois, que j’ai allaitée à la demande jusqu’à 9 mois, jour et nuit. Avec mon mari, nous avions tenté un sevrage nocturne vers 7 mois, mais personne n’était prêt. Cela n’a donc rien donné, à part une ou deux nuits « correctes ». Du coup, jusqu’à maintenant, ma fille a toujours tété la nuit, toutes les 2-3 heures environ. Depuis qu’elle dort dans sa chambre (à 9 mois 1/2), j’arrive beaucoup mieux à gérer les réveils nocturnes (bizarement, car du coup je me lève et je l’allaite dans sa chambre). J’ai vécu 3 mois où je reprennais du poil de la bête, j’arrivais à dormir profondément entre les tétées, chose qui n’était pas arrivée depuis sa naissance. Et puis les 3 dernières semaines, elle a été un peu malade. Les nuits ont été vraiment difficiles. J’ai eu des discussions avec des mamans, avec mon mari aussi, etc. Tout cela fait que la question du sevrage nocturne est revenue sur le tapis. Et on s’est lancé il y a 6 nuits. Notre fille a été bien préparée (lecture d’un album « la nuit, on dort » chaque soir, doudou dans le lit, biberon d’eau également, etc.), je sens qu’elle a très bien compris ce qui se passait. Première nuit : 2 réveils seulement, à peine 1/2 heure de pleurs. On est surpris. Deuxième nuit : 7h30 d’affilées ! Super, on se dit qu’elle a bien compris. Et depuis la troisième nuit, le nombre de réveils augmente, les pleurs aussi. Cette nuit, cela a été à 22h, 1h30, 3h30, 5h. Et impossible qu’elle se rendorme à 5h, donc pleurs avec quelques visites de notre part jusqu’à 6 heures pour la tétée du matin. Nous sommes à bout. C’est très difficile. Nous sommes à deux doigts de la laisser pleurer seule toute la nuit s’il le faut car nous ne savons plus quoi faire. Mais au fond de moi, je sens que ça ne marchera pas. Que faut-il faire ? Est-ce qu’il faut continuer sur notre voie ? Va-t-elle finir par accepter de dormir sans téter ? En fait, après 13 mois de nuits mauvaises, nous n’arrivons plus à « encaisser ». Quels conseils pourriez-vous nous donner ? Je vous remercie chaleureusement d’avance !

    • @Laura
      Je suppose que vous avez vérifié qu’elle n’est pas malade et n’a pas de douleur qui la réveille…
      Sinon, essayez de tenir en la rassurant à chaque, sans la laisser pleurer seule. 6 jours c’est encore court.
      Bon courage !

      • Bonjour,
        Je viens donner quelques nouvelles après mon post du 4 février. Voici 3 semaines que notre fille de presque 14 mois est sevrée la nuit (de 20h à 6h, c’était les limites que nous lui avions fixées). Eh bien, depuis 9 nuits, elle dort 10h d’affilée !!! Incroyable mais vrai ! Et le tout avec très peu de pleurs les 13 premières nuits de sevrage. Cela s’est passé en douceur… Donc : persévérez !

  66. Gaëlle

    Je témoigne sur le sevrage du soir, celui qui endort, celui qui me faisait peur. Et bien avec l’aide du papa qui a passé pas plus de 3-4 soirs à la cajoler pendant 20 minutes, elle s’y est fait. A 7 mois, je suis soulagée elle peut s’endormir sans moi, et le papa aussi est content !
    Une montagne s’est transformée finalement en petite colline, je n’y croyais pas !
    Bon courage à toutes !

  67. Astrid

    Bonjour,
    Je voudrais partager mon expérience avec vous sur le sevrage de nuit. Ma fille de 2 ans n’avait jamais fait ses nuits. Elle ne tétait plus la journée depuis sept dernier et s’endormait à la sieste avec la tétine. Mais le soir elle s’endormait au sein et la nuit c’était au minimum 2 tétée voire 3 ou 4. Elle dort dans son lit et sa chambre est mitoyenne à la nôtre. Je sentais que j’arrivais au bout de mon plaisir d’allaiter et ma fatigue physique m’a incitée de parler de sevrage. Pendant quelques jours, mon mari et moi lui avons expliqué qu’elle allait avoir 2 ans et qu’elle n’aurait plus besoin de la tétée la nuit. Un vendredi soir avant le repas, je lui ai expliqué que cette nuit si elle se réveillait elle n’aurait pas la tétée car c’est une grande etc…mais que l’on se rendort avec la tétine et la main de maman dans la sienne…
    Quand elle s’est réveillée la nuit, elle a réclamé la tétée comme d’habitude et je lui ai rappelé que l’on se rendort avec la tétine etc..elle s’est recouché et dodo (!) Moi aussi je me suis recouchée, avec une impression étrange, d’être déjà revenue au lit.
    Les 4 nuits suivantes elle a réclamé encore 2 fois par nuit et à chaque fois, avec la même douceur, je lui a expliqué comment se rendormir.
    Le mardi suivant, le 17 février dernier c’était notre dernière tétée. En effet, le lendemain soir, je la sentais prête à dormir et l’ai couchée direct, avec les mains de papa et maman dans les siennes. Elle s’est endormie en 5 minutes. Et depuis, elle n’a plus réclamé la tétée et dort sans réveil nocturne sauf pour lui redonner la tétine.
    Mon commentaire est un peu long, mais j’ai aimé lire les expériences de vous toutes. J’ai pu attendre d’être sûre de ma décision pour que ma fille puisse s’appuyer sur moi. Comme Gaelle, je n’en faisait une montagne et cela s’est bien passé.
    Bonne journée.

  68. Bonjour Véronique,
    Et merci pour votre blog qui est très éclairant.
    Je suis la maman d’un petit Léon qui a eu 7 mois le 6 avril.
    Je l’allaite depuis sa naissance, et il est diversifié depuis ses 5 mois révolus.
    Aujourd’hui, il mange un repas complet le midi, un goûter complet aussi, et mange un peu de légumes le soir.
    Il tète donc le matin, en complément de son repas du midi, en complément de son repas du soir, et surtout… la nuit !!! Encore une à deux tétées par nuit, encore plus en ce moment (je ne sais pas pourquoi, est-ce les dents, est-ce l’angoisse de séparation qui pointe son nez ? toujours est-il qu’il se réveille toutes les 2h et est difficile à consoler sans le sein…).
    Je souhaiterais le sevrer en douceur en supprimant les tétées les unes après les autres.
    L’idéal serait que je puisse supprimer celle de la nuit dans la foulée de celle du soir, mais… et c’est la raison de mon commentaire, est-il possible de sevrer un bébé des tétées nocturnes alors que l’on partage la même chambre que lui ?
    Notre appartement ne nous permet pas de lui offrir une chambre à lui tout seul…
    Je ne sais pas si une détermination à toute épreuve peut suffire, ou si tant que le bébé nous « sent », il ne renonce pas aux tétées câlins de la nuit…
    Merci d’avance de vos conseils et témoignages !

    • @Léa
      Oui on peut sevrer la nuit un bébé qui dort dans sa chambre.
      Mais en lisant votre témoignage, je me demande s’il a assez de lait en journée car à son âge il devrait plutôt prendre les tétées avant les solides. Peut-être qu’il veut téter la nuit pour compléter ses apports en lait.

      • Merci pour votre réponse rapide !
        À vrai dire, une puéricultrice que je vois à la PMI m’avait même conseillé de supprimer la tétée du midi qui, selon elle, n’était plus nécessaire dans la mesure où il faisait un repas complet (légumes / céréales / protéines + 1 compote), ce que je n’ai pas encore fait en me disant justement que je préférais qu’il tète bien en journée pour éviter d’avoir à compenser la nuit… !
        C’est difficile d’évaluer la quantité de lait prise par le bébé, mais je trouve qu’il tète plutôt bien en journée en dépit de l’apport en solide.
        Je trouve par contre qu’il tète « sans conviction » le matin, ce qui me fait penser qu’il n’a pas vraiment faim du fait des deux tétées de nuit, d’où mon envie de le sevrer de ces tétées…
        Quand bien même j’attendrais un peu pour le faire, me conseillez-vous de supprimer toutes les tétées d’un coup, ou éventuellement de supprimer la première (vers 23h-minuit) et d’essayer de repousser la seconde jusqu’à 5h, par exemple, histoire de le faire patienter jusqu’au petit déjeuner ?
        Habituellement, il se réveille entre 7h30 et 8h30, alors peut-être que c’est trop lui demander que de ne rien prendre du tout entre 20h et 8h le lendemain ?

  69. Bonjour et merci pour ce blog. C’est réconfortant de lire tous ces témoignages ainsi que vos conseils bienveillants.
    Tout d’abord un témoignage : mon aîné, qui a 5 ans aujourd’hui, tétait encore deux fois par nuit à huit mois. J’étais épuisée et me sentais prête à le sevrer la nuit. Avec son papa, nous lui avions parlé, expliqué, et nous nous étions préparé à le « laisser pleurer » très longtemps s’il le fallait (à l’époque je n’avais pas encore lu ce blog et n’avais pas conscience qu’il fallait accompagner le bébé dans ses pleurs… mais c’est pour dire à quel point nous étions déterminés). Le jour J, ou plutôt la nuit, il s’est réveillé à la même heure que d’habitude, a un peu chouiné quelques secondes, puis… plus RIEN. Fini du jour au lendemain.
    Je n’ose pas espérer que ce soit aussi facile pour mon second car chaque bébé est différent…
    Voilà où nous en sommes : mon bébé de 7 mois et demi prend sa dernière tétée le soir à 20h, s’endort au sein, puis me réveille pour téter la nuit : parfois une, parfois deux fois, parfois plus, mais récemment il a « fait des pointes » jusqu’à 5h ou 6h du matin.
    Malheureusement ça n’est pas régulier… et je n’en peux plus de cette fatigue, je suis épuisée.
    Je suis très déterminée à utiliser la méthode que vous proposez ces vacances avec mon bébé, que je sent prêt.
    Je me pose cependant deux questions :
    – mon bébé s’endort au sein après sa tétée du soir : est-il indispensable de l’habituer à s’endormir autrement ? Et s’il s’endort sur le sein, dois-je le réveiller pour le poser dans son lit ?
    – C’est quoi, « une nuit de bébé » ? combien de temps peut-on demander à un bébé d' »attendre », la nuit ? C’est sûr, moi j’aimerais bien qu’il tienne jusqu’à 6h du matin quand je travaille (et même un peu plus tard si je suis en congé…) mais peut-on demander cela à un bébé de 8 mois ? Ou s’il se réveille à 5h est-ce déjà beaucoup ?

  70. Coraline

    Bonjour Véronique,
    Je viens vous demander quelques conseils. Mon bébé a 7 mois et demi, je l’ai allaitée exclusivement plus de 5 mois et elle est désormais diversifiée et mange avec bonheur les solides. Cependant, j’ai 2 petits problèmes:
    – j’ai toutes les peines du monde à faire têter ma fille la journée, à part le matin
    – par contre elle se réveille toutes les nuits et boit goulûment
    Par conséquent, de peur qu’elle ne manque de lait, je lui donne au moins 2 yaourts de 100g (un le midi, un au goûter) et un petit dîner au lait. Parfois, elle ne tête que 2 fois dans la journée ( le matin et dans l’après-midi), mais par contre le rendez-vous nocturne est incontournable.
    J’ai la chance d’être en congé parental jusqu’en Septembre, mais je suis épuisée et je souhaite tenter le sevrage de nuit. Mais j’ai peur que ma fille n’ait pas assez de lait en journée et ait vraiment besoin de manger la nuit: pensez -vous que les quantités actuelles en solide + 2 tetees soient suffisantes?
    J’ai voulu essayer de ne pas la faire teter la nuit dernière, mais elle s’est réveillée en hurlant à 1 heure, inconsolable, et je lui ai donné le sein… Ça commence bien! Mais je vais réessayer ce soir.
    Merci beaucoup pour votre aide!

    • @Coraline
      Votre fille a pris l’habitude de prendre sa ration de lait la nuit donc quand vous lui refusez, cela lui manque, c’est normal. Mais si elle ne tète plus la nuit, il y a de fortes chances pour qu’elle se remette à téter en journée pour avoir sa ration.
      Ceci dit, c’est un sevrage qui risque d’être difficile…

      • Coraline

        Merci pour votre réponse rapide, Véronique! Je pense en effet que les prochaines nuits vont être sportives!

  71. Bonjour

    Vous conseillez 7 mois, à 5 mois c’est trop tôt ?
    Car papa fait pression il a peur d’en faire un enfant roi, j’ai testé une fois de le laisser pleurer j’ai vite craqué vu la puissance des hurlements ! Il sait y faire pour faire croire à une urgence vitale, woaw et là papa a dit :  » on est foutu » lol ..

  72. Bonjour

    Pourquoi avant 7 mois , (5mois) considérez vous cela comme trop tôt pour lui faire comprendre ? Vous vous basez sur l’expérience , où il y a une raison scientifique à cela ?
    Merci de la réponse
    Cordialement

  73. laurie

    bonjour, mon bébé a eu 7 mois.

    il n’a jamais dormi une nuit complète, et se réveille toujours de 2 à 4 fois entre 00h et 5h.

    Il se rendort très facilement en étant juste bercé et câliné, mais ne reste pas endormi longtemps 🙂

    Généralement par facilité je lui propose le sein, mais parfois il le refuse de lui-même.

    Epuisés, nous l’avons confié à ses grands parents et nous nous apercevons que chez eux il dort sans se réveiller (et sans manger), de 00h à 5h, ce qui est un exploit.

    avez-vous une idée de ce qui peut l’amener à dormir mieux lorsque je ne suis pas là ?

    Les tétées que je lui donne pensant l’aider à se rendormir profondément peuvent-elles perturber son sommeil, en l’obligeant à digérer au lieu de dormir ou autre ?…

    Merci

    • @Laurie
      La réaction de votre bébé est normale et on la constate souvent. Votre bébé dort chez ses grands-parents tout simplement parce qu’il sait que s’il se réveille, vous ne serez pas là pour lui donc ça ne sert à rien de vous appeler. Cela ne veut pas dire que vous faites quelque-chose de travers mais tout simplement que votre bébé vous fait confiance, à vous et à personne d’autre, ce qui est normal.

  74. Magali

    Bonjour, Si on donne le sein au bébé la nuit quand il en a besoin. Peut elle faire ses nuits toute seule un jour ? N’est ce pas mauvais pour la santé (poids et hygiène dentaire) qu’elle tête deux fois la nuit. C’est le cas de ma fille 13 mois. Merci

    • @Magali
      Tous les enfants font leurs nuits un jour et ce n’est pas mauvais pour eux de téter la nuit. La seule question c’est : est-ce que cela vous convient ?

      • Plus ou moins…. j’ai peur que ca dure encore des mois et des mois.

        • @Magali
          Le jour où vous ne souhaitez plus qu’elle tète la nuit, vous pourrez la sevrer la nuit. Prenez soin de vos besoins également et faites comme vous sentez les choses.

  75. clarisse

    avant toute chose un grand merci à vous Véronique et à votre blog qui m’a permit d’allaiter ma fille en toute sérénité et tout en travaillant jusqu’a l’âge d’un ans et de trouver mille et un conseil rassurant sur l’allaitement. Ma fille de 4 ans et a fait ses nuits a deux mois. Mon fils lui ne les faisait pas jusqu’a il y a 15 jours . Il a quasiment 10 mois. J avais lu et relu votre post et tous les témoignages et comptais tenter le sevrage de nuit. Il me réveillait trois fois par nuit et la fatigue au travail n’était plus gérable.
    On voulait attendre un peu aprés le retour des vacances qu’il se réadapte un peu à la nounou. Mais voila du jour au lendemain miracle, il a dormi d’une traite de 8h00 à 6H00. Allez savoir pourquoi? il a appris a s’endormir tout seul avec la nounou? il se tient assis et se met assis tout seul et c’est un grand changement et une grande satisfaction pour lui… je ne sais pas.. au bout d’une semaine de nuit. Il s’est remis a se réveiller un peu mais le papa y est allé. je n’allait pas lui redonner le sein. une nuit il est resté réveillé trois heures mais je crois qu’a force de rester a cotes de lui on le dérangeait. dernièrement il se reveille, parfois râle 5mn et se rendort.
    Voilà je compte les nuits comme les pièces d’un trésor. Je continue d’allaiter la journée avec bonheur et il réussit même a s’endormir sans téter pour les siestes ce qui était impossible avant. Je voulais juste dire courage a toutes les mamans un jour ou l’autre il arrive a faire ses nuits!!! Il faut être fier de ce que nous faisons sans culpabiliser aucunement d’être auprès d’eux. Ce sont des petites bêtes qui ont besoin de nous! un grand merci a vous Véronique, votre blog est une bible pour moi que je conseille a toutes les mamans allaitante. Merci pour votre générosité et votre accompagnement!!!

  76. Isabelle

    Bonjour, j’ai lu plusieurs cas, sur cette page, ça m’aide un peu, mais la situation avec ma fille reste la même. Je m’explique : J’allaite ma fille depuis 15 mois. Elle ne fait pas encore ses nuits. Je suis fatigué de me lever à ses pleurs la nuit (et ce 7-8 fois). Bref elle se réveille à ch. heure en pleurant, me réclamant, je répond en la berçant et l’endormant au sein. Ça toujours été ainsi, même au coucher. Il y’a 5 jours j’ai décidé de ne plus me lever. Elle se réveille aux 2hrs. en pleurant et se rendort par elle-même 5 mins. plus tard. Sauf que depuis 2 jours, à 3ham c’est la crise. Au bout de 20 mins. je tente de la consoler en lui parlant, le serrant dans mes bras, la bercer, rien n’y fait. Elle ne veut plus se coucher. Je l’ai donc mise au sein, et dès que je la dépose dans son lit elle se réveille debout les bras tendus en criant et pleurant pour que je ne la laisse pas seule. Je suis incapable de la laisser ainsi, seule à elle-même. Je l’ai donc prise en dormis avec elle sur un petit matelas dans sa chambre. Je sais que ce n’est pas bien du tout, puisqu’elle associera ceci. Mauvais «pattern». Sauf que je dois dormir moi aussi. Puisque les essais de la remettre au lit peuvent durer 2 hrs. et sans succès. Bref. Elle refuse tout toutou, doudou. Que me conseillez-vous, je suis désespérer. Merci

    • @Isabelle
      Les réveils que vous décrivez ne sont pas habituels pour un enfant de cet âge. Est-ce qu’elle pourrait souffrir : reflux, allergie, vers,… ?
      Vous ne pouvez pas appliquer la méthode de cet article dans votre cas, je pense que ce serait beaucoup mieux de prendre RDV avec une consultante en lactation certifiée IBCLC

  77. patricia

    bonjour,
    tout d abord merci pour vos conseils sur ce blog. A la lecture de la page de commentaires, 2 questions me viennent à l esprit concernant les nuits de mon bébé : Eva a 18 mois, elle allaite , elle n a jamais fait vraiment ses nuits sans que cela ne nous dérange (1 à 2 réveils par nuits) jusque il y a quelques semaines et notamment depuis la rentrée où elle se réveille 4 à 5 fois par nuit pour finir sa nuit dans notre lit. Eva s est toujours endormie en tétant (sieste incluse qu elle fait souvent dans mes bras). Couchée vers 21h, Eva se réveille vers 23h puis 1h (pour souvent une demie heure) puis vers 4h puis vers 6/7H. Elle se réveille, pleure, demande à téter et sort de son lit si je tarde (Eva hurle si c est son papa qui vient la voir).
    depuis qq jours j essaie d appliquer un mix des méthodes Pantley/Gordon pour dissocier téter et endormissement avec qq avancées mais toujours autant de réveils.
    Paralellement j essaie de reguler les tétées en journée (plus a la demande comme auparavant) et finalement Eva l a bien accepté. Eva va à la creche les matins.
    Neammoins a la lecture des commentaires, quelques questions me viennent a l esprit :
    – la regulation des tétées en journée n enduit elle pas une compensation en tétant beaucoup plus la nuit que cela soit pour des besoins de proximité avec moi ou pour des besoins en lait (elle ne boit quasiment pas de lait industriel et tête en journée seulement le matin et pour la sieste de 13h30).
    – par rapport a votre réponse a Isabelle du 10 septembre, cela pourrait il également signifier qu Eva pourrait souffrir de qqchose de physique ? et pourquoi écrivez vous qu elle ne peut pas appliquer la méthode de cet article dans son cas ?
    merci

    • @Patricia
      Oui elle tète peu en journée et peut donc compenser la nuit. Il vaudrait mieux inverser et la faire téter plus en journée pour qu’elle puisse téter moins la nuit.
      Vous pouvez regarder si elle l’air d’avoir mal quand elle se réveille. Si un enfant a mal, on ne peut pas appliquer cette méthode car il faut d’abord soulager sa douleur : un enfant ne peut pas apprendre quelque-chose de difficile pour lui en ayant mal !

  78. Bonjour,
    Valentine a eu 7 mois il y a 2 jours, toujours allaitée exclusivement. On a commencé la diversification tout doucement. Je tire mon lait afin qu’elle ait ce qu’il faut pour la crèche. Pour le moment aucun souci.
    Elle a fait ses nuits très tôt, vers 3/4,semaines. J’ai toujours pratiqué l’allaitement à la demande, tout bébé Valentine avait tendance à s’endormir au sein. J’ai, pour ses 3 mois, cessé de l’endormir au sein, sur conseil de ma sage femme, et sur mon envie surtout. Valentine faisait son entrée en crèche pour ses 4,5 mois, donc je voulais qu’elle soit prête.
    Elle a réussi au bout d’un mois environ, il y a eu des pleurs, des câlins, des paroles, des caresses, pour l’accompagner tout doucement. A ce moment là , elle tétait 5/6 fois par jour. On trouvait notre rythme, c’était super, elle s’est d’elle même « couchée » à 20h au lieu des 22h depuis sa naissance.

    Mais…. Oui cette belle situation ne pouvait pas durer !!!! Dès son entrée en crèche, on va dire au bout de 10 jours, elle s’est mise à se réveiller vers 4h du matin. Le papa y est allé plusieurs fois, en vain. Elle voulait le sein. Et donc depuis septembre, elle se réveille, me réveille une ou deux fois par nuit. Elle tète dix minutes et se rendort (au sein ..). Au début je pensais que c’était le temps qu’elle s’adapte à son nouvel environnement même si elle s’y plaît énormément et qu’elle évolue pleinement. Puis les nuits passent et c’est toujours pareil. Il est arrivé peut-être deux ou trois qu’elle fasse sa nuit.

    Sa journée est comme ceci : levé, tétée vers 7/8h selon l’heure à laquelle Valentine se réveille. Crèche à 9h, elle joue, sieste du matin, biberon de mon lait 240 ml, joue, sieste, biberon de mon lait avec céréales 240 ou 220 ml. Je la récupère vers 17h, tétée de retrouvailles. Joue, bain, tétée et dodo entre 19 et 20h maxi 21h.

    Je me dis que le sein lui manque la journee, on passe de 5/6 tétées à 2/3.
    Est ce possible ? Je ne vais pas dire que la situation me dérange mais j’aimerai bien retrouver mes nuits. Apres je ne lui refuse pas non plus, si elle en a besoin je lui donne et je pense que ca la rassure.

    De quoi cela peut venir ? Quelles solutions ?

    Merci et désolée pour ce grand récit …

    • @Perrine
      Ce qu’elle fait n’est pas du tout inquiétant en soi : elle a pris l’habitude de vous voir la nuit car elle vous voit moins en journée, tout simplement.
      Vous pouvez continuer comme ça ou bien essayer un sevrage de nuit mais si ce n’est pas urgent pour vous, attendez un peu.

      • Merci beaucoup 🙂 c’est bien ce qui me semblait, ça me rassure. Je ne fais rien de mal alors.
        Merci encore.

  79. Bonjour,
    Je consulte à nouveau votre blog rassurant , comme je l ‘ia fait pour le « refus du biberon »… alix a 7 mois et demi, et ne se reveillait qu’une fois vers 3-4h, depuis ma reprise du travail, à ses 4mois. Elle se rendormait rapidement, et moi aussi. Depuis une dizaine de jours, les réveils ne font qu’augmenter, et les rendormissements aussi, lorsque je la pose elle se réveille. J’envisage de la sevrer du sein la nuit pendant les vacances de Noel, car je n’en ai pas l’énergie pour l’instant, voyant à la lecture des commentaires la fatigue que la perséverance doit generer. Chez la nounou, elle boit un bib une heure après les legumes,et pleure un peu avant de s’endormir pour la sieste. Avec moi, elle s’endort au sein l’apres midi, ou tres peu de temps. Vous conseillez d’éviter d’endormir bébé au sein le soir pour entamer le sevrage. Dois je l’appliquer l’apres midi? Alix tete le matin, une a deux fois selon l heure, prend un biberon avant la sieste (ou le sein), un yaourt au gouter, ou une tetee retrouvaille , et le soir. Ses besoins en lait me semblent couverts (600ml?)… je me prepare psychologiquement encore quelques semaines!

    • @Elodie
      Quand soudainement il y a de nombreux réveils, il faut aussi vérifier qu’elle n’a pas des douleurs la nuit : reflux, vers, allergie, otite,…
      Pour l’endormissement de la sieste, c’est à vous de voir, il n’y a pas de règle.
      Bon courage !

  80. Bonsoir

    Mon fils a toujours refusé le bib et le lait industriel. Nous compensons avec des laitages pour bébé depuis le début de la diversification et la reprise du travail.

    Il se réveille plusieurs fois par nuit et a maintenant 8 mois. Je suis fatiguée physiquement.

    Mon entourage m incite à le sevrer de nuit. J aimerai aussi pour retrouver un peu d énergie
    J ai peur cependant que si j arrête les tétées nocturnes il manque d apport de lait, soit déshydraté et que progressivement mon allaitement s arrête.

    Ma grossesse a été difficile

    Je crois finalement que c est moi qui ne l autorise pas à faire ses nuits. je culpabilise mais ne sais pas si je dois ou non le sevrer

    Pourriez vous me donner votre avis
    Merci

  81. Constantin

    Bonjour,

    Ma fille a 7 mois. Je l’ai allaité exclusivement jusqu’à ses 4 mois et je fais du mixte depuis (depuis un mois, je l’allaite le soir, 1 fois la nuit et le matin). J’ai décidé d’arrêter de l’allaiter il y a 15 jours car j’ai de l’eczéma au sein qui ne part pas et j’ai envie de faire une nuit complète.

    J’ai donc arrêter il y a 15 jours la tétée du soir (que j’ai remplacé par un grand biberon). Mais depuis, elle se réveille au moins 2 fois la nuit pour téter. Donc, au final, elle tête autant, voir plus qu’avant alors que mon objectif était de la sevrer doucement. Quand elle se réveille la nuit, je la prends dans les bras, je lui chante des berceuses… mais je n’arrive pas à la rendormir pour de bon tant qu’elle na pas téter. Comment dois-je m’y prendre pour réussir à la sevrer en douceur ? Faut-il que je lui donne des biberons la nuit ?

    Merci

  82. Anne-Laure

    Bonjour,

    Merci pour votre blog qui a répondu à beaucoup de mes interrogations tout au long de mon allaitement. Je me permets de commenter car je vois que vous répondez avec beaucoup de bienveillance, et que je suis « coincée » dans une situation.
    Ma fille de 7 mois est allaitée à la demande (biberon de mon lait la journée). Elle s’endormait soit au sein, soit toute seule, à 19h avec un réveil vers 5h30 où je lui donnais une tétée, puis réveil à 7h15.
    Cette situation me convenait.
    En revanche, vers le 23 décembre (suite à un voyage), elle s’est mise à se réveiller plusieurs fois par nuit et à être impossible à rendormir au sein (et à s’endormir seule!). cette situation ayant perduré après notre retour au domicile, nous avons décidé de la sevrer de nuit. C’est mon conjoint qui lui expliquait, la berçait. Les trois premières nuits ont été faciles, elle a même fait 2 nuits d’affilés. Or, depuis 3 jours, elle se réveille de nouveau très souvent sans parvenir à se rendormir (cela nous prend jusqu’à 1h pour la rendormir, la bercer puis la poser dans le lit jusqu’à endormissement toute seule!).
    Je précise que nous avons consulté un médecin et un ostéo et que tout va bien.
    Que pensez-vous de ces régressions ? Sont-elles normales ?

    Merci d’avance

    • @Anne-Laure
      Si elle se réveille très souvent, je ne suis pas sûre que cela soit normal. A t-elle l’air de souffrir, pleure -t-elle ?

      • Anne-Laure

        Merci pour votre réponse. Cette nuit elle a dormi de 18h45 à 5h, et impossible de la rendormir malgré une envie de dormir visible ! Berçage 1h15 puis tétée par dépit, et comme elle ne s’est pas rendormie et bien on s’est officiellement levé.
        Elle n’a pas l’air de souffrir mais plutôt d’être en colère quand on la repose dans son lit, même si elle somnole. Comme si elle refuse de dormir. Même le sein ne fonctionne plus.
        Le médecin et l’ostéo n’ont rien constaté d’anormal. En revanche, elle a sorti une dent il y a 15 jours.

        Serait-ce un effet de bord du sevrage ?

        Autre question : faites-vous des consultations à distance ?

        Merci

        • @Anne-Laure
          18h45 à 5h, c’est une excellente nuit ! Donc il ne me semble pas qu’il y ait un vrai problème, elle est juste décalée…
          Oui je peux faire des consultations à distance, vous pouvez me contacter à contact@lactissima.com

          • Anne-Laure

            Disons qu’auparavant elle dormait jusqu’à 7h du matin facilement, et elle dort peu la journée : nous sommes donc inquiets !
            Merci.

          • @Anne-Laure
            Je comprends mais les temps de sommeil ne sont pas toujours linéaires chez les enfants, ce n’est pas forcément inquiétant.

  83. Bonjour mon fils va avoir 11 mois et prend toujours le tète la nuit. J’ai réussi à lui retirer la journée mais la nuit il ne veut rien savoir , je le prend dans mes bras lui chante des berceuses il ne veut rien savoir à force je lui cède sinon il reveille tout le mondes. J’ai même essai la tétine il en veut pas du tout. J’en peu vraiment plus je suis fatiguer et j’ai mal au tétons

  84. Bonjour,
    Votre article et tous les commentaires sont très intéressants.
    Ma fille a 16 mois et n’a jamais fait une nuit complète.
    Elle tète énormément la nuit. Pourtant elle mange bien à table. Pour la sieste c’est pareil très difficile de la faire dormir, elle ne dort qu’au sein.On ne lui a jamais donné la tétine nous n’étions pas trop pour. Mais je me dis que ce besoin physiologique de tété est peut être trop important, que pensez vous de lui donner la tétine maintenant à son âge seulement pour la nuit? Merci

  85. Sandrah

    Bonjour,

    J’ai besoin d’un petit conseil car ma fille à 9 mois 1/2 et toujous partiellement allaitée (matin, soir et 1 fois la nuit).
    Elle mange trés bien en journée mais pas en trés grande quantité. Repas de légumes +viandes +petits suisse le midi. Compote + petit suisse (qui remplace depuis peu le bib) le soir une soupe (elle adore et prend mini 160ml de soupe) + parfois un petit suisse et une petite heure apres tétee et dodo.
    Mon souci c’est que depuis plusieurs semaines maintenant elle refuse catégoriquement le biberon dès l’instant qu’il y a du lait dedans (le mien ou du industriel, aromatisé ou pas), par contre dans le même biberon elle boit gouluement de l’eau ! Je suppose donc qu’elle ne veut plus de lait, je ne force plus au risque de lui faire faire un blocage de bib.
    c’est un tout petit gabarit de 6kg7 pour 9 mois, elle ne mange pas de yaourt, n’aime pas ça (sans doute parce que ca n’a pas de gout!), elle prefere les petits suisse aromatisés type petit gervais.

    On en revient a mon soucis.
    J’ai décider d’arreter l’allaitement car je pense qu’il est temps pour l’une et pour l’autre de passer a autre chose et j’avoue que je suis épuisée de ne pas avoir fait une seule nuit complète depuis……trop longtemps.
    Etant donné qu’elle ne veut pas de biberon, ce qui m’inquiete c’est que va t-elle manger le matin ? Le soir je pense qu’on peut supprimer plus facilement la tétee car elle mange bien mais le matin ?
    Elle n’est déjà pas bien grosse, ja’i peur qu’elle manque de quelque chose, du coup je culpabilise et du coup je continue la tétee mais mon lait commence a se tarir je le sens car je ne tire plus dans la journée (mon congel est plein et comme elle n’en veut pas ca sert a rien que je continue mon stock). Et puis j’ai vraiment envie d’arreter l’allaitement maintenant (besoin de sommeil, de retrouver mon corps et égoistement mon indépendance et mon esprit un peu plus tranquille).
    J’ai maintenu la nuit par facilité car elle se rendort assez vite et comme elle souffre des dents ca la réconforte un peu mais je suis prete a faire face a quelques nuits difficiles si il faut.
    Désolée pour le roman mais je suis un peu perdue face à ça.

    Pouvez vous m’aider ? Que dois-je faire ?
    Arreter tout d’un coup ou arreter plutot la nuit en premier ou le soir? Ou alors le matin et proposer autre chose ?
    Est ce que je continue a essayer de lui proposer un biberon, au moins le matin ?

    • @Sandrah
      Vous pouvez lui proposer votre lait sous forme de flan : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/flan-de-lait-maternel-a-l-agar-agar/
      Cela lui permettrai de continuer à bénéficier de votre lait et c’est largement préférable aux petits suisses sucrés.

      • Sandrah

        Trés bien merci pour la recette je vais essayer de faire ça.
        On a également essayé la bouillie, ca a l’air de lui plaire.
        Est ce que je peux lui proposer un peu d’arome type miel ou confiture dans un yaourt nature ou elle est trop petite ?
        Pour le sevrage du coup vous me conseillez de faire par étape, nuit puis soir puis matin ou l’inverse ?
        Merci beaucoup de votre aide, cela fait du bien d’avoir des conseils de personne qualifiée face à toutes ces questions.

        • @Sandrah
          Il vaut toujours mieux éviter le sucre (donc la confiture et le miel) au moins jusqu’à un an.
          Pour le sevrage : nuit d’abord puis soit soir soit matin, à vous de voir.

  86. J’aimerais aider ma petite de 7 mois à ne plus se réveiller aux deux heures la nuit… On me dit de ne plus donner de lait la nuit et d’enlever l’association de s’endormir et de téter. Lorsque je l’aide à s’endormir, je ne lui donne plus le sein mais évidemment, ce n’est plus une partie de plaisir pour personne… On essaie de se trouver une nouvelle routine agréable.
    Le jour, elle ne veut presque plus boire… et la nuit, elle engouffre tout. J’estime qu’elle mange assez bien le jour ! Elle a bon appétit et mange des trucs variés.

    Papa est très collaborant et réussit bien à l’endormir.

    Mon objectif est qu’elle dorme plus longtemps et ne se réveille pas aussi fréquemment car je trouve qu’elle n’a pas toujours l’air reposée le jour. Et que dire de ses parents, qui commencent à trouver ça pénible.

    Je ne veut pas la sevrer entièrement, je me sens vraiment perdue dans la mare d’information qui se trouve sur le sommeil des bébés et l’allaitement. je ne sais plus quoi faire pour améliorer la situation, sans trop laisser de marques…

    – Une maman perdue…

  87. Luly1202

    J’ai une fille de 2ans ,elle parle tre bien et elle est propre et continue de boire du lait en boite et en plus je suis enceinte de 9mois je me sens exténuée et tre fatiguer, je fait le ménage,le lait la nuit, le repas je trouve même du temps pour faire des exercice de prononciation et d’imagerie avec ma fille ,un soir je me suis asoupi jentender ma fille dire à son père quelle voulais du lait et comme à à chaque fois il fait semblant de pa l’entendre pour que je me lève et le fasse bien que j’ai le sommeil léger et que je me sens beaucoup fatiguer avec ma nouvelle grossesse et mon anémies, parfois jme sens vider et seule et le soir je dort pas parsque j’ai la tête qui travaille beaucoup il m’arrive même de pensée à la déco de la maison ou au course à faire et tout sa dans le lit jusqu’à u matin que faire pour changer tout sa jme sens tellement seule que rien me viens en tête j’aimerais vraiment que cette situation change ,pour mon copain la grossesse n’est pa une maladie donc je suis une personne comme les autre qui n’a besoin d’aucune aide et qui et obliger de faire tout sa peut importe que je sois enceinte ou pas ,quand jpense au biberon à faire le soir et au autre chose à faire je préfère pa m’endormir pour pouvoir être opérationnel et faire se que j’ai a faire

  88. Ma fille a 7 mois et faisait presque ses nuits depuis ses 3 mois 1/2 (20h45/ 7H30), je l’allaite encore 2 fois par jour: matin et soir car elle est chez la nounou depuis ses 3 mois mais avec une diversification depuis ses 5 mois où elle mange très bien : purée de légumes, petit suisse, compote… elle est super souriante quand elle n’a pas faim, elle prend en plus des repas habituels, 1 collation le matin vers 10h avec yaourt.
    Nus sommes partis 5 jours sans elle et j’avais prévu du lait maternel en conséquence . Tout c’est bien passé sauf que depuis notre retour il y a 10 jours, elle se réveille la nuit: 2/3 fois et je finis par lui donner le sein elle se rendort de suite après! Sauf que depuis notre absence j’ai beaucoup moins de lait car je ne peux plus ( et ne veux plus!) tiré la journée, je suis exténuée et rien que l’idée de sortir mon tire lait, m’épuise! Je pense que ce sont des réveils de faim couplés au besoin d’être rassuré.Je travaille beaucoup et ai besoin de beaucoup de sommeil! On a commencé il y a 2 jours à compléter mon manque de lait présumé par du lait maternisé mais elle se réveille quand même. elle a bu pourtant hier soir à 19h30 par exemple 270 de lait maternel avec 3 cuillères de céréales et une compote de 100gr, elle était repu ( c’est mon mari qui a donné car absente)! je suis rentrée à 0h20. De 0h30 à 1h30 elle a hurlé en essayant de la consoler, j’ai fini par donné du polysilane et doliprane ( peut-être reflux, ou dent?) rien à faire et à 2h après une bonne tétée ( je n’en pouvais plus) : dodo!
    Je ne sais plus quoi penser, dent , reflux, anxiété, faim, sevrage trop rapide, trop d’absence. Pourtant quand je suis présente, je le suis rien que pour elle histoire d’avoir de vrais moments intenses même s’ils sont courts!
    Avez-vous des conseils? Merci .

    • @Elodie
      Cela ressemble plus à un bébé qui veut vous voir et profiter de votre présence. La mettre au sein n’est pas un problème en soi, sauf si cela ne vous convient pas.

  89. Bonjour,
    Je tenais absolument a témoigner dans cette article car il regorge de précieux conseils pour la maman fatiguée que j’étais.
    Je dis j’étais car oui ça marche! Je vais écrire une tartine mais avant de prendre ma décision j’ai épluché tous les commentaires de cet article pour être bien sure de moi et je me dis que notre expérience peut servir a d’autre.
    Ma fille n’a jamais fait ses nuits. Il m’a fallut 3 mois pour arrêter de regarder l’heure à chacun de ses réveils nocturnes ; 6 mois pour arrêter de compter combien de fois par nuit elle se réveillait ; et 9 mois pour ne plus distinguer la tétée du sommeil tant elle dormait près de moi. OUi oui le chemin du lâcher-prise est long.
    J’ai lu cet article pendant une de mes pauses tirage au travail ma fille avait a peu près 8 mois. Je l’ai gardé dans un coin de ma tête. J’y revenais de temps en temps sans être sur de ma volonté. Puis la fatigue grandissant j’ai chopé le premier microbe qui passait et j’ai été en arrêt une semaine avant les vacances de noel. Hors service…
    J’ai ensuite eu mes deux semaines de vacances et ce n’est qu’après 10 jours de vacances que je me suis sentie suffisamment en forme pour affronter une nuit toute hachée que je me suis lancée (je précise aussi que cette nuit là j’étais seule a la maison avec mon bébé, mon mari et mon fils absents).
    J’ai expliqué à ma fille après la tété du soir qu’elle ne serait pas autorisée à téter cette nuit, mais je que serai là pour la réconforter si elle avait besoin. Premier réveil (23h)… elle n’était pas contente évidemment et me l’a bien fait comprendre. Elle a pleurer dans mes bras pendant une demie heure non stop, puis après elle a tourné re tourné et re re tourné pour trouver une position dans laquelle elle soit bien pour se rendormir. Ça a pris 2h…
    2h plus tard réveil, moins de pleurs mais toujours des difficultés à se rendormir.
    Je m’étais fixer 5h du matin comme limite acceptable pour dire que c’est le matin et qu’elle ait accès au sein. finalement comme elle s’est rendormi vers 4h elle s’est réveillée a 8h cette fois affamée!
    J’ai l’impression qu’elle a compris très rapidement la nouvelle règle.
    Evidemment le lendemain j’étais naze et je me suis dit que si la 2nde nuit était aussi nulle je ne tiendrai pas lgtps. Mais dès la deuxième nuit je me suis sentie reposée le matin. Il y a eu encore eu 2 ou 3 réveils mais moins longs.
    Les nuits se sont ensuite enchainées de mieux en mieux, elle a développer ses petites stratégies pour se rendormir, des fois elle vient se lover contre moi ou son père, ou alors elle prend son pouce, elle attrape ma main que je lui tend aussi.
    Un mois plus tard je peux dire que c’est bon. Ma belle dort toute la nuit, après bien sur ça reste un bébé qui parfois a mal aux dents, ou ailleurs, réclame un câlin ou ma présence la nuit mais cela n’a plus rien a voir avec ce mois de décembre ou j’étais plus qu’épuisée.
    Donc non ce n’est pas miraculeux mais oui ça marche et merci Véronique pour votre blog qui est une mine de précieux conseil, votre vision respectueuse de la parentalité et du lien enfant/parent et à diffuser le plus largement possible car il fait du bien a lire.

    🙂
    merci

  90. Bonjour Véronique, ma petite fille a 7 mois 1/2 et je souhaiterais la sevrer de nuit car je me sens fatiguée et cela se ressent sur mon moral et mon travail. Nous la couchons vers 19h30-20h après une tétée. Elle s’endort sans le sein assez facilement. Elle a longtemps été à se réveiller ensuite vers 2-3h puis vers 6-7h mais depuis quelques temps elle se réveille peu avant 00h pour téter puis encore vers 2h et 5h. Quand je la lève à 7h30 elle ne mange presque pas du coup. Dans la journée elle boit depuis ses 3 mois 2 biberons de mon lait de 160 ml. Elle tète de nouveau quand je la récupère à 18h. Le mercredi et les weekend c’est open bar mais on arrive à un semblant de rythme de 4 grosses tétées en journée. Sinon nous avons commencé la diversification très progressivement vers ses 5 mois 1/2 et elle prend maintenant 1/2 pot de légumes ou légumes+viande le midi et 1/2 pot de fruits au goûter. Depuis elle laisse souvent 60 ml d’un de ses deux biberons. Je me demande donc si je dois supprimer toutes les tétées de nuit entre 19h30 et 7h ou si je dois maintenir celle de 23h, car j’ai l’impression que ce que boit ma fille n’est pas énorme ? En même temps si je la laisse téter à 23h elle risque de ne pas comprendre que je lui refuse les tétées suivantes plus tard dans la nuit…Idem pour la tétée de 5h car je vais la recoucher ensuite…J’avoue que je ne sais pas quoi faire. J’ai réussi à la rendormir une fois sans téter il y a deux nuits en restant une heure à la prendre dans les bras, la rassurer, la recoucher, calmer ses pleurs, puis elle s’est réveillée de nouveau 1h30 plus tard et j’ai craqué en lui redonnant le sein car il était 5h15…Je vous remercie par avance de vos conseils qui me seront j’en suis sûre très précieux, car c’est grâce à votre blog que j’ai réussi à continuer d’allaiter ma fille tout en travaillant et que je souhaite continuer à le faire.

    • @Elise
      Je vous suggère de toujours proposer le sein ou le biberon avant les solides pour que votre fille ait sa dose de lait maternel en journée. Ainsi ce sera plus simple de la sevrer la nuit. Bon courage !

  91. Mon fils a fait ses nuits à 4 mois et demi spontanément alors que je l ai allaité jusqu à plus de 6 mois
    La semaine précédente le sevrage de nuit il S est réveillé toutes les heures alors que ce n était pas du tout son habitude … Ca a été très éprouvant et Ca a un peu questionné mon allaitement
    Probablement qu il essayait de profiter encore un peu de ses parents alors qu il sentait qu il n allait bientôt plus avoir besoin de nous la nuit

  92. Louison

    Bonjour,

    Ma fille va avoir 16 mois et se réveille encore au moins une fois la nuit pour téter. La solution de faciliter pour nous est de la faire téter pour qu’elle se rendorme rapidement, mais je découvre qu’on peut faire autrement. Nous essaierons cette méthode aux prochaines vacances, car je commence à être épuisée. D’autant plus que nous ne pouvons pas la laisser pour dormir ailleurs.
    Certaines nuits difficiles, je songe à arrêter l’allaitement.
    Devant m’absenter pour un weekend, nous avons essayé de lui donner du lait spécial enfant de 10 mois à 3 ans mais elle le refuse catégoriquement, et nous avons essayé 2 marques différentes. Que lui donner dans ce cas?

    Merci d’avance,

  93. Coralie

    Bonsoir,

    Tout d’abord, j’adore votre forum. J’y ai souvent trouvé du réconfort par rapport aux questions que je me pose sur l’allaitement – même si c’est pour mon 2ème bébé allaité.

    Mon 2ème fils qui a bientôt 6 mois, a progressivement espacé ses têtées de nuit entre 0 et 3 mois pour aboutir à des nuits complètes de 9h (22h-7h).
    Puis, entre 4mois et 5 mois, il s’est remis à se réveiller vers minuit, puis vers 3h. Je l’allaitais et il se rendormait. J’ai commencé la diversification à ses 5 mois mais il continuait de se réveiller (tu penses, c’était tellement plaisant de passer un petit moment au sein dans la nuit !). Il têtait sans plus, on voyait bien que c’était un gros câlin.

    J’ai donc testé la méthode du sevrage de nuit parce que ça ne me convenait plus de me lever la nuit (mais là , chaque mère fait son propre cheminement et aucun jugement!).
    J’étais bien décidée, mon conjoint aussi (décidé à se réveiller la nuit pour m’épauler en cas de réveil, car comme de nombreux papas, il n’entend pas les pleurs!) et j’ai expliqué la journée à mon fils que la nuit maintenant, on dort, on ne mange plus.

    La première nuit, je l’ai couché à 21h après l’avoir allaité puis chanté une petite comptine pour espacer le moment têtée et le dodo. J’avais porté toute la journée un petit doudou sur moi que j’ai déposé au moment du coucher pour qu’il ait mon odeur dans son lit.
    Il a mis 50min à s’endormir avec 2 visites entre temps pour le rassurer.
    Puis, s’est réveillé à 3h. Je suis allée le voir 2 fois (15 min entre 2 visites) et la 3ème fois, je l’ai allaité mais en réduisant la durée habituelle d’allaitement afin qu’il ne s’endorme pas au sein. Je l’ai recouché réveillé et il a finit par s’endormir après 5 min de pleurs puis réveil à 7h30.

    La deuxième nuit, je l’ai couché à 21h, aucun pleurs et aucun réveil jusqu’à 7h !

    La troisième nuit idem !

    La quatrième nuit (hier soir) il s’est endormi à 20h30 après avoir pleuré 8min puis s’est réveillé à minuit. Il a pleuré pendant 1h avec 2 visites de notre part. Pas d’allaitement cette fois-ci, juste caresse sur le front, doudou dans les bras et lui expliquer que c’est la nuit et qu’il faut dormir.
    Ce soir, il a pleuré un tout petit peu à 21h et on va voir ce que dit la nuit.

    J’avais déjà lu beaucoup d’articles sur le sevrage de nuit et j’attendais de murir ma décision avant de démarrer la méthode. Je m’étais promis d’écrire un post ensuite, voilà c’est fait.
    Je pense que l’apprentissage pour s’endormir seul est un chemin pouvant parfois être semé d’embuches (changement de rythme, reprise du travail, dents, maladies diverses) mais une fois que l’on a décidé que bébé doit dormir et nous aussi, il faut persévérer et ça paye !
    Perso, aucun regret, c’est tellement appréciable de se réveiller le matin en ayant passé une bonne nuit et bébé n’a pas l’air traumatisé pour autant 🙂

    En revanche, je continue à l’endormir au sein pour les siestes, c’est un petit moment privilégié que je vais garder jusqu’à la reprise du travail en mai. Il fera différemment chez la nounou j’imagine, mais d’ici là , j’aurai profité et ça ne me dérange pas la journée de faire ainsi.

    Merci Véronique et bon courage à toutes et à tous !

  94. Aurore

    Bonjour,

    Ma fille a 7 mois et je l’allaite encore le soir et la nuit, le matin elle n’a pas très faim et prend un petit biberon. En journée, elle commence les légumes et boit des biberons.

    Nous avons prévu un voyage sans les enfants avec son papa dans 3 semaines. Afin de rendre les choses plus faciles pour ma fille et pour les grands-parents qui vont la garder, je muris l’idée à la fois de sevrer la nuit (elle se réveille 1 à 2 fois par nuit) et de la sevrer de l’allaitement maternel.

    Pensez-vous qu’il est possible de faire les deux choses en même temps ? et si oui, vaut-il mieux tout stopper d’un coup ou bien commencer par la coucher sans le sein puis ne plus lui donner la nuit. ou l’inverse, d’abord le sevrage de nuit puis celui du soir ?

    Je précise que ma fille boit bien la nuit (le soir elle s’endort très vite en tétouillant), j’ai l’impression que depuis qu’elle est sevrée de jour, elle compense par un vrai repas de nuit et que ce réveil lui sert aussi à me voir la nuit puisque je suis au travail toute la journée.

    Bref, cette étape me coûte un peu et en même temps je n’ai pas envie de renoncer à ce voyage (4 jours à Venise en amoureux !). Je vois bien qu’il faut que j’agisse avant l’échéance, mais ça m’est encore très difficile.

    Merci de votre aide

    • @Aurore
      Il vaut mieux que vous fassiez ce que vous sentez le plus adapté à votre enfant. Le sevrage n’est pas forcément nécessaire, vous pouvez juste suspendre le temps du voyage.
      Bon courage !

      • Aurore

        Bonjour et merci de votre aide très précieuse. J’ai finalement fait comme je le sentais, c’est à dire que je n’ai rien fait avant notre départ pour Venise. Ma fille s’est réveillée la première nuit de mon absence et plus du tout les trois autres nuits. Et nous avons repris l’allaitement à mon retour. Parenthèse: je trouve notre corps incroyable, je pensais ne plus avoir de lait à mon retour, mais si, la laiterie fonctionne toujours.
        Maintenant, je dois arrêter car je suis vraiment exténuée, je n’arrive pas à tenir le rythme des réveils quotidiens. Je voudrais à la fois arrêter l’allaitement la nuit (et les réveils j’espère) et de l’endormir au sein le soir car j’ai l’impression qu’elle prend une mauvaise habitude dont nous aurons du mal à nous dépatouiller plus tard.
        Ma question: si je décide d’arrêter de l’allaiter la nuit, dois-je la laisser pleurer ? rester avec elle, la laisser un peu toute seule pour qu’elle comprenne qu’il faut dormir ?
        J’avoue que j’appréhende car j’ai peur de dormir encore moins pendant cette période de sevrage de nuit et je n’en peux déjà plus.
        Merci de votre réponse

        • @Aurore
          Oui la période du sevrage nocturne est fatigante, c’est incontestable.
          Je vous suggère de ne pas la laisser pleurer seule mais au contraire de l’accompagner pour l’aider à passer cette période difficile. Elle va pleurer mais si vous êtes là pour l’aider, elle ne se sentira pas abandonnée.
          Bon courage !

  95. Lucile

    Bonjour, j’ai lu votre article ll y a quelques jours, échangé avec des mamans, bref la question du sevrage me trotte dans la tête depuis quelques temps, déclic hier soir ma fille a commencé à me mordre (elle a 9mois 6dents et elle ne s’endort qu’au sein, avec plusieurs réveils par nuit pour le sein), j’ai donc décidé (un peu malgré moi) de ne pas l’endormir au sein, après 1h de pleurs dans mes bras elle a fini par s’endormir. Je n’ai pas osé la poser de peur qu elle se reveille de nouveau. 1h plus tard je l’ai posé car j’etais KO, elle s est réveillée (ainsi que 2 autres fois dans la nuit) et je lui ai donné le sein car j’étais trop fatiguée. Mes questions:

    – comment faire pour poser bb sans qu’il ne se réveille?

    – pensez vous que je peux supprimer d’abord la tété du couché et progressivement celles de la nuit? ou bien faut il tout couper pour que l enfant comprenne bien que le sein ne rime pas avec dodo?

    Merci d avance

    Lucile

    • @Lucile
      Pour poser votre fille, il faut qu’elle soit en sommeil profond, donc toute molle dans vos bras.
      Oui vous pouvez commencer par m’endormir sans tétée avant de passer au sevrage de nuit.

  96. Elisabeth R

    Bonjour,

    Je voulais vous remercier d’avoir pris le temps d’écrire cet article. Cette méthode a bien marché pour mon fils de 8 mois qui se réveillait de plus en plus souvent la nuit pour téter. Il n’a jamais été un dormeur facile. Et de 3 réveils par nuit on était passé à 8 réveils, je commençais à devenir dépressive et à perdre ma santé mentale. D’autant que je suis professeur et j’avais besoin de 2 neurones fonctionnels. Ce n’était pas de gaité de coeur, mais j’ai choisi d’être moins présente la nuit pour être une maman acceptable la journée.

    Mais, en 3 jours c’était réglé. On a eu des nuits de 8h à 4h du matin. Ce n’est pas toutes les nuits mais c’est déjà mieux. Merci ! Merci !

    Par contre, là , on est en plein dans la régression des 8-10 mois et il se réveille à nouveau la nuit avant 4h. On va serrer les dents la nuit, ce qui m’inquiète plus c’est la journée. Cela devient de plus en plus compliqué de l’endormir la journée.
    Cela prend parfois 35 mn pour 45 mn de sieste. C’est 3 à 4 fois par jour, et sans réussir toujours. Donc après 35 min de râleries, de pleurs, de protestation, de cris de colère, je le relève pour une heure et recommence ensuite pour pour tenter de profiter du prochain cycle de 1h30. Mes journées me semblent parfois être un combat pour l’endormir avec lui luttant pour rester réveillé. C’est un peu jeune pour déjà être en conflit !
    Et parfois je suis si énervée que je quitte la chambre (en claquant la porte !) et je le laisse pleurer seul. Cela est arrivé 2 fois déjà et ce n’est pas ce que je veux pour lui.
    De son côté, il commence à pleurer et à lutter dès que le coucher s’annonce. Je le sens qui se crispe et dès qu’on le pose, il se renverse en criant. Il appréhende ce moment, tout comme moi.
    Il faut dire qu’une semaine avant le sevrage de nuit, j’ai cessé de l’endormir au sein pour casser l’association entre sein et endormissement.

    Je me demandais si je ne devrais pas, pour les siestes reprendre le dodo au sein, pour que cesse cette escalade qui commence à faire de chaque sieste une épreuve. D’un côté cela risque de l’inciter à se réveiller encore plus la nuit car il risque de chercher le sein lors de ces microréveils. D’un autre côté, il sait qu’il est capable de se rendormir seul puisqu’il l’a déjà fait.
    Qu’en pensez vous ? Merci

    • @Elisabeth
      Vous pouvez soit le rendormir au sein en journée, soit ne plus chercher à le coucher et juste lui dire que quand il veut dormir, il vous le signifie… Cela permettrait de sortir de ce cycle difficile.

  97. Elisabeth R

    Merci d’avoir répondu et si vite.
    En effet pourquoi pas ? Votre suggestion est toute simple mais je n’y aurais jamais pensé.
    Pour moi, un enfant fatigué se surexcite et il devient encore plus difficile de l’endormir. Mais peut-être est-il assez raisonnable et je peux tenter de lui faire confiance. Je vous tiendrai au courant.

  98. Elisabeth R

    Bien sûr, mais je vais attendre les grandes vacances pour tenter. Là j’ai recouru au sein.
    Hier soir, je lui ai donné du gaviscon à son premier réveil (1h après le coucher) et il a bien dormi : un seul réveil à 2h avant celui de 3h30 (celui où l’on reçoit du lait). Et surtout il a dormi jusqu’à 10h !!!

    C’est un bébé qui souffre de reflux. Heureusement, en éliminant certains aliments de mon alimentation et avec un peu de gaviscon de temps en temps, on a réussi à la soulager. Lait et chocolat ont été réintroduit il y a peu, et je commence à me demander si ces aliments ne le dérange pas quand même.
    D’ailleurs il y a une étude qui a montré le lien entre le lait de vache et les insomnies chez les enfants.
    Milk Intolerance in Children With Persistent Sleeplessness: A Prospective Double-Blind Crossover Evaluation
    http://pediatrics.aappublications.org/content/84/4/595?sso=1&sso_redirect_count=1&nfstatus=401&nftoken=00000000-0000-0000-0000-000000000000&nfstatusdescription=ERROR%3a+No+local+token

  99. Agnès

    Bonjour et merci pour cet article.

    Je suis épuisée des nuits hachées. Je retravaille depuis ses 6 mois à mi-temps et elle a 10 mois.
    Elle a eu du reflux interne (pas soigné) pendant les premiers mois puis depuis la diversification cela va mieux.
    Elle a toujours eu du mal à lâcher prise, quand je vais dans la chambre pour la coucher que je ferme les volets et la porte elle se met à pleurer, même s’endormir en poussette n’est pas simple pour elle.
    Depuis 1 mois elle ne s’endort qu’aux seins.
    J’ai l’intention d’arrêter d’allaiter pour ses 12 mois et j’aimerais que ce soit fait en douceur … nuits comprises

    Elle a déjà fait 3 nuits de 12 heures ! je sais qu’elle est capable mais en ce moment elle se réveille 2 fois par nuit et hurle si je ne la mets au sein.
    J’ai peur qu’elle associe pleur et tétée (ou repas) , j’ai peur qu’elle prenne l’habitude de se réveiller la nuit pour manger et enfin j’ai peur de la contrarier dans son développement émotionnel si je refuse de lui donner le sein. Le papa ne m’aide pas la nuit. « Tout » repose sur moi.

    Pensez-vous que je dois penser au sevrage de nuit avant de passer au lait artificiel ?

    • @Agnès
      Il n’y a pas de règle, il faut que vous fassiez ce que vous sentez le mieux. Vous pouvez essayer le sevrage de nuit mais je vérifierais quand même qu’elle ne souffre plus de son reflux…

      • Agnès

        Merci de votre réponse.
        Comment être sûr qu’elle ne souffre plus du reflux ?
        ph métrie ?
        J’en suis à sa 4ème pédiatre (nous avons déménagé entre temps) et la dernière m’a dit normal qu’elle se réveille vous l’allaitez elle a faim la nuit. Et lorsque je lui ai dit que j’avais « soigné » 2 conjonctives avec le LM elle m’a dit vous faîtes des crêpes aussi avec votre lait ?
        -euhhh je vois pas le rapport! bref autre histoire

        Je ne sais pas quels petits « tests » (bib d’eau la nuit, bib de LM en plus des tétées avant le dodo) je peux faire pour le savoir sans avoir recours aux examens invasifs ?

        Votre blog est un grand secours. . . je suis un peu déboussolée. Autour de moi on allaite ou pas mais pas 10 mois et plus. Ensuite il y a des complications pour l’endormissement, la fusion maman bébé bref fais gaffe de ne pas allaiter trop longtemps me dit-on … maman et belle maman qui n’ont pas « pu » allaiter comme elles disent. Pas assez de lait comme on leur a dit à l’époque!
        Et le couple qui en prend un coup …

        Vous êtes une perle. Vous êtes d’un grand soutien
        Merci

        • @agnes
          Si elle pleure avant même de se réveiller, si sa gorge est irritée, rouge, si le gel de polysilane la soulage, cela peut encore être du reflux.

          • Agnès

            Merci je vais être attentive à tout cela.

            Belle journée

  100. Bonjour Véronique,

    Merci vraiment pour votre blog (et votre livre qui m’a été bien utile) qui regorgent de conseils, j’apprécie votre bienveillance et votre attitude de non-jugement total! J’aurais deux questions pour vous:

    -Si j’ai bien compris, vous proposez de commencer le sevrage de nuit ET d’endormir bébé sans le sein le soir la même nuit? ou vaut-il mieux d’abord l’endormir sans le sein puis le sevrer de nuit?

    -Nous devons voyager dans trois semaines sur un vol long courrier et j’aimerais que mon fils qui aura 13 mois parvienne à dormir plusieurs heures sans demander à téter (voyage boulot pour moi, besoin d’être opérationnelle malgré le jet-lag, donc besoin de dormir le plus possible sur ce vol-là …) mais je ne sais pas si d’ici là le sevrage de nuit aura « pris »… mais qu’en est-il du jet-lag pour lui? nous allons en Corée pour deux semaines, H+7 par rapport à ici, comment procéder avec les tétées? repasser aux tétées de nuit le temps du voyage ou maintenir la routine de sommeil avec cet éventuel sevrage de nuit et les tétées décalées au cas où ça marcherait? Merci pour votre aide

    • @Hanna
      Je trouve votre message à mon retour de congés.
      1- Vous pouvez faire l’un ou l’autre.
      2- Le problème du décalage horaire, c’est que votre enfant va prendre du temps pour s’y faire. Du coup, j’ai peur que votre sevrage de nuit ne serve à rien une fois en Corée. Je ne sais pas, vous nous ferez part de votre expérience ?

      • Hanna

        Bonjour Véronique,
        Merci pour votre réponse. En effet, je pense que ce sera beaucoup de fatigue pour nous tous donc mieux vaut rester comme nous sommes jusqu’au voyage, qui va nous demander des efforts d’adaptation… si en plus il doit moins téter, le pauvre risque d’être un peu trop chamboulé et du coup de vivre moins bien ce décalage horaire!
        Donc on remet ça à notre retour!

  101. Elodie

    C’est la 1e fois que j’écris un post sur internet. J’ai suivi les conseils trouvés sur ce site et j’ai voulu faire part de mon expérience BLUFFANTE.
    J’allaite mon bébé de 6 mois tout juste. Jusqu’alors, je le couchais à 19h30 parfois il s’endormait seul, parfois au sein. Il se réveillait pour une tétée vers 4h, puis se rendormait jusqu’à 7h30. Cela me convenait. Mais voilà que depuis 3 semaines, il est passé à 2 tétées, puis 3 tétées (23h, 2h, 5h). Pour moi, ce n’était plus possible. Bien sûr, j’ai vérifié qu’il n’était pas malade. J’ai essayé d’attendre que mon mari soit en vacances pour m’aider au sevrage nocturne, mais il fallait tenir encore 1 mois ; c’était trop pour moi. J’ai décidé de me lancer seule.
    Avant le repas du soir, j’ai expliqué à mon fils qu’il allait manger et qu’ensuite il devrait attendre le lendemain matin. Après le bain, je lui ai donné la tétée dans le salon en veillant à ce qu’il ne s’endorme pas, puis il est venu manger sa purée à table en même temps que le reste de la famille (avant il mangeait seul sa purée, puis on faisait la tétée dans sa chambre lumière tamisée). Je pense que mieux réveillé, il a mieux mangé qu’auparavant son repas du soir. Dernier change avant de le coucher dans son lit avec le même rituel que d’habitude, en plus des explications pour la nuit à venir. Il s’est endormi seul au bout de 5 min de discussion avec doudou.
    1° nuit : 2 heures de réveils avec quelques pleurs dans les bras. Cela a été dur, mais j’ai tenu bon. Pour mettre toute les chances de mon côté, j’avais mis le soir de coussinets d’allaitement neufs qui ne sentent pas le lait et j’ai enfilé un petit pull col montant pour le consoler. Autant éviter toute tentation du tété ! Il s’est finalement endormi dans mes bras. Réveil du matin à 7h30.
    2° nuit : 45 min dans les bras sans pleurs ; juste en exprimant qu’il n’était pas content. Posé à 3 reprises dans son lit, il s’est finalement endormi seul la troisième fois. Réveil à 8h.
    3° nuit : 20 min dans les bras de papa (c’était la première fois que papa se levait !) sans pleurs ; il s’est endormi seul dans son lit. Réveil à 7h.
    Et depuis. .. voilà 4 nuits qu’il dort sans nous appeler. Je l’entends parfois se réveiller, gazouiller, puis se rendormir seul. Réveil vers 7h. Ce qui fait 11h de dodo sans besoin de maman ou papa.
    Je pense que la réussite de mon bébé est due au fait qu’il était prêt à tenir sans téter la nuit, en lui apportant nourriture et câlins suffisants dans la journée, et que j’était CONVAINCUE d’y arriver. Il faut être sans faille, sinon bébé le sent. Finalement, j’estime qu’il n’y a eu qu’une nuit difficile. Bon courage à toutes les mamans qui veulent passer ce cap.

  102. alicia

    Merci pour cette article, qui confirme une méthode que j’avais entrepris un peu au « feeling », en complément de la méthode Pantley (un sommeil paisible et sans pleurs). Ma fille de 6 mois se réveillait toutes les 1h30/2h voir plus, et ne s’endormait qu’au sein. Très vite, avec la méthode Pantley (couchée plus tôt, rituel, et sevrage en douceur qui consiste à retirer le bébé du sein avant l’endormissement), je suis très vite passé à 2/3 tétées par nuit, et ma fille, chose incroyable pour moi, me repousse quand elle a assez tété le soir, je la pose encore réveillée et elle s’endort seule. Pour les tétées qu’il reste, je commence à pratiquer la méthode que vous décrivez. Pas tout le temps, elle mange encore, mais je ne lui donne jamais avant 1h ou 2h du matin car elle prends de très bon repas solide le soir en plus de la tetée, donc je pense qu’elle n’a pas faim. Quand elle se réveille, je la berce un peu, elle se rendord sans pleurer. Par contre, si elle pleure et qu’elle n’a pas tetéé depuis au moins 3h, je lui donne le sein. Je lui donne maintenant 1 fois ou 2, jamais plus,il n’y pas ou très peu de pleurs. C’est une miracle pour moi de dormir 4 ou 5 h d’affilée, j’ai l’impression de faire des nuits de 12h, après ces 6 mois difficile. J’envisage de la sevrer complétement la nuit mais je me pose une question: il fait très chaud en ce moment (j’habite dans le sud), et ma fille refuse les biberons, même d’eau, et ne boit que très peu à la tasse, du coup j’ai peur qu’elle ait soif la nuit et me demande si elle est assez hydraté( sachant qu’il n’y a plus de tetee ni de lait dans la journée, yaourts uniquement.
    J’ai un autre ‘problème, ma fille ne dort qu’en poussette ou en voiture la journée, vous n’avez pas écrit des articles sur le sujet? 🙂

    • @Alicia
      Oui votre fille peut avoir soif. Elle à quel âge ?
      Si elle ne tète plus, il faut lui proposer de l’eau.
      Je n’ai pas de méthode miracle pour l’endormissement…

      • alicia

        Ma fille va avoir 8 mois.je comptais la sevrer complétement à l’age de 6 mois, mais comme elle a toujours refuser les biberons et le lait artificiel quelquesoit le contenant, je continue de l’allaiter le matin, soir et nuit, j’irai jusqu’à ses 1 ans je pense, j’ai toujours peur qu’elle ne soit pas assez hydrater, surtout en ces périodes de fortes chaleurs.je lui propose tres souvent de l’eau mais elle boit très peu

        • @Alicia
          Je comprends.

        • Elodie

          Bonsoir Alicia,
          Je me permets d’apporter un peu de mon vécu et une solution qui a marché pour mon garçon de 6 mois. Jusqu’à ses 5 mois, mon fils n’arrivait pas à boire au biberon (ou très peu et cela coulait plus à côté que dans la bouche), comme si la tétine « roulait » sur le côté de sa bouche. Puis ma future nounou m’a prêtée un biberon-tasse de la marque Mamm fournie avec deux tétines,l’une fine pour le début (type biberon) , l’autre plus épaisse. Le secret:ces tétines sont aplaties. Depuis, mon fils boit quand il le désire, tout seul grâce aux poignées, et cela devient même un jeu. Heureusement, les tétines sont antifuites! J’ai achetée cette tasse chez Orchestra (7€), mais ma nounou l’a achetée en pharmacie.
          Voilà peut-être une idée… Bon courage.

          • Merci Elodie, pour tes conseils. j’ai essayer ce type de tasse(mais pas la même marque), sans succès. J’ai essayé les bib NUK, Avent, mam et un tout nouveau en qui j’avais fondé beaucoup d’espoir; Mimijumi( nouvelle forme, nouvelle matière, plus proche du sein)mais rien ne l’intéresse. Finalement, elle boit(peu) directement au verre, ou alors dans les petites bouteilles Vittel avec gourde intégrée! Par contre elle adore boire l’eau du jet de la douche, elle me le prends des mains et ouvre grand la bouche! mais bon tiède et eau du robinet, je sais pas si c’est terrible!

  103. Concernant le sevrage de nuit, je n’arrive pas à supprimer les 2 dernières tétées de nuit…

    • @Alicia
      Que se passe t il ?

      • Disons que pour certains réveils, je la berce, elle chouine plus qu’elle ne pleure et se rendort assez facilement.Par contre, elle mange encore 2 fois, téte vigoureusement, pendant un bon moment, je n’arrive pas à supprimer ces 2 tetées. Elle à l’air d’avoir faim, puis je réussir tout de même à les supprimer? il faut dire aussi qu’a partir de 1h du matin environ, je dors déjà , et là c’est beaucoup plus facile de donner le sein, peut-être que je suis moins patiente et craque facilement…

  104. Virginie

    Bonjour ,

    Merci pour cet article . Je suis en plein dedans avec mon 10 mois. Cela fait 5 jours que je « tiens »bon . Je mets entre guillemets car il ne se rendort pas … cettz nuit il est resté réveillé plus de 2h … j ai pas donné le sein car je n en ai plus envie la nuit … mais ca devient plus compliqué finalement. .. je me sens perdue … il dort avec nous , et si on veut le poser dans son lit c est un cirque il pleure … j ai proposé de l eau car il fait chaud , il boit mais rale comme si ca ne suffisait pas … je precise qu il est diversifié, il a plutot Bon appetit et tète à la demande en journée. Avez vous connu des histoires similaires ? Merci de votre aide

    • @Virginie
      Dans votre lit, il reste réveillé mais pleure t il ou pas ?
      Souhaitez vous qu’il aille dans son lit ou pas ?

      • Virginie

        Il pleure parfois , sinon gigotte dans tous les sens … chigne … se colle a moi …
        Oui j aimerai vraiment retrouver un mit conjugal … merci

        • @Virginie
          Dans ce cas, je vous suggère de faire le sevrage de nuit et l’apprentissage de son lit en même temps. Cela va être dur au début mais plus rapide que de faire l’un après l’autre.

  105. Virginie

    Merci beaucoup Véronique pour vos réponses et votre rapidité ♡♡♡

  106. Bonjour, mon bébé de 7 mois et demi fait encore plusieurs réveils la nuit toutes les 2-3h. Il est diversifié. J’ai tenté hier de lui donner un bib de LA en pensant qu’il dormirait mieux mais ce fut un échec! J’ai commencé le LA car je vais commencer le sevrage du sein progressivement. Est ce qu’il vaut mieux commencer par un sevrage nocturne ou journée ? D’autre part j’ai pris l’habitude de l’endormir dans les bras depuis quelque temps vaut il mieux l’habituer à s’endormir dans son lit pour le sevrage nocturne? Merci de votre réponse.

    • @Hannah
      En ce moment, il fait chaud donc votre bébé doit se réveiller car il a soif, tout simplement.
      Pour le sevrage, vous pouvez commencer comme bon vous semble, il n’y a pas de règle.
      L’endormir dans les bras n’est pas un problème en soi et n’empêche pas le sevrage.

  107. Anne-Laure

    Bonjour et merci pour ces précieux conseils.
    Mon bébé aura 7 mois dans 1 semaine et se réveille jusqu’à 6 fois par nuits. Il a un biberon de lait artificiel à 19h30, car je pensais que mon lait n’était pas assez rassasiant pour lui (environ 120 mL pas plus car il n’en veut pas plus) puis s’endort en tétant au sein vers 20h. Je le laisse têter la nuit car j’ai peur qu’il ne mange pas assez le soir et ai faim (il est plutôt par ailleurs au dessus des courbes de poids pour son âge et mange bien la journée). Qu’en pensez vous ?
    Je travaille et suis pas mal fatiguée de ces tétées nocturnes mais je ne voudrai pas non plus mettre en péril la poursuite de mon allaitement (je n’aurai donc plus que 2 tétées avec lui soir et matin si le sevrage nocturne fonctionne)
    Merci de votre aide

    • @Anne-Laure
      6 tétées, c’est encore beaucoup. Peut-être est-ce en ce moment parce qu’il fait chaud ?
      2 tétées ne suffisent pas toujours à maintenir la lactation.

  108. Bonjour ! Merci beaucoup pour votre article que je viens de découvrir !!! Ma fille vient d’avoir 8 mois. Elle a toujours ete allaité à la demande. Elle mange depuis ses cinq mois. En ce moment c’est 130g de puree vers 11h30 plus un suisse bebe si elle a faim + 130g de compote a 16h + entre 130g et 200g de puree vers 19h30. Depuis quelques semaines, je tente de lui donner un bib de LA vers 21h (c’est un medela, elle refusait le bib de lait jusqu a present, meme avec le mien). Elle boit entre 50 et 100ml ! Elle s’endort (parfois au sein, souvent en calinant dans les bras) vers 22h/23h. Elle se lève le matin entre 9h et 10h30. Le problème est qu’elle se reveille de nombreuses fois la nuit (entre 2 et 8, selon les périodes). Elle téte les yeuw encore fermés et se rendort directement quand on la pose dans son lit. Le probleme c’est qu’avec la fatigue je commence à ne plus trop tenir le coup, la prendre trop souvent pour finir sa nuit entre nous…. Et surtout je commence à être épuisée…! Nous allons donc essayer votre méthode…. Au mois à un reveil sur deux pour commencer…. Merci encore !! En esperant que ça marche !!

  109. Johana

    Bonjour Véronique et bonjour les mamans. Merci pour cette mine d’informations. D’habitude je ne poste pas mais tente de trouver une expérience similaire à la mienne, oui mais aujourd’hui j’ai besoin de vider mon sac!
    Ma fille vient d’avoir 6 mois, elle est allaitée exclusivement et mange des fruits et des légumes à là cuillères depuis 2 semaines. Elle pèse 8kg c’est un bébé en pleine forme.
    Bien qu’elle n’ait pas encore 7 mois j’essaye depuis une semaine vos conseils car je suis épuisée par les tétées de nuit (toutes les 3h), d’autant qu’elle ne dort pas la journée malgré la fatigue (ou 2 fois 45min grand max), et qu’elle ne s’endort pas seule.
    Le père travaille de nuit donc ne peut pas m’aider. Depuis 6 nuits je la couche après avoir tété à 20:30, puis elle ne se réveille qu’à 2h (progrès!) je lui propose de l’eau, elle boit mais je dois souvent la bercer pour qu’elle se rendorme dc me voilà éveillée jusqu’à 3h. Elle se réveille à nouveau à 5h (j’hésite: sein ou eau?) puis à 8h. J’aimerais tant faire « sauter » ce réveil de 2h…
    Je suis à bout et finis par être désagréable avec elle car je n’ai pas de temps pour moi et encore moins avec mon compagnon. Je perds patience rapidement.
    Elle entre en crèche mi-septembre et je reprends début octobre.
    Merci de m’avoir lu et merci d’avance pour votre retour.

  110. Johana

    Mais du coup Véronique, pensez-vous que je lui donne le sein quand elle se réveille vers 4-5h ou faut il attendre son réveil « de jour » pour continuer le principe du sevrage de nuit? Merci

  111. Fanny

    J’ai oublié de préciser je me demande si quand je lui donne le sein, j’ai assez de lait, vu que ça devient occasionnel (1 fois par jour ou en cas de gros chagrin) et le week end!
    si effectivement j’ai pas assez, est ce possible de continuer mais de donner un biberon après?
    (meme si j’ai toute confiance en la nature)

  112. Fanny

    Bonjour,
    Ma situation semble la même que beaucoup de Maman, mais jamais complétement identique,
    Mon fils de 7mois ½ ne fais pas ses nuits, il a faits ses nuits (minuit / 6h pendant quelques temps quand il avait deux mois environ, mais depuis 

    Notre situation :
    Né 31 décembre 2015
    Dans notre chambre jusque fin février 2016, nous avions l’air de le déranger pour dormir, (Il est vrai qu’il est incapable de dormir si il y a de l’activité autour de lui, quelques soit l’heure il n’a jamais dormis dans sa poussette enfin très rarement)
    Il a changé de chambre en mars 2016 pour cause de déménagement (le temps de faire les cartons), il dormait a peu près bien (minuit / 6h)
    On a déménagé chez mes parents pour 15 jours, du coup il a changé de lit, de chambre, et dormait dans la même chambre que nous (plusieurs réveille par nuits)
    Ensuite on à déménager a la Réunion dans un studio, donc tous les 3 dans la même pièce, du coup sommeil irrégulier un coup 1 réveille un coup 2 ou 3 ou 4
    Depuis on s’est enfin posé (début mai 2016), il a sa chambre, et il a commencé la crèche depuis début juin !
    Allaitement exclusif au sein jusqu’au début juin (au biberon e de temps en temps pour l’habituer à la tétine), depuis la crèche diversification entre le sein, le biberon industriel et le solide (petit pot maison)
    Il a eu une tétine que depuis notre arrivé à la Réunion, il avait besoin de téter sans arrêt, surement pour se réconforter de tous ces changements. A la base on ne voulait pas lui donner ! il a la tétine que dans le lit pour sieste et dodo de la nuit !

    Sa vie aujourd’hui :
    Réveille entre 6 et 7h : avec une tétée (ce matin biberon de 210ml car il s’est réveillé trop tard je devais partir travaillé, et j’ai pas voulu le réveillé (c’est trop précieux quand il dort 
    Crèche de 7h30 à 17h :
    gouter vers 9h : compote (officiellement d’un traiteur, mais j’ai appris dernièrement que c’était de la compote industriel familial, rien à voir avec votre blog, mais je suis bien frustré) + biberon entre 90 et 130ml
    repas du midi : purée + biberon de 150ml
    gouter vers : 15h00 : compote et biberon entre 90 et 130ml
    quasiment pas de sieste dans la journée (genre deux fois 20 min, alors qu’a la maison c’est entre 2 et 4 h par jour)
    Retour à la maison : il est hyper fatigué (vu les siestes), donc bain / pij / repas / dodo a 20h00 au grand max il est couché,
    Le repas du soir dépend de son état de fatigue, parfois rien (genre 30 ml de lait) et parfois une purée + une compote + 150ml de lait (voir plus), mais ça ne change pas grand-chose il se réveille 1 à 2 fois dans nuit (vers minuit et vers 4h)
    Et il boit entre 100 et 210ml donc c’est qu’il a faim je pense !

    Bref après ce long monologue, ma question est la suivante :
    Est-il possible qu’il se réveille car il n’a pas assez bu de lait dans la journée ?
    (la nuit on donne lait en poudre car le papa voulait commencer le sevrage de l’allaitement, en pensant que les réveilles nocturnes venaient peut être de l’envi d’être au sein)
    Je voudrais qu’il fasse ses nuits (comme toutes les mamans, mais j’ai pas du tout envie ni la force de le laisser pleurer des heures pour lui et pour moi, j’ai besoin de dormir)
    Et le mettre dans notre lit n’avance a rien car comme indiqué au-dessus si il y a du monde autour il dort pas !
    Et pas de vacances en perspectives !

    Tous vos conseils seront les bienvenus
    Fanny

  113. Alicia

    Bonjour,
    J’avais posté fin juillet en vous parlant de mon envie de supprimer les 2 tétées de nuit pour ma fille de 9 mois,j’hésitais à l’époque car je me disais qu’elle avait peut-être soif, et puis avec l’été et les vacances, nous allions dormir dans différents endroits, et il faut bien dire que la tétée et le moyen le plus rapide d’endormir les bébés! Donc sitôt rentrés de mon dernier séjour, nous avons décidè avec mon mari de la sevrer la nuit en suivant vos conseils.
    Première nuit, mon mari y va, mais avec lui, je ne sais pas pourquoi, elle se réveille systématiquement, et reste eveillée pendant 1h30…Très peu de pleurs tant que nous la gardions au bras, elle s’est rendormie comme prévue au bout de 1h30. Deuxième réveil 4h: je la berce pendant 5 min, pas de pleurs, elle se rendort.
    Deuxième nuit: 1 seul réveil à 2h30: je la berce, pas de pleur
    Troisième nuit: pas mal de réveils, je la berce, elle se rendort.
    4, 5, 6eme nuit, elle se réveille 1 fois,parfois 2: j’arrive à la rendormir sans la sortir du lit, juste avec une caresse.
    Et voila, 7eme nuit, c’est la bonne, aucun réveil, elle dort de 20h30 à 7h30 environ, soit 11 h de sommeil consécutive.
    Cela dure maintenant depuis 5 jours, ma fille va avoir 10 mois, et elle fait enfin ses nuits!!
    Voila pour mon témoignage, il est donc tout à fait possible de réussir le sevrage de nuit sans pleurs, ou très peu, il faut simplement être certaines de sa décision.

  114. Alicia

    J’ai oublié l’essentiel, merci donc pour vos précieux conseils, et votre réactivité à chaque message et situation!
    Et bon courage aux mères qui souhaitent se lancer…

  115. Chrystelle

    Bonjour, nous avons mis en place le sevrage de nuit il y a un mois pour notre bébé à 16 mois. Il a protesté le premier soir 1/2h puis a commencé à faire des nuits complètes de 22h à 6h. Les quelques réveils ont été pris en charge par le papa sauf une fois où ça a été moi. Cette nuit là , je n’ai pas dormi mais par la suite nous avons dormi à 3 en camping, j’ai pu passer des nuits seule dans le même lit que lui (chez des amis) sans qu’il demande à téter. Depuis il dort jusqu’à 6-7h sans téter la plupart du temps. Par contre, je n’ai pas réussi à ne pas l’endormir sans le sein. Il refuse désormais de s’endormir avec son papa, c’est comme s’il faisait le plein de maman avant une nuit sans tétée. En tout cas merci de proposer cette solution qui ne demande pas de laisser seul son bébé.

  116. Emmanuelle

    Bonjour,
    J’ai mis en place un sevrage de nuit pour mon petit garçon de 22 mois depuis 1 mois. Il n’y a eu que quelques rares nuits où il a plutôt bien dormi, étonnamment surtout au début du sevrage. Mais là c’est encore très difficile, il demande à téter de très nombreuses fois la nuit même s’il a tété beaucoup la journée. Il a beaucoup de mal à se rendormir sans téter même si je l’accompagne toujours. Je ne le laisse jamais s’endormir au sein le soir. Il boit beaucoup d’eau au biberon la nuit. Je n’ai jamais craqué et attends toujours qu’il soit au moins 6h pour lui donner le sein. Le problème, je pense, c’est qu’il se rendort alors en tétant. Je lui explique bien que c’est le matin et que c’est pour ça qu’il a le droit de téter mais je ne sais pas s’il arrive à faire la distinction. Est-ce que vous pensez que cela pourrait être le problème? Je suis réellement épuisée, il ne veut que mes bras la nuit pas son papa. J’ai beaucoup de mal à me concentrer au travail ensuite… Je précise qu’il demande encore très très souvent à téter dans la journée quand je ne travaille pas. A la crèche il mange des laitages sans soucis, je lui en propose aussi très souvent à la maison en plus des tétées. Il refuse les biberons de lait de vache. Auriez vous une piste? Merci

    • @Emmanuelle
      Ce qui peut marcher avec un enfant de cet âge, c’est de lui dire qu’il pourra tétée quand il fera jour. C’est tous clair et permet d’éviter en général ce genre de situation. Bon courage !

  117. Bonjour Véronique,

    merci pour ces informations. Mon bébé de 8 mois et demi se réveille tout le temps depuis qu’il a eu 8 mois. j’ai mis cela sur le compte de l’angoisse du 8eme mois .La seule chose qui l’aide à s’endormir c’est de teter, donc je dors avec lui car je suis épuisée . j’aimerais commencer le sevrage nocture, mais je me demandais si il peut se réveiller car il n’a plus de LM chez la nounou? ( juste un yahourt au gouter). donc tétée matin et soir 2 fois. Est-ce que cela pourrait expliquer les réveils fréquents?
    Est ce que le yahourt remplace la dose de lait ou sinon combien doit-il boire à cet âge?

    merci beaucoup par avance 🙂

    • @Céline
      Il prend une tétée le matin et une tétée le soir ou bien 2 tétées le matin et 2 tétées le soir ?

      • Véronique, il prend une tétée vers 6 h (mais comme nous finissons la nuit en cododo il est au sein en permanence très tôt le matin et tout la nuit depuis 1 h du matin…)
        le soir, grosse tétée en rentrant de chez la nounou vers 19 h , puis tétée pour l’endormir vers 20 h. le weekend tétée à volonté. il se réveille en hurlant une heure après que je l’ai couché puis 2 ou fois avant que je ne craque et dorme avec. je précise qu’il a vu le pédiatre et l’ostéopathe récemment et qu’à priori tout va bien.

        • @Céline
          S’il fait la même chose le WE, c’est que ce n’est pas un problème de quantité de lait… Pensez-vous qu’il puisse être inquiet ?

          • Bonjour Véronique,

            oui je pense, car il pleure dés que je le pose sur son lit et dors dés qu’il est dans mes bras, pareil la journée, si je m’éloigne.
            En revanche le papa n’arrive pas à le calmer.

          • @Celine
            Dans ce cas, vous ne pouvez que le rassurer…

  118. Bonjour ,

    Je reviens vers vous car il y a deux mois j ai commencé le sevrage de nuit.
    Il dort parfois de 21h a 5h! C est top ! Mais le pb c est qu a partir de 5h c est dodo sein en bouche , des qu il se retourne ou bouge a peine un peu , hop il veut de nouveau le sein , et ce meme 30 min apres la première tèté parfois … cette nuit reveil a 4h , tetee ,puis 5h , puis 5h45 , puis …. je sais meme plus jusqu a 7h30 , ou il s est levé crevé de sommeil. .. j ai tenté l eau , le bercement, dormir avec nous , sur nous … rien n y fait … je suis désemparée … et la journée il tete a la demande quand je bosse pas mais c est vraiment ingerable il tete tout le temps … plus que lorsqu il avait 2 mois … merci de m avoir lu

  119. J essaye mais il hurle , se tortille et ne se rendort pas … il reste réveillé. .. il est resté réveillé 2h la derniere fois … je suis épuisée
    Il a 1 an

  120. Je suis tellement heureuse d’avoir trouvé votre blog et avoir des réponses à certaines questions. Ma fille a 5 mois, elle s’endort entre 21h et 22h. Très souvent au sein. Se réveille en général pour une tétée entre 2 et 3 h et se rendort jusqu’à 6/7h. La pédiatre nous a dit qu’à 5 mois, elle ne devrait plus se réveiller la nuit et qu’il faut la sevrer car c’est parce qu’elle s’est habituée à s’endormir au sein. Ça m’a laissé dubitative car les tétées de 2h sont de vraies tétées de faim. Pour l’instant c’est un échec car je ne pense pas être prête et que je sens qu’elle en a besoin, surtout de contact (elle est prématurée et passée par les soins intensifs neonat). Pensez-vous aussi que c’est trop tôt ?

  121. Bonjour Véronique,
    Merci bcp pour votre très riche blog!!
    Je me permets une question: attendre 7-8 mois pour un sevrage de nuit est nécessaire pour quelle raison?

    J’ai une puce de 5 mois et demi. Elle se réveille habituellement 2x entre 20h-20h30 et 5h (3x entre 20h-20h30 et 7h30-8h). Actuellement, elle est en pic de croissance et a les dents qui sortent…donc plus de réveils.
    Comme, après ma reprise de travail récente, je me sens fatiguée+++ par cette période de sommeil très très entrecoupée, je me demandais si….à l’issue de ce pic de croissance, nous pourrions pas déjà débuter un travail de sevrage de nuit.
    Selon vous, c’est nécessaire de faire le sevrage en même temps que le changement de chambre? (passage du cododo au dodo dans son propre lit)
    Je ne sais pas si je suis encore prête à cette étape…mais j’aimerais tellement dormir 4-5 heures d’affilée….qu’elle n’ait qu’un réveil durant la nuit.
    Merci d’avance pour votre réponse!

    • @Vanessa
      A cet âge là , elle ne va pas comprendre pourquoi on lui refuse à manger quand elle a faim. Donc va plus ressembler à du dressage.
      On peut faire le sevrage sans nécessairement changer de chambre.
      Bon courage !

      • Merci pour votre retour rapide. Je vais trouver des moyens de me reposer/ressourcer pour traverser cette période. Je reviendrai témoigner au moment opportun.

          • Virginie

            Bonjour Véronique!!
            Me revoilà quelques mois plus tard. Ma petite a maintenant 14mois.
            Comme je l’avais noté dans mon message ci dessus, j’ai bcp souffert du manque de sommeil pendant les 1ers mois de ma fille puisqu’elle se réveillait ttes les 2h30-3h la nuit.A Noël, après 4mois de reprise de travail, j’étais très fatiguée.
            Entre ses 9 et 10mois ma fille a eu un ou deux virus et de bonnes poussées de fièvre. C’est là qu’elle a commencé à dormir 6h d’affilée…puis gentiment plus. J’ai aussi choisi à ce moment là d’arrêter le cododo, j’ai eu une envie viscérale de retrouver mon lit (et le nôtre à mon mari et moi). J endormais donc ma puce au sein dans notre grand lit puis une fois bien endormie je la portais dans son lit et elle pouvait y rester parfois 6-7heures d’affilée (puis tétée et redodo 2h), parfois 8-9h heures (après ça elle est réveillée et n’a plus besoin de sommeil apparemment. Elle n’est pas une grande dormeuse, vraiment)

            Actuellement je l’endors tjrs au sein mais plutôt dans sa chambre. Je la berce dans mes bras pendant qu’elle tète. Puis je la pose à peine endormie et je reste à côté d’elle avec ma main sur son ventre…et je lui donne son doudou, puisque oui, enfin elle s’en est choisi un toute seule.
            Nous avançons donc gentiment, étape par étape. Notre fille fait son travail, elle grandit et on lui donne aussi certaines impulsions. Le sevrage n’est pas encore à l’ordre du jour mais ce sera la prochaine étape probablement.
            Avant de devenir maman, j’avais cette représentation que les choses se font assez tôt et « toutes seules » autour du sommeil des bébés. Grâce à votre blog et d’autres ressources, et au travers de l’expérience avec ma fille, j’ai compris que ça n’était « pas aussi simple que ça ».
            Merci encore pour vos apports et tout de bon !!

          • @Virginie
            Un grand bravo à vous pour ce parcours !

  122. Bonjour Véronique,
    je rebondis sur la question de Vanessa, car j’ai un petit garçon de 5 mois et demi qui ne sait pas s’endormir seul (soit au sein, ou en étant berçé) et qui a plusieurs réveils de nuit (1h ou 2h du matin puis 5/6h). Mon bébé est un grand format (70 cm et 8,5kg) qui théoriquement devrait pouvoir faire des nuits complètes…Nous avons essayé le sevrage de nuit selon votre méthode mais ça ne marche pas vraiment. Je reprends le travail la semaine prochaine et je suis encore très fatiguée (surtout que j’ai 2 autres aînés de 21 mois et 4 ans que le bébé réveille parfois la nuit), je rêve de nuits complètes…Mais dois-je attendre encore quelques mois pour réessayer?
    Merci beaucoup pour vos éclairages

    • @Mélanie
      Votre bébé est encore trop petit pour un sevrage de nuit, même si je comprends bien votre besoin de sommeil !
      Ce n’est pas parce qu’il a un bon format qu’il n’a pas faim la nuit, au contraire ! Les gros bébés ont besoin de plus manger que les petits.

  123. Cela ressemble beaucoup à ce sevrage : http://naitreaumonde.blogspot.fr/2010/07/programme-de-sevrage-nocturne-du-dr-jay.html
    sauf que lui dit de ne jamais le commencer avant 1 an…

    • @Mary
      Je ne connaissais pas cet article, merci !
      De mon côté, j’ai remarqué que les enfants pouvaient le vivre bien un peu avant un an, c’est pour cela que je le dis. Mais je suis totalement d’accord avec lui que continuer à allaiter un enfant la nuit est une très bonne solution si les parents le vivent bien.

  124. Bonjour,

    Cela fait quatre soirs que j’ai commencé le sevrage de nuit de mon fils qui a 18 mois. J’étais tellement épuisée par ses réveils (à la fin de chaque cycle, soit toutes les 1h30 environ)… mais justement à cause de cet épuisement, j’ai préféré l’endormir au sein comme d’habitude, suivant la méthode du pédiatre J. Gordon puis ne plus lui donner du tout la tétée jusque vers 6h, comme vous l’indiquez (en ce moment il va au lit vers 21h30-22h). Les deux premières nuits ne se sont pas mal passées, mais les deux suivantes beaucoup moins bien: il s’est vraiment beaucoup réveillé, en deuxième partie de nuit toutes les 10 minutes en cherchant le sein. Je suis toujours motivée et déterminée à continuer. Je lui ai bien expliqué, et je lui redis chaque soir, qu’il s’endormirait avec le tété mais qu’après on dormirait sans le sein, que s’il se réveillait je serais là mais que je ne lui donnerais pas le sein, jusqu’au matin. Nous sommes en cododo avec son lit collé au nôtre, et je le rassure et l’accompagne autant que je peux, avec l’aide du papa. Le pauvre j’ai l’impression qu’il cherche à comprendre quand c’est, justement, le matin! Car qu’il soit 2h du matin ou 6h, il fait nuit! Comment l’aider à passer ce cap? est-ce que je ne change rien et il finira par comprendre? Merci!

    • Pour ce que ca vaut, mon fils a globalement géré les deux premières nuit, la troisième fut atroce…je ne me souviens plus de la 4eme, mais en une semaine c’était reglé. Vérifiez quand même qu’il n’y a pas des dents qui se pointent… C’est la seule raison qui ensuite à fait que mon fils demande à téter (et dans ces cas là c’est quasi la nuit non stop!)

    • @Hanna
      Je pense que vous avez mis le doigt sur le problème : il ne sait pas quand il peut téter ou non, ce n’est pas clair.
      Il existe des réveils de ce type ( https://www.amazon.fr/reveil-lapin/s?ie=UTF8&page=1&rh=i%3Aaps%2Ck%3Areveil%20lapin ) qui indiquent à l’enfant quand il peut se lever, on peut l’adapter pour quand il peut téter…

      • @ Véronique

        Merci, j’ai pensé à une solution du style simulateur d’aube, mais vu l’urgence de la situation, je vais essayer cette solution trouvée sur un forum en tapant sevrage de nuit sur les moteurs de recherche: brancher une veilleuse sur une prise avec programmateur réglé sur l’heure souhaitée. Et dire à mon fils qu’il peut téter quand la veilleuse est allumée!

        @ Anne
        Merci, je vais perséverer! j’espère en effet que ce ne sont pas les dents (ce seraient ses molaires du fond alors, les seules qui lui restent à « sortir »).

  125. Bonjour,
    J ai 1 petit loulou de 8 mois qui se réveil toujours 1 ou 2 fois la nuit et la seule manière pour qu il se rendorme est de la faire téter! Il ne veut pas la titi, il s énerve…
    On a décidé avec mon conjoint qu il était temps que ça cesse car il me semble qu a son âge il est capable de passer la nuit sans boire!
    Et le gros problème c est que je suis infirmière et que je vais faire des nuits la semaine prochaine, gros stress pour moi de savoir qu il a besoin de téter pour se rendormir !
    Avez vous des conseils, je suis ouverte à toutes propositions qui pourrait nous aider…
    Merci
    Céline

    • @Céline
      Il y a de fortes chances qu’il ne réagisse pas de la même manière en votre absence dès qu’il aura compris que vous n’êtes vraiment pas là …

  126. Bonjour Véronique,

    Après une semaine, mon fils a fait une nuit complète de 22h à 5h, sans aucun réveil. Par contre moi je me réveillais! 🙂 Cette nuit il s’est encore réveillé mais je pense qu’il avait faim, j’entendais son petit ventre gargouiller… je tiens bon mais j’imagine qu’il est normal que l’acquisition prenne du temps et ne se fasse pas de façon linéaire, n’est-ce pas?
    Voici la prise avec programmateur: https://www.amazon.fr/Otio-710144-Prise-programmateur-quotidien/dp/B005L81X3Y/ref=sr_1_2?s=hi&ie=UTF8&qid=1476699541&sr=1-2&keywords=prise+programmable
    Je l’ai branchée sur une lampe de sel pour une lumière très tamisée.

  127. Petite question.. je suis en plein sevrage de nuit avec mon 19 mois, un peu dur dur mais il parvient à s’endormir seul. Il se réveille cependant plusieurs fois/nuit pour demander la « tétée » avec insistance.

    En lisant la méthode de Jay Gordon, j’ai donc fixé l heure de la première tétée à 6h du matin. Donc si il réclame à 5h30, il ne peut pas téter mais à 6h je lui offre le sein.. je sens que c’est difficilement compréhensible pour lui, à raison d’ailleurs…. comment fixer (et lui faire comprendre) l’heure de la première tétée?

    Merci 🙂

    • @Mgx
      Vous pouvez bricoler un système de minuterie sur une veilleuse : tant qu’elle est éteinte, on ne peut pas téter, quand elle est allumée, on peut téter. Sinon, il existe aussi des réveils pour les enfants avec un lapin couché ou levé et c’est vous qui réglez l’heure du lever.

  128. Caroline

    Bonjour Véronique,
    Je vous écrit concernant notre sevrage de nuit (bébé toujours allaité qui refuse tout biberon d’un autre lait que le mien) qui est en cours avec ma fille de 7.5 mois.
    Elle se réveillait jusqu’à présent 2 fois la nuit pour manger et c’était ses meilleures tétées de la journée…
    Etant plus qu’épuisée depuis ma reprise du travail, nous avons commencé samedi le processus de sevrage de nuit.
    Les 2 premiers jours je l’ai réveillé pour lui donner une tétée avant d’aller me coucher vers 23h. ca me semblait plus acceptable pour ne pas lui donner le sein par la suite. (Le chemin a été très très long dans ma tête pour que je décide d’arrêter le sein la nuit.)
    Néanmoins, depuis que j’ai pris ma décision, je suis claire avec elle et lui explique tous les jours et toutes les nuits que la nuit est faite pour dormir…
    A chacun de ses réveils, elle râle 2min, on y va, soit on la prends dans les bras (mais on essaie de ne plus le faire), soit on la laisse dans son lit avec une main sur elle et on chantonne. Quand on arrive elle hurle 30 sec pour nous faire comprendre qu’elle n’est pas d’accord puis elle prend son pouce et se calme mais ne se rendors pas. On part, parfois elle râle direct et parfois aucun bruit pendant 10 min. Puis elle re-râle , on y retourne… Et ça dure 2h à 2h30 avant qu’elle ne se rendorme jusque vers 6h30 ou je lui donne alors à manger.
    1ère nuit (avec tétée à 23h) : reveil 3h qui a duré 2h30
    2ème nuit (avec tétée à 23h) : reveil 3h qui a duré 2h30
    3ème nuit (sans tétée à 23h) : reveil 3h30 qui a duré 1h30
    4ème nuit (sans TT) : réveil 2h45 qui a duré 2h
    Je sais que si je la prends contre moi dans le lit elle se rendormirait plus vite mais j’ai peur de créer un autre « besoin » dont je doive la sevrer après et dans ce cas là on n’avance pas.
    QU’en pensez-vous?
    4 jours est ce trop court pour voir une amélioration de son endormissement au reveil de 3h??? Pourrais t-elle avoir physiologiquement encore besoin de cette TT?
    Je pensais voir une amélioration plus rapidement.

    La journée elle prend sa très grosse TT du matin(je pense min 200), le midi 50 à 100mL de mon lait, (c’est elle qui refuse d’en boire plus) + 150 environ de purée + parfois un petit suisse; au gouter 50 à 100mL de mon lait, (c’est elle qui refuse d’en boire plus)+ une compote et parfois un petit suisse; et le soir une grosse TT (je pense environ 200) et environ 80 de purée.

    Merci d’avance,

    • @Caroline
      Oui 4 jours, c’est encore court.
      Oui elle a toujours besoin de sa tétée, sinon, elle ne la demanderait pas. Cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas apprendre à s’en passer…

      • Caroline

        Merci pour votre réponse rapide. Et que pensez-vous de la prendre avec moi dans le lit quant elle ne se rendort pas. Elle va en devenir dépendante aussi? Et après on aura le même problème en la remettant dans son lit ou est ce que ça pourrait ajouter de la douceur au processus de sevrage du sein la nuit?

  129. Emilie c

    Bonjour

    Mon petit bonhomme de 9 mois et demi me réveillait 3 à 4 fois par nuit et la fatigue commençait à devenir trop lourde pour moi. Nous lui avons donc annoncé que la nuit il n’y aurait plus de tétées. Mon mari a été génial et a assuré les calinous de transition et en 3 nuits c’était bon.
    Sa première nuit complète était il y a une semaine. Il s’est trouvé que cette nuit-là j’ai eu une gastro donc je n’en ai pas profité au mieux dirons-nous.
    Mais voilà …depuis il ne tête plus…lui qui adorait téter, il tétouille vaguement voir pas du tout…
    Je me suis dit que peut-être la gastro avait altéré le gout et la production de mon lait.En tout cas je sens bien que mes seins sont moins en mode « production »…
    Peut-être est-il en train de faire une grève de la tétée. Et si oui que faire ?
    Pour l’instant on a craqué et on lui a donné un biberon de LA ce matin et ce soir…mais ça me rend tellement triste… Je ne lâche pas l’affaire, je vais continuer à lui proposer le sein,à lui expliquer aussi ce qui se passe et à manger mes 4gr de graines de fenugrec germé. 😉

    Un grand merci pour votre site qui m’a déjà tellement apporté en terme d’information et de soutien.

    • @Emilie
      Oui la gastro peut faire baisser de façon importante la lactation. Si vous souhaitez poursuivre l’allaitement, je vous suggère de stimuler au tire-lait en plus des tétées.

  130. camille B

    Bonjour, j’étais contente de trouver cet article! Je suis un peu désespérée en ce moment! voilà mon histoire: petit chou a 7 mois et demi. Il est exclusivement allaité et refuse le biberon. Il se réveille toutes les heures depuis ses 3 mois au mieux 2 heures mais c’est rare sauf si je dors avec lui, alors il se reveille toutes les 2-3h. Inutile de dire que je suis crevée avec ce rythme même si avec le co-sleeping c’est mieux sans parler que je ne me souviens plus quand est ce que j’ai dormi toute une nuit avec mon mari. J’ai beaucoup lu sur le sevrage de nuit et comment aider bébé à faire ses nuits j’ai essayé beaucoup de choses. Le résultat c’est que nous avons une routine du soir, bébé ne s’endort plus au sein le soir et s’endort en dans son petit lit tout seul mais en ma présence tt de même . Malgré cela toujours réveil toutes les heures si je dors pas avec lui. Nous avons fait appel à un consultant du sommeil, où je vis c’est très courant! On me propose d’arrêter toutes les tétés de nuit de bébé d’un coup. Je n’étais pas convaincu du fait de lui enlever toutes les tétés d’un coup, passer de 6 tétés à 0 ça me semble brutale. Après 4 jours en le berçant au lieu de l’endormir au sein nous sommes arrivés à 3 tétés. Après une semaine de progrès, bébé fais sa première dent et là régression à nouveau, reveil toutes les heures tant que je ne dors pas avec lui. Pour le moment je lui propose un doudou et je continue à l’endormir le soir sans le sein et j’attends ses 8 mois révolu pour réessayer le sevrage de nuit. Voilà ma question : A cet age et pour mieux l’aider dois-je lui supprimer toutes les tétés de nuit ? cela ne me dérange pas de garder une ou 2 tétés mais comment ne pas le rendre confus? Qu’elle est la bonne méthode pour procéder les rétirer toutes et s il se réveille a nouveau je peux qd meme lui proposer le sein, risque t il de reprendre ses anciennes habitudes alors ? En tous je suis réconfortée de savoir qu’on peut y arriver sans faire trop de peine à bébé, merci de vs conseils!

    • @Camille
      Quand les réveils sont aussi fréquents, je recommande de chercher d’abord toutes les causes physiques en commençant par le reflux et les allergies, sans oublier les allergies non ôté mediees. En effet, faire un sevrage de nuit chez un bébé que la douleur réveille n’est pas la meilleure solution. Je vous souhaite bon courage !

      • camille B

        J’ai longntemps pensé que quelque chose n’allait pas mais comment expliquer que lorsqu’il dort avec moi il dort mieux. Néanmoins nous allons essayer de voir du coté des allergies et du reflux.

  131. Bonjour Véronique,
    Après être venue sur cette page une dizaine de fois, j’ai décidé au bout de 14 mois de tester le sevrage de nuit. J’ai attendu d’en avoir vraiment assez de servir de tétine géante pour ma fille 5 à 10 fois par nuit ! De plus, je souhaite retrouver des nuits avec mon mari. En effet, face à autant de réveils, j’avais fini par dormir avec elle systématiquement toutes les nuits.
    Avec le papa, nous avons décidé qu’elle ne tétait plus entre 22h et 4h du matin. J’ai gardé la tétée-dodo, de même qu’une tétée de nuit car j’y suis encore attachée. Pour lui signifier la fin de la diète, nous avons installé un simulateur d’aube dans sa chambre. Lorsqu’elle se réveille dans cette plage horaire, c’est le papa qui s’en occupe en la berçant, la promenant ou en lui donnant un biberon d’eau. La première nuit elle a pleuré très fort. Les nuits suivantes, elle a appris à se rendormir avec son père. Nous avons encore de gros pleurs autour de 3 heures du matin car je pense qu’elle a vraiment très faim
    Cela fait presque 2 semaines que nous suivons ce protocole pour l’instant. Cependant, je ne peux pas dire que c’est un succès En effet elle se réveille toujours autant et son papa pour tenir le coup finit par dormir avec elle (ce qui était mon cas jusque à présent face à la fatigue). En gros nous avons juste échangé nos places et cela ne me convient pas non plus.
    Pouvez-vous nous aider ? J’avais déjà fait vérifier par le médecin et un ostéo que rien ne la dérange physiquement.
    Merci!

  132. Il est possible qu’elle soit inquiète car les soucis ont commencé après un déplacement pro de 3 jours et 2 nuits qui a lieu quand elle avait 6 mois. Mais je ne sais pas comment lui faire comprendre que tout va bien.
    D’autre part, je pense qu’elle a faim car la diversification n’est pas encore bien en place et elle ne mange pas grand chose de solide…

    • @Elvire
      Elle tète combien de fois en journée ?

      • Elle tète un minimum de 5fois dans la journée. Souvent plutôt 7 à 8 fois

        • @Elvire
          Qu’elle ne mange pas beaucoup de solides n’est pas vraiment un problème car elle a un bon apport en lait. Honnêtement, je ne sais pas que vous dire de plus.

          • Et ben c’est déjà pas mal de savoir que l’apport en solide n’est pas en cause! J’avoue que j’avias une petite inquiétude quand même.
            Il ne me reste plus qu’à patienter qu’elle se sente rassurée et décide de ne plus se réveiller…
            Merci Véronique pour votre soutien

          • @Elvire
            C’est avec plaisir !

  133. bonjour,

    j’ai une puce de 16 mois et je souhaiterais la sevrer la nuit. Cependant en ce moment elle se réveille 3x/nuit (au lieu de 1fois en tps normal) en hurlant et se rendort qu’au bout de 45mn/1h30 malgré le sein. Je voudrais savoir si elle peut faire des cauchemars et si, du coup, elle aurait du mal à se rendormir et provoquerait d’autres réveils dans la nuit. Ce n’est pas des terreurs nocturnes c’est sur (ma fille de 5a en a fait et cela ne ressemble en aucun à ça!). Donc depuis qq nuits je dors pas trop et les journées au travail sont longues et les soirées difficiles avec mes 3 loulous du à mon manque de patience provoquée au manque de sommeil (c’est un cercle vicieux), je suis seule avec mes loulous le soir car papa rentre entre 21h et 22h.Et les nuits de sommeil récupératrices me font rêver vu que je me lève à 6h d’ailleurs je n’y arrive même plus! Donc je lance un grand cris de SOS.
    Je souhgaite sevrer en douceur sans cris ni pleures. C’est une petite qui a besoin de bcp contact, qui boit bcp en journée (de l’eau) et qui, la nuit, a svt chaud. Il y a une veilleuse dans la chb et ses peluches ne sont pas loin d’elle. J’ai essayé la susu pour la nuit mais ça ne marche pas.

    merci pour vos conseils.

    • @Aurore
      Les cauchemars, pourquoi pas mais pensez-vous qu’elle puisse avoir mal (reflux, vers,…) ?

      • alors elle est bb rgo et il ui arrive encore d’avoir des reflux qui sont, pour elle, interne.Pour cela je donne gaviscon qui lui réussi très bien. j’ai arrêté tout ce qui était pamplemousse car elle ne supporte pas comme les oranges, clémentines etc… mais ce n’est pas des pleures de douleurs c’est pllus des leures de peur car elle me serre fort qd j’arrive dans son lit et demande des câlins ++++ et une tétée.

  134. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre site, j’y ai appris plein de choses.
    Par contre pour mon cas personnel, j’hésite encore sur la marche à suivre ! 🙂
    Ma fille va avoir 5 mois fin décembre, bien portante (7kg), elle tète encore beaucoup la nuit (mais des fois j’ai quand même l’impression de la déranger, nous sommes dans la même chambre et je ne la laisse pas pleurer plus de 2min, il y a le grand de 4 ans dans la chambre d’à côté). Rythme de 9h/12h/15h/18h/20h en journée, elle se réveille toutes les 2h ou 3h la nuit (quand ce n’est pas toutes les heures…). Vers 2 mois elle a commencé à faire des nuits de 21h>5h mais ça s’est arrêté à 3 mois et depuis une nuit ne fait pas l’autre.
    Je reprend le travail en février (elle ira à la crèche) et donc des horaires irréguliers (je peux rentrer certains soirs vers 23h ou être absente une journée entière). Et je ne pourrai pas (et ne le souhaite pas spécialement) tirer mon lait au travail.
    J’aimerai pouvoir la sevrer la nuit dès maintenant (pour faire les journées ensuite), mais n’est-elle pas trop petite ? Comment la préparer aux soirées où je serai absente (je l’endors au sein) ? Faut-il anticiper ou laisser Monsieur faire le jour J ? Faut-il attendre la diversification alimentaire ? Dans quel ordre prendre les choses ? Beaucoup de questionnement dans ma petite tête !
    Merci pour vos conseils.

    • @Fabienne
      A son âge, si vous la sevrez la nuit, il faut lui proposer des biberons à la place, comme la journée.
      Pour l’endormissement, vous pouvez laisser faire son papa qui trouvera sa propre solution.
      Bon courage !

      • Donc on va essayer de l’habituer tranquillement au biberon en journée pour le passage en crèche (je peux continuer d’allaiter soir et week-end ?). Puis faire la diversification alimentaire le mois prochain et voir comment le rythme soirée/nuit évolue.
        Notre fils a fait ses nuits à 1 mois et demi (allaité aussi) donc le rythme de notre fille nous perturbe un peu 🙂 Mais je m’étais bien dit que ça ne servait à rien de vouloir planifier les choses, un bébé ça se vit au jour le jour, ça se confirme !
        Merci d’être à l’écoute !
        On va prendre notre fatigue en patience…

  135. Je vais engager le sevrage nocturne de mon bébé qui aura 11 mois en janvier; parce que je reprends le travail en février quand il aura un an.
    J’ai décidé d’entreprendre le sevrage de nuit non pas parce que je suis fatiguée ou que ça me dérange, mais parce que je travaille de nuit.
    j’avoue que j’appréhende, comme beaucoup et espère que ça va bien se passer… mais nous n’avons pas le choix… affaire à suivre donc 🙂 merci pour votre super article

    • @Charlotte
      Comme vous allez travailler de nuit, vous pouvez aussi ne pas faire de sevrage de nuit, lui expliquer avant de reprendre le travail que vous allez être absente la nuit et laisser le papa gérer.

      • Charlotte

        Bonsoir, merci pour votre réponse. Si je peux me permettre une nouvelle question, du coup ça voudrait dire que les nuits où je ne travaille pas il peut téter à nouveau ?
        Mon homme pense le laisser pleurer un peu et aller le voir de temps en temps .. ça me fend le coeur rien que d’y penser … que faire ? Quen penser ? Merci à vous

        • @Charlotte
          Si vous ne souhaitez pas le sevrer de nuit, oui il peut téter les nuits où vous êtes là .
          Le laisser pleurer ne me semble pas une bonne solution, il vaudrait mieux le rassurer en restant avec lui si besoin.

  136. Bonjour!
    Mon fils a 8 mois, je le couche vers 20H après la tétée, pas forcément endormi mais avec la sucette. Il se réveille environ toutes les 3 heures, et ne se rendort pas sans téter. Son dernier réveil définitif est vers 6H.
    Je vais essayer de mettre en application vos conseils et de lui expliquer que cette nuit il ne tètera plus.
    Mais à partir de quel réveil ne dois-je plus lui proposer le sein ? 20 H ou 23 H? Et est-ce qu’a 6 H je dois le faire téter ou lui expliquer que c’est trop tôt?
    Je vous remercie d’avance pour vos judicieux conseils!

  137. Camille b

    Bonjour,
    J’avais raconte mon histoire dans un post precedent. J’avais tente le sevrage de nuit a 7 mois mais avec les dents ca s’est compromis. J’ai reessaye ce mois ci il a maintenant 9 mois. Les 3 premieres nuits il a passe beaucoup de temps sans dormir dans le porte bebe ou dans mes bras, mais n’a pas beaucoup pleure. Je lui propose de l’eau ca l’a beaucoup aide. Maintenant il fait 20h-5h sans teter (jai voulu garde une tete de nuit pour ma mactation) mais continue de se reveiller toutes les 1-2h.Je le berce pour le rendormir ce qui tres fatigant. Nous sommes alles chez le medecin pour verifier si tout allait bien. Il n’a rien signale. Donc apres 6 nuits de sevrage je me pose des questions: faut il plus de temps? Est ce qu il va finir par dormir mieux. Faut il que j arrete la tete de nuit?

  138. Melanie

    Bonjour,
    je reviens ici témoigner qu’il est possible de sevrer son bébé la nuit et qu’en suivant les conseils de Véronique ça marche ! J’étais venue ici désespérée car à 6 mois mon bout de chou se réveillait au moins 3 à 4 fois par nuit et Véronique m’avait dit qu’il était trop tôt pour le sevrage. On a quand même essayé et ça n’a pas marché. Alors on a attendu qu’il ait 8 mois. Un soir son papa lui a expliqué. Après 3 nuits de pleurs, il a fait un 23h-6h tout à fait honorable puis petit à petit 22h-6h30 avec tétée à 6h30 pendant plusieurs semaines puis peu à peu 21h-7h30 voire 20h-7h30 certaines fois. Je n’y croyais plus vraiment mais ça a marché et enfin on peut dormir !! Pour moi malgré tout la fin des tétées de nuit a signifié la fin de l’allaitement car travaillant la journée et ne tirant pas mon lait, le sevrage s’est fait assez vite. En tous cas bon courage à toutes celles et ceux qui n’en peuvent plus, c’est un peu dur les premières nuits mais ça vaut le coup d’essayer !!

  139. ScheraH Leger

    Bonjour voilà j’ai 17 ans et papa 18 notre fille à 9 mois et à 17 ans je ne peut plus vivre en etant (dsl de me parler mais c’est comme ça que je le vois..) un nichon sur patte je ne vis plus et les relations avec papa divienne pire en pire, on a plus de temps pour nous même la nuit car elle se réveille encore la nuit et dort entre nous deux.. J’ecrit en ce moment même où je vient de l’endormir pour la deuxième fois de la nuit sur moi et « sans » moi.. mon problème étant que encore fatiguée de mon accouchement et que pour ne pas aider papa ne m’aide pas trop mais à ma grande surprise il est venu m’aider tout à l’heure enfin bref mon problème et que ma fille n’a pas de « nin-nin » ne veut pas de la tute, et le biberon est inconcevable pour lui faire boire quelque chose il faut que je met une paille dans la tétine du biberon.. donc pas très pratique pour certaines positions.. je ne vois pas comment je peut faire à part la bercer pendant des heures vous avais pas quelque conseil pour moi?

    • @ScheraH
      Je n’ai pas d’autres conseils que ceux de l’article / Lui expliquer que vous ne donnerez plus le sein la nuit et la bercer, la rassurer pour la rendormir. Il faut tenir bon et dans quelques nuits cela ira mieux. Bon courage !

  140. ScheraH Leger

    PS: j’essaie de la poser dans son lit depuis que j’ai publié mon commentaire : impossible!!

  141. Bonjour ! Bébé va avoir 9 mois, et tete 3 fois par nuit. Sans espérer le sevrage complet, je souhaitais au moins diminuer le nombre de tétées,quand je suis tombée sur votre article et les différents témoignages.
    Je me demandais, quand bébé se rendort après avoir pleuré, et se réveille une deuxième fois, faut il le bercer encore sans donner le sein ? Combien de temps faut-il tenir au moins ?
    Merci pour vos conseils

    • @Kenza
      Oui, l’idée c’est de tenir toute la nuit car sinon il ne comprends pas pourquoi il peut parfois téter et parfois non et du coup il va continuer à pleurer.

  142. Bonjour,

    Ma fille a 6 mois, elle mange fruits et légumes à la crèche mais refuse catégoriquement le biberon. Je l’allaite quand je la récupère vers 18h, puis elle s’endort de 18h30 à minuit, je l’allaite de nouveau puis réveil à 3h puis vers 6h du matin. Initialement je m’étais dit que je ne l’allaiterai pas plus de 6 mois mais je n’avais pas prévu le coup du refus du biberon.
    Aujourd’hui je me sens paumée, je suis fatiguée et je ne sais pas si ce qui me gène se sont les réveils nocturnes ou l’allaitement qui se prolonge.
    J’en viens à me dire qu’on pourrait essayer que son papa lui donne des yahourts la nuit et qu’il me laisse dormir? Si je pouvais allaiter le soir à minuit et le matin, je crois que je me sentirai mieux, mais j’ai l’impression que si elle se réveille la nuit c’est parce que j’ai moins de lait et qu’elle est moins remplie…du coup je ne sais pas vraiment vers quelle direction aller…

  143. Bonjour, mon bb a bientôt 7 mois et je commence à penser au sevrage pour la nuit. mon fils est un petit dormeur et ça depuis sa naissance. allaiter il ne s’endort qu’au sein, il est agréable de le sentir s’endormir sur moi ! sentir qu’il a fait le plein de tendresse… de câlins mots doux mais la. nuit devient compliqué pour nous ! mon mari ne m’aide pas, sous prétexte que bb me veut moi ! donc je suis un peu fatiguée je souhaitr l’intégrer et le faire participer sans le brusquer non plus comment je peux aider mon bb à dormir plus de 3h de suite

  144. Sophie

    Bonjour Véronique,

    Ma question ne concerne pas vraiment le sevrage de nuit (qui n’a pas été un succès chez nous, j’ai préféré l’option « lacher prise » – mais ça c’est une autre histoire), mais je ne savais pas où la poser…

    Mon bébé de 14 mois tète encore généralement 1 fois la nuit (souvent vers 1h30 – 2h00), et se réveille souvent (affamé !) vers 6 h le matin (il vient alors dans notre lit et tète pendant que je profite de ma dernière heure de sommeil).

    Nous devons lui faire faire un petit examen sanguin, et bien sûr il faudra qu’il soit à jeun pour cela… Dans la mesure où le lait maternel est très digeste, pensez-vous qu’il faille lui refuser la tétée de nuit avant sa prise de sang ? Nous n’avons jamais réussi à le faire jusqu’à présent…

    Lui refuser la tétée matinale me parait moins difficile, je pense qu’on pourra détourner plus facilement son attention en nous levant et en jouant avec lui jusqu’à l’ouverture du laboratoire d’analyse…

    Merci pour votre retour.

  145. Sab31

    Bonjour,

    mon bébé de 10 mois ne tète plus la nuit depuis quelques semaines. (grâce à vos conseils!)
    Par contre, il se réveille tous les matins vers 5H30. (en s’étant couché vers 20H) J’ai essayé de lui dire que c’était trop tôt, mais il hurle de plus belle! Le problème c’est que quand je le sors du lit pour le faire téter, il est bien réveillé et prêt à jouer pendant des heures! Puis il refait une bonne sieste vers 10H.
    Donc ma question est: dois-je respecter ce réveil à 5H30 ou lui expliquer plus fermement qu’il doit se rendormir sans téter?

    Un grand merci pour vos conseils!
    Sabine

    • @Sabine
      Dormir de 20h à 5h30, c’est déjà vraiment très bien !
      Peut être que la solution serait de décaler progressivement le coucher un peu plus tard…

  146. Oh non mon premier commentaire n’a pas fonctionné… Je recommence!
    Merci pour vos conseils et votre bienveillance. Ma fille a bientôt 9 mois. Elle est allaitée à la demande et diversifiée depuis ses 7 mois. Je ne travaille pas. Elle n’a jamais fait de nuit. Elle se réveille toutes les 2 heures, parfois toutes les heures. On a fait un chek-up avec sa pédiatre homéopathe. Pas de reflux, pas de maux particuliers. Elle m’a prescrit de l’homéopathie pour l’aider à dormir. Elle a fait aussi 3 séances chez l’ostéopathe, rien n’a changé… J’ai décidé de la sevrer de nuit.

    J’ai commencé par arrêter de l’endormir au sein le soir (pas encore pour les siestes mais je vais arrêter aussi). Je lui donne son repas et la tétée dans le salon puis on va dans sa chambre et je la berce et lui remet la tétine. Ca peut durer très longtemps. Je dois recommencer plusieurs fois car elle se réveille quand je la pose. Parfois elle se réveille au bout de 20 minutes et faut recommencer…
    Pour le sevrage nocturne, c’est pire. Elle se réveille et pleure, se cambre, s’énerve, jusqu’à ce que je lui donne le sein. La première nuit j’ai tenue. Je l’ai bercé dans mes bras et j’ai tenté de la poser plusieurs fois avant qu’elle s’endorme vraiment. Puis 1h30 après, réveil, j’ai recommencé et j’ai mis environ 20 minutes à la rendormir (et ce toutes les 2h). Mais hier c’était trop dur. Elle a pleuré pendant 2h20 (!) dans mes bras, avec quand même des micro sommeil mais impossible de la poser. J’ai fini par craqué et lui ai donné le sein… Elle est agitée dans mes bras, se cambre, essaye même de me téter le visage (^^). Par ailleurs j’ai essayé de la garder dans son lit et juste la bercer en posant ma main sur elle mais elle se met à genoux, se lève, se jette en arrière… Donc je la prend mais elle est lourde n’empêche à force! Je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Physiquement et moralement. Je rêve de dormir ne serait-ce que 4h d’affilée!!
    Je suis à bout, épuisée, j’en ai marre. Surtout que j’ai un aîné de 3 ans aussi qui a besoin d’une maman et pas d’un zombie. Cette situation ne peut plus durer mais je ne sais plus quoi faire. Je commence même à regretter d’avoir choisi d’allaiter…
    Je précise que la journée c’est une petite fille souriante, pas énervée, ne se cambre pas ni rien. Elle est plutôt calme et n’a pas l’air de souffrir de quoi que ce soit. Mais la nuit, si elle n’a pas le sein à chaque réveil, ce n’est plus la même! C’est assez déroutant…

    • @Lola
      Je comprends votre détresse.
      Je ne sais pas trop comment vous aider à distance. Peut-être que votre fille n’est vraiment pas prête pour ce sevrage…
      Bon courage !

  147. Merci pour votre réponse. Pensez-vous que voir une conseillère en lactation soit utile dans mon cas?

  148. Amira

    Bonjour
    Je suis enceinte de 16sa, et je souhaite commencer à sevrer mon bébé de 10mois la nuit
    J’envisage d’utiliser votre méthode mais je ne sais pas dutout si je peux y arriver, car je ne sais absolument pas l’endormir sans le sein ! Il ne veut pas s’endormir autrement (pleure beaucoup beaucoup, se tortille si on le berce) , et le papa n’est pas toujours là au moment du dodo, et supporte mal les pleurs dans la nuit…
    Pensez vous que je puisse tout de même tenter le sevrage malgré le fait qu’il ne sache pas s’endormir seul ? Et il est aussi très agacé avec ses dents qui commencent à sortir.. Du coup je suis un peu perdue mais j’aimerais vraiment qu’il ne prenne plus de tétées la nuit car je suis fatiguée et j’ai bien l’impression que ma lactation a commencé à bien diminuer…
    Que me conseillez vous s’il vous plaît ?

    • @Amira
      Oui, vous pouvez le faire ! Il va apprendre à s’endormir autrement et même si c’est compliqué au début, si vous l’accompagnez, il va y arriver…

      • Amira

        D’accord j’essaierai de me lancer dès que possible alors
        Mais les douleurs /agacement dues à la sortie de ses dents ne posent pas de problème dans cet apprentissage svp ?

  149. Fabienne

    Bonjour,
    j’ai 2 petites filles, Julia qui a 3 ans 1/2 et Marie qui va avoir 6 mois dans quelques jours… Marie hurle pour s’endormir le soir et quand elle se réveille la nuit. Je l’allaite et viens de commencer la diversification,en même temps elle vient de faire ses deux 1eres dents à quelques jours d’intervalle. Elle partage notre chambre car nous n’avons que 2 chambres. Du coup peut-on la sevrer la nuit si elle sent que je suis dans la pièce? Combien de temps la laisser pleurer? en général elle se réveille toutes les 3,4 heures, tète ou tétouille plutôt et se rendort. On a essayé de la laisser pleureur parfois ça marche elle se rendort pour un cycle puis se réveille à nouveau et là, elle peut pleurer non stop plus de 30minutes…et là je finis par craquer et la mettre au sein où elle se rendort en tétouillant en 2 minutes. Bref nous sommes épuisés, énervés et culpabilisés…j’ai l’impression de ne pas parler « le bébé » et de la mettre en souffrance, que faire? Le sevrage de nuit peut-il être une solution pour des troubles du sommeil?( réveils fréquents sans réussir à se rendormir seule). merci de votre réponse!!

    • @Fabienne
      A 6 mois, ce ne sont pas des troubles du sommeil. C’est même plutôt normal d’avoir des réveils toutes les 3-4 h.
      Vous avez raison de lui donner le sein et il est trop tôt pour faire un sevrage de nuit car elle ne va rien comprendre. Ce serait plutôt du dressage…

  150. Audrey

    Bonjour ma fille a 7 mois et se réveille quasi toutes les deux heures la nuit je suis épuisée et j’aimerais bien la sevrer. Le soir elle s’endort sans le sein et la nuit je la prend quand elle pleure elle tête puis je la repose dans son lit éveillée, de la elle se tourne de suite pour se rendormir mais je pense qu’elle a besoin de ce contact là nuit et elle a toujours été très demandeuse la nuit. J’ai essayé ne pas lui donner mais elle hurle à un point, si elle pleurait un peu se serait supportable mais ces pleurs sont tellement excessifs. Pensez vous que la nuit il faut que je la rassure dans son lit ou qu’il est possible de la prendre dans les bras ? Car parfois en la prenant et en la reposant c’est encore pire. Merci de votre réponse

    • @Audrey
      Je ne peux pas répondre à votre question car je ne connais pas votre enfant.
      Une autre solution est de lui donner le sein la nuit sans essayer de ne pas le donner, pendant un ou deux mois, pour la rassurer
      Puis d’entamer un vrai sevrage de nuit, sans jamais transiger.

      • Audrey

        Merci de votre réponse, mais le soucis est que je vais bientôt reprendre le travail et je fais les nuits. Mais surtout elle refuse catégoriquement le biberon donc je suis coincée et a part la sevrer je ne sais pas quoi faire d’autre.

  151. Bonjour, ma fille a 8mois et demi aujourd’hui et elle fait ses nuits depuis ses 6mois et demi.
    Après un accouchement difficile et long, avec hémorragie, notre petite Luz qui a porté un harnais de Palvik depuis ses un mois, et qui tetait toutes les 2 heures la journée, et toutes les 3heures la nuits (allaitée au sein) , j’étais ÉPUISÉE !!!
    Une nuit, j’étais vraiment très fatiguée, je l’ai entendu appeler pour la deuxième fois de la nuit. Mon homme dormait sur ces deux oreilles (oui au bout d’un moment, ils ont la capacité de ne plus entendre ) j’ai attendu car je me suis rendu compte qu’elle appelait mais ne pleurait pas vraiment. J’ai attendu comme ça une heure. Elle gémissait, appelait, s’agacait un peu mais ne pleurait toujours pas. Au moment où elle a commencé à vraiment pleurer, j’ai réveillé mon chéri et lui ai demandé s’il pouvait y aller et lui expliquer que j’étais trop fatiguée. Il y a été, l’a pris dans ses bras, lui a expliqué doucement à l’oreille,. Elle pleurait fort! Il l’a reposé. Elle pleurait encore plus fort. Elle a pleuré 5 minutes. Puis s’est rendormie. S’est réveillée à nouveau une heure et demie après, et s’est rendormie aussi. Le lendemain elle faisait ses nuits.
    Je pense que nous étions tous prêts à ce moment là, et cela faisait déjà un moment que quand on la couchait , on lui disait que la nuit on ne mangeait pas et qu’il fallait essayer de se rendormir si elle se réveillait.
    Voilà pour notre petite histoire. J’espère qu’elle vous donnera confiance

  152. Doudou, 8 mois, toujours 4 réveils minimum par nuit… Je ne me vois absolument pas le laisser pleurer, et hormis le sein, rien ne l’endort.
    Je suis fatiguééée zzzZ

    C’est ça, dormir comme un bébé ?

  153. Helene

    Bonjour,
    juste un petit témoignage: mon petit lou de 8 mois fait enfin ses nuits, depuis une petite semaine.
    Mon mari et moi avons essayé de le sevrer la nuit mais rien à faire, je n’étais peut être pas convaincu et préférais donner le sein pour me recoucher rapidement!
    Autour de moi on me disait « il a faim, il faut lui donner des solides le soir ».
    Mon doc m’ayant dit qu’il n’y avait pas lieu de tout chambouler tout de suite, c’était ce que j’envisageais en dernier lieu.
    Et puis, « miracle », le jour ou j’ai commencé à lui donner les solides avant la tétée à midi, il a beaucoup plus mangé. Il continue a bien téter après le repas mais il est du coup calé durablement, j’ai tout de suite senti qu’il prenait du poids et il a fait ses nuits.
    Malgré des maux de dents il dort maintenant 12h, parfois il se réveille mais se rendort seul sans pleurer.
    Voilà c’était simplement pour dire qu’il ne faut pas désespérer!!
    (et je n’ai pas eu besoin de donner des solides le soir)

  154. Bonjour merci pour votre article. Combien de temps peut-on laisser l enfant sans téter la
    Nuit? Certaines  » méthodes » indiquent 7h, qu en pensez-vous ? Mon fils se couche vers 7h30 et se reveille entre 6h30 et 7h30. Il se « reveille » de nombreuses fois dans la nuit mais se sont des semis réveils je dirais il veut téter il veut etre bercé mais a à priori compris que c est la nuit. Il s est toujours beaucoup reveillé mais il a 7 mois passés et depuis 1 ou 2 semaines il ne veut plus être reposé apres son reveil meme apres avoir tété meme s il s est endormi dans mes bras. A bou de nerf je lui ai refuser le sein cette nuit de 00:40 a 7:30 son reveil. Il a pleuré ralé j ai du le reprendre et le re endormir des dizaines de fois (mais en tetant les nuits précédentes c etait finalement pareil) en lui expliquant que la nuit on ne mange plus mais il a fini par dormir 2h d Affilé dans son lit.
    Je suis epuisé j en arrive a vouloir arrêter de l allaiter mais il ne veut pas de biberons. Je ne sais pas si je fais bien pour les nuits? 12 h sans manger. Je n ai pas de consultantes en lactation proche de chez moi, la sage femme qui m a suivie pendant ma grossesse peut elle me renseigner selon vous? Merci (et je m excuse pour le pavé!!)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Béluga, de 1 an à 18 mois | Végébon - […] blog Bruxelles les oies. Véronique Darmangeat, dans son excellent blog A tire d’ailes, propose le même type de méthode…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *