Sevrages : le témoignage d’Amélie

sevrageA quel moment avez-vous décidé de sevrer votre bébé ?
..
J’ai repris le travail (de nuit) quand Lilou avait 4 mois. Je tirais donc mon lait pour le lui donner lorsqu’elle était à la crèche. On a fonctionné ainsi jusqu’à mes premiers congés (elle avait alors 5 mois 1/2).
Mais plus le temps passait, plus tirer mon lait devenait une contrainte. Je subissais ce côté de l’allaitement et le faisais uniquement parce que c’était bénéfique à ma fille.
Mon principal problème est que j’ai un rythme totalement différent les jours travaillés des jours de repos. Et je n’ai jamais su avoir le même rythme. Donc, mes seins ne savaient plus trop à quel rythme se fier, quand devaient-ils se mettre au repos, quand devaient-ils produire ??? Et cette « confusion » entrainait chez moi une obligation de tirer mon lait pour me soulager et éviter les engorgements. Seulement, plus on tire, plus on produit… Bref, les vacances arrivant en même temps que les 6 mois de Lilou, j’ai voulu passer à un allaitement mixte.

Comment vous y êtes-vous prise ?
..
Ayant déjà commencé la diversification dès 4 mois, elle ne prenait plus qu’une tétée le matin, une au goûter et une le soir. Elle a fait ses nuits dès ses 3 mois. Avec mes horaires, j’étais toujours présente à la maison pour la tétée du matin et celle du soir. Il ne manquait que la tétée du goûter, que je voulais donc remplacer par mes réserves de lait congelé dans un premier temps, une préparation pour nourrisson par la suite.

J’ai toujours eu beaucoup de lait (dès mon 5ème mois de grossesse). Je me suis donc imaginé que les deux tétées suffiraient pour maintenir ma lactation.
On a fonctionné comme ça pendant 15 jours puis je me suis rendue compte que ma lactation n’était plus suffisante non plus pour le matin. Je complétais donc par un biberon de lait maternel congelé.
Et puis, Lilou a commencé a refuser de téter le soir aussi (trop d’effort pour si peu de lait ?). Progressivement, elle n’a plus voulu de mon sein. On a continuer le lait maternel pendant 1 mois, le temps d’écouler les stocks du congélateur. Puis, on a introduit la préparation pour nourrisson au goûter, puis le matin et puis le soir. Le sevrage s’est fait de façon assez progressive.
..
Etes-vous satisfaite de ce sevrage ?
..
Oui et non… Oui car il s’est fait progressivement, parce que j’avais choisi de ne plus tirer mon lait. Non car j’aurais aimé maintenir deux tétées pendant plus longtemps, jusqu’à ses 9 mois…
J’aurais dû mieux me renseigner car j’ai ensuite trouvé l’info sur ce site, 3 tétées minimum pour un allaitement mixte….Le plus dur pour moi a été cette pensée : « Ã‡a y est, ma fille n’a plus besoin de moi pour manger… « 
Mais je ne veux pas avoir de regrets. Mon allaitement était une des plus belles périodes de ma vie. Il m’a permis un épanouissement total.
Et puis, il faut que j’avoue que je m’étais fixé une limite de 10 mois (allez savoir pourquoi, je ne le sais pas moi même). Pas de regret non plus car je sais que Lilou aura un petit frère ou une petite soeur un jour et que cet enfant sera allaité… plus longtemps !
..
Qu’aimeriez-vous dire aux femmes qui souhaitent sevrer leur bébé ?
..
Ce que m’a dit ma mère lorsque j’ai eu un moral en berne après le sevrage : « Ne pas regretter, tu as fait ce que tu as pu et elle a déjà reçu 7 mois pleins de ton lait, c’est déjà une grande chance pour elle ». Avoir confiance, en soi, en son bébé est le plus important pour ne pas douter !

Articles en rapport :

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *