Le sevrage non souhaité à la reprise du travail

sevrage allaitementVous avez tout prévu pour votre reprise de travail : vous avez pu prolonger votre congé d’un mois, vous avez fait un stock de lait (facile vous débordez de lait la plupart du temps), prévu les pauses pour tirer votre lait au travail, prévenu votre patron qui vous a trouvé une pièce pour tirer le lait, la nounou est d’accord pour donner votre lait et votre mari vous soutient dans votre projet.

Arrive le jour de la reprise. Vous êtes quand même un peu inquiète car votre bébé n’a jamais pris de biberon… Mais forte de la lecture de ce blog, vous vous dites que ça devrait bien se passer, surtout que l’assistante maternelle n’est, elle, pas inquiète du tout.
Vous lui passez un petit coup de téléphone lors de votre pause de midi : petit garçon adoré a accepté le biberon sans aucun problème et il est en train de s’endormir dans les bras de l’assistante maternelle. Parfait, vous reprenez votre travail le sourire aux lèvres, votre bébé est vraiment un ange…

Il est 18h, vous courez chercher votre cher petit ange qui vous a quand même un peu manqué aujourd’hui.
De retour à la maison, vous vous installez dans votre canapé pour lui donner à téter : il est temps car vos seins sont quand même très tendus.

Catastrophe : votre cher petit ange qui a accepté le biberon sans problème avec la nounou refuse brusquement le sein !… Et plus vous insistez, plus il pleure et repousse le sein. Vous n’aviez pas prévu ce sevrage allaitement.

Cette situation est malheureusement parfois vraie… Certains enfants préfèrent le biberon… Je vous engage d’ailleurs à aller lire cet article.

Certains enfants vont finir par reprendre le sein…et d’autre non. C’est en général très difficile pour vous car c’est une surprise. Comment un enfant peut-il préférer une tétine en silicone à mon sein ???
Il faut garder à l’esprit qu’un bébé peut faire un choix qui n’est pas le vôtre, et vous devez le respecter. Ceci dit, vous n’avez pas trop le choix car il est impossible de forcer un bébé à prendre le sein :-).

Refuser de téter ne veut pas dire que votre bébé ne vous aime plus ! Vous êtes toujours sa mère et vous êtes toujours une bonne mère ! L’assistante maternelle ne va pas vous remplacer car vous êtes irremplaçable !!! Vous allez apprendre à materner votre petit bout sans l’aide l’allaitement.
C’est souvent difficile au début car il faut trouver de nouveaux gestes pour consoler son enfant, le nourrir, l’endormir, le rendormir s’il se réveille la nuit. Comme vous venez de reprendre votre travail, votre vie se trouve complètement chamboulée. Courage ! Ce n’est pas parce que votre enfant refuse le sein qu’il n’a plus besoin de contacts physiques, au contraire… et vous aussi ! Alors à vous les câlins prolongés, le portage et les massages. N’hésitez pas, testez de nouvelles manières d’avoir ce contact physique avec votre bébé !

Enfin, si vous n’avez plus la tétée de retrouvailles le soir, n’en profitez pas pour faire le repas ou le ménage, gardez ce temps de retrouvailles sous forme de câlins et de jeux

Et vous, votre enfant a-t-il refusé le sein ? L’a-t-il repris ou pas ?

Article en rapport : Quand mon bébé refuse le sein.

L’illustration : Saint-Nicolas refuse le sein de sa mère, fresque fin XI°, abbaye de Novalera, Piemont italien.

 


18 Comments

  1. lylyflamby

    Mon Dieu c’est exactement mon histoire! Mon fils de 6 mois m’a fait ça jeudi dernier et j’ai eu beaucoup de mal à le vivre. Entre le stress de la reprise, la fatigue, le rythme à reprendre j’ai eu moins de lait. Du coup les réserves épuisées en quelques jours et un bébé qui n’avait pas envie de faire d’effort pour s’alimenter: en même temps comment lui en vouloir? pourquoi s’embêter a téter quand ça tombe sans effort dans le gosier?
    Mais finalement, après un week -end de repos et un peu d’aide pour re-stimuler la lactation j’ai eu plus de lait et la gréve du sein a cessé!
    Aujourd’hui c’est tétée le matin, bib en journée et tétée le soir (voir un câlin la nuit quand même…)
    Et tout le monde est heureux!

  2. Ici, pas de refus de sein à la reprise du travail. Enfin si, le WE dernier mais Môssieur a 16 mois alors c’est moins grave 😉
    Comme il me reste un peu de lait au congélateur (qui servait quand je partais en déplacement), je lui ai donné. La 1ère fois au biberon, et rien n’a coulé alors maintenant au verre.

    Par contre, je voulais signaler, si ça peut être utile à quelqu’une : bébinou a pris le biberon chez la nounou jusqu’aux vacances de cet été (donc 14 mois). Mais je n’ai jamais changé la tétine, il a toujours été avec une 0. Je me suis dit que si ça n’allait pas assez vite à son goût, il se serait énervé. D’un autre côté, j’avais l’impression que comme ça, il n’aurait pas un débit plus important avec le biberon qu’avec le sein : une chance de plus de mon côté pour que mon allaitement dure ?

  3. Oh oui, c’est difficile surtout quand on ne s’y attend pas. J’ai introduit des biberons la mort dans l’âme quand j’ai repris le travail pour ma fille ainée. je n’étais pas bien renseignée et le pédiatre m’avait dit que l’on pouvait continuer à allaiter le matin et le soir (après seulement 3 mois d’allaitement ,2 tétées sans tirage c’est juste insuffisant). Ma fille a eu du mal à accepter le biberon (hurlements, ce qui est encore plus dur quand vous même n’avait pas du tout envie de sevrer), puis une fois qu’elle a accepté de le prendre elle a refusé le sein : j’imagine que la quantité de lait n’était plus du tout au rendez vous. Je l’ai très mal vécu car je ne m’étais pas imaginé que mon bébé pourrait refuser la tétée. Aujourd’hui encore quand j’y pense j’ai un pincement au coeur et pourtant depuis j’ai allaité ses frères et le petit dernier tète toujours (mais cette fois je m’étais préparée en lisant attentivement ce blog).

  4. Moi j’avais tellement peur qu’elle ne prenne pas le biberon en mon absence que j’ai testé le biberon rapidement… Disons vers 2mois ce qui m’a pwermis de tester et de me mettre a l’aise avec mon tire-lait par la meme occasion! Je ne sais pas si cela a jouer un rôle mais je trouve moins trash d’essayer quelques fois avant ponctuellement que de faire ca le jour J de la rentrée… Mademoizelle jongle maintenant entre sein et tetine sans problème, mais bon chaque histoire et chaque bébé est différent

    • @Laeticia
      Ca peut sembler moins difficile quand le bébé accepte le biberon mais quand il le refuse, ça fait monter l’angoisse…

  5. Je suis d’accord, mais je trouve qu’il y avait deja assez de paramêtre stressant avec la reprise du job sans rajouter cette angoisse…
    C’est aussi ma manière générale de fonctionner d’essayer de résoudre les problèmes avant qu’il ne surviennent :))

  6. Bonjour,

    Je vais reprendre le travail en septembre et ma fille aura 4,5 mois. J’ai eu un démarrage assez facile mais il y a trois semaines la petite a commencé à s’exciter sur le sein et pleurer après les tétées. Je pense que c’est lié au REF. Cela s’est arrangé au bout de 15 jours, mais maintenant j’ai peur qu’elle refuse le sein quand on lui donnera le biberon.
    A la crèche on m’a dit qu’il n’est pas possible de lui donner du lait à la tasse, qu’elle est trop petite pour ça. Je me demande donc ce que je pourrais faire en prévention en attendant septembre. Vaut-il mieux commencer à lui donner des biberons dès maintenant pour l’habituer mais seulement 1 fois par jour (ou même tous les 2-3 jours) afin qu’elle comprenne que le biberon n’est pas le mode d’alimentation principal ? Ou attendre jusqu’au dernier moment au risque que c’est l’assistante maternelle qui lui donne le premier biberon et à sa façon (qui ne tient peut-être pas à préserver mon allaitement)? Apprendre à la petite à boire à la tasse et réessayer de négocier à la rentrée?
    Je me demande aussi si la quantité de biberons donnés compte pour ce sevrage. J’ai la possibilité de me mettre à mi-temps pour 1 mois pour que ma fille ne prenne qu’un biberon par jour au début.
    Merci d’avance !

  7. Gaelle

    Bonjour,
    Moi je suis en plein dedans depuis mardi dernier mon fils qui a 7 mois et 15 jours ne veut plus du sein, chose a laquelle je n’avais pas pensé, il a refusé la tétée du matin celle du goûté et celle du soir donc je pensais qu’il n’arrivait pas à tété car il était enrhumé et le soir mon mari lui propose un biberon et la il a tout bu d’une traite j’ai donc dû tirer mon lait, j’ai essayé le lendemain de redonné le sein mais il joue avec et ne mange pas, par contre des que je propose le biberon pas de soucis 🙁 j’ai eu beaucoup de mal à encaisser car trop soudain pour moi je pensais voir venir….

    • @Gaelle
      Oui je comprends que ce soit douloureux.
      Si vous le souhaitez, vous pouvez essayer de supprimer tout biberon, lui proposer le lait au verre et lui proposer le sein quand il est à moitié endormi au début pour lui redonner envie.
      Bon courage !

  8. Aurème

    une reprise de travail, et du jour au lendemain ma fille de 4 mois ne voulait plus entendre parler du sein…. et , la nature faisant bien les choses, je n’ai plus eu une goutte de lait la semaine qui suivait. Je m’acharnais à tirer tout de même, parfois pendant 1h30 non stop si bien Que j’avais les tétons tous bleus…. c’est ma sage femme qui m’a aidé à passe le cap en me disant que c’etait sa décision et que je devais la respecter. Car des séparations comme celles-ci, il y allait en avoir bcp d’autres dans ma vie de maman car on ne fait pas des enfants pour qu’ils nous appartiennent, mais pour qu’ils aient suffisant d’assurance pour tracer leur chemin. J’ai bcp pleuré, mais aujourd’hui j’ai accepté. Belle journée à vous.

  9. Marine

    Bonjour je pense que l’erreur à ne pas faire c’est de mettre une tétine à débit élevé. Les tétines MAM 1 sont géniales le lait coule très lentement du coup ma fille de 8 mois doit bcp tirer pour avoir son lait meme au biberon.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *