Travail et allaitement : le témoignage de Celine

  • travail et allaitementQuel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

J’ai repris le travail lorsque ma fille avait 3 mois.
Je ne voulais pas que ça m’empêche d’allaiter puisque mon allaitement marchait très bien.
J’ai donc décidé de poursuivre.

  • Comment vous êtes-vous organisée pour concilier travail et allaitement ?

La crèche acceptait le lait maternel.
J’avais un stock au congélateur.
Le matin je tirais mon second sein, en même temps qu’elle tétait(ça fait gagner du temps et beaucoup plus efficace) .

Puis je tirais mon lait au travail deux fois aux heures de tétées prévues (vers 11 h et vers 16 h).Je mettais au frigo au travail, puis j’emmenais à la crèche le lendemain dans un sac isotherme.
J’avais pris mon heure d’allaitement de 13 h à 14 h et comme la crèche était à coté, j’allais lui donner le sein. Mais si je ne pouvais pas ils avaient une dose.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Le plus difficile c’est de s’isoler et de se détendre pour tirer tranquillement et avoir un bon réflexe d’éjection.

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Savoir qu’elle buvait mon lait me plaisait, c’est comme si le lien était maintenu à distance.

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

Allaiter en travaillant c’est possible. Il faut juste bien s’organiser. Surtout, avoir plusieurs doses au congélateur, grâce à ça, j’ai pu continuer à allaiter en exclusif jusqu’à ses 6 mois et en travaillant, j’en suis très très fière.

Vous pouvez toujours tenter et si vraiment ce n’est pas possible de tirer au travail, le sevrage n’est pas forcément nécessaire. Votre bébé peut toujours boire du lait en poudre à la crèche ou chez la nounou, puis vous pouvez continuer à lui donner le sein le matin, le soir, les weekends.

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Je ferais le même choix sans hésiter ! Au début j’avais un tire-lait manuel (plus facile à transporter au travail) puis ensuite ma sage-femme m’a prescrit un tire-lait électrique double pompage, ce qui était beaucoup mieux. Si c’était à refaire, j’opterais directement pour le double pompage.

Articles en rapport :

 


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *