Fausses informations et idées reçues sur allaitement et travail

Aujourd’hui, je vous propose de faire leur fête aux fausses informations sur allaitement et travail.

1- Il est impossible de continuer à allaiter quand on reprend le travail.

C’est bien évidemment faux ! De plus en plus de femmes reprennent le travail en poursuivant leur allaitement. Il faut un peu d’organisation et de détermination mais c’est possible !

2- Je peux poursuivre mon allaitement avec une tétée le matin et une tétée le soir.

C’est malheureusement faux pour une majorité de femmes. Pour certaines femmes, 2 tétées suffisent pour maintenir une lactation mais pour la majorité des femmes, la lactation va s’arrêter à plus ou moins brève échéance en ne gardant que 2 tétées. Il vaut mieux partir sur un minimum de 3 tétées les jours travaillés et tétées à la demande les jours non travaillés.

3- J’ai droit à un congé supplémentaire pour allaitement.

C’est faux ! L’allaitement n’est pas un motif pour prolonger le congé maternité, sauf dans certaines branches dans lesquelles la convention collective prévoit un congé pour allaitement, comme dans les banques par exemple.

4- Les crèches sont obligées d’accepter le lait maternel.

C’est encore faux à ce jour. Les crèches comme les assistantes maternelles ont le droit de refuser de prendre le lait maternel. Seules quelques municipalités ont établi des règles en ce sens. Je vous suggère cet article.

5- Le meilleur tire-lait au travail, c’est le tire-lait manuel.

Pas du tout ! Si un bon tire-lait manuel peut convenir à certaines femmes, la plupart des femmes préfèrent un bon tire-lait électrique de petit format.

Et vous, quelles sont les idées reçues que vous avez dû combattre ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 

 


8 Comments

  1. 27 mois d’allaitement dont 7 de co-allaitement, je travaille à 80% . Pas mal d’organisation, pas mal d’opiniatrete vis à vis de la crèche qui fait parfois des boulettes decourageantes, 30 sachets de 100ml en stock (commencé un mois et demi avant la reprise) au congèl renouvelés en permanence pour ne pas stresser, et des nuits un peu en vrac depuis deux ans mais aucun regret. Jamais malades, pas de sucette, pas de doudou, pas de lait en poudre ni biberon. Pas de tire lait non plus donc pas de vaisselle. Un sac à langer hyper léger. Et je donne au lactarium un petit peu chaque jour . Tout est possible il faut y croire.

    • Prévoir un petit stock de lait congelé avant la reprise est le meilleur conseil à donner comme l’indique Roche…. je regrette de ne pas l’avoir fait, car effectivement c’est la course le jour où « ça ne vient pas », et qu’on se retrouve contrainte d’attendre la montée de 4h du mat’ paniquée à l’idée que bébé n’ait rien à boire le lendemain à la crèche 🙁 !!! Pour le reste…. n’écouter que soi et son corps ! Car tout le monde ira de son petit conseil/avis, du « tu es bien courageuse » au « tu l’allaites encore alors qu’il a des dents??? ».

    • @Roche
      Un grand bravo !

  2. Tatille

    24 mois d’allaitement à la demande dont 18 mois de tire lait en journée.Une pincée d’humour avec les gens qui juge et beaucoup de confiance en ma fille et moi, résultat : un allaitement qui perdure et qii nous rends heureux ma fille, mon mari et moi! Aujourd’hui plus encore, il m’est difficile d’expliquer la nécessité pour ma fille de boire mon lait en mon absence  » elle est grande elle peut se passer de toi … » Le plus difficile, est de faire comprendre que ce n’est pas du maternage, juste le respect de la nature… Mais la tendresse de l’aventure mérite 1000 fois toutes les réflexions, regards et jugements! Et je crotte ceux qui jugent! Et toc

  3. Bonjour,
    je reviens vers vous avec grand plaisir. J’ai une question sur une idée reçue de l’orthodontiste de mon grand Gaspard (9 ans maintenant, l’âge de votre blog !)) qui a été allaité exclusivement pendant 2 ans (tout en travaillant à 100% et à 85 kms de chez moi, je précise !)
    Gaspard porte une gouttière la nuit pour replacer ses dents (c’est moins douloureux et intrusif que des bagues et ça marche bien sur lui, donc on continue). L’orthodontiste a soutenu à mon mari (qui m’a rapporté la conversation) que le mauvais placement de sa langue était certainement dû à un allaitement long, car « Gaspard déglutirait comme un bébé allaité », et il a mis en garde mon mari pour mon petit Eliott qui est toujours allaité à 33 mois et que je compte bien sevrer naturellement, lorsqu’il en aura assez.
    Je croyais que l’allaitement favorisait au contraire un bon placement de la mâchoire (contrairement aux sucettes).
    Dois-je croire l’orthodontiste d’après vous, ou est-ce « une idée reçue »?
    Cela ne changera rien pour l’allaitement d’Eliott que je compte bien poursuivre jusqu’au bout !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *