Tout ce que vous avez toujours voulu savoir…

Véronique Darmangeat…sur Véronique Darmangeat, consultante en lactation, sans avoir jamais osé me le demander. Voilà ce que j’ai proposé aux lecteurs de ma page Facebook la semaine dernière.

Je vous livre ici leurs questions et mes réponses.

Qu’est-ce qui, au niveau personnel, vous a poussé vers ce métier?

Sous une apparence simple, cette question est compliquée. Au début c’est vraiment le côté technique qui me plaisait et qui m’a poussé à creuser et à passer le diplôme de consultante en lactation. J’aime énormément apprendre et comprendre. D’un point de vue plus personnel, j’avais besoin d’aider les femmes à être mère, à leur propre place. C’est lié à mon histoire avec ma propre mère, très clairement.

Votre profession de base ?

Violoncelliste.

Combien avez vous d’enfants ? Vous avez allaité longtemps ? Jamais rencontré de problèmes ?

J’ai deux enfants ados aujourd’hui que j’ai allaités tous les deux. Pour mon ainée, je n’y connaissais rien et j’ai eu de très grosses crevasses et douleurs, je pleurais à chaque tétée. Je l’ai allaitée huit mois. Pour mon second, j’ai du tirer mon lait lorsqu’il était hospitalisé avec un affreux tire-lait, vous n’imaginez même pas que ça ait pu exister (je n’ai même pas trouvé d’image sur internet pour vous montrer) et j’ai eu des crevasses… Je l’ai allaité presque quatre ans.

Votre couleur favorite ?

Le orange.

Comment vous vous êtes vous formée pour former du personnel de néonat, ou d’autres services ?

J’ai passé le diplôme de consultante en lactation et j’ai formé beaucoup d’animatrices de groupes de soutien à l’allaitement. Un jour, on m’a proposé des formations hospitalières que j’ai acceptées et qui se sont très bien passées donc je continue. J’aime beaucoup faire de la formation à cause du rapport humain avec les gens qui viennent se former. Pour moi c’est cela qui fait que l’on peut faire passer un savoir. Faire de la formation m’amuse beaucoup.

Ce pourquoi tu te lèves le matin !

En fait en lisant ta question, la première réponse qui m’est venue : pour me faire plaisir et pour m’amuser ! Je crois que mon métier me plait vraiment :-D.

Quel est votre péché mignon ? !

Les abricots.

Y a t’il quelque chose que vous auriez pu faire différemment à la lueur de votre expérience aujourd’hui ?

Bien sûr, à commencer par mes propres allaitements. Mais en fait je ne réfléchis jamais comme ça. Je pense que j’ai toujours fait les meilleurs choix que je pouvais faire en fonction de ce que je savais au moment T. L’essentiel pour moi est de continuer à m’améliorer !

Comment faites-vous pour rester aussi enthousiaste ? Les problèmes liés à l’allaitement sont souvent les mêmes (combien d’allaitement sauvés juste avec une question de position au sein ? Combien d’autre en expliquant simplement à la maman que son corps et celui du bébé gèrent comme un chef la quantité et la qualité du lait ?) Est ce qu’au bout d’un moment ça ne vous lasse pas un peu ?

C’est drôle, c’est une question que m’ont posée mes enfants. Ça ne me lasse pas parce que ce qui me passionne c’est la relation que j’établis avec chaque famille et de pouvoir m’adapter à chacun. Et ça, je trouve toujours ça passionnant.

Moi j’aimerais savoir, minute par minute, comment se déroule une de tes journées (tu sais une bien chargée comme tu les aimes ! :-D).

Ça peut être très long ça… et surtout je change de journée tout le temps. Si je prends la journée d’hier, démarrage à 6h30, douche, petit-dejeuner, ranger la maison, plier le linge sec, ranger la vaisselle sèche, préparer ma lunchbox du midi, me mettre au boulot à 7h30. Répondre à mes mails, faire de la veille sur internet, regarder Facebook, tout ça doit impérativement être terminé à 8h15. Préparation de ma prochaine newsletter. 9h, départ en consultations, retour de consultations à 15h. Courses de rentrée avec ma grande. 16h30, préparation d’un stand pour une journée allaitement, 16h45 préparation de la paperasse de ma formation de lundi, 17h30 préparation d’une formation pour novembre, 19h30 préparation de ma journée du lendemain, 19h45 préparation du repas puis repas puis signature de paperasses pour les enfants et changement d’assurance en discussion avec mon homme. 21h30 coucher.

Comment faire pour devenir consultante ?

Pour devenir consultante en lactation, il faut passer le diplôme et pour cela répondre à un certain nombre de pré-requis que vous trouverez ici.

Combien de temps dure la formation pour être consultante en lactation ? Et son prix ?

Tout dépend de votre formation initiale.
Pour le prix, il existe deux organismes de formation en France : le CREFAM et l’ACLP.

Articles en rapport :

 


9 Comments

  1. Bonjour,

    j’aime bien cet article !
    Par contre, les liens par rapport à la formation et aux organismes ne fonctionnent pas…

    Bonne semaine !

  2. Ah l’informatique et ses mystères…

  3. Moi aussi, j’aime beaucoup cet article. C’est intéressant de vous connaitre un peu mieux à travers ces questions variées. Merci pour ce moment où vous vous êtes dévoilée.

  4. Violoncelliste pro ?! Ouah, quel changement ! 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *