Pour en finir avec le mythe de la lactation automatique !

lactation automatiqueJe vois ici, dans les commentaires, et ailleurs surtout, l’utilisation du terme lactation automatique. Selon certaines, on passerait en lactation automatique lorsque les seins redeviennent souples et que le bébé doit téter pour obtenir du lait. Certaines femmes attendent avec impatience de « passer en lactation automatique » ! Pour d’autres cela signifie que l’on ne peut plus tirer son lait car « il n’y a plus de montée de lait » !

J’aimerais revenir sur cette idée car elle ne repose sur aucune notion scientifique. Nous allons donc revoir ensemble le fonctionnement de la lactation.

A la naissance, la lactation démarre sous le contrôle des hormones : prolactine, ocytocine essentiellement. C’est le taux élevé de prolactine qui permet de produire du lait. Au cours des premières semaines, le rôle de ces hormones reste important.
Puis le taux de prolactine diminue et la production du lait va passer sous contrôle autocrine : c’est le taux de drainage des seins qui va indiquer au corps la quantité de lait qu’il doit produire. Le sein produit le lait essentiellement entre les tétées et le stocke dans les cellules sécrétrices. Si ces cellules sont pleines de lait, le sein arrête de produire. Si ces cellules sont drainées, elles reproduisent immédiatement du lait. Ce contrôle est indépendant d’un sein à l’autre, et même d’une zone du sein à l’autre. C’est ce qui permet à une femme de pouvoir n’allaiter qu’avec un seul sein.

En résumé, la lactation passe progressivement d’un contrôle hormonal à un contrôle autocrine par la glande mammaire elle-même.

Nulle part dans la littérature scientifique on ne retrouve le terme de lactation automatique qui pourrait faire penser que le lait se produit tout seul, alors qu’en fait la production de lait est étroitement liée au prélèvement du lait par le bébé (ou par le tire-lait).

Concrètement, cela ne pose strictement aucun problème pour tirer son lait puisque si le tire-lait draine le sein, celui-ci va reproduire immédiatement du lait.
Je dirais qu’il vaut mieux ne pas s’occuper de cette question car concrètement cela ne pose aucun problème. De plus chaque femme présente des variations importantes : équilibre hormonal différent, capacité de stockage différente, réaction au stress différente,… L’allaitement reste surtout une affaire d’équilibre entre la mère et son enfant. Quand on essaie de plaquer des règles valables pour tous, on est sûr de se tromper !

Et vous, cette question de « lactation automatique » vous a-t-elle posé problème ?

Image : Medela.

Articles en rapport :

 


76 Comments

  1. Marina

    Voilà pourquoi je ne comprenais pas que certaines passent en lactation « automatique » vers les 4 mois du bébé, et d’autres jamais… je comprends mieux le principe, merci 🙂 (d’ailleurs, c’est ce que j’avais déduit…)

  2. La poule pondeuse

    Je conçois volontiers que le terme soit inadéquat mais il me semble que l’information sur la possibilité d’un passage en mode dominé par l’autocrine doit être faite. Sinon, face aux seins souples, à l’arrêt des fuites, aux difficultés pour tirer (personnellement les 1ers mois je peux tirer 200 ml sur un sein au TL manuel en 10 min, après c’est la croix la bannière pour avoir péniblement 80), les femmes pensent qu’elles n’ont plus de lait. Ce mode permet aussi une grande souplesse, s’absenter jusqu’à plusieurs jours sans avoir à tirer et en pouvant relancer l’allaitement aux retrouvailles. Le peu de connaissances de la population en général étant centré sur les 1ères semaines, il me semble vraiment important d’expliquer qu’allaiter à 8 mois ne représente pas forcément les mêmes contraintes qu’à 8 jours… Après il est clair qu’il y a toujours des exceptions et des cas particuliers mais le mode autocrine concerne quand meme pas mal de femmes après quelques mois.

    • @La poule Pondeuse
      Toutes les femmes qui allaitent plus de quelques semaines ont une lactation qui passe sous contrôle autocrine de la glande mammaire. Mais cela ne se traduit pas de la même façon chez tout le monde car ce n’est pas le seul paramètre et que les hormones continuent à jouer un rôle, variable selon les femmes.
      Si une femme peut stocker beaucoup de lait, elle peut effectivement s’absenter sans problème majeur pendant un WE. Mais si elle stocke peu de lait, elle devra de toute façon tirer son lait pendant ce WE d’absence. Bref, ce ne sont que des cas particuliers.

  3. Nathalie

    pour tout dire, je n’avais jamais entendu parler de lactation automatique. Par contre, très contente de cette explication..je me pose beaucoup de question (ayant un enfant allergique), sur le passage et la durée des aliments entre notre absorption, et ce qui est donné au bébé..

    • @Nathalie
      C’est une question très compliquée. Ce que la mère mange ne change pas la composition du lait maternel mais change son goût. Seules quelques traces de protéines de notre alimentation passent dans notre lait. Leur rôle : habituer le bébé aux protéines étrangères. C’est parfait pour un bébé lambda mais ça suffit à déclencher une allergie chez un bébé allergique. Le temps que mettent ces quelques traces de protéines à passer changent en fonction des aliments et des femmes, autant dire que c’est impossible à dire malheureusement…

  4. Nathalie

    Je ne me suis jamais trop posé la question…
    Pour ma part, avec bb de mai 2010, en décembre je tirais 200-250mL par traite, en février plus que 90 et maintenant quasiment 60… Mais l’autre jour, je me suis rendue compte en rentrant de déplacement qu’il boit au biberon (mon lait), la même quantité que ce que j’ai tiré. Alors peut être qu’il prend peu mais c’est ce dont il a besoin et ça m’a rassurée. Je pense sevrer cet été pendant nos vacances pour moins de stress et remplacer la tétée-câlin par l’histoire câlin. J’espère que ça se passera bien, j’appréhende un peu… Par contre, le fait de « produire » aussi peu, ça m’aidera sûrement à ce que physiquement ça se passe bien.
    Oups, j’ai dévié du sujet initial 😮

    • @Nathalie
      C’est effectivement idéal puisque ce que vous tirez convient à votre bébé. Pour le sevrage, une lactation qui n’est plus surabondante facilite énormément les choses !

  5. Sophie

    D’abord merci Veronique pour cet article car j’a attendu la lactation automatique qui n’est jamais venu. Et pour cause!!! Ayant une petite capacité de stockage j’ai encore, après 17 mois d’allaitement, les seins lourds et tendus (mais pas douloureux) lorsque je m’absente une journée.
    En complément de la réponse de Veronique à Natahlie sur le passage des aliments dans le lait. J’ai également à la maison un « modèle polyallergique ». Lorsque je mange un aliment interdit ou contaminé s’il tète dans les 4 heures qui suivent, il a des douleur abdo, un sommeil perturbé, puis des selles molles. J’ai expérimenté, sans le vouloir, avec le poisson et les traces de plv et blé. Même constat fait par une amie avec son fils « modèle polyallergique ». Maintenant il est vrai que tout dépend du seuil de tolérance du bébé. Chez nous il est très bas. Pour info, à 6 mois, mon fils réagissait au lactose qui se trouvait dans les comprimés de motilium* que je prenais pour ma gastro.

  6. Sophie

    Oups j’ai fait une faute. « lactation automatique qui n’est jamais venuE ».
    Désolée.

  7. Merci également pour cet article, même si j’avais déjà la notion que la lactation automatique n’existait pas, cela me semble ainsi plus clair… Je suis un peu désespérée de ne jamais voir arriver cette fameuse « lactation automatique » qui résout tous problèmes de fuites et autres. Mais tant pis, comme vous dîtes, chaque femme est différente, chaque allaitement a ses spécificités.

  8. Sophie

    Veronique, serait-il possible d’avoir un article sur allaitement(srtt long) et retour de couche parce qu’on lit tout et son contraire. Si je peux me permettre de passer « commande ».

  9. Kaline

    Je ne connaissais pas l’expression « lactation automatique » à l’époque, mais j’ai adoré le moment où les seins ont cessé de couler, et ne se remplissaient plus qu’à la demande, au moment de la tétée ou de la pause tire-lait. Et comme je n’ai jamais remarqué que mon fils avait anormalement faim, ou que je ne tirais plus autant de lait, je n’ai jamais craint à ce moment là une éventuelle baisse de lactation.

  10. Gnondpom

    Comme la poule pondeuse, il me semble que ce terme, même s’il n’est pas vraiment exact, a au moins le mérite de rassurer les femmes sur leur capacité à continuer d’allaiter même si leurs seins ne « débordent » plus de lait.

    Personnellement j’ai attendu longtemps cette « lactation automatique », espérant que ça calmerait les fuites de lait importantes que j’avais. Mais je me suis aperçue que ça s’est fait petit à petit, pas du tout d’un coup comme j’avais entendu, et c’est seulement au bout d’environ une année que j’ai pu finalement lâcher les coussinets d’allaitement !

    Et c’est probablement aussi un cas particulier, mais lors d’un allaitement long on n’a plus forcément besoin de tirer son lait lors d’une absence (lorsque le bébé est devenu grand et mange d’autres choses). Ma puce a 2 ans et 9 mois et tête encore très bien matin et soir, parfois un peu plus, quand je suis là . Mais si je m’absente un jour ou deux ça ne lui pose aucun problème, et je ne le sens même plus au volume de ma poitrine. Et ça fait bien longtemps que je ne tire plus mon lait !

    Mais sinon merci pour cet article détaillé, qui donne enfin des informations précises sur la lactation ! Et désolée du long commentaire…

    • @Gnondpom
      Il n’y a pas à être désolée, j’aime les longs commentaires…mais le vôtre était parti dans les spams où j’ai du le repêcher 🙂 .
      Et merci pour votre témoignage !

  11. Gnondpom

    @Véronique,
    Merci pour la récupération dans les spams, je m’inquiétais de ne pas le voir apparaître 🙂 !

  12. Bibiti

    J’ai remarqué la différence entre les deux types de production du lait car je sentais jusqu’au 6/7 mois de bébé les montées de lait se faire plusieurs fois dans la journée au moment ou allait arriver 1 têtée. Après le passage en mode « autocrine » je sens le reflexe d’éjection se faire pendant que bébé tête et les seins sont vraiment très souples. Se peut il que cela soit aussi lié à la diversification alimentaire du bébé? Par contre j’ai plus de difficultés à tirer avec le tire lait depuis quelques jours (stress induit par une absence programmée cf thème déplacements pro?), comment retrouver ma capacité de tirage en plus grande quantité?

    • @Bibiti
      Si la diversification a impliqué une baisse du nombre de tétées, alors oui la lactation a diminué, ce qui peut aussi expliquer que c’est moins facile de tirer. L’utilisation du fénugrec pourrait vous aider : voir l’article qui sortira samedi… 😉

  13. lilibali

    bonjour ca y est j ai repris le travail…j’arrivais juste a tirer 2 fois 180 ml pour la crèche en me levant la nuit! Mais la je commence a me décourager car la crèche me demande 2 fois 210 ml, or j’ai l’impression que j’ai de moins en moins de lait! Mes seins ne sont plus engorges au bout de 4 heures je peux tenir facile une journée sans tirer mon lait. Bebe lui tete le matin et 3/4 fois le soir, plus deux a trois tirages de lait dans la journee, donc je pense stimuler assez ma lactation!
    Est ce normal qu il y ait moins de lait au bout de presque 5 mois d’allaitement?

    • @lillibali
      Vous tirez quelle quantité actuellement ?
      Que les seins soient souples c’est normal mais si vous continuez à tirer, il n’y a pas de raison de tirer moins.

  14. lilibali

    je tire laborieusement environ 300 a 350 ml par jour en tirant une fois le matin 1 sein après la tétée et une fois les deux seins vers 16h00, j’attends 16 h car j’ai l’impression que mes seins ne sont pas suffisamment « remplis » pour tirer plus tôt. Enfin parfois, je tire une fois la nuit 1 sein quand il se réveille pour téter. En tout cas je n’arriverais jamais a produir 2 fois 210 ml en 1 journée! Avez vous des conseils?
    Est ce que l’ovomaltine stimule vraiment la lactation?
    MERCI

    • @Lilibali
      Ce que vous tirez est déjà TRES bien ! Pour obtenir plus, je vous suggère d’attendre samedi mon article sur le fénugrec 🙂

  15. Bibiti

    @ Vėronique : j’attends cet article avec impatience alors! J’ai lu l’article en anglais dans les actus mais plus de precisions quant a l’utilisation et les doses me seront bien utiles. Merci d’avance

  16. lilibali

    ok j’ai hâte!! Mais a la crèche ils me disent qu’il réclame deux fois 210 ml (impossible a tirer en 1 journée) alors qu’a mon sein il ne doit prendre que 100/150 par tétée dans les bons jours…Enfin. J’attends avec impatience votre article en attendant j’ai acheté des tisanes weleda. Est ce vrai que l’ovomaltine favorise aussi la lactation?

    • @Lilibali
      Ils doivent lui donner ses biberons trop vite…et du coup il mange trop. Leur suggérer de lui faire faire plus de pauses ?
      L’ovomaltine fonctionne chez certaines personnes mais pas chez tout le monde.

  17. lilibali

    Merci Veronique! Je vais essayer de leur demander…mais ca m’étonnerait qu ils prennent le temps de faire des poses malheureusement.

  18. Renarde

    Merci pour cet article très clair sur la physiologie de la lactation (que je n’avais pas vraiment réellement comprise jusqu’à présent car je trouve cela un peu compliqué…).
    Je fais partie des nombreuses à avoir attendu en vain le passage en lactation automatique ! (mais ce terme est utilisé par ma conseillère LLL !!)
    Alors sinon quelque chose m’intrigue dans le passage en mode autocrine par rapport au mode endocrine, c’est le volume des seins. Si la physiologie est telle que tu l’expliques (et je te fais confiance !), comment se fait-il que les seins sont plus volumineux en 1ère phase qu’en 2ème (alors que d’ailleurs c’est la 1ère phase justement qui devrait être qualifié de « lactation automatique » !) Et la 2ème phase avec stockage du lait devrait donner des seins plus volumineux. C’est une histoire d’oedème, comme pour la première montée de lait où on se retrouve avec des obus à produire qq millilitres de lait ?

    • @Renarde
      En mode endocrine, le corps produit souvent trop de lait par rapport aux besoins du bébé, ce qui qu’on peut avoir des seins plus volumineux.

  19. Violaine

    Merci à lilibali car j’ai exactement le même problème. Depuis qu’elle est chez la nourrice ma fille de 3 mois prend 210 mL par biberon (elle en prenait 150-180 quand on lui a donné le biberon pour la première fois il y a 2 semaines.) Est-ce que c le fait d’être au biberon qui fait qu’elle boit plus? En tout cas, impossible aussi de tirer 2×210 au boulot, j’ai beaucoup moins de lait depuis la reprise du travail (lundi dernier). Et je suis trop fatiguée le soir pour tirer quand elle est couchée (je devrais ?)
    J’ai du me résoudre à acheter une boite de lait pour le 2eme biberon chez la nounou.
    Tirer au tire-lait stimulerait donc autant que la succion au sein? Je me demande si je dois faire téter plus souvent ma fille quand je suis avec elle ou si je dois tirer plus souvent mon lait (2 à 3 fois dans la journée en ce moment).

    En tout cas, merci pour ces supers articles, précis, scientifiques et qui tordent le coup à toutes les fausses idées qui circulent!

    • @Violaine
      Oui certains enfants boivent trop au biberon, en tout cas au delà de leurs besoins.
      Pour certaines, augmenter le nombre de tirages fonctionne bien.

  20. Laetitia

    Bonjour,
    J’allaite toujours mon fils de 10 mois, mais uniquement le matin car le soir, il est déjà couché quand je rentre du travail. Ce qui fait que je tire encore mon lait une fois au travail en milieu de journée, et de temps en temps le soir en rentrant du travail. Je vais bientôt arrêter de tirer mon lait au travail et certains soirs, je ne peux pas forcément tirer de lait non plus. Je me demandais si une seule solicitation par jour était suffisante pour garder une lactation ou si cela dépend des femmes ? J’aimerais bien continuer cette tétée du matin que j’apprécie beaucoup, et j’espère mon fils aussi, ainsi que les tétées du week-end. Mais j’ai peur, en arrêtant de tirer mon lait de perdre la lactation, et surtout si la nuit je ne vais pas avoir des douleurs du aux seins pleins.

  21. harmonie

    bonjour,
    je comprend mieux la lactation.
    j’allaite mon fils de 2 mois jour et nuit car je ne travail pas mais je ne tire pas mon lait justement pour ne pas avoir les seins trop pleins car il tète assez régulièrement (environ 8 a 10 tétée par 24 h). j’ai les seins qui ne coulent pratiquement plus (je pense que je suis passée en lactation autocrine!!!…) – sans tirer je coulais 30 ml pendant la tétée maintenant juste de quoi salir un fond de biberon – mais j’ai eu fièvre et courbatures vendredi soir donc j’étais épuisée et mon mari a acheté une boite de lait de secours et a donné un biberon a mon fils. samedi et dimanche tétée normales car j’allais beaucoup mieux. hier aussi tétée normale mais le soir après une longue tétée (sein droit puis gauche puis droit de nouveau – soit 1h de tétée) mon fils cherchait littéralement a téter j’ai fini par lui faire un biberon de 120 ml dont il a bu 90 en 20 min pour mon plus grand étonnement.
    de plus j’ai un sein souple et un sein plus ferme (plus dur)
    tout cela est il normal ou dois je m’inquiéter ? je n’ai pas de pediatre francais a qui expliquer ces choses car je vis a Taiwan et que mon chinois n’est pas assez bon pour expliquer et comprendre tout ca !
    merci de votre aide et de vos explications
    a bientot

    • @harmonie
      Ce que vous décrivez a l’air normal. Le mieux serait de ne pas lui donner de biberon mais de lui donner le sein à la demande pour que votre lactation s’adapte tout simplement à votre bébé.

  22. long-brun

    Bonjour,
    Mon fils aura 4 mois demain, il est allaité et prend parfois, sans difficulté, le lait que je tire au biberon (tétine vitesse 1 pour que le débit soit le plus lent possible…).
    Je réunis tous les signes d’un passage en lactation autocrine: mes seins ne débordent plus et sont même plutôt mous (:-() et surtout je sens systématiquement les montées de lait quelques minutes après le début de la tétée (alors que les 3 premiers mois je ne les sentais quasiment jamais).
    Jusqu’à 3mois et demi mon fils faisait ses nuits et avait en moyenne 6 tétées par jour espacées de précisément 3h. Depuis deux semaines, il ne fait plus ses nuits, tête irrégulièrement que ce soit en heure ou en quantité, et surtout lors de la tétée du soir il semble toujours affamé une fois la tétée finie et j’ai alors l’impression de ne plus produire de lait ou dumoins avec un débit quasi nul… je précise que depuis le début je pratique systématiquement l’alternance des seins! J’essaye donc de le changer encore plus fréquemment de sein mais rien n’y fait… Certains soir comme ce soir, il en hurle pendant de longues minutes: en (supposée) fin de tétée il prend le sein mais voyant qu’il n’y a quasiment plus de débit, il s’énerve, pleure et hurle… et il est inconsolable… Du coup ce soir, mon mari lui a préparé un bib de complément, il a bu les 60ml d’une traite…
    Est-ce que la lactation autocrine est limitée? Peut-on la stimuler (galacto***, bière sans alcool, etc)…?
    Merci d’avance pour votre réponse…
    Une maman qui ne veut pas passer en allaitement mixte pour de mauvaises raisons…

    • @long-brun
      Ce que vous décrivez n’a rien à voir avec le fonctionnement autocrine de la lactation.
      Vous décrivez une baisse de la lactation. Et là , il est impossible pour moi de vous aider à distance. Il faudrait que vous preniez RDV avec une consultante en lactation pour faire un point complet.

  23. FLORENCE

    Bonjour,

    bravo et merci pour ce blog si complet, encourageant, rassurant!

    une petite question : j’ai une lactation importante, les seins très tendus et à la limite de l’engorgement lorsque l’intervalle entre deux tétées dépasse 4 heures. mon bébé a aujourd’hui 2 mois et demi, je reprend le travail dans 1 mois. je compte maintenir les tétées du matin et du soir, tirer mon lait au travail (ne serait-ce que pour éviter les engorgements et maintenir la lactation) et, si c’est possible en termes logistiques, le conserver et donner des biberons de LM à la nounou pour la journée. Une sage femme m’a dit qu’au delà de 4 mois, il me sera possible de ne plus tirer mon lait, et même de suspendre l’allaitement le temps d’un déplacement pro de 4/5 jours, puis de reprendre à mon retour sans pour autant risquer une diminution de ma lactation… Est-ce vrai? qu’en pensez-vous?

  24. FLORENCE

    et merci d’avance pour votre réponse!
    encore bravo pour ce site que je conseille partout autour de moi!

    A bientôt
    Florence

  25. Bonjour,

    Merci pour ces éclaircissements. Il y a tellement de termes et chacun les interprètent a sa manière ce qui rend parfois les choses bien compliquées.

    Ma question est la suivante, mon bébé a 6,5mois et je tire mon lait au travail pour lui donner. Cependant, cela fait bientôt 1mois que j’ai beaucoup de mal à tirer. Les quantités diminuent dangereusement et du coup mon stock prend un sacré coup… J’ai peur de devoir donner un complément lors de mon absence. J’aimerais savoir comment est ce possible?! Tire lait plus aussi efficaces? Lactation autocrine et seins mal vidés? Quand je suis avec bébé je n’ai pas l’impression qu’il manque. Si ce n’est que depuis 2 mois il se réveille la nuit alors qu’il ne le faisait pas avant. La puéricultrice m’avait également dit que je pourrait certainement bientôt ne plus tirer mon lait et que j’aurais assez mais apparemment je doute beaucoup…

    Merci et excusez moi pour la tartine!!

    • @Sara
      Il est fort possible que vous drainiez moins bien vos seins avec le tire-lait.
      L’autre point, c’est que si vous perdez confiance, vous stressez et vous avez plus de mal à déclencher le reflexe d’éjection.
      Bon courage !

    • Bonjour,

      je décris exactement le même phénomène. mon fils a 7 mois. j’ai repris le travail qd il avait 3 mois et demi. j’arrivais jusqu’ici à tirer au tire lait entre 150 et 190 ml de lait pour les deux seins 2 fois par jour. j’ai du passer eà 3 fois par jour .. et je tire maintenant difficile 100ml pou rles deux seins, alors qu’il n’ya pas de changement dans le nombre de tétées ni de tirages. mon bébé tète matin et soir (au moins 3 tétées) plus 1 à deux tétées la nuit. qd il est avec moi, le we et congés, bébé tète à la mdemande autant que possible.

      je consomme du fenugrec (suite à votre artcile,merci beaucoup!), des tisanes de fenouil et d’anis, du rexorubia, du galactogil voire de l’homéopathie (ricinus 5CH).. soit tout ce que je peux pour faire augmenter la lactation et arriver à maintenir l’allaitement le plus longtemps possible, et éviter de recourir à du lait artificiel, notamment en journée qd bébé est chez son assistante nmaternelle. il ets vrai que je suis qd même assez fatiguée.mais pas plus qu’avant.

      Que me conseilleriez-vous? je voudrais vraiment tenir bon.. et mon entourage ne le comprends pas. pour eux (sauf mon conjoint qui me soutient), il n’ya rien de grave à arrêter maintenant. c’ets vrai et bébé a déjà bien profité mais je voudrais pouvoir tenir encore. y -at-il encore qqch que je puisse faire?

  26. Annaïs

    Bonjour,

    Tout dabord un grand merci pour vos conseils bien utiles ! J’aimerai vous poser la question suivante: suis je passée en lactation autocrine ou bien est ce que je traveerse une baisse de la lactation ? Je m’explique, j’allaite mon petit garçon exclusivement depuis sa naissance. Il a aujourd’hui 4 mois et depuis une semaine l’allaitement est devenu un peu « moins facile « . Je n’ai plus les seins tendus (uniquement le matin) et je ressens les montées de lait juste quelques secondesaprès la mise au sein et plus du tout au cours de la journée comme avant (d’apres ce que j’ai lu cela ressemble donc à un passage en lactation autocrine). Cel

    • Annaïs

      cela dit, j’ai le sentiment qu’il n’est pas toujours rassasié à la fin d’une tétée principalement celle du soir. Mes montées de lait en fin de journée mettent plus de temps à venir et cela l’énerve beaucoup du coup la dernière tétée est un peu laborieuse.Est ce du au passage de la lactation autocrine? J’ai le sentiment qu’il vide mes seins beaucoup plus rapidement lors de cette fameuse dernière tétée et donc il a souvent l’air d’avoir faim après ?!
      Depuis deux jours je le met au sein bien plus fréquemment mais du coup je fais plus de tétées mais elles sont moins longues ! vaut il mieux en faire moins et qu’elles soient plus longue ( en ayant à ce moment là l’impression qu’il est repu ) ou doi je continuer à faire plusieurs « petites tétées » (en ayant l’impression qu’il n’est pas toujours assez repu ?)

      Merci à l’avance pour votre réponse

      Une maman… « un peu paumée » 🙂

      • @Annaïs
        Cela n’a rien à voir avec le fonctionnement autocrine de la lactation…
        Je vous suggère de lui donner le sein dès qu’il le demande : cela sera peut-être de manière plus rapprochée mais vous pouvez faire confiance à votre bébé pour savoir ce dont il a besoin.
        Bon courage !

    • @Annaïs
      Votre lactation fonctionne de manière autocrine depuis le premier mois de votre bébé !
      Pour ce que vous vivez en ce moment, tant que votre bébé est satisfait et prend bien du poids, c’est que vous avez du lait en quantité suffisante pour lui.

  27. Foudil

    Y a -t-il une baisse de la
    Lactation lors
    Du retour de couche ou est-ce un passage aux mode autocrine??!
    Merci à vous

  28. Heera

    Mon fils a 2 mois. Je l’allaite exclusivement depuis sa naissance. Pendant un mois, il tétait 16 à 18 fois par jour pour une intervalle d’1h30. Pensant une baisse de lactation, j’ai pris des tisanes à la base de fenugrec et fenouil. Mais en effet, j’ai un REF et mon bout de chou avait un RGO (d’où une petite quantité prise à chaque tétée et plusieurs fois). Une animatrice en LLL m’a déconseillée les tisanes avec mon REF. Depuis un mois, il est passé à 12 tétées par jour (intervalle de 2h) et son RGO a diminué avec le traitement et des arrangements de tétée.
    Depuis 2 jours, je sens que mon sein engorge moins. Je peux rester plus de 6 heures en donnant qu’un seul sein sans que l’autre durcisse. Ils sont moux et je sens qu’ils ‘remontent » un peu lors de tétée de matin. Lors de tétée sur l’un , l’autre coule beaucoup moins (je trempe moins les coussinets). Je ne vois plus de jet de lait meme après plusieurs heures de pause tétée. Mon fils réclame trop souvent (tous les heures pendant la journée) mais tete peu de temps chaque fois. Il finit par s’énerver à la « fin »…
    Voilà mon roman. S’agit-il d’un passage au controle autocrine? Ou une baisse de lactation? Puis-je avoir un controle autocrine au bout de 2 mois d’allaitement? S’il s’agit d’une baisse, puis je reprendre les tisanes?

    Merci d’avance. Et milles mercis pour le blog!!

  29. Bonjour Véronique,

    Ma fille a 3 mois et mange 6 fois par jour , depuis 3 semaines je suis passée à 2 à 3 tétées par jour et 3 à 4 biberons de LA en fonction de mes horaires de travail. Je ne sens plus de montée de lait mais j’ai les seins qui perlent dès que j’exerce une pression sur le mamelon. Se peut-il que je sois passée en lactation autocrine?
    Etant en déplacement certains jour dans la semaine, je tire alors mon lait 2 à 3 fois dans la journée ( 18h00, 20h00 et 7h00), mais je tire de moins en moins avec le tire lait (j’arrive rarement à plus de 50mL par tirage) alors qu’après le tirage je suis encore capable de tirer beaucoup de lait à la main ( avec même des jets à 50cm). Est-ce le signe d’une baisse de lactation? Je précise que je n’ai jamais vraiment réussi à me sentir à l’aise avec le tire lait (blocage psychologique?)Est-ce qu’un tirage manuel est autant stimulant que le tire-lait? Si je suis passée en lactation autocrine dois-je encore tirer mon lait pour stimuler?
    Merci d’avance pour votre réponse,

  30. vanessa

    bonjour mon bébé va avoir bientôt 3 mois il est née prématuré j’ai du tirer mon lait avant de lui donner le sein un début très dure j’ai mis pas mal de temps avant d’avoir une bonne lactation et l’erreur de l’hopital a été de lui donnée des biberon en complément alors qu’il prenait très bien le sein mais il fallait qu’il prennent sa ration complète au lieu de l’avoir laisser se réguler tout seul du coup maintenant il prend toujours le sein mais mal il s »endors dessus donc je suis obliger de lui donner des biberon malgrer que je voudrais l’allaité exclusivement au sein et quand il tète bien il reçoit pas suffisament de lait je le met toute la journée au sein pour pouvoir produire plus tir mon lait prend des tisane du galactogyl mais je n’arrive pas a avoir plus de lait et essayer de reprendre un allaitement éxcu au sein ou je peut trouver du fénugrec? je sais plus quoi faire

    • @Vanessa
      Le fenugrec s’achète en pharmacie mais il me semble que vous auriez bien besoin d’une consultation avec une consultante en lactation certifiée IBCLC…

  31. Bonjour,
    Ma fifille a 4 mois ojd, et j’ai un allaitement très douloureux dû au vasospasme (malgré ces douleurs je maintiens jusqu’ici un allaitement exclusif) mais je compte commencer le sevrage dans deux semaines ou trois pcq je n’en peux plus de ces douleurs qui m’empechent mm de dormir parfois.
    En ce qui concerne la lactation autocrine, je l’attends tjrs, j’ esperais qu’avec ça, ça ira bcp mieux mais elle ne vient tjrs pas
    Mes seins sont tjrs « engorgés » le matin qd elle dort plus de 5h la nuit et se remplissent deja au bout de deux heures… Je dois tjrs utiliser des coussinets d’allaitement. Je suis triste pour’ mon allaitement mais je sature…

    Merci d’avoir si bien expliqué ce sujet et que je viens de mieux comprendre enfin.

  32. Bonjour Véronique,
    J’aillaite ma fille en complément des petits pots puisqu’elle a 6mois et quelques jours. Vendredi matin mes seins étaient mous bien plus que d’habitude ou je dois tirer immédiatement en arrivant au travail ( elle boit 2 fois la nuit et le matin, elle n’a pas faim avant 9h30 la chipie). Vendredi j’ai donc tiré sur ses seins mous toute la journée. Je n’ai eu que 200ml au lieu des 300ml habituel. J’ai donc cherché sur le net ce qu’il pouvait se passer et je trouve ce terme de lactation automatique vers 6 mois dans un forum. J’apprends ici que ce terme est faux mais, si j’ai bien compris, que cette lactation commence à un mois. Que se passe t’il alors? Mes seins sont mous depuis, ma fille n’a pas l’air de souffrir d’un manque de lait, mais du coup ça m’inquiète les seins durs sont plus rassurants! Merci

    • Finalement après avoir observé ma fille boire la nuit j’ai pensé à une baisse de lactation. Je suis allée chercher du fugenec (4grs par jour ah mais non madame n’en prenez pas autant, c’est trop) et depuis ce soir je sens de nouveau mes seins plus tendus. Ouf! Merci 🙂 maintenant j’essaye en vain de comprendre pourquoi elle a diminué comme ça d’un coup

    • @Alexia
      Vos seins se sont juste adaptés à votre production…

  33. ninounette

    Bonjour
    J allaite exclusivement mon fils de 4 mois et demi qui souffre d un rgo important. J ai allaite mon aîné 6 mois exclusif et 3 ans et 8 mois en tout. Le 17 janvier Theo a debute une bronchiolite et une otite avec refus de s alimenter et une nouvelle oesophagite. Avant cet episode he tirais 100ml sur un sein le matin sans le vider totalement en plus des tt. J ai tire pour entretenir la lactation pendant sa maladie mais je n ai presque plus rien au tire lait ou manuellement depuis 2 jours et il s enerve parfois au sein mais refuse le lait au bib a la tasse ou a la seringue (il ne l a jamais bien voulu).
    Quand il arrive a teter il peut faire certaines tt où il deglutit bien. J ai un ref et j avais une grosse hyperlactation au debut. Je stimule avec fenugrec ortie homeo motilium levure de biere mais mes seins sont plus souples même quand il ne mange pas bien.
    Il avait ralenti sa prise de poids avant d être malade (mais il y avait eu rhume, poussees dentaires, reaction a un vaccin). Il regrossit depuis quelques jours mais j ai l impressiob d avoir du lait que quand il tète mais plus au tire lait ou en manuel… pour mon aîne j ai tire jusqu a 20 mois au travail car il buvait encore un bib de lait er sinon je m engirgeais…
    Est-ce à un passage en mode autocrine? Une baisse? Le stress et la fatigue?

  34. ninounette

    Merci pour votre reponse. C est ce que je fais après une partie des tetees car j aussi le grand à gérer et Yheo tète mieux depuis qu on a remis l inexium, du coup la lactation repart

  35. Fanny

    de mon côté ca a quand meme pas mal changé…
    je ne sens plus du tout les montées de lait je n’ai plus jamais les seins tendus et je sens beaucoup moins de picotements au debut de la tetee. et mes tirages sont devenus plus laborieux et moins concluants. je suis passee de 180 le midi et 150 l apres midi a 120 le midi et 100 max l apres midi. sans rien changer par ailleurs… et ce en quelques jours. bebe a 9 mois et demi. toujours allaitée a la demande quand je suis avec elle (mercredi samedi dimanche) et matin soir nuit les autres jours.
    ca me mine un peu..

  36. Marion Piednoel

    Bonjour, merci pour cet article.
    Peut on quand même bien parler de baisse physiologique de la lactation vers 3 – 4 semaines de vie du bébé quand la lactation se cale sur la demande que l’on fait au sein avec ensuite environ tous les mois une réadaptation aux besoins de l’enfant (tjs en rapport avec la demande quand le bébé est en AM à la demande) ?

    • @Marion
      La demande du bébé est stable entre 1 mois et 6 mois, en moyenne 750 ml par 24 h. Donc une fois la lactation bien établie, elle n’a pas besoin d’augmenter par la suite.
      Une baisse de lactation vers 3-4 mois n’intervient que chez les femmes qui ont trop de lait au départ et ce n’est pas le cas de tout le monde. De plus cette baisse peut intervenir beaucoup plus tard selon les femmes.

  37. Charlotte

    Je découvre cet article et me pose une question. Depuis que je suis passée en autocrine mon fils s’énerve très rapidement au sein. Il le lâche, cri ,pleure et refuse de finir sa tétée. Sauf la nuit quand il dort à moitié. D’ailleurs c’est depuis ce moment là qu’il a inversé son rythme. Je dois me battre pr le faire téter un petit peu la journée. et il se rattrape la nuit en tétant toutes heures voire même au bout de 30min .
    Que faire ?

    • @Charlotte
      Votre situation me laisse à penser qu’il y a un problème. Je vous suggère fortement de prendre RDV avec une consultante en lactation certifiée IBCLC.

  38. Bonjour, mon bébé va avoir maintenant 5 mois et je vis un allaitemant assez difficile. Très souvent j’ai des problème de lactation et des baisse de lait. Pendant les deux premiers mois cela s’est bien passé, ensuite très régulièrement j’ai eu des baisses de lactation alors j’ai pris les sachets galactogil, et comprimé sulpiride pendant un certain temps ça m’a aidé, j’avais des monté de lait au bout de 3 à 4 jours, maintenant ça ne fait plus aucun effet, et je me retrouve une nouvelle fois avec les seins hyper souple, un bébé qui tète presque toute les heures mais je ne sens presque plus ce réflexe d’ejection au moment ou le lait est sensé arrivé, ensuite le bébé ne fait qu’hurler. Que faire ? Pouvez-vous me conseiller pour relancer ma lactation ? Je ne sais plus quoi faire. (De plus j’ai oublier de dire que le bébé se réveille la nuit presque toute les heures, donc je suis très fatigué).

    • @Tess
      Ce que vous décrivez me fait penser à un bébé qui n’est pas efficace au sein et ne stimule pas bien la lactation.
      Je vous suggère de prendre rendez-vous avec une consultante en lactation certifiée IBCLC.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Manque de lait : mythe ou réalité - M.M Blog Materner avec un grand Aime - [...] Peut-être même que votre Cousine Chouette vous saoule avec le mode « lactation automatique » (genre, vous appuyez sur un bouton,…
  2. Lactation automatique, ça n'existe pas. - Les Tribulations d'une Maman Mammouth - […] scientifique de la lactation, voici des liens intéressants qui vous expliquerons tout : - Pour en finir avec…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *