L’engorgement

engorgementLorsque l’on reprend le travail, que l’on sèvre ou que l’on poursuive l’allaitement, il peut arriver que l’on ait à gérer un engorgement.
Si vous avez décidé de sevrer mais que le sevrage n’est pas totalement terminé, les premières journées de travail peuvent être difficiles pour vos seins. Si vous avez décidé de ne garder que les tétées à la maison, il faudra un peu de temps à vos seins pour prendre l’habitude de ne plus produire en journée. Si vous avez décidé de conserver une lactation complète mais que vous avez l’habitude d’un bébé qui tète souvent, les pauses de tirages de lait ne seront pas aussi nombreuses…

Voici quelques petits trucs pour gérer ces situations délicates :

  • Tout d’abord, savoir repérer que l’engorgement arrive, avant qu’il s’installe. Vous pourrez ainsi prendre les devants en tirant un petit peu de lait pour soulager vos seins avant qu’ils soient tellement gonflés que vous n’arriviez plus à tirer du lait.
  • Si vous poursuivez l’allaitement sans tirer votre lait, il vaut mieux prévoir de tirer un peu les premiers jours, sans drainer complètement les seins, dès que vous en ressentez le besoin. Petit à petit vous n’en aurez plus besoin.
  • Si malgré tout un engorgement s’est installé, vous devez réagir car c’est une situation douloureuse. Soit il est 17 heures et vous pouvez rentrer un peu plus tôt pour donner le sein à votre enfant, dans ce cas là , faites-le ! Soit vous devez rester au travail, vous allez alors vous éclipser quelques minutes pour passer vos seins sous l’eau chaude (vous pouvez prévoir un gant de toilette par exemple) et tirer votre lait. Le chaud aide à faire couler le lait. Si c’est plus simple pour vous, vous pouvez prévoir un coussin de gel bleu vendu en pharmacie qui passe au micro-ondes. Ce genre de coussin peut aussi se passer au congélateur et peut aider à soulager l’engorgement entre deux tétées ou deux tirages de lait.
  • Prévenez la personne qui s’occupe de votre enfant de votre heure de retour pour qu’elle ne donne pas un biberon une demi-heure avant votre arrivée : votre enfant risque alors de ne pas vouloir téter alors que vos seins en ont désespérément besoin.
  • Si vous êtes en période de sevrage et que vos seins s’engorgent, n’essayez pas d’aller trop vite en besogne. Laissez le temps à vos seins de réagir à la baisse de la demande et n’hésitez pas à tirer un peu de lait pour soulager un engorgement. Cela ne relancera pas la lactation si vous tirez juste ce qu’il faut pour vous soulager.
  • Prévoyez des coussinets d’allaitement en cas de « fuite » de lait.
  • Prévoyez également une tenue de rechange, cela peut toujours servir…
  • L’utilisation d’un tire-lait est parfois difficile en cas d’engorgement alors que le tirage manuel peut s’avérer plus efficace.
  • Il est inutile d’arrêter de boire, c’est inefficace et dangereux pour vos reins.

L’engorgement est douloureux mais régresse rapidement si l’enfant tète efficacement. C’est un « accident de parcours » fréquent chez les femmes allaitant, surtout au moment de la reprise du travail.
Les femmes qui risquent plus d’avoir un engorgement sont celles qui :

  • passent brutalement de douze tétées par jour à trois sans prévoir de tirer du lait.
  • stockent peu de lait entre deux tétées. Le fait d’espacer les tétées ou les tirages est plus difficile à supporter.
  • commencent à prendre des galactogogues à la reprise du travail par peur de manquer de lait…

Le remède universel à l’engorgement est le drainage du sein, soit par le bébé, soit en tirant son lait !

Et vous, vous est-il déjà arrivé de devoir gérer un engorgement au travail ? Qu’est-ce qui a été le plus efficace pour vous ?

Articles en rapport :

 


56 Comments

  1. Bibiti

    Je ne tire mon lait au travail qu’a la pause dejeuner car je n’ai pas ose (a tort surement ) faire valoir le droit a l’heure d’allaitement. Mon bebe ayant plus de 6 mois sa demande est moins importante et tirer une seule fois le midi me permet d’obtenir 250 a 300 ml pour la nounou le lendemain. Il m’est arrive d’avoir moins de temps un midi pour tirer et je ne suis restee que 10 min. Du coup en fin de journee j’ai senti mes seins tres tendus et l’un a durci jusqu’a causer comme une boule assez douloureuse. J’ai fait teter bebe des que possible en rentrant. Le phenomene de ‘boule’ dans un sein a dure tout le week end mais en faisant teter plus longtemps bebe sur ce sein et a l’aide de douches chaudes la congestion a diminue progressivement. Merci pour tous vos conseils.

  2. Alexandra

    Je tire mon lait en journée pour mon bébé de 3 mois. Depuis quelques jours, j’ai une boule au niveau de l’aréole d’un sein (non douloureuse). Est ce que cela peut être un engorgement localisé ? J’ai du mal à faire téter mon enfant plus souvent car il ne réclame pas spécialement. Faut il que je tire plus souvent mon lait ?

    • @Alexandra
      Oui vous pouvez essayer. La boule doit diminuer rapidement. Si ce n’est pas le cas, il faut la montrer à un médecin.

  3. Iryna

    Bonjour,
    J’ai eu un engorgement quand mon bébé avait 2 mois (il en a 7 maintenant), que j’ai traité en vidant au maximum mon sein et en le faisant téter le plus souvent possible. En 2 jours c’était réglé. Suite à ça une petite boule est apparu à laquelle je n’ai pas prêté attention (non douloureuse). Elle a grossit (3cm) et d’après l’échographie mammaire elle est légèrement calcinée.
    Sauf que là j’ai repris le travail depuis 2 mois. Travail assez spécifique car je ne travaille que les nuits du WE loin de la maison. J’ai réussi toutefois à allier le boulot avec mon allaitement en tirant le lait tout au long du WE et en le congélant les lundis. Ca roulait super bien jusqu’à lundi dernier. où par oubli je n’ai pas tiré le lait de mon sein non donné au bébé (celui qui a donc cette fameuse boule). Douleur montante dans la nuit du lundi au mardi et un engorgement dès le mardi matin. Les remèdes déjà utilisés avant n’ont pas été efficaces – la boule a augmenté de volume (doublé voir triplé), rougeur apparente sur la peau, mais pas de fièvre. Direction medecin le lendemain qui m a donc prescrit les antibios que j’ai démarré le lendemain (en espérant que les feuilles de choux ainsi que les compresses feraient effet).
    Voilà donc c’est ma 1ère journée complète sous antibio – pas vraiment d’amélioration, à part que la peau n’est plus rouge, mais la douleur très vive est toujours là . Aucune difficulté pour extraire mon lait. Voilà que je me pose la question si je devrais continuer d’allaiter, car j’ai l’impression que cette fameuse boule empêche l’écoulement efficace du lait de cette partie du sein. En gros j’ai l’impression que quelque chose bloque la sortie du lait. J’ai beau à rouler mon téton, à masser sous la douche ou en tirant mon lait, cette boule énorme et très douloureuse est toujours là et reste dure comme pierre.
    J’ai décidé de prendre un RDV avec une conseillère en lactation, mais ceci pas avant lundi. En attendant mon inquiétude croit et je me fais du souci non seulement pour la continuation de mon allaitement mais pour mon état de santé en général.
    Qu’est-ce que vous en pensez? Avez-vous rencontré des cas similaires?

    • @Iryna
      Ce que vous décrivez nécessiterait à mon sens une échographie car la boule est présente depuis très longtemps. Cela peut être un galactocèle mais également un abcès. Bref impossible à dire comme ça mais par contre n’arrêtez surtout pas l’allaitement sur ce sein pour le moment parce qu’il faut absolument le drainer.
      Bon courage !

      • Iryna

        Merci beaucoup pour votre réponse. En effet, l’échographie a été faite avant cet engorgement et le radiologue n’a rien dit de concluant. La masse que j’avais ne ressemblait à rien ni à un fibrome, ni à un kyste, mais ne l’inquiétait pas vraiment car je n’avais aucune douleur et ne me gênait pas spécialement.
        Bien sûr que je vais m’adresser à mon gynécologue lundi.
        En attendant je prends mon traitement et je continue à faire toutes les choses classiques préconisées dans ce cas la – vidage complet du sein, massages sous la douche chaude, feuille de choux, compresse froide après le drainage et chaude avant.

      • Iryna

        Je reviens vers vous pour partager la suite de mes mésaventures. J’ai fini aux urgences lundi dernier, où ils m’ont diagnostiqué un abcès.
        Pas d’arrêt d’allaitement, car le test de Burdin est négatif depuis le diagnostic. Le bébé se porte très bien. Ils ont opté pour un traitement plutôt doux – ponction sous l’échographie tous les 2 à 3 jours et la prise des antibiotiques (j ai débuté avec l’Orbénine et maintenant c’est la Pyostacine). En espérant que ce traitement portera ses fruits.

        • @Iryna
          Merci pour les nouvelles ! Visiblement vous êtes très bien prise en charge !

          • Bonjour,

            Vous avez reussi à l’éliminer ? Je suis dans la meme situation, sous antibio depuis 4 jours et la boule est toujours là , mon gyneco veut m’opérer… Merci

          • @Zia
            Dans votre situation, il faut faire une échographie et vérifier q’il y a un abcès. S’il y a un abcès, il faut ponctionner ou opérer.

  4. Ne laissez pas un engorgement s’installer ! C’est vraiment plus facile de prévenir que de guérir.

    J’ai repris le travail avec une petite fille de 5 mois et la reprise a été ardue… entre les réunions, les impératifs, le rythme à prendre, la disponibilité de la salle de réunion dans laquelle je tire, la fatigue, le stress de cette nouvelle vie, il a été difficile pour moi de trouver un nouveau rythme pour l’allaitement.

    J’ai eu plusieurs boules dans un des seins (le plus productif) pendant une semaine avec 24h de fièvre. Douche chaude, poche de glaçons, tire-lait après la tété, bouillotte, j’ai tout essayé et ça n’a été résolu qu’après 48h passés avec le bébé. Ils restent les plus efficaces ! J’ai eu l’impression que le froid était mieux que le chaud, même pendant les tétés / le tirage. Je n’ai pas hésité à prendre des anti-inflammatoires pour assurer les journées de boulot.

    Au bout d’un mois, j’ai trouvé mon rythme et surtout je n’hésite pas à tirer un petit peu de lait (même manuellement dans les toilettes, même si c’est vraiment glauque) pour absolument éviter l’engorgement.

  5. laetilille

    Bonsoir.
    J ai allaité bébé 8 mois, , tiré mon lait au travail quelques mois, pour sevrer en douceur. J ai gardé les tétées de nuit quelques semaines, mais je ne donnais que le sein droit, c était convenable et ne genait pas le sein gauche. Enfin c est ce que je pensais ! Bebe refuse mes seins depuis plusieurs jours, me mord, et ne réclame plus la nuit depuis quatre ou cinq jours. Je pensais donc que le sevrage s etait fait naturellement et surtout sans difficulté. Or depuis ce matin : boule dure dans le sein gauche jusqu’au mamelon (tout dur aussi). Et assez douloureux. Je ne sais pas quelle solution adopter : bebe ne peut pas me soulager puisqu elle n en veut plus, et je n ose pas tirer mon lait de peur de relancer la machine.
    J attends des conseils svp.

  6. Bonjour, et meilleurs vœux !
    Mon bébé de 4 mois boit 2 biberons par jour (midi et 4h) et 2 tétées (matin et soir).
    Je vais reprendre le travail et souhaite retirer la tétée du matin (au moins les jours où je travaille) car je n’aurai pas le temps de le faire téter avant de partir au travail. Hier et aujourd’hui, j’ai donc remplacé la tétée du matin par un biberon, mais hier après-midi, mes seins étaient énormes, pleins, durs, douloureux. La tétée du soir les a bien soulagés ! J’ai peur que cela recommence aujourd’hui, d’autant que je sens que j’ai déjà pas mal de lait à cette heure-ci (11h). Que faire ? Hier matin j’ai essayé de vider un peu sous la douche, mais cela ne m’a pas soulagée car très peu de lait sortait. Puis-je utiliser le tire-lait électrique ? Cela ne risque pas de stimuler la production ? Ou alors je vide au tire-lait seulement pour me soulager, mais pas complètement ?
    J’aimerais bien garder la tétée du soir mais du coup je ne sais pas si cela sera possible… en plus je ne voudrais pas tirer mon lait sur mon lieu de travail car pas pratique…
    Merci pour votre réponse.

  7. Patricia

    Pour ma part, allaitements sans difficultés exceptés quelques engorgements : à chaque fois, une petite zone dure comme du béton impossible à « vider ».
    Les solutions traditionnelles n’ont pas abouti… il a fallu soit allier massage pendant les tétées ou le tire-lait, avec du paracetamol, soit demander au papa de jouer le rôle du bébé … pas très glamour mais efficace 😉

  8. Caro et alex

    Bonjour, ma question peut paraître indiote mais je ne trouve aucune info sur le sujet : je suis en train de sevrer mon bébé d’1 an et je m’apprête à supprimer la dernière tétée (celle du soir). Je vais le faire du « jour au lendemain » la tétée de ce soir sera la dernière. Mais qu’en est il du lait qui va rester dans mes seins après demain soir? Dois je laisser la? Va t’il se résorber tout seul? Ou bien faut il que je le tire ? Merci de votre aide!!

    • @Caro et alex
      Si vos seins sont confortables, vous ne faites rien, le lait qui reste repassera petit à petit dans la circulation générale.
      Si vos seins sont tendus et douloureux, vous pouvez tirer un petit peu, juste pour soulager.

      • Caro et Alex

        Merci de votre réponse, j’ai suivi vos conseils mais je me retrouve maintenant avec un sein très tendu (bien que j’ai tiré un peu de lait hier soir pour soulager)et je crains l’engorgement, que faire ? Si je tire tout ce lait, le sevrage peut durer longtemps! merci de vos conseils!

  9. Stardust

    Bonjour,
    J’en suis à bientôt 10 mois d’allaitement et je tire mon lait le midi les jours où je travaille. Cependant, dans 2 mois, je vais devoir m’absenter une journée entière et serait ce jour-là dans l’impossibilité de tirer mon lait (en gros, ça fera une tétée vers 6h45 et une autre pas avant 19h!! Je n’ai jamais fait ça…).Cela m’inquiète un peu car j’ai peur de l’engorgement. Votre avis m’intéresse.
    Merci à vous pour ce merveilleux blog que je lis depuis 10 mois…
    Stardust

    • @Stardust
      Si vraiment vos seins sont trop tendus, vous pourrez les soulager un peu à la main ou avec un tire-lait manuel aux toilettes. Cela devrait bien se passer.

  10. Bonjour,
    Mon bébé a bientôt 3 semaines et depuis plus de 10 jours j’ai une masse volumineuse a la base du sein très douloureuse et qui ne diminue pas malgré les tétées systématiques a ce sein (je commence toujours pas celui là ) et les massages. J’ai consulté une sage femme en lactation qui ne m’a pas prescrit d’antibio, m’a juste conseillé de faire téter et de masser mais ça ne change rien. J’ai l’impression que le lait coule peu de ce côté et que bébé ne fait pas assez d’efforts pour évacuer la masse. Je redoute l’abcès, je n’ai pas de fièvre mais des courbatures et beaucoup de fatigue, est-ce inquiétant étant donné que la masse est présente depuis plus de 10j ? Merci de votre aide !

  11. Bonjour, j’ai suivi vos conseils, été ballottée a droite a gauche par les médecins et finalement opérée d’un abcès hier en urgence. Heureusement en ambulatoire, je poursuis donc mon allaitement au mieux! Merci de vos conseils!

  12. Caroline

    Bonjour,

    J’allaite depuis 4 mois, et j’ai eu 2 engorgements, un à chaque sein pour ne pas faire de jaloux !! La douleur était partie en 24h grâce aux anti-inflammatoires. Par contre la lactation a mis plus d’une semaine à se remettre en place. Du coup, j’ai fait teter le plus souvent possible pour relancer la machine. Avec ces micro-tétées très rapprochées, je ne pense pas que mon bébé ait eu faim au final. C’était très difficile pour moi et certainement pas agréable pour mon bébé.
    Depuis hier, j’ai à nouveau un engorgement au sein qui marchait très bien. Je l’ai vidé correctement et je n’ai plus de douleur, par contre la lactation est à nouveau en panne.
    Cette fois ci je ne pense pas que je vais pouvoir assumer la forte demande de mon bébé. Je vais certainement devoir donner un complément à mon plus grand regret. Je bois des tisanes d’allaitement et même de la bière sans alcool. Que dois-je faire pour que le sein engorgé se remette à marcher correctement le plus rapidement possible ?

    • @Caroline
      La seule solution, ce sont les tétées fréquentes…

      • Caroline

        Merci pour votre réponse. Du coup je m’en doutais un peu. Ce matin, comme je voyais qu’elle avait encore faim, je lui ai proposé un biberon de lait en poudre mais elle l’a refusé.
        Maintenant en plus des tisanes et la bière sans alcool, je prends de l’homéopathie, j’ai commandé du galactogyl et je me gave même de dattes ! A oui et demain pour midi, fenouil à la vapeur !
        Si avec tout ça ne remarche pas, je ne sais pas ce que je vais faire.

  13. Ophelie

    Bonjour, mon bébé a bientôt 3 mois et va entrer à la creche à la fin du mois. Pour que l’adaptation se fasse en douceur, j’ai remplacé progressivement les tetees par des biberons (sauf 1er repas du matin). Comme je tire mon lait pour lui donner en biberon (j’introduirai le LA progressivement), tout se passe bien en journée, mais comme en parallèle elle fait des nuits de 11h (la chance, je sais) et tete plus tard le matin, je me trouve engorgée la nuit et la douleur me réveille plusieurs fois. Je précise que je tire mon lait avant de me coucher pourtant, parfois le matin au réveil avant qu’elle tete à cause de la douleur. Que me recommanderiez vous pour réduire cet infoconfort ? 2-3 nuits cela passe mais depuis hier soir j’ai des vertiges et la tete qui tourne. Merci

    • @Ophelie
      Si votre but est de maintenir votre lactation, je vous suggère un tirage la nuit.
      Si votre but est de sevrer, vous pouvez essayer de boire une grande tasse d’infusion de sauge officinale bien infusée au coucher.

  14. Mélodie

    Bonjour,

    J’allaite ma fille depuis 1 mois et demi, et j’ai donné quelques biberons de lait artificiel afin de préparer progressivement ma reprise du travail. Elle les accepte très bien mais je dois m’absenter 2/3 jours dans 1 semaine. J’ai peur des engorgements, est-ce que le fait de tirer mon l’air manuellement devrait suffire? La lactation risque t-elle d’être stoppée à l’issue de ces 3 jours? (Mon but étant de garder la tête du matin et du soir lors de la reprise, si cela est toujours possible). Merci pour votre réponse

  15. Bonjour,
    Suite a une brulure 2 degrè par eau chaude sur le sein j’ai ete obligee fe sevrer ma fille d’une annee, et le sein d’est engorgé c’est tres douloureux mais je ne pas vider a cause de la brulure qui est tres douloureuse. Que faite c le 2 ieme jour et je n’en peux plus.

  16. Alice Guilloux

    Bonjour,
    Depuis 1 mois je procède au sevrage de ma fille (8 mois) progressivement.
    Je viens de supprimer la dernière tétée. Au bout d’une journée mes seins ont commencé à être tendus. Je n’ai pas de tire-lait. J’ai exprimé un peu de lait manuellement mais les seins redeviennent tendus sans que ce soit douloureux.
    Je ne sais pas si je dois faire sortir + de lait pour éviter l’engorgement. Je crains que cela maintienne la lactation.
    Merci de vos conseils!

  17. Emeline

    Bonjour, j’allaite mon Bébé exclusivement depuis sa naissance. Il commence sa rentrée à la creche le jour où je reprends le travail…le 2 mai ça approche! Il aura 3 mois et 1 semaine. J’aimerai continuer l’allaitement mais au travail je ne pourrai pas tirer mon lait car c’est trop intensif ces derniers temps!! Mes horaires sont 7h-13h tous les jours en sachant que pr l’instant il tête encore 1 a 2 fois ds La nuit. Pensez vous que mon allaitement est possible malgres ne pas tirer au travail? J’ai peur d’avoir un absces…À quels moments dois je tirer? merci de vos conseils.

    • @Emeline
      Bien sûr que vous pouvez continuer l’allaitement ! Si vous allaitez à la demande quand vous êtes avec votre bébé, il prendra des biberons de préparation pour nourrisson en votre absence.
      Vous aurez peut-être besoin de soulager vos seins la première semaine au travail avant qu’ils ne s’adaptent.

  18. Youssef

    Bjr j ai besoin d aide à propos d un sein operer d un abcès car je voulais redonner ce sein au bébé

  19. Bonjour,
    Je viens de me séparer de bebe depuis 24h et j’ai déjà un sein engorgé, j’avais pourtant bien tiré. Je ne reçois pas bebe pendant 1 semaine, et le tire lait ni l’expression manuelle ne change rien, même après des douches chaudes. J’ai très peur de l’abcès. Que puis je faire ??

    • @Marion
      Vous risquez un engorgement mais a priori pas un abcès.
      Je vous suggère de prendre de l’ibuprofène et de drainer à la main très souvent mais pas pendant longtemps.

  20. Bonjour, mon bébé a 18 mois. je viens de le sevrer, après un tété par jour le soir et réveil fréquent la nuit. Donc Il y a une semaine il ne tète plus car j’ai enduit mon sein de moutarde, tout de suite arrêt de tété (assez brusque).
    Maintenant mon sein est lourd, engorgé, hier, je l’ai donné un peu à bébé pour l’alléger mais juste un petit peu. Mais maintenant ça redevient lourd, j’ai essayé de drainer sous la douche, a pris de la prolactine homéo sou conseil de la pharmacienne, mais en vain. Merci de me conseiller ce qu’il faut faire car les gonflements deviennent douloureuses.

    • @Auny
      Il faut tirer un peu de lait, si besoin au tire-lait, pour soulager le sein et le faire aussi souvent que nécessaire. Petit à petit votre lactation va s’arrêter.

  21. Bonjour. Mon bébé a 9 jours. J’ai fais un début de mastite jeudi, avec fievre cpurbatures… la sage femme m’a donné de l’aspirine, de l’homéopathie et de l’osmogel (anti inflammatoire local)ça va mieux mais la trace rouge et la boule sur mon sein est toujours là.
    Aujourd’hui l’autre sein est très tendu insoulageable, même traitement que l’autre sein j’ai de la fièvre mais pas les courbatures.je n’en peux plus, je ne sais pas quoi faire, d’autant plus que la fatigue de l’accouchement est toujours là. Que dois je faire?

    • @Julie
      Je suis désolée mais votre message était passé dans les spams. Si ça ne va toujours pas, je vous suggère de voir un médecin aujourd’hui pour une prescription d’antibiotiques et de faire une échographie de contrôle.
      L’aspirine est contre-indiquée pendant l’allaitement 🙁

  22. Bonjour,
    J’allaitais mon bébé exclusivement en tirant mon lait et je lui donnais au biberons Pendant 3 mois.
    J’ai arrêté brusquement de tirer mon lait depuis 3 jours et depuis seins extrêmement durs tendus avec des boules. Je masse sous la douche chaude, poche de glace, feuille de choux, omelette avec énormément de persil, homéopathie… Je presse avec mes mains pour soulager un petit peu mais le lait sort difficilement. Je me sens seule et perdue. Mes questions sont les suivantes, dois je presser mes seins pr sortir le lait ou est ce que cela risque de relancer la lactation ? Sachant que c’est ce que je fais depuis 3jours mais mes Seins redeviennent toujours aussi gros et durs. Comment le lait restant dans mes seins va disparaître sil ne sort pas ? Et combien de temps cela va durer avant que mes soient moins tendus ?
    Merci par avance pour votre réponse

  23. Anne-Laure

    Bonjour. J’ai un bébé d’un mois nourri exclusivement au tire lait n’arrive pas à prendre le sein. J’ai fait un abcès traitement actuellement avec antibio et suivi par échographie tous les 4j. Depuis aujourd’hui est apparu brutalement une douleur très forte sur le même sein en dessous du sein loin de l’abcès qui est sur le dessus. Je masse et tire mon lait toutes les deux heures pour tenter de calmer la douleur avec alternance chaud et froid mais rien n’y fait. Même paracétamol ne calme pas. Que faire pour soulager avec le tiré lait? Normalement je tire toutes les 4h.
    Merci

    • @Anne-Laure
      Je vous suggère de tirer au moins toutes les 2 heures.
      En utilisant cette technique : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/tirage-de-lait-efficace/
      Vous avez quoi comme tire-lait ?
      Vous reposer !
      Vous avez quel antibiotique ?

      • Anne-Laure

        Bonjour. J’ai un symphony. J’ai réussi à me débarrasser de l’engorgement en une dizaine d’heures, mon sein c’est vidé d’un coup tout seul lors d’un tirage. Hier soir cela m’a pris de nouveau, j’ai fait comme indiqué sur la vidéo et comme la dernière fois mais cette fois cela fait 24h et aucune amélioration. Je viens d’avoir une ponction pour l’abcès et du lait s’est mis à couler énormément au niveau du trou de l’aiguille à cause de l’engorgement. À chaque fois l’engorgement survient en une dizaine de minutes sans raison apparente, une heure après un tirage qui s’est effectué normalement et cela commence toujours par le dessous du sein’ je ne comprends vraiment pas pourquoi. Avez-vous d’autres astuces ou explications ? Merci de votre aide précieuse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *