Mon bébé prenait le biberon et maintenant il le refuse !

refuse le biberonVous avez souhaité introduire le biberon très tôt pour être sûre que votre bébé le prendrait. Il l’a pris sans problème et du jour au lendemain, il le refuse sans que rien n’ai changé dans la situation.
Ou bien il prenait le biberon à la crèche ou chez l’assistante maternelle et au retour des vacances il n’en veut plus.

Ce genre de situation n’est pas rare du tout et c’est bien pour cette raison que je ne conseille jamais d’introduire le biberon tôt pour être sûre que le bébé le prenne car ce n’est en rien une garantie pour le futur.

Si vous gardez en tête que c’est votre enfant qui décide s’il accepte ou non le biberon, la situation sera beaucoup plus simple. Souvenez-vous que votre bébé ne se laissera pas mourir de faim : soit il vous attendra et compensera en votre présence, soit il préférera manger d’une autre façon qu’au biberon.

La règle d’or, c’est de rester détendu et de faire confiance à son bébé. C’est vrai pour vous, ses parents, mais également pour la personne qui s’occupe de votre bébé durant votre absence. Plus les adultes sont détendus, mieux cela permet au bébé de trouver la solution qui lui convient.

Et vous, avez-vous été dans cette situation ?

Articles en rapport :

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

39 Comments

  1. Mon fils aîné a violemment refusé le biberon (de lait maternel) lorsqu’il avait 6 mois. Ça n’a pas duré très longtemps. Lorsqu’il avait 3 mois, il l’avait accepté sans problème une après-midi.
    Mon n° 2 a fait l’expérience du biberon la première fois à l’âge de 8 mois : il l’a accepté après quelques réticences… il ne comprenait pas très bien à quoi ça servait au début je pense, et lorsqu’il a compris, il a accepté de boire.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous lorsque vous dites qu’il ne sert à rien de l’introduire tôt pour être sûr que ça ne pose pas de problème. Au contraire, un bébé plus âgé est plus apte à choisir sans subir, il a déjà plus de recul et de compréhension de son environnement.
    C’est comme la crèche ou toutes sortes de choses dont on nous affirme que plus c’est tôt, mieux ce sera accepté : rien de plus faux à mon avis.
    Un bébé de 3 mois ne s’exprime pas comme un bébé de 12 mois. Mais on interprète sa soumission comme une acceptation, alors qu’à 3 mois on subit avant tout sans pouvoir faire grand-chose. On vit dans une société qui nous persuade tout le temps qu’il faut faire les choses le plus tôt et le plus vite possible, alors qu’un bébé aime prendre son temps et a besoin de grandir pour pouvoir accepter.
    Il ne faut pas douter de sa capacité d’adaptation, mais ce n’est pas une raison pour les bousculer trop tôt !

  2. Je vous rejoins tout à fait!
    Pour ma première, nous avons essayé le biberon (de lait maternel) dès ses deux mois, pour qu’elle « s’habitue » avant l’entrée en crèche… Après quelques essais infructueux, elle a finalement fini par le prendre à la maison. A 4 mois, démarrage de la crèche, nous confiant parce qu’on s’est dit « c’est bon c’est dans la poche elle prend déjà le biberon »… Sauf que non! Refus total pendant un bon mois, jusqu’au jour ou elle s’est décidée et l’a repris sans difficultés! Deux ans plus tard elles m’en parlent encore à la crèche!
    Arrivée du deuxième 2 ans plus tard, ce coup-ci on ne s’est pas stressé, il l’a pris deux fois avant le démarrage de la crèche car je ne pouvais pas lui donner le sein à ces moments là , mais rien de plus.
    Démarrage de la crèche, refus du biberon de sa part aussi. Pendant l’adaptation, le personnel me dit de l’habituer tous les soirs à lui donner le biberon car c’est aux parents de faire cet apprentissage là (!)… J’ai dit oui oui mais je ne l’ai pas fait. Tous les jours elles me demandaient comment il l’avait pris la veille, je mentais en leur disant qu’il le prenait super bien à la maison. Cela peut paraitre discutable, mais je ne voyais vraiment pas l’intérêt. Je savais qu’il saurait le prendre s’il en avait envie, et je voulais qu’elles aient confiance dans sa capacité à lui à le prendre…. Si on s’attend à ce qu’il y ait un problème, il y a des chances qu’on se crée le problème….
    Au bout d’un petit mois de résistance de sa part, il a finalement accepté de le prendre. Maintenant il le prend tellement bien que j’ai peur de ne pas avoir suffisamment de lait à leur amener!
    On était beaucoup plus zen pour le deuxième que pour le premier, au final le résultat a été le même mais on l’a bien mieux vécu. Cela dit ce sont toujours des périodes un peu crispantes donc bon courage à ceux et celles qui passent par là !

  3. Merci pour cet article !
    Nous avons proposé un biberon de lait maternel à mon fils quand il avait deux mois. Il a pris un peu (40 mL, 20 mL) deux jours de suite, et depuis, refus catégorique. Il a aujourd’hui 3,5 mois, il va chez sa nourrice depuis 2 semaines (adaptation progressive, quelques heures la première semaine, des journées de 9 h à 16 h 30 cette semaine, rythme que nous continuerons la semaine prochaine avant l’entrée dans la vie réelle, mon retour au travail, la semaine suivante, où nous serons séparés de 8 h 15 à 18 h 15…).
    Il refuse avec elle, avec son père… nous avons essayé de multiples tétines avant que je ne finisse par me dire que ce n’est pas une question de forme ou de matière, mais juste un refus de sa part (avis partagé par la pédiatre, qui dit que c’est tout à fait courant). Il attend patiemment mon retour (très sagement, en plus, il dort, joue et babille, et ne pleure que quand il s’énerve de se voir présenter ce biberon dont il ne veut pas !). Pour le moment, je passe chez la nourrice à 13 h pour une tétée, j’espère pouvoir continuer à la reprise (en plus de tirer une fois dans la matinée, et une fois dans l’après-midi). Mon congélateur déborde de sachets de lait puisqu’il refuse de le boire au biberon !
    J’étais très inquiète et angoissée au début… et maintenant, je me dis qu’il n’y a pas besoin de s’inquiéter, il prendra le biberon quand il aura envie, s’il en ressent le besoin. Peut-être mon retour au travail déclenchera-t-il un déclic chez lui ? La nounou était stressée au début mais semble en avoir pris son parti, d’autant plus qu’il ne pleure pas particulièrement avec elle, pas plus qu’un enfant qui mangerait « normalement ».
    Évidemment, le revers de la médaille, c’est qu’il se rattrape la nuit, alors qu’il dormait 9 h d’affilée avant le début de l’adaptation chez la nounou. C’est finalement ce qui me fait le plus peur dans la perspective de retourner travailler – vais-je tenir le rythme de la journée de travail avec un bébé qui réclame plusieurs fois par nuit ? Affaire à suivre…

    • @Audrey
      Merci beaucoup pour ce témoignage ! Et bravo pour votre zen !

      • Des nouvelles alors que j’ai repris le travail depuis lundi… mon fils refuse toujours catégoriquement le biberon. Il joue avec mais ne boit rien.
        J’ai de la chance car je peux passer sur ma pause déjeuner le midi, la nounou est très arrangeante. Et depuis hier, elle a réussi à lui faire avaler du lait… avec la pipette du doliprane ! Il a pris 90 mL hier, 150 aujourd’hui. Je vais laisser 200 demain pour voir s’il les boit. Apparemment ça ne prend pas beaucoup plus longtemps qu’au biberon et cela ne la dérange pas de procéder ainsi. Au moins, je n’ai pas à m’inquiéter d’une éventuelle confusion sein – tétine !
        Enfin, la production de mes tirages au boulot ne va plus partir intégralement au congélateur !

        • @Audrey
          C’est une excellente nouvelle !

          • Me revoilà , et mon fils a bien progressé depuis mon dernier message !
            Il boit maintenant au biberon (il a fini par accepter une tétine Nuk, la plus petite taille avec le débit le plus lent – idée de génie de la nounou de le tester alors que le petit qui est gardé avec mon fils le refusait !), des petites quantités à chaque fois, mais il boit.
            Aujourd’hui, des impératifs professionnels m’ont empêchée de venir l’allaiter le midi. Je l’ai laissée sereine, car je sais que la nounou est très patiente et douce, mais je ne savais pas trop dans quel état j’allais le retrouver… et bien il a passé une excellente journée, a bu 300 mL en 3 biberons de 100 mL, nounou et bébé étaient ravis de leur journée !
            Comme quoi, tout arrive… et j’espère pouvoir continuer à allaiter jusqu’à ce que l’un de nous s’en lasse, pas parce qu’une contrainte extérieure à notre cocon familial nous l’aura imposé !

          • @Audrey
            Un grand bravo à la nounou, au bébé et à vous !

  4. Merci pour votre article.
    Pour mon petit bout j’ai eu ce problème, à 8 mois impossible de lui donner un biberon !!
    J’ai essayé les blédines mais rien à faire.
    Nous sommes donc passé à deux yaourts le matin, purée le midi et soupe le soir, avec des repas toujours accompagnés de produits laitiers.
    Plus un biberon depuis, mais à 2 ans il se porte très très bien !

  5. Chère Véronique
    Tout d’abord merci à vous pour vos conseils toujours avisés et très précieux.

    Je suis maman d’un petit loulou de 3 mois et 3 semaines. Je l’ai allaité exclusivement jusqu’à aujourd’hui.

    Depuis ses 3 mois il ne prenait pas suffisamment de poids ( 7 grammes / jour ) baisse de lactation peut être du à de la fatigue accumulée. Une puéricultrice m’a donc conseillé de décongeler le lait que j’avais tiré en vue de la reprise au travail et de lui proposer à la fin de chaque tétée.
    C’est donc ce que j’ai fait durant 3 semaines il l’a prit goulûment et a repris du poids. Mais mon stock c’est tari – je constate que je n’ai toujours pas retrouvé mon niveau de lactation des 3 premiers mois.
    Aujourd’hui je passe donc à l’allaitement mixte.

    Je ne sais pas trop comment procéder ! Est ce que je lui propose comme avant du LA en complément de mes tétés sachant que je ne suis pas en mesure de lui assurer un repas intégral ? Ou bien est ce que je supprime tout simplement une à 2 tétés pour avoir plus de quantité de lait à lui proposer ?

    Merci de votre réponse

  6. Merci bcp Véronique d’avoir pris le temps et la peine de me répondre aussi rapidement. Cela serait donc la meilleure option afin d’être bien sure qu’il soit repu c’est bien ça ?

  7. Merci Véronique ! Entre temps j’ai vu une conseillère en lactation je tente en effet de relancer ma production car cela serait vraiment à contre coeur que de passer à l’allaitement mixte..

  8. Émilie

    Bonsoir Véronique,
    Ma fille de 8mois refuse le biberon depuis toujours, mais elle entre en crèche le mois prochain. Avez-vous l’experience des tétines LANSinoh? Je me demande si cela vaut le coup d’essayer.

  9. Sandrine

    Bonjour,
    Tout d’abord votre blog est génial!
    J’ai des petites questions.
    Voici quelque temps que j’essaie de faire prendre le biberon à mon fils qui aura 5 mois dans 5 jours. Il refusait les 3/4 du temps alors que jusque là il prenait de temps en temps des biberons de mon lait lorsque je devais m’absenter.
    Je précise que je n’ai pas d’impératif professionnel strict, je suis psychologue en libéral et je débute mon activité. Je voudrais passer au mixte dans un premier temps et voir ce que ça donne avant de passer au LA totalement.
    Comme il s’est mis à refuser le bib, que ce soit avec mon lait ou le LA j’ai demandé à ma mère de s’occuper de lui 4 jours en journée pour faire comme si je m’absentais pour le travail. Il a fait pas mal de résistance, refusant les biberons de LA. Nous avons donc tenté le mélange lait artificiel/lait maternel. Ça a un peu fontionné (40ml). Je suis consciente qu’il aurait fallu commencer par là ….
    Aujourd’hui ma mère a du repartir et je me retrouve seule avec lui. J’ai décidé de repartir à 0 en lui donnant d’abord pendant 1 semaine mon lait au biberon en journée (il a pris presque 100 ce matin) tout en continuant les tétés (nuit, réveil et coucher) puis de passer au mélange la semaine prochaine. Est-ce judicieux? Ou vaut il mieux que je continue à lui proposer le mélange une fois par jour?
    Je suis désolée si tout cela semble embrouillé mais j’avoue que je ne sais plus ou j’en suis, si je fais bien ou mal.
    La raison principale pour laquelle je veux arrêter les tétés en journée c’est qu’il s’énerve beaucoup au sein et ne tète bien que lorsque qu’il y a le réflexe d’éjection, en l’attendant il s’énerve et s’agite beaucoup. De plus il tète toujours beaucoup, parfois toutes les heures et j’ai l’impression de ne faire que ça. Les tétés ne sont plus un plaisir mais un moment que je redoute et c’est un cercle vicieux. Merci de prendre le temps de me lire. Bonne journée.
    Sandrine

    • @Sandrine
      Ce que vous décrivez peut faire penser que votre bébé n’est pas efficace au sein. Si vous souhaitez poursuivre l’allaitement, je vous suggère de prendre RDV avec une consultante en lactation certifiée IBCLC.
      Sinon, ce que vous prévoyez de faire me semble très bien pour l’habituer au biberon.

      • Sandrine

        Merci pour votre réponse. Ça m’a bien rassuré concernant le sevrage. Par contre pour ce qui est de son efficacité au sein je m’interroge. Il aura 5 mois dans quelques jours et il pèse 9,5kg. Est-ce qu’on peut considérer qu’il y a un problème de méthode quand la prise de poids est aussi importante?

        • @Sandrine
          Prise de poids importante au sein : aucun souci.
          Prise de poids importante au biberon : attention à ce qu’il ne mange pas trop.

          • Sandrine

            Merci pour votre réponse. Mais ça ne répond pas à ma question. Vous me dites dans un précédant message qu’il faut que je prenne rdv avec une conseillère (21/02) parce que sa prise au sein ne semble pas efficace or il a pris 6kg depuis sa naissance il y a 5 mois. Peut-on quand même penser qu’il y a un problème? Merci.

          • @Sandrine
            Je suis désolée, je n’avais pas lié les deux messages.
            Oui il peut quand même avoir un souci d’efficacité. Ou bien, c’est autre chose qui le fait râler. Mais je ne sais pas vous dire à distance 🙂

  10. Bonjour,
    J’avais témoigné il y a quelques temps sous l’article concernant le refus de biberon. Ma fille qui maintenant 5 mois 1/2 avait accepté la bouillie, puis le lait mélangé à de la purée de légumes, et nous étions plus que soulagés après une semaine entière sans qu’elle veuille se nourrir dehors. La semaine suivante elle a refusé les mélanges, mais accepté le lait nature, avec ses purées à la cuiller à côté, on s’est crus vraiment tirés d’affaire… Et voilà que les deux semaines suivantes, rebelote, elle refuse de nouveau le biberon, ne mange que ses solides et encore pas toujours… Bien sûr, la nounou pense que c’est parce qu’on ne lui propose pas à la maison, mais je sens que le problème n’est pas là … Ce WE on lui a proposé la tasse à bec avec une valve réductrice de débit, elle l’a essayée avec beaucoup d’intérêt (sans boire une grosse quantité, toutefois), et hurlé comme toujours en apercevant le biberon. On en a déduit qu’elle faisait la différence entre les deux contenants, et que ça fonctionnerait, mais non !! La nounou m’appelle, très perplexe, pour me signaler qu’elle n’en veut pas non plus !
    Quand la petite est stressée/intimidée par une situation nouvelle, il est souvent arrivé qu’elle ait du mal à se nourrir, par ex. en réclamant le sein l’air affamé, puis s’arrêtant au bout de 5-10 min pendant 10 voire 15 ou 45 min, et criant si on lui repropose, ou même retente elle-même, comme si on allait l’empoisonner. Là je n’arrive pas à déterminer si elle exprime ainsi simplement son désarroi de ne plus être avec moi, qui s’estompera au fil du temps, ou si la personne ne lui convient pas…
    Au total cela fait un mois que ça dure, sans compter les deux semaines d’adaptation et nos essais préalables à la maison. Ma fille est assez fine et je crains qu’elle s’épuise à ce régime-là . Elle compense le soir et parfois la nuit, mais ça ne me semble pas vraiment suffisant. Je vais l’emmener chez le pédiatre pour sa visite mensuelle, faire le point et poursuivre sa diversification, mais je me sens un bout à bout de ressources… A quel moment faut-il s’inquiéter pour l’équilibre (tant physique qu’émotionnel) de l’enfant ?
    Dernier détail, elle est sous Hémangiol pour de multiples angiomes un peu partout sur le corps. Il ne faut pas le donner quand l’enfant ne s’alimente pas régulièrement, ou a des problèmes respiratoires (bronchiolite ou autre), sous peine d’hypoglycémie/hypotension/etc. Du coup on ne lui a pas donné depuis trois semaines le temps que ça se mette en place.
    Désolée pour le commentaire un peu fouillis, parfait reflet de la confusion qui m’habite à propos de la conduite à tenir.

    • @Estelle
      Je comprends votre désarroi…
      Faire le point avec le pédiatre est une bonne idée pour savoir si elle continue sa croissance de manière harmonieuse.
      Et vous dites vous-même que quand elle est stressée, elle a du mal à se nourrir. Allez chez une nounou est une situation stressante, jusqu’à ce qu’elle fasse confiance à la nounou.
      Si vous faites confiance à la nounou, alors elle a peut être simplement besoin de temps et de confiance…

      • Merci beaucoup Véronique pour votre réponse, et pour votre patience ! Vous faites vraiment un travail d’intérêt public 🙂

        Aujourd’hui chez la nounou elle a bu avec entrain un biberon entier… d’eau. Et le biberon de LM proposé en parallèle n’a eu aucun succès. Ce qui tendrait à valider l’une de mes hypothèses, elle n’a pas envie de boire mon lait dans un contenant autre que l’original ! La nounou pensait que c’était peut-être le goût qui changeait, mais j’ai déjà goûté mon lait, qui garde sa saveur de crème fraîche pendant plusieurs jours sans problème.

        Ayant lu que les contenants en verre retenaient les leucocytes, j’avais aussi supposé que le mode de conservation avait pu jouer certaines fois… A ce propos, savez-vous dans quelles conditions de température, etc, se produit cette adhérence??

        Quoi qu’il en soit, j’y pensais depuis quelques temps, mais c’est décidé, je vais passer au mixte, en continuant de tirer à tout hasard. Si ça fonctionne, bien que ça m’attriste un peu de ne plus pouvoir lui faire ce cadeau quotidien (même s’il finit régulièrement dans l’évier !), je m’inquièterai moins pour elle en sachant qu’elle mange à sa faim.

        • @Estelle
          Je ne sais pas vous répondre à la question sur les leucocytes.
          Elle accepte la préparation pour nourrisson en biberon ?

          • Estelle

            Elle en a bu 60 ml aujourd’hui, déjà pas mal pour une première, mais je sens la nounou un peu à bout de ressources, elle espérait pouvoir enfin lui donner un biberon entier de lait… Au cours de ses longues années d’expérience elle n’avait jamais connu ce problème, ni d’enfant aussi imprévisible apparemment.

          • @Estelle
            C’est même très bien pour une première !

  11. Estelle

    🙂
    Le flan semble bien passer maintenant qu’elle est plus habituée aux solides, cela fait une source de protéines possible supplémentaire.
    Et elle est de plus intéressée pour boire au verre, on va l’accompagner en ce sens.
    Bilan de la visite chez le médecin, elle est un peu en-dessous de sa courbe, mais sans que ce soit jugé alarmant (6,200 kg au lieu de 6,600 kg env.), à surveiller toutefois si elle continue de refuser de manger en journée.
    Merci encore pour votre soutien !

  12. Sandrine

    Bonjour,
    Je vous avais déjà écrit concernant le sevrage. Mon bébé de 5 mois maintenant tête avec difficulté. Il est assez peu patient et s’énerve, soit parce qu’il y a trop de lait, soit parce qu’il ne vient pas assez vite… Je n’arrivais plus à gérer les tétés, et le stress provoqué par tout ça, la peur permanente de manquer de lait.
    J’essais depuis un mois de sevrer mon fil en journée, d’abord avec du lait mélangé (maternel/artificiel). Voilà déjà un mois que nous essayons mais il n’y a rien à faire. Que je sois là ou pas c’est la crise dès qu’il voit le biberon et ne boit que quelque ml pour se rattraper la nuit (se réveille jusqu’à 5 fois).
    Je ne sais plus quoi faire, c’est la crise permanente, la guerre toute la journée parce qu’il a faim mais ne veut pas du biberon. Comme je le disais ça fait déjà un mois que ça dure. Dois-je continuer comme ça? Ne va-t-il pas, à force, faire un blocage sur le biberon?
    Je ne sais plus où j’en suis et la conseillère en lactation que j’ai vue n’a rien pu me dire de spécial sur les difficultés durant les tétés. Merci d’avance.

      • Sandrine

        Bonjour,
        Oui j’ai tenté la tasse à bec, avec et sans la valve, le verre, le capuchon du biberon… rien n’y fait. Je sais qu’il sait boire au biberon parce qu’il finit par prendre quelque ml quand il a trop faim et il boit parfaitement. J’ai commencé avec le lait maternel, puis un mélange. Je crois que c’est vraiment le goût du lait qui ne passe pas.
        Ce que je me demande c’est pendant combien de temps on peu rester sur un échec?. il continue de prendre du poids normalement en compensant la nuit je pense. Aujourd’hui, il a tété ce matin puis il a pris 50ml après une bataille de deux heures, un yahourt, puis 100ml (après une autre bataille)jusqu’à 19h… Je ne m’inquiète pas pour sa santé mais je me demande jusqu’à quel point un bébé est tenace? J’ai peur de craquer avant lui… merci pour votre réponse.

        • @Sandrine
          Vous avez bien résumé la situation : c’est juste sa volonté contre la vôtre… Si vous souhaitez le sevrer, il ne faut pas craquer.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *