Le sevrage d’un bébé de plus de 6 mois.

sevrage bambinVous avez choisi d’allaiter au moins six mois, vous avez diversifié votre enfant, il a désormais 8, 9 ou 10 mois et vous souhaitez le sevrer…mais personne ne vous a prévenu de ce à quoi vous deviez vous attendre pour un sevrage bambin.

En effet, un enfant de cet âge sait désormais très bien exprimer son désaccord…
Vous avez décidé de ne plus l’endormir au sein mais il hurle à vous vriller les tympans jusqu’à ce que vous lui donniez le sein ; vous avez décidé de supprimer les tétées la journée mais il vient soulever votre chemisier pour se servir seul…alors que vous êtes en visite chez belle maman, et bien d’autres situations dont vous n’arrivez plus à vous sortir.

Voyons ensemble ce que vous pouvez faire.
La première chose, et certainement la plus importante, c’est de prendre une décision qui vous convienne vraiment. Que vous choisissiez de poursuivre l’allaitement ou de sevrer, il faut absolument que vous vous sentiez à l’aise avec votre choix et que vous l’assumiez. Ainsi, votre enfant pourra s’appuyer sur vous en toute tranquillité. S’il sent un malaise, il ne peut pas être tranquille pour affronter cette nouvelle situation pour lui.

Beaucoup de femmes se disent alors qu’elles auraient dû sevrer plus tôt, que ça aurait été plus simple.
Je pense plutôt qu’un enfant plus petit n’exprime pas toujours aussi clairement son désaccord. C’est normal qu’un enfant ne veuille pas être sevré. Il a le droit d’en être triste…et de le dire.
Soyez donc prête à entendre cette tristesse et à l’accepter, ce sera beaucoup plus facile pour votre enfant.

Sachez aussi qu’un enfant de cet âge là a des ressources pour passer au delà de sa frustration. Tous les enfants s’adaptent au sevrage, à vous de l’y accompagner.

Commencez pas choisir quelles tétées vous souhaitez supprimer en premier. Parlez-en à votre enfant mais ne vous attendez pas à ce que cette parole suffise pour que cela se passe sans pleurs. Au moment de ces tétées, voyez si autre chose peut l’en distraire : manger ou boire quelque-chose s’il a faim ou soif, lire un livre ou chanter une chanson pour la tétée du soir, sortir se promener pour la tétée de l’après-midi.
Si malgré tout votre bébé pleure parce que la tétée lui manque, parlez-lui pour reconnaitre sa tristesse, proposez lui un câlin ou un massage ou bien portez-le. Le sevrage ne signifie pas la fin du corps à corps ! Votre enfant a toujours besoin de contacts physiques.

Plus vous serez paisible face à ses pleurs, plus votre enfant pourra trouver ses ressources pour passer au delà ! Cela prendra surement quelques jours, qui pourront vous sembler très longs, mais votre bébé a besoin de ce temps.
Si cela vous semble impossible, vous n’êtes peut-être pas prête à le sevrer. Attendez un peu et retentez l’expérience plus tard, lorsque vous serez sûre de vous…ou attendez que votre enfant se sèvre seul

Et vous, comment avez-vous sevré votre grand bébé ?

Articles en rapport :

 


246 Comments

  1. Que de souvenirs…
    J’ai sevré mon fils à 15 mois. Je n’avais pas d’idée préconçue sur quand cela se passerait… mais je sentais que nous étions prêts tous les 2 à arrêter à ce moment là , qu’il y avait une « fenêtre de tir ». Ce sont les tétées de la journées que nous avons supprimées pour commencer mais j’avoue que je ne m’en souviens même plus, cela s’est fait tout seul.
    Il restait la tétée du dîner, celle d’endormissement, et celle du matin. Celle du dîner a été la plus facile à faire disparaître car elle était remplacée par un vrai repas. Celle de l’endormissement a été un peu plus dure… Je lui ai beaucoup parlé, l’ai endormi dans les bras (et dans les hurlements) en lui expliquant que désormais nous devions trouver tous les deux une autre méthode pour l’aider à trouver le sommeil. Avec beaucoup de détermination, de calme, et de « paix » vis à vis de moi-même par rapport à cette décision, en quelques jours c’était réglé.
    Restait donc la tétée du matin… il nous rejoignait dans notre lit à l’aube donc la tétée nous permettait à tous de prolonger la nuit. Pas facile donc de faire une croix dessus 😉 Je savais que je voulais arrêter, et avais un déplacement professionnel quelques jours plus tard qui me ferait passer 2 nuits hors de la maison (les premières depuis sa naissance). Je me disais donc qu’il fallait que ce soit réglé à ce moment là … Et le dimanche précédent, le jour de ses 15 mois, il a pris sa dernière tétée du matin : le lendemain quand je l’ai pris avec nous dans le lit il s’est endormi dans mes bras, sans téter (inimaginable encore quelques jours plus tôt !). Je savais que c’était fini ! Je ne dirais pas que je n’étais pas émue, mais malgré tout heureuse de cette fin toute en douceur.

    Et 11 mois plus tard tout rond, l’aventure recommençait avec sa petite soeur… et elle continue encore 🙂

    En tout cas merci encore pour toutes ces infos, ces pistes. Je suis sûre que ça aide plein de mamans !

    (et comme à chaque fois que je viens écrire ici je fais un roman ;-))

  2. Oui très joli témoignage, merci 🙂
    A 22 mois mon bébé tétait toujours jusqu’à il y a deux jours, ou un examen médical m’a obligée a faire une pause non prévue. Il etait a 2-3 tetées, celle du matin ne lui a pas trop manqué, mais celle de la sieste et du soir, plus !! Heureusement c’est papa qui l’a couché d’ailleurs, il voudrait qu’on en profite pour le sevrer, je n’étais pas préparée 🙁 et je n’avais jamais réussi a savoir comment je ferai… J’ai juste encore le choix pour quelques heures voire dizaines d’heures …

    • @Anne
      Si votre enfant vit bien le fait d’être couché par son père et donc sans téter, vous pouvez penser que c’est le bon moment. Par contre si c’est difficile pour lui et que vous n’avez pas envie de le sevrer, attendez d’y être prête 😉

  3. P’tit Mec N°4 s’est arrêté tout doucement …. et puis un jour, vers ses 18 mois, je me suis aperçue qu’il ne tétait plus le matin avant que je parte travailler, depuis quelques jours. Il n’a plus réclamé, je n’ai pas proposé …. Petit pincement au coeur ; j’ai 45 ans, c’est mon dernier enfants ….

  4. Ma fille de 14 mois n’est pas encore sevrée mais elle ne tète déjà plus pour s’endormir : vers 6 mois elle ne s’endormait plus au sein le soir, on la couchait alors dans son lit car elle était fatiguée et elle s’endormait seule! Nous étions très surpris mais n’avons pas stoppé la chose et elle a appris petit à petit à s’endormir seule. En cas de besoin, téter est un bon moyen de dormir mais plus l’unique moyen! ouf…
    Le sevrage n’est pas pour maintenant j’espère, nous ne sommes vraiment pas prêtes!

  5. Argh le sevrage, j’y pense…. et puis j’oublie.
    Mon ourson a maintenant 20 mois et je pensais vaguement le sevrer et puis bah… pourquoi ? 20 mois c’est vrai que ça commence à faire « bizarre » dans la société, mais c’est tellement beau…
    J’ai la chance de ne quasiment jamais l’avoir endormi au sein. Nous conservons la tétée du matin et souvent la tétée des retrouvailles, mais je mets un peu le holà pour d’autres demandes, je ne veux pas être envahie.
    Dolto (qui était loin d’être pour les allaitements longs soit dit en passant) disait que quand on sèvre un enfant il ne faut pas le couper des contacts physiques, comme pour éviter de le « tenter », bien au contraire, il fallait augmenter ces contacts pendant le sevrage.

    • @Renarde
      C’est sûr : pourquoi le sevrer si on n’en ressent pas le besoin ?
      De toute façon, un jour il arrêtera de téter tout seul 🙂

  6. Juste avant le premier anniversaire de mon fils, il ne tétait que matin et soir, et j’ai été obligée de ne plus lui proposer le sein le matin car ça me faisait trop mal (soucis de vasospasme du mamelon). Je crois que le premier jour il a été bien surpris, mais je lui ai expliqué qu’il allait boire un biberon, et c’est mon mari qui s’en est occupé (inutile de le torturer avec l’odeur de mes lolos).
    Je l’ai ensuite laissé téter le soir, histoire de conserver encore un peu la tétée de retrouvaille. Et puis en quelques jours, la source s’est tarie, et mon fils a préféré trouver sa ration de lait dans un biberon, et conserver des petites tétées juste pour les câlins, qui se sont espacés, jusqu’à la dernière que je ne sais même pas dater tant cela c’est fait en douceur.

  7. Et un sein qui ne donne plus rien c’est le début de sevrage non? snif
    enfin il en reste encore un…

  8. Bonne nouvelle! à suivre…

  9. Moi, ma fille de 9 mois commence à mordre mon sein, aaarghhh, c’est l’horreur. J’essaie de me dire que ce n’est qu’une étape et que ca passera, mais ca me donnait l’envie de la sevrer tellement j’ai peur qu’elle me morde… Pourtant, j’ai encore envie de l’allaiter…

    • @Véro
      Il ne faut pas la laisser mordre ! Un bébé qui ouvre grand la bouche pour téter ne peut pas mordre, il est obligé de se reculer et de refermer la bouche. C’est là qu’il faut être vigilante : si elle se recule, il faut l’enlever du sein tout de suite et lui expliquer pourquoi…
      Bon courage !

  10. @Véronique

    Merci. Je vais prêter attention à ce détail. Mais cela va mieux 😉 Ouf!

  11. eh bien voilà , ma miss de 16 mois ne veut plus téter… c’est dur pour moi mais ça vient d’elle, c’est mieux…

  12. on était à une ou deux tétées par jour depuis plusieurs mois et ça fait une semaine qu’elle ne réclame plus et quand je lui propose elle ne veut pas et s’énerve si j’insiste à peine. mais il ne restait déjà plus qu’un sein qui produisait et ces derniers temps elle tétait de moins en moins longtemps, je me disais que la production devait baisser…
    elle est aussi en plein apprentissage de la marche, ce qui n’aide pas.

    • @L
      Effectivement avec une ou deux tétées par jour, la production a du baisser et donc elle ne trouve plus suffisamment de satisfaction à téter…

  13. Quels sont les signes, s’il y en a, qu’un bambin est prêt au sevrage? Mon fils à 12 mois accepte de s’endormir sans téter qd je suis absente (sieste et soir) mais qd je suis là ou la nuit c’est hors de question. Pas fou le petit filou. Il rampe jusqu’à au sein et se redresse pour le saisir si je ne suis pas réveillée.
    Je me posais la question en discutant avec une amie dont le fils de 23 mois est toujours allaité pour le bonheur de tous. Comme ici !

  14. Merci Veronique pour cette info!!!
    On est donc bien loin du sevrage. Tant mieux!

  15. Mon fils a bientôt neuf mois et j’aimerai le sevrer. Actuellement, il a deux tétées par jour (matin et endormissement) et parfois la nuit quand il se réveille.
    J’ai tiré mon lait jusqu’à ses 7 mois et il mange des aliments solides depuis ses 6 mois. Depuis un mois, il dormait moins bien et il a recommencé parfois à se réveiller plusieurs fois la nuit (apparemment ce n’était pas lié aux dents et nous n’avons pu identifier la raison de ces réveils), mais ce n’est pas régulier. Je me suis dit que c’était peut-être parce qu’il avait faim.
    Du coup, on lui a proposé un repas solide le soir (120 g de purée et un demi yaourt) et j’ai supprimé la tétée du soir.
    Depuis cette semaine, il dort à nouveau moins bien, et se réveille 3 à 4 fois par nuit avec un grand besoin de téter (alors que j’ai l’impression de n’avoir pas ou plus de lait) et qu’il fait ses nuits quasiment depuis qu’il a eu un mois. Il a passé une nuit infernale il y a deux jours quand il ne s’est pas rendormi après une longue tétée. Il voulait dormir avec mon sein dans la bouche, même s’il ne tétait quasiment plus. Quand nous l’avons remis réveillé dans son lit, nous avons eu droit à des hurlements effrayants et longs et rien ne fonctionnait pour le rendormir (berceuses, calins, explications). Il hurlait dès que nous le posions dans son lit (il s’est finalement endormi dans le nôtre mais je l’ai vécu comme un échec).
    Il s’endort au sein depuis qu’il est petit et refuse parfois de s’endormir sans sa tétée (même pour la sieste). Il ne veut par exemple plus faire de sieste le matin, ni chez la nounou, ni chez nous le we.
    Du coup, j’appréhende un peu ce sevrage (que je souhaite par ailleurs) car il fait parfois des crises très violentes quand on le met dans son lit et c’est pourquoi je vous demande conseil.

    • @Gaelle
      Si ces réveils multiples sont récents, je vous suggère de vérifier qu’il n’ait pas mal quelque part : otite, torticolis, reflux, infection urinaire, vers, allergie…
      Pour qu’un sevrage se passe le mieux possible, il faut que vous preniez une décision qui vous convienne vraiment, que vous ne doutiez pas. Ainsi votre fils pourra s’appuyer sur vous pour passer cette étape frustrante pour lui.
      Bon courage !

  16. Merci Véronique pour votre réponse. Apparemment tout va bien pour notre fils qui est en pleine forme (la visite chez le pediatre du 9ème mois l’a confirmé). J’ai plus l’impression qu’il a parfois la nuit besoin de notre présence quand il se reveille et que le fait de têter l’apaise.
    Je ne suis également peut-etre pas assez sure de moi quant à ma décision de le sevrer ce qui ne rend pas la chose facile à appréhender. Je ne sais pas si j’appréhende les futurs moments difficiles ou la fin de l’allaitement en tant que tel et son aspect définitif.

    • @Gaelle
      Dans ce cas, prenez le temps de réfléchir à ce qui vous convient le mieux. Cela vous permettra d’être plus sereine.

  17. Amélie

    Mon fils aura 11 mois le 24 janvier et je l’allaite exclusivement (pas un seul biberon) depuis sa naissance. ces 2 derniers mois nous sommes passés à 3 tétées (matin, goûter et soir pour dodo) puis depuis une bonne semaine nous sommes à 2 tétées mais celle du soir n’en n’est plus une pour moi, il s’énerve et ne tète pas longtemps (il m’a déjà mordu)…je sens la fin, je lui propose mais il se détourne rapidement (le soir il préfère le rituel du dodo avec sa tétine dans la bouche blotti contre moi, la journée il boit bcp d’eau dans sa tasse et il a une tétine), par contre il aime me « sentir », je lui fais plein de câlins…j’avoue ne pas savoir quoi faire, j’ai essayé le lait de croissance ou le lait demi écrémé dans une tasse mais il n’aime pas. Dois-je introduire le biberon? quelle quantité de lait doit-il boire si je ne lui propose plus le sein? les yaourts et fromages ne suffisent-ils pas?
    C’est étonnant depuis qu’il ne veut plus téter il me tend souvent les bras pour un câlin, veut être dans mes bras.merci par avance pour vos conseils.

    • @Amélie
      S’il ne veut pas de lait, il peut se contenter de manger du fromage et des laitages à son âge, sans souci.
      Pour la quantité de boisson, n’hésitez pas à lui proposer à boire et laissez le se réguler tout seul.
      C’est normal qu’il demande plus de calins, il en a besoin 🙂
      Bon courage !

  18. Bonjour,

    Je viens de sevrer ma fille, à un peu plus de 17 mois. Elle avait avant ce servage une tétée matin et soir quand j’étais là et du lait en poudre quand j’étais absente. Elle savait se coucher sans tétée… Oui mais, comme vous dites, un bébé sait bien exprimer son désaccord !

    Je l’ai sevrée car j’étais enceinte, je commençais à avoir mal et il devenait difficile d’allaiter sereinement avec la fatigue et les nausées du premier trimestre de grossesse. Donc le sevrage devenait pour moi indispensable. Nous avions vécu une belle histoire d’allaitement, c’était le moment de l’arrêter.

    Ce qui a été difficile : le coucher. Même si ma fille savait s’endormir sans le sein, il lui fallait sa tétée dans le noir avant la nuit. Nous lui avions expliqué, elle a pris la dernière tétée le matin, mais le premier soir de sevrage a été très difficile ! En effet, notre fille, voyant que je ne lui proposais pas l’allaitement, a pleuré très fort en hurlant « tété tété tété ! ». Je suis sortie de la chambre et c’est son père qui a réussi à la calmer et à la coucher, mais il a fallu du temps, et beaucoup de câlins et de paroles réconfortantes.
    Le deuxième soir, elle était avec sa grand-mère, pas de problème.
    Le troisième soir, j’ai participé un peu plus au coucher, elle a encore pleuré, mais un peu moins fort. C’est là encore le papa qui l’a couchée car ma présence la frustrait énormément.
    Le quatrième soir, j’ai réussi à la coucher (à peu près) sereinement, et depuis, plus de problème.

    Par contre, les réveils nocturnes qui arrivent parfois sont un peu plus difficiles à gérer, car plus de tétée qui calme le bébé et qui permet à la maman de se rendormir instantanément ! Mais nous voyons ça comme une étape, et nous trouvons d’autres « trucs » !

    J’ai eu peur pendant ce sevrage de ne pas trouver de moyen de remplacer le côté affectif de l’allaitement… Il nous a fallu une dizaine de jours pour rétablir un équilibre « affectif » entre le papa, notre fille et moi, car du coup elle allait beaucoup plus vers le papa… Mais ça a changé, nous avons trouvé d’autres moyens et le biberon du soir en fait partie… En effet, elle le prend allongée contre nous, comme elle prenait la tétée du soir, en contact avec sa maman…

    • @Julie
      Merci beaucoup pour ce témoignage !
      Cela nous montre qu’un enfant trouve toujours à s’adapter s’il se sent soutenu !
      Bravo !

  19. Laetitia

    Bonsoir,

    C’est mon troisième enfant que j’ai allaité le plus longtemps, étant en congé parental. Je lui ai proposé son premier biberon à l’âge d’un an, pour remplacer la tétée du matin et avoir un peu plus de temps pour m’occuper de son frère et de sa sÅ?ur ; ce ne fut pas sans pincement au cÅ?ur…

    Puis le sevrage s’est fait tout seul, vers l’âge de 18 mois ; je voyais bien qu’il venait téter juste pour « téter », et repartait aussi sec pour aller jouer !

    Puis il a voulu se mettre à table comme son frère et sa sÅ?ur…c’est ainsi que les tétées se sont espacées (ou alors elles étaient très courtes) puis ont disparu définitivement, et comme il faisait ses nuits depuis longtemps déjà , cela n’a pas été un problème.

  20. bonjour à toutes!

    en ce qui me concerne, je suis actuellement en plein doute: Mon fils qui va avoir 8 mois dans quelques jours, boude chaque tétée. dans uyn premier temps il ouvre la bouche, tête quelques secondes puis tourne la tête et s’énerve. J’ai d’abord présumé qu’il voulais se sevrer de lui même mais il refuse parfois le biberon, sinon boit très peu. (peut êtres les dents?…)
    actuellement, je lui donne le sein le matin, le soir et parfois la nuit quand il se réveille (en general 1 fois). Je tire donc mon lait 2 fois dans la journée au travail pour continuer la lactation. En 5 mois de temps (reprise du travail), les quantités que je tire sont passées de 210 à 80 (dont à peine 40 sur un des 2 seins), ce qui fait très peu à mon gout! j’avais prévu de le seuvrer le mois prochain (à 9 mois), sachant que je serai 3 semaines avec lui, je voulais vraiment qu’on prenne notre temps. Je me questionne beaucoup et suis deja peinée et frustrée à l’idée que notre allaitement se finisse plus tôt. La seule chose qui me console est de penser que mon fils le vive bien, lui. Qu’en pensez vous veronique? Avez vous deja connu une situation identique d’une maman? avez vous des conseils à me donner. En attendant je tire mon lait quand il ne veut pas téter pour pouvoir lui donner (je complete avec du lait en poudre) et favoriser la lactation. Tous vos conseils et experiences sont les bienvenus!

    • @Mymy
      Cela ne ressemble pas à un sevrage.
      Peut-être qu’il trouve que le lait ne coule pas en abondance… Dans ce cas, vous pouvez essayer le fénugrec (voir cet article : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/?p=2109 ). Mais si vous souhaitez sevrer le mois prochain, cela ne vous conviendra peut-être pas…
      D’autre part, s’il a du mal à manger de manière générale, il a peut-être quelque-chose qui le dérange : aphtes dans la bouche, muguet, angine, otite, il faudrait peut-être vérifier…
      Bon courage !

  21. Pour ma part le sevrage de mon fils commencé doucement à ses 11 mois se passe bien. Dans un premier temps j’ai supprimé le lait du 16h pour un laitage. Puis 10 jours après le midi a été donné avec du lait infantile au lieu du lait tiré au travail. Bébé gardait 3 têtées : matin, soir et encore nuit. Puis la nuit s’il se reveillait nous lui avons donné un peu d’eau et un calin et ca a fonctionné!. J’ai fini par arrêter de lui donner le sein tout le temps le week end pour me caler sur la semaine. Puis j’ai enlevé la têtée du soir, remplacée par un bib donné avec un gros calin. J’ai ensuite garé 2 semaines de têtées du matin et voilà ca y’est mon fils à 12 mois et 1 semaine et il a eu sa dernière têtée en début de semaine non sans un petit pincement de coeur. J’aurai bien gardé le rythme de têtée matin et soir mais le papa jusque là partisan de l’allaitement voulait aussi que le petit soit sevré pour ses 1 an et j’ai accepté sa demande. L’allaitement a été une très belle expérience malgré des débuts difficiles et je recommencerai sans hésiter! Bébé à l’air de s’adapter très bien, il continue sa découverte alimentaire et aime prendre son biberon seul à pleine mains même s’il est dans nos bras pour le boire. Il grandit et j’accepte de tourner cette page si belle, nous avons bien d’autres moments de complicité et de calins! Merci Véronique pour votre blog que je garde précieusement en mémoire. Je viendrai peut etre y faire un tour pour rester « à la page » pour bébé 2 !!

  22. Véronique

    Rhhhhhaaa, moi je rêve d’un sevrage naturel… Ma fille a 19 mois, elle tête encore matin et soir. Elle aime boire avant le dodo du soir, mais elle saurait s’en passer. Par contre, le matin et en début de soirée, elle prend encore beaucoup de lait et cela nous apporte énormément.
    Cependant, je vais bientôt me relancer dans une FIV, et je suppose que pour ça… il faudra qu’elle soit sevrée… Et j’aimerais tellement que ça vienne d’elle…
    Je ne suis pas prête personnellement à lui « imposer » un sevrage (bon, le mot « imposer » est trop fort bien sûr…), mais je ne suis plus toute toute jeune et il ne faut pas que j’attende trop avant de me relancer dans la FIV…

    • @Véronique
      à cet âge là , il y a vraiment peu de chances que le sevrage vienne d’elle, il va falloir attendre un peu… Pas toujours facile de faire des choix :-(. Bon courage !

  23. Véronique

    Merci 😉
    A quel âge peut on commencer à penser à un sevrage naturel?

  24. Bonjour,
    Je reviens vers cet article car je suis actuellement en plein doute. Ma fille a 27 mois et tète encore pas mal (le matin, quelques tétées en journée si je suis présente, à nos retrouvailles puis pour s’endormir).
    Or, depuis 2 semaines j’ai très mal au bout des seins. Je crois qu’il y a moins de lait et qu’elle tire trop fort (elle met la tête en arrière quand elle tète).
    De plus, j’essaye de mettre en route un 2ème enfant mais je dois pour cela recourir au Clomid pour obtenir une ovulation (ovaires polykistiques) et je crois que l’allaitement réduit pas mal mes chances…
    Du coup je me demande si je dois sevrer.
    J’aimerais le faire en douceur mais pour le moment ça ne se passe pas très bien. Elle se roule par terre en hurlant si je lui refuse le sein (car j’ai mal). Les fins de nuits sont devenues horribles car elle se servait beaucoup du sein pour se rendormir au petit matin.
    Par contre, pour le coucher, si c’est son père qui s’en charge, ça se passe bien (si c’est moi, ce n’est même pas la peine).

    Que puis-je faire ? Est-il vraiment temps de sevrer ? Ai-je raison de penser que je n’ai presque plus de lait ? et si c’est le cas, comment la sevrer en douceur ?

    • @Florence
      Je ne sais pas si vous n’avez plus de lait mais si vous avez mal, vous pouvez la sevrer ou bien tout simplement lui dire qu’elle ne peut téter que si elle ouvre grand la bouche et ne tire pas, elle peut le comprendre.
      Pour la sevrer, oui elle va pleurer, c’est normal et sain mais vous pouvez l’accompagner et elle a toutes les ressources pour surmonter cette frustration. Bon courage !

  25. Tiphaine

    Bonjour,
    J’allaite mon fils de 19 mois toujours avec grand plaisir et ai décidé de le sevrer aux alentours de ses 2 ans. Mais depuis un mois il demande de plus en plus à téter.Il tétait jusqu’à présent le matin au réveil , au moment de la sieste et le soir avant de dormir.Maintenant il réclame le sein à la moindre occasion ( bobo , angoisse, fatigue …) et j avoue que je ne sais pas toujours comment lui dire non car si je lui refuse il se mets des états incroyables malgré mes explications.IL ne s ‘est rien passé de particulier dans notre vie et j avoue ne pas comprendre pourquoi ce besoin plus plus tout à coup. Pouvez vous m ‘éclairer? Merci d avance

    • @Tiphaine
      Il y a de fortes chances qu’il ait senti votre envie de le sevrer et du coup…il s’accroche. Normal ! Il demande à téter beaucoup pour vérifier qu’il peut toujours.
      Je vous suggère d’être très claire : soit vous êtes d’accord pour qu’il tète jusqu’à deux ans et vous le laissez faire, soit vous avez envie qu’il diminue et vous lui expliquez clairement qu’il peut téter le soir et le matin mais que le reste de la journée c’est non…et vous vous y tenez !!! Sinon il ne comprends rien.
      Bon courage !

  26. Bonjour,

    J’allaite encore ma fille de 8 mois et je souhaite la sevrer dans les semaines qui viennent. J’ai tiré mon lait lors de ma reprise du travail, à ses 3 mois. La nounou devait lui donner le biberon, mais ma fille le refusait. A force de persévérance, elle a fini par prendre le biberon de mon lait au bout d’1 mois et demi (elle refusait en bloc le lait artificiel). Nous avons introduit des purées et compotes à ses 5 mois, et avons continué la diversification avec des petits suisses et des yaourts. Actuellement, ma fille a une têtée le matin et une têtée le soir. Depuis peu elle refuse à nouveau de prendre le biberon. Je souhaite la sevrer, mais je suis un peu perdue face à son refus de prendre le biberon. Est-ce qu’il faut remplacer les 2 têtées restantes par des laitages type yaourt ou petits suisses ou des céréales/bouillies? Est-ce qu’il faut la « forcer » à prendre le biberon et donc du lait artificiel en ne lui proposant que ça?
    Merci de votre aide.

    • @Alice
      Vous pouvez tout à fait remplacer par des laitages solides et ne surtout pas la forcer à prendre le biberon. Bon courage !

  27. Virginie

    Bonjour,
    Je suis déjà venue sur une autre page parler de mon expérience avec ma fille qui refuse le biberon !
    Elle a maintenant 6 mois et j’ai pris la décision de la sevrer ! Elle mange bien les petits pots dans la journée et il reste une tétée le soir, une avant d’aller se coucher et une le matin. Eventuellement une vers 5h, ça dépend des nuits !
    A midi et à 16h, elle prend petit pot et yaourts.
    Par contre, au gouter elle a moins d’appétit que le midi !
    Alors je me demandais quelle tétée je devais remplacer ? Nous allons réessayer le biberon ou la tasse !

    De plus, je rencontre un autre problème que je n’avais pas envisagé, la rétissence du papa au sevrage ! Il appréhende tellement son refus du biberon, que les soirs où je lui dis, « on lui donne un bib » ! Il me répond, « oh non elle est grognon on verra un autre jour ! ».
    Comment puis-je le rassurer ?

    Bonne journée.

    • @Virginie
      Vous pouvez commencer par la tétée que vous voulez, cela n’a pas vraiment d’importance.
      Pour le père, c’est normal, il n’a pas envie de voir pleurer sa fille… Peut-être suffit il de reconnaitre cela de manière explicite et de lui montrer que vous comprenez que ce n’est pas facile pour lui puis de lui redire que c’est important pour vous de la sevrer.
      Bon courage !

  28. Quelqu'un

    Bonjour,

    Mon petit garçon de 18 mois est allaité. Je commence à éprouver l’envie de stopper l’allaitement, mais je ne suis pas sûre de mon choix. De ses 9 mois jusqu’à ses 17 mois, il tétait peu, très peu, préférant la nourriture solide et ses jeux, il s’endormait sans téter, mais en suçant son pouce. Je pensais le laisser se sevrer naturellement mais la situation a complètement changer.
    A 17 mois, il a eu le péroné cassé, une journée après son pouce s’est infecté et il a totalement arrêté de le sucer (il dit qu’il n’est « pas bon ») ; je ne suis pas certaine qu’il y ait un lien mais c’est à ce moment qu’il il a commencé à demander de plus en plus d’affection et surtout de tétées notamment pour s’endormir; les réveils de nuit ont été aussi beaucoup plus nombreux; depuis une semaine il ne s’endort plus qu’en tétant, ce qui m’inquiète beaucoup et me gène un peu, au point que j’ai envie d’arrêter l’allaitement. Cela m’inquiète car cette situation est douloureuse pour son papa qui ne peut plus le coucher et j’ai peur que l’endormir au sein soit la cause des éveils nocturnes (il met plusieurs heures pour retrouver le sommeil). Je ne parviens pas à prendre un décision…

    • @Quelqu’un
      Il me semble que c’est normal, au vu de la situation, qu’il se soit remis à beaucoup plus téter. Ceci étant vous n’êtes pas obligée d’accepter de l’endormir au sein si cela ne vous convient pas. Vous pouvez lui expliquer que désormais on va trouver une autre façon de s’endormir et réfléchir avec lui à ce qui lui plairait. Mais si cette situation est pénible pour tout le monde, elle n’est pas destinée à durer ! Bon courage !

  29. Quelqu'un

    Merci! Quelques jours plus tard après votre réponse, je me suis résolue au sevrage pour l’endormissement et… cela a réussi…! Sauf que deux semaines semaines plus tard, il a été poussé par un enfant ce qui a fragilisé sa jambe à peine remise ; il s’est « tout naturellement » remis à réclamer à téter pour dormir et je n’ai pas eu le coeur de lui dire non vue la situation… Donc le sevrage d’endormissement ce sera pour vraiment plus tard malgré tous les problèmes que lui pose l’endormissement au sein…

  30. Aurélie

    Bonjour,
    ma fille a maintenant 10 mois et tout doucement, il va falloir que je songe à la sevrer au moins partiellement car à ses 1 an, je ne pourrais plus tirer mon lait au travail et je refuse de tirer le matin et/ou le soir les journées sont déjà assez harassantes comme ça !
    Elle ne prend plus de biberon le midi mais un vrai repas, par contre, puis-je remplacer le biberon du goûter (210 ml) par autre chose que du satané lait en poudre ? J’ai beaucoup de mal avec le concept et un yaourt ou un morceau de fromage me dégoutent bien moins
    Je souhaiterais aussi lui cuisiner des riz au lait ou autre, mais l’idée de cuisiner mon propre lait me dépasse un peu 🙂 quel produit laitier dois-je utiliser ? Du lait infantile ou, en de si petites quantités, un lait « normal » convient-il ?
    merci pour vos conseils

    • @Aurélie
      Théoriquement, à cet âge là , il faut lui donner une préparation pour nourrisson. Si elle la refuse vraiment, vous pouvez lui proposer des laitages normaux (pas spéciaux pour bébé). Bon courage !

  31. bonjour, Je voudrais juste partager mon expérience pour répondre à Aurélie.
    Je sais que les pédiatres francais préconisent les laits spéciaux jusqu’à l’age de 2 ans mais ce n’est pas le cas partout…
    je vis en Suisse et aux 10 mois de mon bébé j’ai voulu (et lui aussi) arréter l’allaitement. Il n’a jamais voulu boire de lait maternisé (c’est en effet très mauvais!) et il boit depuis du lait entier sur les conseils de mon pédiatre. Il va très bien et je suis bien contente de ne pas avoir eu à me « battre » pour lui faire accepter un produit qui ne nous faisait envie ni à l’un ni à l’autre.

  32. Aurélie

    @Véronique : merci pour votre réponse. Quel est le souci avec les laitages « d’adulte » ? Qu’elle ne les digère pas bien ? Qu’elle n’y trouve pas les nutriments suffisants ? Je suis un peu perdue car en regardant le document que m’a remis la PMI sur la diversification alimentaire, ils indiquent que l’on peut donner du fromage à un bébé de plus de 7 mois. J’imagine que c’est plus pour éduquer le goût que pour l’apport de calcium/fer ?

    @Camille : effectivement, le concept même du lait en poudre que l’on reconstitue et l’odeur d’un bib de lait infantile brrrr ! Mais je passerai outre si ce lait convient à ma fille 🙂
    Donnez-vous du lait entier « normal » ou un lait enrichi en fer ?

    • @Aurélie
      Oui théoriquement, les enfants ont besoin d’une préparation pour nourrisson (s’ils ne sont pas allaités) jusqu’à un an car le lait est encore leur apport alimentaire essentiel et le lait de vache tel quel n’est pas adapté à un petit humain. Mais votre enfant n’en prendrait qu’au gouter donc je ne vois pas de problème majeur à lui donner un yaourt ou des petits-suisses.

  33. @ Aurélie. je lui donne du lait entier pasteurisé normal. D’autre par, un mois après la diversification, à 7 mois, mon petit n’a plus voulu de biberon à la crèche. Il attendait que je rentre et prenait 2 repas solide la bas. Avec la tétée du matin, celle des retrouvailles et celle du soir, je pense vraiment qu’il avait sa dose de lait. Et même si ca se passe bien, ca facilite la vie de ne plus avoir à tirer.

  34. Aurélie

    @Véronique et Camille : merci !

  35. bonjour,
    Mon fils de 15mois est encore allaité et je ressent un grand besoin de le sevrer. j’ai adoré l’allaité mais depuis quelque semaine je trouve se moment désagréable et fatigant car mon fils se réveille plusieurs fois dans la nuit pour réclamer le sein. se n’est pas une questions de faim mais à surtout besoin de me sentir près de lui. depuis tout petit il n’a jamais fait une nuit complète et ne s’endort qu’au sein. lorsque j’en parle au tour de moi j’ai l’impression de me sentir jugé et j’ai l’impression que tout sa est de ma faute si mon bonhomme ne s’endort pas sans. j’ai essayé de lui expliqué que maintenant il était grand et devait apprendre à s’endormir seul, j’ai essayé beaucoup de chose (sucette, lui laissé un habit à moi près de lui , le laisser pleuré) mais se fut un échec. il réclame également la journée et lorsque je lui refuse il soulève mon t-shirt et sa fini en hurlement. j’ai essayé de lui proposé un biscuit et son bib d’eau à la place mais lorsqu’il a fini il revient à la charge de plus belle. je me sent un peu désemparé face à tout sa et ne trouve aucune solution à part lui céder se qu’il n’est pas une solution non plus d’ailleurs !! que me conseillez vous ? merci pour votre aide

    • @Fanny
      Il me semble que ce serait vraiment bien de prendre RDV avec une consultante en lactation pour pouvoir en parler calmement et faire le point sur ce que vous souhaitez, comment le mettre en place tout en respectant les besoins de votre enfant. C’est tout à fait possible de sevrer votre enfant mais je sais que je ne peux pas vous aider par commentaires.

    • Merci beaucoup pour ce témoignage qui m’a réconforté car je vis exactement la même chose avec les mêmes remarques de l’entourage et reproches du papa.
      Je pensais essayer le sirop quiétude voir si ainsi mon fils vit mieux l’endormissement dans son lit.
      encore merci

  36. Bonjour, mon fils va sur ses 20 mois et je l’allaite toujours au grand dam de son père, car c’est à la demande jour et nuit. Il se réveille en criant, refuse de dormir dans son lit, qui est dans notre chambre. Mon mari ne supporte plus ces cris, dort dans le canapé depuis des mois. On a tout essayé, la fermeté, la douceur, le laisser pleurer (enfin hurler), il refuse le biberon et est toujours collé à moi. Je ne veux pas arrêter l’allaitement, juste lui faire comprendre que la nuit, c’est dodo dans son lit et plus de tétés. Je suis en congé parental et très fusionnel avec mon fils qui est né à 31 semaines. De plus étant fatiguée, je consacre moins de temps à ma fille de 8 ans qui en souffre. Je ne sais plus quoi faire.

  37. Hélas Véronique, j’habite dans le sud depuis une quinzaine de mois. Avant, nous étions dans le nord. J’ai cédé à la tentation en donnant du sirop « quiétude » depuis 3 jours à mon fils et, hier soir, il a dormi dans son lit, toute la nuit. Il a pleuré 4 fois entre 24h et 7h. Il a eu une tété à 24 et à 7, mais pour les deux autres pleurs, j’ai refusé de me lever et de le prendre, je lui ai dis que c’était la nuit et qu’il fallait faire dodo, j’ai du lever un peu la voix et être ferme, il s’ est arrêté de crier, à renifler et s’est rendormi assez rapidement. Votre blog m’a permis de voir que je ne suis pas seule dans mon cas, que je ne suis pas forcément une mauvaise mère comme le dit mon époux qui est moralement à bout. Il faut que je tienne bon sur ma lancée et le laisser dans son lit. Aujourd’hui, mon fils n’était pas plus rochon que d’habitude, il s’ est réveillé souriant ce matin, ce qui m’a rassuré.

  38. Bonjour,
    Je suis un peu contrainte de sevrer ma fille de 8 mois et demi pour pouvoir prendre des traitements… Sur une semaine j ai quasiment supprimé toutes les tetees sais celle du soir. Combien
    De temps attendre avant de la supprimer ?

  39. Caroline S

    Bonjour,

    Je suis un peu désemparée en ce moment, j’ai de moins en moins de lait. Ma fille aura 9 mois demain. J’ai repris le travail lorsqu’elle avait 4 mois et demi mais j’ai continuer à l’allaiter exclusivement en tirant mon lait au bureau et en fournissant les biberons à la crèche. Elle a démarré sa diversification alimentaire vers 6 mois et d’elle-même, vers 8 mois, à la crèche, s’est mise à refuser le biberon du midi qui a été remplacé par un yaourt. Elle tète avec moi le matin, le soir et une à deux fois la nuit. Elle a conservé un biberon de mon lait au goûter à la crèche mais du coup je ne tire plus mon lait qu’une seule fois au bureau. Depuis quelques temps maintenant, je m’aperçois que les quantités que je tire au bureau s’amenuisent peu à peu et j’ai sans cesse l’impression que ma fille, surtout le soir tète à vide, je ne sens plus les montées de lait du coup je m’inquiète car j’ai peur qu’elle ne boive pas assez. D’ailleurs, assez souvent elle s’y reprend à plusieurs fois, s’énerve, pleure ça m’attriste au plus au point. J’ai complété avec des biberons de mon lait que j’avais en stock mais ça y est le stock s’appauvrit. J’ai essayé dernièrement d’introduire des biberons de lait maternisé mais elle les refuse catégoriquement. Ma première fille les avait elle acceptés sans problème. Je compense en lui donnant des yaourts mais ce n’est pas le même apport. Je ne sais plus trop quoi faire. J’ai bien acheté du fenugrec mais les gélules que j’ai prises ne sont pas assez dosées du coup il faudrait que j’en prenne 5, trois fois par jour pour atteindre la dose recommandée pour augmenter la lactation et c’est tout simplement au dessus de mes forces
    Ce que je n’ai pas encore mentionné et qui explique aussi peut-être le pourquoi du comment, c’est que je suis à nouveau enceinte du coup, je suis extrêmement fatiguée car au coup de barre du 1er trimestre s’ajoute le manque cruel de sommeil (aucune des 2 filles respectivement âgées de 9 mois et 2 ans et 9 mois ne font leur nuits!) je suis un peu à bout de souffle j’aimerais pouvoir continuer à allaiter mais à quel prix, je ne sais pas tant qu’elle refusera un autre lait que le mien je tâcherai pourtant de continuer mais c’est dur

    Voilà , je ne sais pas trop si vous avez des conseils à me donner mais je suis preneuse.

    Mille mercis d’avance.

    • @Caroline
      Il y a de fortes chances pour que ce soit votre grossesse qui soit responsable de la baisse de lactation. Et dans ce cas, vous n’y pouvez strictement rien. Et surtout il ne faut pas prendre de fenugrec pendant la grossesse.
      Si votre fille accepte les yaourts, vous pouvez compenser en lui donnant des yaourts au lait entier.
      Bon courage !

  40. Caroline S

    Merci pour votre réponse. Si je ne peux rien y faire alors déjà je vais me sentir moins coupable. Je vais donc tenter les yaourts en espérant que nous vivrons bien toutes les deux ce sevrage forcé… (je croyais qu’on pouvait continuer à allaiter enceinte pourtant)
    Merci encore.
    Caroline.

    • @Caroline
      Au cours de la grossesse, la lactation diminue puis s’arrête pour repartir en colostrum.
      Cette baisse de lactation intervient à n’importe quel moment de la grossesse : dès le premier mois chez certaines femmes, au 9e mois chez d’autres… C’est injuste.

  41. Adeline

    Bonjour,
    Ma fille vient d’avoir 8 mois. Je l’allaite matin et soir. Pour les deux autres repas, elle prend des yaourts.
    Je souhaite la sevrer. Nous avons acheté du lait en poudre et je lui ai fais tester à 16h. Elle a pris deux fois 70ml.
    Quelle tétée supprimer en premier? L’homéopathie pour moi, est elle efficace? J’appréhende ce sevrage par le fait que ma fille n’accepte pas le lait en poudre, qu’elle ne comprenne pas que je ne lui donne plus le sein…
    Merci pour tous ces témoignages et réponses…

    • @Adeline
      Je vous suggère de commencer par supprimer la tétée du soir. Si elle a pris deux fois du lait en poudre, c’est très bien parti ! Bon courage !

  42. Audrey

    Bonjour Véronique,

    Je reviens vers vous quelques mois plus tard…
    Le fenugrec ayant fait effet et je vous remercie grandement pour cette découverte, j’ai pu pour notre plus grand bonheur à petit loup et moi, poursuivre l’allaitement jusqu’à présent, je souhaite commencer à le sevrage d’ici 3 semaines.
    Les semaines précédentes ont été compliquées : ma mère est décédée, fragilisée, j’ai fait 2 grosses angines coup sur coup donc baisse de lait +++ mais on s’en est sortis!
    Mais au cours de ces semaines, n’ayant parfois presque plus de lait le soir, bébé refusait le sein, j’ai essayé plusieurs fois de donner du lait maternel au biberon à petit loup qui n’a rien voulu savoir et à préféré s’endormir sans manger plutôt que de prendre le biberon, j’ai essayé aussi la tasse,rien à faire!
    Donc je m’inquiète pour le sevrage…
    J’adore allaiter mon fils mais je commence vraiment à trouver pénible de tirer mon lait le midi, et puis il grandit donc je veux stopper mais s’il refuse catégoriquement le biberon que faire?
    Remplacer la tétée du matin et du soir par des laitages? cela ferait 4 ou 5 yaourts par jours, c’est beaucoup, non?
    Lui donner des vrais repas…mais alors quid de sa ration nécessaire de lait?
    Et puis j’ai fais pas mal de réserve de lait congelé de quoi tenir 1 mois, je ne veux pas que cela soit gachée, avez-vous des conseils à me donner?
    Merci d’avance
    audrey

  43. Audrey

    Bonjour,

    Mon fils à 9 mois et 3 semaines.

    • @Audrey
      Vous pouvez faire un flan de votre lait congelé avec de l’agar agar et lui donner à la cuillère.
      Pour le reste, vous pouvez commencer par arrêter de tirer le lait et voir ce qu’il accepte petit à petit. Puis vous pourrez le sevrer vraiment.
      Bon courage !

  44. Audrey

    merci pour vos conseils!

  45. Bonjour à tous les filles,

    C’est un réel plaisir de lire tous vos messages qui parfois m’ont mis les larmes aux yeux.
    Mon petit bonhomme va avoir 8 mois dans quelques jours, il est allaités depuis sa naissance et n’avait jamais prit de biberon jusqu’à ses 6 mois. les débuts furent très très compliqués impossible de lui donner un bib avec le lait artificiel.
    J’avais essayé tout type de lait (guigoz, gallia, lait préparé et j’en passe…)avec papa, tata, tonton…

    Comme il allait faire son entrée en creche ca devenait vraiment urgent donc la seule solution tirer mon lait et au bout de 1 mois à peu prés il a enfin pris le biberon avec mon lait.

    Apres réflexion je n’été vraiment pas prete à le sevrer donc forcement il refusé catégoriquement.
    depuis je tire mon lait pour la crèche juste 1 biberon de 180 pour le midi car je lui donne la tétée le matin avant qu’il aille à la crèche le midi il prend donc le biberon que j’ai durement tirée et lorsque je le récupère vers 18h00 je lui donne une tétée puis la tétée du soir.

    Sincèrement je sais que je ne suis pas prête pour le sevrage mais j’ai l impression que l’on m y « oblige » la belle maman  » mais tu devrais le sevrer c’est un grand garçon » la crèche  » ce n’est vraiment pas pratique vous devriez pensée à le sevrer…
    J’ai meme eu droit à « c’est de ta faute tu aurai du le sevrer bien avant… dur dur toutes ces refelexion!!!!

    Du coup il faudrai vraiment que j’y songe et puis au final c’est vrai que ce n’est pas evident de tirée mon lait.

    En tout cas chapeau à vous mes dames qui concilient la vie professionnelle et allaitement et meme à celle qui allaite encore leurs petits bout au dela des 8 mois.

    j’aimerai quelques petits conseils car mon loulou ne s’endors qu’au sein généralement sauf quand il est a la creche bien sure.

    encore merci à tous.

    Que faire?

    • @fati
      Si vous n’avez pas envie de le sevrer, ne le sevrez pas ! Il n’y a aucune raison…
      Et pour l’endormissement, c’est tout à fait normal. Si cela vous pèse de l’endormir au sein, vous pouvez lui apprendre à faire autrement, mais il faut que vous soyez sûre de vous et tranquille avec votre décision.

  46. marie

    bonjour véronique,

    mon bébé va avoir 8 mois, il est diversifié ( repas le midi, gouter..) et prend bien le biberon. je l’allaite encore pour la tétée du matin, du soir, et pour l’endormissement (siestes,couchés et reveils nocturnes). Lorsqu’il est avec papa ou la nounou toute la journée, il ne reclame pas le sein,mange bien, s’endort sans problème ( il faut quand meme le bercer un peu), prend bien le biberon. mais lorsque je suis la, il veut a tout pris le sein pour s’endormir,refuse que quelq’un dautre le berce,mon sein est un peu comme son doudou….. les tétees deviennent de plus en plus difficiles car il mordille un peu ( je mets mon doigt entre ses levres des qu’il le fait) et j’ai l’envie d’arreter mon allaitement…..mais si je lui refuse le sein il hurle et fait des crises énormes! je ne sais pas trop quoi faire, j’ai l’impresssion d’etre un peu « prise en otage » par mon bébé et en meme temps je culpabilise de ressentir cela. que me conseillez vous?
    merci d’avance pour vos précieux conseils qui m’ont guidés tout le long de mon allaitement.

    • @Marie
      Vous pouvez tout à fait sevrer votre fils si vous le souhaitez. Il vous fait juste comprendre qu’il n’est pas d’accord, et il en a le droit. Il va pleurer et crier et il aura besoin que vous entendiez que c’est difficile pour lui et que vous l’accompagniez. Mais cela ne veut pas dire que vous allez le traumatiser…

  47. katia

    Bonjour,
    J’ai besoin de conseil.
    Ma fille s’est sevré d’elle à 18 mois alors que j’étais enceinte de 5 mois.
    C’était devenue du colostrum.
    Après la naissance de son petit frère, elle n’a pas réclamée le sein.
    Depuis quelques jours, elle mange très peu, me dit qu’elle veut du lait, manger le sein et que le sein.
    Cela fait plus de 9 mois qu’elle n’a pas téter.
    Devant son insistance, je fini par lui proposer à nouveau le sein.
    Elle est rester bouche fermée et poutant me répête sans cesse qu’elle veut le lait de maman et à refusé son repas.
    Que dois-je penser?
    Est ce possible qu’elle ne sache plus teter? ou bien qu’elle déprime?
    Merci de m’éclairer car je commence à m’inquiéter

    • @Katia
      Oui il y a de fortes chances qu’elle ne sache plus téter. Vous pouvez lui tirer un peu de lait pour qu’elle goute au verre, elle n’en voudra peut-être pas mais au moins vous pourrez lui expliquer qu’elle a grandit et qu’elle peut le lait de bébé à son petit frère.
      Bon courage !

  48. katia

    Merci pour votre réponse, vous écrivez à la fin qu’elle peut donner le lait à son petit frère?
    A la naissance de son petit frère, sans qu’elle réclame le sein, me voyant tiré le lait, je lui ai déjà proposé le lait à la tasse et à fait une drôle de tête en buvant!
    Je vais essayer à nouveau.
    Ne pourrait- elle pas se sentir rejetté par rapport à son petit frère si je lui explique qu’elle à grandi.
    Pensez vous qu’elle voulait vraiment retéter ou bien qu’elle régresse par rapport à son petit frère.
    Merci encore.

  49. katia

    Merci pour votre avis

  50. Gariguette

    Bonjour Véronique,

    Nous souhaitons sevrer notre enfant cet été pour ses un an, il en aura bien profité le coquin 😉 J’ai prévu de faire les choses en douceur et de supprimer une tétée tous les 3 jours env pendant 2 semaines. Aujourd’hui j’ai demandé à mon pédiatre si les laitages pouvaient remplacer le lait le temps de la transition (sevrage)car je crains que notre enfant qui a déjà un caractère bien trempé ne refuse le bib qq temps même s’il boit très bien les bibs de LM avec la nounou. Il m’a répondu « quelle transition? », « vous pouvez faire ça en 3, 4 jours et jeter le lait » « il aura vite oublié » Moi :  » Ah bon, vous croyez qu’il va oublier un an d’allaitement en 3, 4 jours?, c’est bon d’un point de vue psychologique ça pour le petit? » Le pédiatre : « si vous le laisser une semaine à qqn, il ne se rappelera plus de vous alors… »
    Hormis le tact zéro de mon pédiatre (mais bon je l’ai déjà cité dans l’article phrases assassines), pensez-vous qu’il soit mieux pour l’enfant de faire les choses en douceur ou qu’il vaut mieux passer vite à autre chose pour lui?
    De mon côté je me demande si d’un point de vue psychologique je n’ai pas aussi besoin de qq semaines pour faire mes adieux à mon allaitement (hormis les engorgements qui peuvent plus ou moins se traiter avec un tire-lait).
    Merci pour votre aide,

    • @Gariguette
      Cet un numéro ce pédiatre !!!
      Si votre enfant a l’habitude de prendre quelques tétées à des moments bien définis, vous pouvez diminuer progressivement sans problème. Si votre enfant tète un peu n’importe quand, c’est plus difficile de faire du progressif mais vous pouvez introduire des règles : on ne tète que pour se coucher et au lever par exemple ou n’importe quelle autre façon de faire qui vous convienne.
      Enfin certains enfants ont beaucoup de mal avec le sevrage progressif et ont besoin de savoir qu’ils peuvent téter à volonté ou bien qu’on ne tète plus du tout. Si jamais c’est le cas de votre enfant, faites attentions aux engorgements !

  51. Guariguette

    Merci pour votre retour. On verra donc le moment venu. En attendant on va profiter tous les deux des trois longs mois qu’il nous reste 😉

  52. Jessy

    Bonjour,

    Ma fille de 8 mois et demi boit de moins en moins…
    Avant elle tétait goulument le matin et le soir, je tire mon lait la journée pour son bib du gouter.
    Mais depuis quelques semaines c’est de pire en pire. Elle boit quelques minutes voire secondes et tourne la tete. Elle ne s’énerve pas. Je ne sais pas quoi penser.
    Est-elle en train de se sevrer ? Je lis partout que le sevrage naturel n’intervient pas a cet age la.
    Si je lui propose mon lait au bib elle le boit. Le soucis c’est que le tire lait ne me stimule pas assez et que je ne peut pas tirer sufisament pour fournir.

    J’insiste donc a lui donner le sein matin et soir depuis plusieurs semaines mais je ne vois aucune amélioration.
    Je pense donc a commencer à lui donner du LA, a contre coeur mais si c’est ce quelle veut …

    Je dois dire que je suis perdu; je ne pensais pas m’arréter la.

    PS : J’ai essayé de lui donner le sein dans la peine ombre au calme mais rien y fait. Par contre le solide passe tres bien ! Elle dévore ! Bien sur je lui donne toujours le seins avant le solide.

    Pensez vous que cela puisse n’etre qu’un passage ? (un long passage !)

    • @Jessy
      Votre fille a un comportement que l’on retrouve chez certains enfants : le débit du sein étant plus lent que celui du biberon, elle se détourne du sein pour manger plus facilement par d’autres moyens…
      Ce n’est pas ce que l’on appelle un sevrage naturel.
      Je ne vois pas trop ce que vous pouvez y faire, j’en suis désolée pour vous…

  53. Jessy

    Merci quand meme, je crois que l’heure de dire aurevoir a mon allaitement est arrivé …. Dommage.

  54. Bonjour,
    Je souhaite sevrer mon bébé qui a aujourd’hui 8 mois. Elle a eu un frein de langue coupé, mais le pb ne s’est pas totalement réglé. J’essaie depuis environ 1 mois de lui donner le biberon mais elle ne sait pas le boire. Elle le mordille et joue avec. La tasse à bec et la paille, c’est un peu mieux, mais pas génial non plus. Le goût du LA n’a pas l’air de la contrarier de trop, mais elle préfère le LM, normal quoi ! Du coup, j’ai remplacé la tétée de 16 h par un yaourt spécialement destiné aux bébés. Mais je ne sais pas quoi faire pour les autres tétées. J’ai très envie d’arrêter mais je sais qu’elle a aussi des besoins en lait. Et qu’elle réclame la tétée…Avez-vous des astuces ? peut on remplacer toutes les tétées par des yaourts ? merci.

    • @Audrey
      Elle est quand même un peu petite pour remplacer toutes les tétées par des yaourts.
      Je vous suggère d’essayer tout simplement de lui donner au verre !

  55. Bonjour Véronique,

    Je souhaite sevrer ma fille qui a maintenant 14 mois, mais je sens que c’est difficile pour elle, surtout la nuit, où elle ne sait se rendormir qu’en tétant (elle se réveille généralement une fois vers 3 ou 4h pour ça). J’ai deja essayé de ne pas lui donner de tétée la nuit, mais elle hurle et ne se rendort pas avant 1 ou 2h… Sachant que c’est épuisant, je lui redonne à nouveau le sein (j’ai conscience du fait que cela va a l’encontre du sevrage…), je ne sais pas du tout comment m’y prendre. De plus, cette tétée represente pour elle davantage un moyen de se rassurer car elle na ni doudou, ni tetine. A part ça, elle tete encore une fois le soir apres la creche, et cest tout. Merci d’avance pour vos conseils.

  56. Guariguette

    Bonjour Véronique,

    Je viens de sevrer mon fils après 13 mois d’allaitement. La dernière tétée date de dimanche dernier, on a fait à en douceur sur 1 mois et 1/2. Je sens que j’ai encore du lait, rien de douloureux mais des petits endroits durs. Je souhaitais savoir ce qu’il advient de ce lait dans l’organisme, ça part tout seul au bout d’un moment? Merci beaucoup, je viendrai raconter notre sevrage.

    • @Guariguette
      Oui ce lait va repasser tout seul dans la circulation générale et s’éliminer, pas de souci.

    • beatrice

      bonjour guariguette

      j’ai hate d’entendre votre récit, dans 15 jours je vais arrêter aux 12 mois de ma fille de tirer mon lait au travail, puis entamer le vrai sevrage.
      Votre récit va m’aider!
      Bon weekend

  57. Guariguette

    Voilà , le récit de notre sevrage après 13 mois d’allaitement heureux :
    Mon fils était un petit « Tétozore » et je craignais qu’il me réclame les tétées que je faisais sauter en hurlant. Mais tout c’est très bien passé, au début je voulais le sevrer sur deux semaines, en faisant sauter 1 tétée tous les 3, 4 jours mais ce rythme était très douloureux pour ma poitrine. J’ai donc décidé de voir comment ma lactation s’ajustait sans fixer de planning précis.
    – On partait de 6 tétées (matin, midi, 15h00, 18h00, 21h00, nuit), la première que j’ai supprimé est celle de 15h00, remplacée par un goûter avec yaourt au lait entier + fruit. J’avais remarqué que c’est celle qui avait le moins d’intérêt pour lui, il était bien éveillé et faisait une petite tétée et allait vite retrouver ses jouets. Il y avait aussi moins de lait que le matin.
    – Puis une fois que les seins était souples (4 ou 5 jours pour moi), je suis passée à la suivante, celle de midi, plus facile à faire sauter aussi car il y avait un repas complet + yaourt.
    – Toujours au même rythme de 4 ou 5 jours, nous avons supprimé celle de 21h et remplacé à nouveau par un yaourt, nous en avons profité pour le coucher plus tôt. Je redoutais beaucoup qu’il n’arrive pas à s’endormir sans le sein mais il y est très bien parvenu, avec doudou et berceuse, il ne faisait pas long feu. Le sevrage a aussi coïncidé avec la marche qui lui demandait plus d’énergie et du coup les dodos le soir étaient plus faciles .
    – Nous sommes restés à 3 tétées pendant 2 semaines par envie, j’ai ensuite supprimé celle de la nuit.
    Il y a eu bien sûr quelques réveils nocturnes mais il se rendormait toujours sans le sein.
    – Deux semaines plus tard, ce fut celle de 18h00 quand je rentrais du travail, une de celle qu’il préférait et moi aussi 😉 Pour lui changer les idées je lui donnais à la place un yaourt et surtout je jouais avec lui et lui faisais pleins de câlins
    – Enfin 2 semaines plus tard, c’était la dernière tétée qui a duré plus d’une ½ heure, je lui ai caressé la tête tout du long avec beaucoup de nostalgie. Je savais que ces moments de douceur allaient me manquer ainsi que ces petits éclats de rire quand je lui disais qu’on allait faire la tétée.
    Mais une page s’est tournée, maintenant on a un nouveau rythme, bib de 250 ml de lait entier bio + céréales le matin+ fruit s’il a encore fin, midi plat avec viande+ yaourt, gouter yaourt + fruit, soir un bib de 250 ml + céréales et fruits si encore faim. Il adore ses bibs, qui l’eu crut à 3 mois et ½ il hurlait pour ne pas les prendre 😉
    Voilà j’espère que cela aidera d’autres mamans. J’en profite pour remercier encore Véronique pour son aide précieuse (on ne le fera jamais assez), cela a beaucoup contribué à mon allaitement « long ». Cet allaitement fait partie de l’histoire de mon petit bonhomme, je lui raconterais plus grand que je l’ai allaité tout comme ma maman l’a fait avec moi. Voilà , j’ai étais longue, mais c’est une toute dernière page que j’écris et promis je reviendrai au prochaine allaitement !

  58. Bonjour bonjour,
    Voilà je viens ici car depuis mon premier allaitement ce blog est une grande source pour moi et aujourd’hui je suis dans une impasse… Ma fille a 19 mois et tète encore plusieurs fois par jour y compris la nuit. Il y a un mois j’ai décidé de faire le sevrage de nuit en m’appuyant sur le très bon article sur le sujet. J’étais vraiment très claire dans ma tête car très fatiguée et puis envie de passer à autre chose mais voilà j’ai tenu bon pendant 3 sem mais elle n’a rien laché: de très grosses colères, paniques et réveils. Je pensais qu’en quelques jours elle passerait à autre chose mais non. Pas facile pour les nerfs. J’avais décidé de l’allaiter encore la journee mais de limiter à 3 tétées par jour (matin, midi et soir) ce qui n’est pas évident car je ne travaille pas et on est tout le temps ensemble dans un pays chaud (Singapour). Elle n’arrive pas à passer à autre chose… quand je suis là . (Les soirs où la babysitter la couche pas de problème!!!). Du coup je me suis dit qu’il fallait peut être la sevrer complètement meme si je sens bien qu’elle n’y est pas prête et qu’elle s’accroche. Quelqu’une a des retours d’expérience? Est ce que nous sommes trop fusionnelles? Ce n’est pas facile car il y a bcp de jugements derrière tout ca et chacun y va de son grain de sel et de son analyse. Sent-elle que c’est bientot la fin? A cote de ca c’est une petite fille assez precoce et pleine d’entrain. J’avoue que je suis perdue et que je ne sais pas comment gerer la chose. Merci d’avance de vos retours!

  59. beatrice

    Bonjour

    Ma fille aura un an samedi et je voulais la sevrer à partuir de cette cette date.
    Maintenant je n’en suis plus trop sure, en fait je voudrais continuer a allaiter sans me trimbaler mon tire-lait dans les trams bondés et arrêter de tirer mon lait au travail, je l’aurai fait 4 mois, j’ai repris quand elle avait 7 mois, et là je fournis a la nounou un biberon pour le goûter de 240 ml.
    Je pense remplacer ce biberon par un biberon de lait de croissance et continuer a allaiter matin et soir en semaine et 4 fois par jour le weekend, je ne pense pas que cela pourra durer longtemps ainsi mais ca fera une sorte de sevrage progressif.
    Pensez-vous qu’en journée le weekend je dois lui proposer le sein? ou je reste sur le rythme « nounou » yaourt le midi, biberon de croissance a 16h, tétée le matin et le soir?
    Je ne suis pas encore trop au clair sur ce que j’ai envie de faire mais il est vrai que j’en ai un peu assez du tirage, celui de midi est « sympa » mais celui du soir est de trop mais je ne tire pas assez le midi pour pouvoir assurer le repas du lendemain.
    Bon long message pas très clair sur mes intentions finales, mais la question principale est de savoir quand on arrête de tirer son lait au travail et qu’on a introduit des biberons de lait de croissance ou entier en semaine que faut-il faire quand on est avec l’enfant le weekend?
    Merci!
    Snif c’est bientot fini, c’est mon dernier enfant, une page se tourne 🙁
    Merci pour votre travail, ce blog et tous les témoignages de mamans!

    • @Beatrice
      Le WE, vous pouvez proposer le sein à volonté sans problème. Vous pouvez tout à fait arrêter les tirages et continuer l’allaitement quand même.

  60. lefebvre

    Bonjour,
    j’allaite toujours mon fon fils de 17 mois 2 fois par jour (à 16h et le matin vers 6h).
    il souffre d’allergie alimentaires (oeuf-lait-poisson) ce qui me conduit à éviter ces aliments de mon alimentation depuis sa naissance car des traces de ceux-ci passent dans mon lait et lui donnent crampes intestinales violentes et exczéma. je souhaite reprendre une alimentation normale et voudrais sevrer mon fils en décembre. Mais ce n’est pas évident car il réagit très mal lorsque je lui refuse la tété du matin. à 16h j’arrive à le distraire. Je ne sais pas trop comment m’y prendre. parfois il se réveille la nuit et demande le sein. Hier par exemple il a hurlé pendant 30 min puis j’ai craqué et lui ai donné le sein. même son papa n’a pas réussi à le calmer. on voyait qu’il avait des sanglots et était angoissé. as-tu des conseils pour m’aider à le sevrer en douceur ? est-ce un bon timing pour lui car j’ai lu qu’entre 13 et 18 mois c’est pas idéal d’arrêter ? nous déménageons fin décembre c’est aussi pourquoi je me disais que c’est mieux d’arrêter avant le déménagement pour ne pas faire trop de changements en même temps …

    merci pour ton aide,

    • @lefebvre
      Ce n’est jamais facile de sevrer un grand mais c’est toujours possible à condition d’accepter qu’il pleure et de l’accompagner pour qu’il se sente soutenu pour passer ce cap difficile pour lui. Je ne sait pas trop quoi dire de plus à distance mais c’est très important de se sentir sûr de soi.

  61. Pallares

    Bonjour Véronique,
    Je souhaite sevrer mon petit gars de 9 mois qui est allergique aux protéines de lait de vache. Sa diversification alimentaire se passe bien (on fait très attention au lait qui se cache un peu partout), il prend un petit bibi de préparation pour nourrisson à base de soja à la crèche pour son gouter (environ 120 – 150 mL) et il tète matin, soir et parfois (souvent …) la nuit.
    On a essayé de remplacer la tétée du soir par une soupe + lait de soja mais il la boude. On a essayé le matin (bibi donné par son papa) et là aussi pas plus de 120-150 mL.
    Est-ce assez en quantité ? On a des doutes quand on voit que la quantité annoncée sur la boîte est de 210mL 4x/jour …
    Peut-on lui proposer des yaourts soja pour adultes en remplacement ?

  62. Zoubida

    Au secour!!!!
    Mon fils a 16 mois refuse catégoriquement de mangé 🙁 que ça soit de la purée des petit morceaux du sucré ou du salé rien!!! Je lui propose tout les jours je ne lui donne pas le sein jusqu’au repas et rien.
    Et quand je refuse de lui donné le sein pour faire sa sieste ( normale il s’endort qu’au seins) il est capable de pleurer plus d’une heur alors je fini par cédé :s je suis perdu je ne sais plus quoi fair j’ai besoin de conseils.
    Merci pour ce site et merci d’avance pour votre reponse

  63. Zoubida

    Merci de votre réponse;
    Oui effectivement il est en très bonne santé il est parfaitement dans la courbe pour son âge et en plus il est très equilubré.
    Dans la t’attente de votre réponse et merci pour votre aide

    • @Zoubida
      Dans ce cas, c’est juste qu’il n’est pas prêt et ce n’est absolument pas grave.
      Je vous suggère de continuer à l’allaiter à la demande et de l’installer à table avec vous en le laissant jouer avec la nourriture dans son assiette. Ne jamais le forcer à manger.
      Quand il voudra manger, il le fera.

  64. Zoubida

    Merci pour vos précieux conseils, je suis enfin rassurée et soulagée.
    Bien à vous.

  65. Petetine

    Mon souci c’est que alors que tout me semblait être facile (au niveau de l’allaitement), ma fille s’est arrêtée de téter d’un coup à ses dix-huit mois. C’est vrai que j’avais peut-être un peu moins de lait, je l’avais laissé quatre jour un mois avant mais elle avait repris le sein normalement, elle avait au mieux trois tétées par jour et cinq/six quand je travaillais pas. En fait, un jour où elle avait très mal aux dents et où j’étais indisposée, elle m’a mordu, j’ai crié (pas très fort non plus). Après elle n’a plus voulu reprendre le sein. Cela lui était déjà arrivé sur ce genre de période, donc j’ai cru que c’était passager, j’ai essayé de lui parler, la rassurer, tirer le lait devant elle…rien à faire. Finalement, je n’avais pas le courage de tirer le lait, ni d’insister pour qu’elle retéte, et en plus elle connaissait le biberon et l’a demandé spontanément, donc elle n’avait pas faim. Elle a encore demande « téter » mais quand je lui propose elle ne tète pas, elle joue avec mes seins, fait téter ses doudous, me mord ou pose sa bouche contre mon sein sans téter, et surtout pleure en disant non-non, ou je lui fais un câlin et ça passe. Là elle ne demande quasi plus. Je pense que c’est une genre de grève de la tétée qui s’est transformé en sevrage. Je m’y suis faite mais j’ai l’impression plus difficilement que ma fille !
    Je ne sais pas si c’est des choses qui arrivent souvent dans les témoignages que vous avez, j’aurais préféré un sevrage plus lent, cela m’a surprise et en même temps je ne me voyais pas tirer le lait ou insister pour qu’elle revienne au sein…

    • @Petetine
      Oui vous avez raison, c’est une grève de tétée qui s’est poursuivie. Et oui cela arrive et en général la mère et l’enfant le vivent mal 🙁

  66. Petetine

    Je voulais dire que j’étais déjà venu écrire ici lorsque j’ai repris le travail. Ma fille avait alors six mois et j’essayais de supprimer une tétée pour l’habituer au biberon. Vous m’aviez dit de pas stresser, j’ai quand même stressé ( ce que je regrette car je pense que ça a eu des conséquences sur sa façon de manger car j’ai commencé en stress la diversification pour être sûre qu’elle prenne autre chose que le sein)! Mais tout s’est très bien passé, j’ai vite laissé tomber le biberon (ma fille hurlait, elle ne m’a pas trop laissé le choix), et elle a pris des solides chez la nounou et le biberon au bout de quelques mois, et surtout elle n’a pas pleuré plus de cinq minutes. Votre livre m’a bien aidé, car je ne pensais pas du tout que je pourrais allaiter encore un an en travaillant à 80%. Finalement, je n’ai pas tiré la lait et l’ai allaité à la demande à la maison.

  67. Sandrine

    Bonjour Véronique,

    J’ai laissé un commentaire vendredi dernier, mais peut-être est-il parti dans les spams. J’y expliquais assez longuement que je souhaite arrêter progressivement les tirages au travail. Ma fille a 12 mois et elle prend encore deux biberons de 120/150 ml, l’un le matin et l’autre au goûter. Etant donné que mon fils avait arrêté de boire au biberon vers 8 mois, j’avais pu diminuer les tirages pour arrêter de tirer à 12 mois, sans pour autant que ça remette en cause l’allaitement.
    Je sais que pour ma fille, cela ne menacera pas non plus l’allaitement (elle se réveille environ trois fois par nuit, et elle tète, donc…) si j’arrête de tirer mon lait.
    Mais j’ai l’impression qu’elle est bien accro au biberon de LM, et je ne sais pas trop si je dois supprimer celui du goûter ou celui du midi dans un premier temps, si je dois lui donner ou non des yaourts (le calcium de vache étant peu assimilable).
    Bref, malgré mon premier allaitement (toujours pas terminé alors que mon fils aura bientôt trois ans), je n’arrive pas à gérer le second 🙂
    Merci pour vos conseils

  68. Stéphanie

    Ma fille a 16 mois. Elle tête plusieurs fois par jour et quasi non stop la nuit…Je REVE d’un sevrage, je commence à HAIR mon allaitement… mais j’avoue que je ne sais comment faire…elle ne s’endort qu’au sein, ne se rendort qu’au sein…je regrette même de l’avoir allaitée …souvent je dis que si on m’avait prévenue que le sevrage d’un bambin était si difficile je n’aurais pas allaité du tout…

  69. Stéphanie

    merci je connais cet article mais j’avoue que devoir passer par les hurlements c’est compliqué…C’est pour ça que je regrette d’avoir allaité…je me dis: tout ça pour en arriver là …

  70. Evita

    Bonjour ! Je poste ma question ici car je ne savais où la poser. Il s’agit d’allaitement de « bambin » (16 mois) et petite lactation. Mon bébé tête moins qu’avant, cela nous allait bien à tous les deux, mais depuis quelques jours il n’est pas satisfait et trouve que je n’ai pas assez de lait. Est-ce que à ce moment là je lui donne plus de yaourts ou de lait de vache ? Ou je lui dis juste « il y a moins de lait » et peutetre un jour « oh il n’y a plus de lait », en proposant des produits laitiers lors des repas ? Merci ! 🙂

  71. Marie

    Bonjour, et tout d’abord merci beaucoup pour votre blog. Je voulais poser la question pendant ‘Le quart d’heure allaitement’ malheureusement mes horaires de travail ne me le permettent pas.

    J’allaite ma fille de 11 mois. Elle tète une fois le matin, boit environ 100mL de LM chez la nounou, tète une fois le soir et une fois la nuit. Elle est diversifiée et mange très bien fruits, légumes, viandes poissons et féculents. Il y a quelques mois un médecin lui a trouvé une intolérance aux PLV, elle ne consomme aucun autre produit laitier que mon lait.

    Mon questionnement est le suivant, j’ai récemment eu une conversation avec une des membres de ma famille qui est cardio-pédiatre (et un bon médecin !) au sujet de l’allaitement. Elle m’a expliqué que plus on s’éloignait de l’accouchement, plus la qualité nutritionnelle du lait diminuait et que mon lait n’était pas suffisant pour un bébé de presque un an. Je me suis pourtant renseignée ( auprès de la LLL par exemple) et ils soutiennent l’inverse, le lait s’adapte/correspond aux besoins de l’enfant en fonction de l’âge même après un an !

    Seulement voilà depuis cette conversation je me pose des questions. Même si ma fille grandit parfaitement bien, reçoit-elle ce dont elle a besoin ? Le lait est-il toujours aussi nutritif passé 1 an ? 2 an ? …

    Je ne pensais pas sevrer ma fille tout de suite pensant que mon lait était ce qu’il y avait de mieux pour elle mais je n’en suis plus aussi sûre ? Un allaitement long est-il ‘utile’ pour elle d’un point de vue apport nutritionnel ?

    Désolée pour toutes ces questions mais je ne sais plus trop vers qui me tourner pour avoir des réponses ‘sûres’. Contrairement à vous, je ne crois pas qu’un médecin reçoive une formation complète sur l’allaitement ! 🙂

    Merci pour tout !

    • @Marie
      Le lait maternel est toujours est aliment nutritionnellement parfait pour votre enfant !

      • Merci beaucoup pour votre réponse. Me voilà rassurée ! Nous penserons donc au sevrage plus tard… si sevrage il y a 🙂

  72. Bonjour et merci pour votre blog qui m’a énormément aide pendant l’allaitement. Ma fille de 10 mois commence peu a peu a se détourner du sein car elle adore manger a la cuillère donc je pense qu’elle n’a plus faim. A part le matin ou elle continue de faire une grosse tétée. Est-il possible de continuer a avoir suffisamment de lait avec une seule tétée par jour? Je ne suis pas certaine de vouloir stopper l’allaitement tout de suite mais je risque d’y être obligee. Merci pour votre aide

  73. Bonsoir en lisant vos commentaires je me dit que je suis pas la seul 🙂 voilà mon petit garçon va avoir 9 mois le 20 juillet je ver reprendre le travaille d’ici peut et se la fait plus d’un mois que j’essaye de le faire arrêté de tête il tête 3 a 4 fois par jour maximum de fois c’est moin il boit beaucoup d’eau il adore sa .mange des petit peau !une fois il a bu du lait en poudre mais que 150 ml je trouve sa peu … Je m’inquiète mo petit vÅ“u fait 13kg150 c’est pas un petit bébé 🙂

  74. Bonsoir,

    Je suis en période sevrage, mais ma fille de 7 mois et 25 jrs ne sait vraiment pas prendre le biberon (j’ai essayé toutes les marques, la dernière mimijumi), alors j’ai tenté le verre et la tasse à bec… Elle ne boit que 10/20 ml à chaque fois !! Elle a encore la tétée du matin, soir et nuit. Le midi c’est légumes et yaourt et 16h yaourt. Le soir une soupe. Quels sont les précieux conseils que vous pouvez me donnez? Soit pour qu’elle apprenne à prendre le bib, soit pour qu’elle boive une grande quantité ?

    Merci d’avance

    • @Linda
      Je vous suggère d’arrêter le biberon car de toute façon elle est grande et il y a de fortes chances pour qu’elle ne le prenne jamais. Continuez à lui proposer au verre, en lui proposant en plusieurs fois, elle prendra ce dont elle aura besoin.

      • D’accord merci.
        J’espère que ça ne posera pas problème à la crèche en septembre.

  75. Bonjour,
    Vers les 11 mois et demi de mon fils, j’avais commencé à le sevrer. J’ai commencé par enlever les tetes de la nuit.
    Il buvait 4 fois par jour, au levé, une fois l’avant-midi et l’apres-midi et au couche! Puis j’ai enleve graduellement les deux tetes de la journee! Tout avait super bien ete. Puis vers 13 mois il a fait de la fievre pendant 5 jours et il ne mangeait plus. J’ai donc recommencé à l’allaiter pour lui donner un peu de force. Depuis il veut boire a tout moment de la journee et de la nuit 5/6 fois par jour et 1 ou 2 fois la nuit. Il ne boit jamais longtemps mais si je lui refuse une tetee il fais une crise et tire mon chandail jusqu’à etre capable de prendre quelques gorges! Je desire le sevrer au moins le jour et la nuit car je recommence a travailler! Il est important pour moi de le faire
    En douceur car je ne veux pas qu’il vive samde
    Facon negative! Par contre je n’ai aucun probleme a garder la tetee avant son couché pusique je serai la! Merci de vos conseils!

  76. Gaëlle

    Bonjour, ma fille a eu 1 an et j’essaie de la sevrer avec difficultés. Mon allaitement a été compliqué ( raconté par ci par la sur ce site) : manque de lait a 2 mois, cool de 3 a 5 mois ou j’ai repris le travail, difficile ensuite car engorgements fréquents (1 par semaine). Depuis 2 mois je ne donnais que 2 tetees par jour matin et soir et ça s’était bien stabilisé. Mais maintenant je voudrais arrêter et je n’y arrive pas : depuis 15 j j’ai supprimé la tétée du matin et elle ne tete que 5 min chaque sein le soir, pour me soulager. Et si elle ne tête pas, j’ai les seins gonflés et je n’arrive pas a faire partir la douleur en exprimant a la main. C’est dur moralement et physiquement, pour moi et pour elle. Je n’arrive pas a avoir de rdv chez un homéopathe ou une consultante en lactation en cette période de vacances… Que me conseilleriez vous ? Merci.

  77. Au bout d 1 mois cela va enfin mieux. La solution proposée par une amie sage femme qui a marché : ne plus y toucher du tout pas même masser quand cela fait mal, feuille de choux changée toutes les heures (# jonglage au boulot…) Et lac caninum en 9 puis 15 ch. Apparemment ricinus même en haute dillution pourrait favoriser la lactation chez certaines femmes. Et bien je suis bien contente d’avoir allaite qi longtemps en travaillant mais ce n’a pas été simple jusqu’au bout ! Par contre ma fille a hyper finalement bien réagi au sevrage : pas de pleurs, elle avait compris. Merci Véronique pour ce précieux site.

  78. Juliette

    Bonsoir ! Je vous ai déjà posé quelques questions Véronique et me revoici ! Ma fille a maintenant 9 mois 1/2 et depuis 2 mois, nous en sommes à 1 tétée le matin et 1 tétée le soir (elle est diversifiée et dans la journée elle a des laitages en plus du reste). Depuis un peu plus d’1 mois, je ne tire plus mon lait la journée (j’avais continué un peu histoire d’entretenir la lactation).
    Oui mais voilà , Mlle grandit, et les tétées deviennent compliquées…
    Le matin en général, ça va, elle est calme et tète plutôt bien. Même si le moindre bruit/mouvement la perturbe très facilement car elle est très curieuse la coquine !
    Mais le soir, avec l’énervement, la fatigue et l’excitation de la journée et son lot de découvertes, la tétée devient un parcours du combattant : on tète 30 secondes, on se redresse, on crie, on retète 30 secondes, on se redresse à nouveau, on veut changer de côté etc etc etc… Bref, le calin n’est pas au rdv !
    Je me suis demandée si cette attitude venait d’un trop-peu de lait, mais a priori non car si j’exprime à la main, le lait semble couler plutôt bien.
    Parfois je me dis que lui donner un laitage à la cuillère le soir serait mieux pour tout le monde -car manger à la cuillère comme les grands, Mlle a toujours adoré ;)- , mais alors évidemment le sevrage serait proche car la lactation diminuerait et adieu la tétée du matin ! Bref, je ne sais pas quoi faire…
    Ce soir, j’essayais tant bien que mal de la remettre au sein à chaque fois qu’elle se redressait mais elle criait d’avantage, et la tétée a finalement duré 5 petites minutes…
    Quand on parle du bébé qui se détourne du sein, c’est ce type d’attitude ? Que me conseillez-vous ?
    Merci !!!!

    • @Juliette
      Vous pouvez essayer de lui donner à téter le soir couchée dans la pénombre, cela fonctionne pour de nombreux enfants.

      • Juliette

        Oui c’est comme cela que je procède pour la tétée du soir mais cela ne fonctionne plus a priori…

        • @Juliette
          Dans ce cas, je ne vois pas trop quoi vous proposer, je suis désolée 🙁

          • Juliette

            Merci Véronique ce n’est pas grave ! Hier, une petite chanson douce a permis de la calmer au début de la tétée, et du coup, elle a bien pris… Nous verrons comment cela évolue, et passerons à autre chose si elle le décide 🙂

          • @Juliette
            C’est une bonne idée la chanson douce 🙂

  79. Coraline

    Bonjour,

    Ma fille a aujourd’hui quinze mois et je n’arrive pas a la sevrer, elle a toujours refusé le biberon, ainsi que la sucette et a beaucoup de mal avec la diversification(elle peut teter jusqu’au 10 fois par jour + la nuit). Je culpabilise de vouloir la sevrer mais je n’en peux plus, je suis épuisée de ces nuits courtes, de devoir l’endormir au sein (et réussir à la déposer dans son lit sans qu’elle ne se réveille!). J’aurai besoin d’aide et de conseils, je suis en souffrance et ma fille aussi. Merci beaucoup.

    • @Coraline
      Je comprends que ce soit très difficile. Dans ce genre de situation, je trouve qu’un RDV est vraiment efficace. Auriez-vous une consultante en lactation près de chez vous ?
      Sinon quelques pistes :
      – elle n’est pas obligée de prendre le biberon à son âge.
      – beaucoup d’enfants se mettent à manger plus de solides quand ils ne tètent plus, car ils ont alors plus faim.
      – c’est important que vous preniez aussi soin de vous !
      Bon courage !

  80. Bonjour,

    Mon fils a 14 mois et je lui donne à téter matin et soir. Je comptais continuer comme ça jusqu’à ses 20 mois vu qu’à ce moment la j’ai un déplacement pro de prévu cela me paraissait une bonne occasion (j’avais fait ça pour ma fille, mais vers ses 12 mois et ça s’était très bien passé). Parfois le week end je lui donne au goûter aussi, mais il ne réclame jamais.
    Mais en ce moment je me pose la question de sevrer des maintenant car les tétées deviennent vraiment compliquées, que ce soit le matin ou le soir. Le matin mon fils est mal luné au réveil et je dois insister pour le faire téter ! J’appréciais de le faire téter alongé dans le lit contre moi, mais c’est désormais absolument impossible, il cherche à descendre du lit, donc je dois m’asseoir et le prendre dans les bras, mais mêmes comme ça il se débat/pleure pour m’échapper. Il finit quand même par téter quelques minutes puis il se débat à nouveau… Généralement je finis pas abandonner et il ne se calme que quand il a pris son pouce et m’a fait un gros câlin, après il retrouve le sourire et va jouer !
    Le soir il est agité aussi et il tête peu, sans doute parce qu’il mange bien à table avec nous. Je précise que si je le fais téter avant le repas du soir c’est exactement pareil.
    Je pense que malgré les tétées extra courtes il prend quand même pas mal de lait car le peu de temps qu’il tête c’est vigoureux et je n’ai aucun doute sur le fait d’avoir du lait (si je presse légèrement ça coule…) d’ailleurs pour ma fille même en arrêtant très progressivement j’avais eu des engorgements.
    Mais je commence à me lasser de ces tétées cahotiques, ça devient plus une corvée qu’un plaisir ! Je ne sais plus trop quoi faire (à part server) que me conseillez-vous ?
    Merci pour votre site qui est une mine d’informations !

    • @Fanny
      Je ne connais pas votre fils mais ce que vous décrivez peut donner à penser qu’il s’arrêterait bien de téter. Donc il me semble que vous pouvez lui proposer à téter sans jamais insister s’il ne veut pas. Ainsi il se sentira libre et reviendra peut-être plus volontiers vers le sein…ou arrêtera.

  81. Claverie

    Bonjour,

    Mon fils va avoir 6 mois et il tête énormément la nuit par contre il n’a aucun mal à s’endormir même sans tétées (décidément chaque enfant est bien différent)
    Je reprends bientôt le travail donc j’aimerais stopper les tétées de nuit entre minuit et 6h du matin pour un début.
    J’ai essayé mais je craque à chaque fois car comme vous le dites bien dans votre article, il nous vrille les tympans!
    Mon problème c’est qu’il dort avec nous mais mon homme voudrait qu’il dorme dans sa chambre, moi je ne me sens pas prête à le mettre dans sa chambre et arrêter les tétées d’un seul coup, je trouve que ça fait beaucoup
    Donc mon plan d’attaque est le suivant: installer son lit dans sa chambre et un matelas à côté. lui donner des tétées jusqu’a minuit puis aux prochains pleurs le consoler si besoin sans le prendre avec moi mais rester à côté quand même… Qu’en pensez vous?

  82. Bonjour,

    Mon bébé vient d’avoir 11 mois et j’essaie de la sevrer depuis… qu’elle en a 4! En fait, c’est en cherchant à la sevrer, sans aucun succès, qu’on s’est aperçu qu’elle avait une allergie aux protéines de lait. Le diagnostic n’a été confirmé qu’il y a deux mois, avec des tests en clinique, les médecins me disant jusque là qu’elle ne supportait peut-être pas la consistance du lait en poudre ou qu’elle allait s’habituer… Bref, nous essayons depuis deux mois de lui donner un lait pour bébé allergique qui est bien sûr infâme et, suite à nos nombreuses tentatives avec du lait en poudre qui la rendait malade, il s’avère qu’elle a bien sûr le biberon en horreur…
    J’avoue ne pas savoir quoi faire, d’autant que les médecins de la clinique m’ont même conseillé d’arrêter l’allaitement car le lait maternel ne couvrirait pas selon eux les besoins, ce que j’avoue avoir du mal à comprendre car sa courbe de poids est normale, qu’elle est très tonique et que la diversification s’est bien passée.
    Depuis une semaine elle ne tète plus la nuit (du jour au lendemain, miracle, elle ne s’est plus réveillée la nuit!!), il me reste donc une grosse tétée le matin, une à 16h et une à 19h30, après le dîner). Mais est-ce vraiment envisageable avec son problème d’allergie ? Pensez-vous qu’il soit possible, à défaut de lui faire prendre son lait pour bébé allergique, de couvrir ses besoins en lui donnant des yaourts au soja ou autres…
    J’aimerais égoïstement la sevrer (et les médecins me l’ont même recommandé) mais ne sais pas comment m’y prendre et si ce n’est pas exclus vu son allergie.
    L’allaitement par ailleurs s’est toujours bien passé et roule bien, c’est juste que j’aimerais bien me retrouver un peu parfois et que j’ai peur, en continuant encore, d’être coincée pour plusieurs années…
    Merci mille fois de votre aide

    Béné

    • @Béné
      Je comprends votre besoin…et le refus de votre bébé. Par contre je ne comprends pas pourquoi les médecins veulent un sevrage alors qu’elle va très bien avec votre lait, c’est complètement illogique.
      Avant de proposé des laitages de soja, il faut vérifier qu’elle n’a pas une allergie croisée vache/brebis/chèvre/soja. Ensuite si elle n’est pas allergique vous pourrez lui en proposer.

  83. Mon fils a 13 mois et je songe au sevrage depuis quelques semaines. Je me sens fatiguée bien qu’il ne tête plus que matin et soir depuis 3 mois (la lactation est toujours suffisante depuis) et qu’il n’y a pas de tétée de nuit depuis ses 4 mois. Il s’endort « seul » sans le sein, bref un allaitement « facile » et sans contrainte. Je me demande parfois pourquoi arrêter vu que tout est si simple mais j’ai tout de même envie de voir si ce sevrage me permettrait de retrouver de l’énergie et quelques kilos (je pèse 8kg de moins qu’avant le début de grossesse. Un Check up récent n’a montré aucune carence). Et j’admets avoir parfois envie de plus de « liberté », surtout pour la tétée de 6h30 le matin.. Je suis dans l’ambivalence et je ne sais pas comment être plus décidée pourtant je suis persuadée que mon fils aura besoin que je sois au clair avec ma décision pour l’accompagner au mieux dans cette nouvelle étape. Soit, imaginons que je sois convaincue qu’il est temps d’arrêter, comment m’y prendre? Dois-je d’abord supprimer la tétée du matin ou du soir? Sur combien de temps? Je compte remplacer ces tétées par des biberons de lait de vache entier. A noter qu’en mon absence il a toujours accepté les biberons de mon lait et que, depuis ses un an, lorsque je m’absente le soir, je lui donne le sein dans l’après-midi et qu’il n’a aucun souci à se coucher sans biberon donc plutôt de bons signes je pense pour la suite. Merci à nouveau pour votre avis éclairé et tous mes voeux pour cette nouvelle année.

    • @Mimi
      Vous pouvez commencer par n’importe quelle tétée et lui proposer des laitages non sucrés en journée en le laissant prendre la quantité qu’il souhaite.

  84. Mon fils a 1 an dans 1 semaine et je dois le sevrer à cette occasion… il a encore deux tétées par jour matin et soir et il adore ça, je sens que c’est les seuls moments ou il est serein et calme (sinon il veut jouer!) et j’ai commencé à tenter le biberon le matin avant la tétée (après moultes explications bien sur) mais il ne prend pas grand chose et surtout il s’agite beaucoup, il regarde partout ailleurs, veut jouer avec tout etc. J’ai l’impression qu’il n’est pas prêt et pour tout dire je n’ai pas très envie de sevrer mais la contrainte devient pesante (on voudrait une soirée de libre de temps en temps) même vis à vis du boulot (il faut que je parte en déplacement bientot pour une journée entière sans pouvoir donner la tétée du matin ni du soir)… Comment faire pour sevrer le plus calmement possible mon petit ? Bien que je n’en n’ai pas envie, j’en ai quand même la volonté (toutes les bonnes choses ont une fin et j’en suis bien consciente…) Merci bcp!

    • @Caro
      Tout d’abord, le sevrage n’est pas nécessaire pour votre déplacement professionnel ou pour sortir de temps en temps le soir 😉
      Pour le sevrer, vous devrez lui expliquer et vous y tenir. Il ne va pas être content donc aura besoin de votre soutien et de vos bras.

  85. Bonjour, et merci pour tous ces conseils. votre site est devenu ma bible quand je me pose une question allaitement
    bref, Alix a 9 mois on a entamé un sevrage, mais je pense m y etre prise un peu a l envers. J’ai supprimé les tetees la journee , j etais moins fatiguee et davantage capable de la calmer ou de la distraire. elle etait a bien plus de 4 repas par jour car ajoutait des tetees endormissements; les tetees qui me derangeaient le plus etaient pourtant celles de la nuit. hier papa a décidé de la coucher, car je le sollicite depuis un moment, elle a pleuré (hurlé?) pres de 30 minutes, mais il l’a rassurée elle s’est endormie et miracle! ne s est pas reveillée de la nuit! (je lui retirais mon sein de la bouche pour pouvoir la coucher…). Le pb est que je me suis reveillée avec les seins douloureux, mais n ai pas voulu remettre en place la tetee du matin. alors me voila avec mes cataplasmes de persil…. j’attends de voir comment ca se passe ce soir, mais je pense que maintenant que mon mari est decidé (et plus confiant), l’idee d un soir sur deux va les perturber…quels conseils pourriez vous me donner pour que ce ne soit pas perturbant pour elle, mais tout de meme progressif pour mes seins? pensez vous qu’il faille que j ai recours a des medicaments ?

    • @Elodie
      Ce serait effectivement plus logique pour votre fille de faire la même chose tous les soirs.
      Pour vos sein, vous pouvez tirer un peu de lait pour les soulager les premiers jours et petit à petit vous n’aurez plus besoin de le faire.

      • merci; on a réussi à poursuivre et meme si pour l’instant, j’ai toujours du lait, et qu’elle cherche encore un peu, l’endormissement n’est pas si long, et les nuits sont entières!
        pour mes seins je me contente d’exprimer sous la douche, c encore ferme, mais moins douloureux. on va passer à l’étape suivante, sans les bras, meme si on restera présent. Je suis impressionnée de voir, dans les courts moments où elle cherche le sein, comme elle s’en détourne vite… on est sur la bonne voie.

  86. petite precision je souhaite arreter pour traiter mon hyperthyroidie, qui en plus de l allaitement, m epuise… j’ai prolongé mon allaitement quand alix a refusé le biberon, mais je ne pensais pas m’éterniser de si longs mois . j’aimerai qu’elle gagne en autonomie pour s endormir, car apres de longs mois chez nounou, c’est toujours beaucoup de pleurs quand je ne suis pas la (mamie, nounou,papa le soir, l’apres midi)

  87. Bonjour,
    mon fils a 18 mois et je pense de plus en plus au sevrage surtout la nuit !Depuis ces 15 mois, il a une tétée le matin, une le soir en se retrouvant ,le soir avant le dodo et parfois 2 ou 3 la nuit. Sauf les jours où je ne travaille pas et là c’est à la demande. à la crèche, les biberons de lait maternel du matin et de l’après midi ont été remplacé petit à petit par des produits laitiers car mon fils refusait le biberon.
    Quand je ne suis pas là mon fils s’endort sans biberon juste avec le tétine mais dans notre lit. Si je suis là , personne d’autre peut le coucher. Tout les soirs, on essaye de faire le même rituel approximativement aux mêmes heures : 18h30 la douche puis vers 19h 19h30 le repas (avec maman et papa), on lave les dents bisous à papa et on va dans sa chambre où juste une veilleuse est allumée. Je mets la berceuse (la même depuis qu’il est né) et là c’est la tétée du coucher où il va alterner les 2 seins. Je le mets dans son lit avec son doudou sa tétine , lui fais un dernier bisous en lui souhaitant bonne nuit et que je l’aime très fort. Et là , deux situations :
    soit il s’endort sans rechigner
    soit il fait la java à se lever, descendre de son lit. et là ça dure des plombes jusqu’à ce qu’il réclame une dernière tétée avant de s’endormir. Parfois, je lui lis une histoire mais je n’arrive jamais au bout, il me ferme le livre !
    En soit, le coucher me pose pas plus de problème que ça (même si des soirs c’est vraiment dur) mais c’est les réveils nocturnes qui m’épuisent. C’est variable. Cela peut être un réveil (il descend de son lit et vient jusqu’à notre chambre)où une tétée le calme et il se rendort dans son lit. Comme cela peut être plusieurs réveils et des fois, il se remet à pleurer dés que je le pose dans son lit. Je finis par dormir avec lui.
    J’ai essayé de le rendormir sans le sein (tétine, biberon, calin ) rien de fait. C’est la crise! il hurle, gesticule dans tout les sens. Il me réclame le sein ! au bout de 2h, il s’est endormi d’épuisement dans mes bras. Maigre victoire.
    J’aimerais avoir des conseils quand je suis vraiment épuisée et j’en viens même des fois de ne pas l’avoir sevrer plutôt.
    En journée, quand il réclame et que je ne veux pas (tété proche de l’heure du repas ou on est sur le départ…) il crise à hurler et se rouler par terre. J’ai du mal à assumer les regards des autres dans ces moments là .
    Help me !
    P.S : merci pour votre site qui me rassure dans mes moments de doutes

    • @Micol
      Il me semble, à distance et je peux me tromper, que votre fils a bien compris qu’en hurlant et en se faisant une grosse crise, cela vous inquiète et que donc vous lui donnerez le sein.
      Il faut sortir de ce cercle vicieux. Si vous choisissez de le sevrer la nuit, c’est important de rester calme, d’accepter qu’il essaiera de faire une crise , que vous serez là pour le prendre dans les bras et le rassurer. Quand il verra que ça ne vous inquiète pas et que tout va bien, il pourra apprendre à se passer du sein car il ne sera pas inquiet et vous verra tranquille.
      Bon courage !

  88. Bonjour.

    Tout d’abord, grand merci à vous, car la lecture de cette page m’a énormément aidée.
    Dans un moment particulièrement difficile pour moi et mon petit bout de 8 mois bientôt, j’espère trouver conseil auprès de vous..

    Voilà , mon bébé aura 8 mois dans une dizaine de jours.
    Je reprends mes études milieu Mars, il aura alors tout juste 9 mois.
    Le problème aujourd’hui est que mon bébé est toujours allaité, il refuse catégoriquement les biberons que nous lui proposons depuis ses 4 mois. Nous avons essayé avec mon lait, du LA, de l’eau, du jus de cuisson des fruits que je lui prépare… enfin vs aurez compris, nous avons tout essayé. Il ne prend pas de sucette non plus, il la rejette systématiquement.
    Par contre il mange très bien les purées que je lui prépare à midi+ 1 petit suisse. Et pour le goûter une compote+petit suisse.
    Pour la tétée nous en sommes donc là :
    -Tété du réveil le matin vers 07h (heure où je me lève pour preparer la grande pour l’école).
    -Tété pour se rendormir vers 08h30.
    -tété après le repas du midi pour la sieste ( et malheureusement il ne dort jms plus de 30 minutes, si je ne lui donne pas le sein il est agacé toute l’après midi, alors quand il se réveil, je lui remet au sein afin qu’il puisse terminer sa sieste.)
    -une tété vers 19h. Puis la tété d’endormissement vers 21h. Heure du couché.
    Il n’a jamais fait ses nuits. Se lève facilement encore une dizaine de fois par nuit. Je m’y suis habituée.
    La semaine dernière ns avons commencé la semaine d’adaptation chez nounou. Ce fut une catastrophe car évidement à lheure de la sieste, sans tété, il ne sait pas dormir…
    Ma nounou me dit de forcer les choses et de ne plus l’allaiter en journée. Mais voilà , je ne me sens pas du tout prête à lui refuser le sein quand il est avec moi, je me dis qu’il finira par comprendre qu’avec nounou il n’y a pas de sein mais quand maman est là , il n’y a pas de soucis. Or, nounou pense que ce n’est pas bon pour lui et que je dois d’abord arrêter de l’allaiter à la maison pour qu’il ne cherche plus une fois chez nounou.
    Nous avons une relation très fusionelle avc mon fils, l’allaitement y joue bcp et j’ai encore besoin de ce contact avc mon bébé, et lui aussi j’en suis sûr. J’ai fait un déni de grossesse ( j’ai appris que j’étais enceinte à 30sa…) un début d’allaitement très très difficile que ns avons réussi à surmonter…
    Alors oui je vais bien être obliger d’arreter le sein en journée une fois que j’aurai repris les cours, mais est il necessaire d’arrêter alors que je suis tjr disponible pour le moment?
    Je ferai tout pr garder la teter du matin et soir.
    Il dorr tjr dans le lit conjugual. Pour notre grande ça a été pareil jusqu’à ces 1 an. Nous comptons faire pareil pour petit homme. Cela ne nous dérange pas et nous parvenons à garder notre intimité à notre façon. Nounou pense qu’on devrait le laisser seul, en pleurant afin de le faire arreter le sein. Nous en sommes incapable…
    Pardon si je me perd ds mon texte mais je suis complètement perdu face à cette situation inattendu (nous pensions qu’il prendrait le biberon à force mais non…)
    Desolé également pour ce long texte…
    Merci d’avance

    • @Ellya
      Si vous n’avez pas envie de le sevrer, ne le sevrez pas !
      Chez la nounou il a besoin d’un temps d’adaptation mais bien sûr qu’il va comprendre qu’il ne tète pas chez la nounou et il va trouver de nouvelles façons de s’endormir.
      La nounou n’a pas à vous imposer un sevrage, je trouve cela choquant !
      Je ne sais pas comment vous aider mais continuez à vous écouter !

      • Merci de votre réponse, que j’attendais avec bcp d’impatience!
        Hier, il est resté chez nounou pour la première fois pour le repas de midi. Il a très bien mangé sa purée (j’ai pris soin de préparer ce qu’il lui plaît le + : la patate douce). Nounou me dit qu’après, il avait l’air fatiguée (avec moi, il a le sein qqls minutes après le repas pour la sieste) qu’elle a donc essayé de le coucher. Évidement il a lutter avec des pleurs jusqu’à mon arrivée.

        Merci de me rassurer! J’avais besoin d’entendre que j’avais raison de ne pas vouloir NOUS imposer ce sevrage forcé! J’en ai pleuré car pour avoir essayé un jour de ne pas lui donner le sein après la discussion avec nounou, j’en ai réellement souffert et je pense lui aussi!
        Je vais suivre vos conseils, m’écouter, et faire confiance à mon bébé, il saura comment faire en mon absence…
        Toute dernière question:
        Quand je reprendrai mes cours je serai absente de 06h30 à 18h. Je n’ai pas de soucis de seins douloureux ou qui gonflent etc… dois-je quand même tirer mon lait en journée afin d’entretenir ma lactation ou le fait qu’il tetera à mon retour et le matin avant de partir suffira??
        J’avais arrêté d’allaiter ma fille à 9 mois à « sa demande », elle n’en a plus voulu et nous étions toutes les deux prêtes à cela, mais alors ma lactation a cessé sans que je ne fasse quoi que ce soit…

        Encore milles merci de prendre le temps de me répondre.

  89. Apolline

    Bonjour,
    Je commence à penser à sevrer mon fils de 22 mois. L’allaitement se passe à merveille pour moi comme pour lui, et il ne semble pas du tout prendre le chemin du sevrage naturel, tant la situation lui convient. Moi-même je n’y pensais pas jusqu’à récemment. Mais nous commençons à penser à un deuxième enfant, et je réalise que je ne me vois pas du tout co-allaiter. Donc je me dis qu’il est temps d’y penser, pour que mon fils ait le temps d’encaisser le sevrage avant de devenir grand-frère, sans que les deux événements soient trop proches.
    Je viens de lire le billet et les commentaires, et j’ai l’impression que le sevrage peut se dérouler en 8-10 jours (on en est gros à trois tétées, matin, retrouvailles, soir). Est-ce qu’il vaut mieux pour l’enfant supprimer une tétée et dès que les seins se sont habitués, supprimer la suivante, ou au contraire échelonner plus, en se donnant par exemple un mois ? Cette deuxième solution était mon idée de départ, mais je me demande si je ne risque pas de lui compliquer la vie en faisant « durer le plaisir ».

    • @Apolline
      A cet âge là , c’est à vous de sentir en fonction du caractère de votre enfant car les 2 solutions sont possibles.
      Vous pouvez également attendre d’être enceinte car beaucoup d’enfants s’arrêtent tout seul pendant la grossesse.

  90. julie

    Bonjour,
    Notre deuxième petit garçon à maintenant 8mois. 8 LONGS MOIS qui ont épuisés Maman (-20kg)et papa…Un bébé stressé à la naissance, qui a tété toutes les heures du jour et de la nuit jusqu’à ses 2mois.
    Détecté RGO et traité à partir de ses 6mois : aujourd’hui, plus de vomissements, mais du stress nous sommes passé à un bébé archi-tonique/éveillé (2 siestes d’1/4 h/j!!!,assis seul à 4mois, se met debout seul aujourd’hui à 8mois..)
    Nous avons rencontré moult professionnels pour le soulager/détendre : pédiatre, Puer de la PMI, sage-femme, Conseillère en lactation, ostheo, homéo, micro-kiné… « laissez-le pleurer », avons-nous entendu, mais un bébé stressé qu’on laisse pleurer donne un résultat catastrophique, croyez-moi !!!
    Aujourd’hui, il refuse catégoriquement le biberon (LM ou LA) la tasse, la cuillere, le verre.. Il préférè s’en tenir aux purées, petits-suisse pendant ses 8h de crèche et attendre le sein de maman.
    Ses tétées sont anarchiques (7h30 – 8h30 – 16h30 – 18h30 – 19h30 – 20h30 – 22h – 00h – 4h – 5h – 6h) ce qui fait plus de 10 tétées encore à 8mois, vous comprendrez mon état de fatigue…
    Je lui sers de doudou, car il ne dort que sur ou contre moi, en me tenant le bout de sein qd je suis endormie. Il se met à mordre également…
    Vous voyez le tableau catastrophique, le cercle vicieux dans lequel nous sommes, la fatigue nous a envahit et nous n’avons pas eu l’impression d’avoir tellement de choix avec ce chenapan qui sait mener son monde…
    J’ai l’intuition que le sevrage pourrait être la solution, en lui donnant un rythme, un bébé davantage rassasié (car le nombre des tétés est dû au fait qu’il mange peu à la fois nous pensons) Je suis vraiment prête dans ma tête à arrêter, et surtout mon corps ne demande vraiment qu’à récupérer !
    Cela fait beaucoup de questions d’un coup, mais nous sommes vraiment désemparés. Nous ne savons plus vers qu’elle oreille attentive nous tourner.
    Merci d’avance.

    • @Julie
      Je comprends votre désarroi et je suis d’accord avec vous que laisser ce bébé pleurer n’est pas une solution.
      Pour un sevrage, cela risque aussi d’être difficile donc il faut que vous soyez vraiment décidée à le faire et vous y tenir tout en l’accompagnant. Bon courage !

      • julie

        Merci pour vos encouragements, je pense que la fatigue a « mangé » notre détermination. Des blogs comme le votre sont des mines d’informations motivantes et nous nous sentons moins seuls!
        Maintenant, je sais qu’il me reste le difficile dilemme entre épuiser un peu plus mon corps et soulager bébé de ses reflux, l’apaiser à mon contact.. Je sais malgré tout qu’avec mon premier, les instants biberons (à 6mois) sont restés de tendres moments comme au sein, donc je suis prête car je sais que ces moments câlins continueront…
        Maintenant, par ou commencer? si je supprime une tétée, il va se retenir comme à la crèche, jusqu’à être trop énervé pour accepter un biberon, puis hurlements jusqu’à se faire vomir… Nous avons tenté cette technique plusieurs fois, en le laissant seul avec papa… Peut-on supposer que ce n’est pas le bon moment pour lui? Être déterminée, cela veut-il dire accepter ses hurlements? La première fois qu’il a refusé, il a fini au sein après 15min d’essai, et il a vite compris sa victoire pour les fois suivantes… Comment faire pour ne pas avoir l’air de céder, finalement?
        Merci d’avance.

        • @Julie
          Si vous sentez qu’il n’est pas prêt et que c’est trop tôt pour lui, alors attendez encore.
          Si vous n’en pouvez plus, faites le mais commencez par quelque-chose de clair : par exemple, on arrête les tétées de nuit, tu pourras téter quand il fera jour. Et il faut absolument vous y tenir sinon, c’est perdu d’avance.
          Bon courage !

          • julie

            Merci pour vos précieux conseils, je vais surveiller un moment qui me semble propoce.

  91. dumarey

    Bonjour
    voilà j’ai déjà commencer le seuvrage en delicatesse mais voilà ma fille qui a bientôt 18 mois et avec qui je pratique le cododo en plus prend encore tété du matin , le soir mais aussi encore la nuit !!!
    comment a votre avis je pourrai faire pour arreter la nuit ????
    merci de votre réponse
    cordialement

  92. patricia

    Bonjour,

    j’ai laissé un commentaire le 24/4, qui n’apparait toujours pas… peut-etre etes vous en vacances?! si c’est le cas, veuillez m’excusez!
    sinon c’est mon ordinateur qui a bugué, auquel cas, je me permets de remettre mes « ecrits » en ligne… merci

    Bonsoir,

    J’ai beau pioché dans les differents témoignages sur votre blog, je cale pour mettre en pratique mon sevrage!

    mon loulou a 13 mois.
    Il tète 3 fois dans la journée: le matin, à 16h après la sieste (ou bib de LM chez nounou) et le soir après le repas, avant d’aller se coucher (mais ne s’endort pas au sein, on a un gros calin derrière et parfois il chantonne encore 5-10 minutes tout seul).
    Rarement maintenant, il se réveille dans la nuit et je ne me pose plus la question, je « l’assomme » au sein!

    J’ai toujours pensé qu’il s’arreterait de lui même, comme son cousin ( à 9 mois).. mais il n’est pas décidé. Du coup, j’ai eu beaucoup de mal a entrer dans la reflexion de mon choix a moi d’arreter.. surtout que, vous vous en doutez, l’entourage commence a trouver ça long.

    Dernièrement, les tétées du soir étaient devenues un calvaire, car il enchainait 3-4 voir 5 « seins », j’y passais presque 1h, je sentais l’irritation monter et ca n’arrangeait rien, mais je crois que j’étais en plein questionnement « j’arrête/ j’arrête pas », comment je fais? et pas claire dans ma tête, il le sentait trop bien, d’où son stress. cercle vicieux.

    J’ai le mamelon droit souvent douloureux, pendant et/ou en dehors des tétées, toujours « erectile » et très désagréable au toucher. même la ceinture de sécurité dans la voiture est un problème…

    Je commence à en avoir marre de tirer mon lait.

    Et j’aimerai retrouver un tout petit peu de liberté, surtout que je vois que les virées avec son père se passent bien… et puis, il faut bien le laisser grandir!

    Ca va me faire bizarre, parce que ma vie avec mon petit loup est rythmée par les tétées depuis qu’il est entré dans ma vie. Ca console tous les chagrins, et ça rendors la nuit même si on y passe 2 ou 3 h… Quand il m’ a fait une gastro sur presque un mois vers 9-10 mois et qu’il ne mangeait plus rien, j’etais bien contente (mais un peu inquiète) de pouvoir le re-nourrir en allaitement exclusif…

    Mais voila, concrètement, je fais comment?
    j’arrete une par une? sur combien de jours? par laquelle je commence? lesqueslles je remplace par du lait? le bib de nounou, en LA du jour au lendemain? qui donne le biberon? encore un tiers, ou moi? je n’ai pas envie de faire sauter les moments tendres du matin et du 4h!
    Si je garde 2 bib, j’ai le choix matin et soir, ou matin et 4h?
    Si j’enleve celui du soir, est ce qu’un yaourt va suffire? surtout qu’il a parfois deja un petit suisse pour faire passer la purée… et comment je le couche sans tétée? il ne s’endors pas au sein, mais on est dans sa chambre dans la pénombre, en mode « il est l’heure d’aller au lit ».. je ne vois pas trop comment je remplace une tétée par « rien ».. donc garder 1 bib le soir? et basculer en produit laitier au 4h?

    c’est bête mais quand on n’a pas l’expérience, on s’inquiète sur tout…
    merci

    • @Patricia
      Je trouve votre message à mon retour de congés.
      Vous pouvez arrêter les tétées une à une et commencer par n’importe laquelle. A cet âge, votre fils a toujours besoin de lait mais pas forcément liquide. Vous pouvez lui proposer du lait entier, du fromage, des laitages.
      Chez la nounou, vous pouvez proposer du lait entier.
      Vous pouvez donner vous-même les biberons s’il les accepte.
      Pour le coucher, vous allez inventer un nouveau rituel : calin, histoire, tout ce que vous voulez qui le fait entrer en mode calme et accompagné 😉 .

      • patricia

        Merci.

        Du coup, j’avais décidé que la tétée de 16h de mercredi dernier serait la dernière…. et il a pris les devants en ne tétant pas!
        jeudi et vendredi, il a eu des bib de LM chez nounou (derniers congelés en stock) … et tout simplement il a pris son 1er bib de LA avec maman pour le 4h de samedi!
        (j’ai pris la marque Holle…)

        Il restait a s’occuper des tétées qui me semblaient primordiales… Ce matin, pour la 1ere fois de sa vie , il ne m’a pas tétée. Je le dis volontairement dans ce sens.
        Ca n’a pas l’air de l’avoir perturbé, alors que je n’en avais pas dormi de la nuit… Il a même voulu tenir le bib tout seul, bien blotti contre moi. Et il m’a même gratifié du « sourire de fin de tétée du matin » que je n’avais pas vu depuis quelques temps! comme pour me dire: « eh maman, regarde, comme c’est facile!, il ne faut pas t’en faire! »

        Je suis heureuse et soulagée de voir qu’il s’adapte aussi facilement. Je l’aime.

        Pour en revenir a vos réponses, pourquoi du lait entier? pour les acides gras?
        Le fromage, c’est pas encore trop son truc, et finalement a 4h je mixe un Yaourt/ fromage blanc et 70-90 ml de lait (parce qu’il ne boit pas beaucoup dans la journée…)
        parfois il prend un petit suisse a midi. et souvent un le soir.
        c’est quoi la dose de lait/prod. laitier a son age?

        prochaine etape, l’arret de la tétée du soir. que j’aborde plus sereinement du coup…..En fait j’ai l’impression que c’est moi qui ai du mal à les « quitter »!

        • @Patricia
          Un grand bravo à vous deux !
          A son âge, on n’est plus obligé de donner une préparation pour nourrisson et on peut passer au lait entier pour les acides gras effectivement.
          Si vous lui proposer lait ou laitage à chaque repas (non sucré), vous pouvez le laisser prendre ce qu’il veut et il prendra la quantité dont il a besoin.

          • patricia

            @Véronique
            AU SECOURS!
            voila 3 jours pleins que mon petit loup n’a plus qu’une tétée le soir, lui s’en adapte très bien, mais mes seins n’ont toujours pas compris!!
            je prends de l’homéo, et un ibuprofene hier , cela va t-il « durer »? comme la source est sensée se tarir quand < 3 tétées/jour, je ne pensais pas souffrir autant… 🙁

          • @Patricia
            Il y avait combien de tétées avant ?
            Vous pouvez prendre des infusions de sauge officinale bien infusée : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/trop-de-lait/

  93. Mitsou

    Bonjour, votre site internet est vraiment super, j’y ai souvent eu recours depuis que mon petit Sacha est né…
    Aujourd’hui il a 16 mois et il tête toujours le matin dès son réveil à 6h15 pendant presque 1 demi-heure, puis encore 5-10 minutes avant de l’emmener à la crèche et le soir il tête à nouveau lorsqu’on se retrouve et avant de le coucher, c’est comme ça qu’il s’endort… Je viens de vous décrire mes journées type de semaine, le mercredi et le week-end se rajoutent les tétées à la demande qui varient en fonction de nos activités.
    Mon bébé adore téter et moi j’adore l’allaiter.
    Seulement j’ai un désir de bébé n°2 et le gynéco m’a clairement fait comprendre que pour ça, il fallait que je diminue mes tétées, voir les supprime complètement… je n’ai pas pas encore eu mon retour de couches.. et mon endomètre est très fin.. je vous prie de m’excuser pour tous ces détails mais ils me paraissent importants.
    Je vais sur mes 40 ans et je souhaite que mes enfants n’aient pas trop d’écart…
    Pensez-vous que je dois complétement arrêter mon allaitement? quels conseils me donneriez vous?
    D’avance merci pour tous les conseils que vous pourrez me prodiguer.

    • @Mitsou
      Vous pouvez commencer par diminuer le nombre de tétées et si ça ne suffit pas, il arrive qu’il faille complètement arrêter l’ allaitement.

  94. sauvage juliette

    bonjour, mon fils de 10 mois mange des yahourt, des compotes (meme des pompotes bébé) des aliments solide (type gateau galette de riz, biscuit) mange des plats avec morceaux et bois a sa tasse tout seul comme un grand soit jus de fruit soit son lait croissance. je continuais a l’allaiter en mixte matin et soir ( +1 tétée vers 23h). et ça cela fait 8 jours il joue avec mon sein ou il pleure en voyant mon sein il ne veut plus le prendre si j’insiste il mord. Il prend par contre toujours bien son biberon de lait croissance le soir est-ce que cela peut etre le sevrage ? (j’ai essayé pendant qu’il dort, pendant le bain, en faisant de gros calin et jouants plus avec lui et en me mettant dans un piece au calme tous les deux rien n’y fait). je crois bien que je renonce en fait il est pret a etre sevrer a priori apres tout ne vaut il pas mieux que ça vienne de lui plutot que de moi ou moins il le vit mieux parce qu’avant pas moyen d’aller au lit sans avoir eu sa tété maintenant il ne reclame plus du tout. et veut juste un calin et dodo.

    • @Juliette
      Le plus probable, c’est que votre lactation a diminué et que votre fils n’est plus satisfait par cette quantité de lait.

      • sauvage juliette

        c’est donc le sevrage ou est-ce que je peux relancer la lactation ? est-ce que cela vaut le coup ? ou c’est plus pour mon plaisir que pour le sien ?

        • @Juliette
          Vous pouvez essayer de relancer votre lactation car c’est toujours le mieux pour votre enfant. Mais s’il ne veut pas téter, il va falloir relancer au tire-lait.

  95. Sasmirah

    J’ai allaité ma fille jusque deux ans et demi! Je n’aurais jamais pensé aller jusque là mais je souhaitais un sevrage naturel avec un enfant qui se détache du sein progressivement. Malheureusement ce jour n’est jamais arrivé et ma fille est restée accro aux seins jusqu’au bout. C’est moi qui, n’en pouvant + et vivant l’allaitement comme une agression, ait mis ma fille devant le fait accompli: maman n’en pouvait + et tant pis si c’était dur, j’avais tenu autant que je pouvais. Hasard ou coïncidence, j’ai découvert un mois après que j’étais enceinte…
    Aujourd’hui, après bientot un an de sevrage, elle a encore un besoin presque compulsif de me toucher les seins, ce qui â le don de m’exasperer.
    Je dois préciser que je me retrouve dans le témoignage de Julie car ma fille a souffert d’un rgo sévère avec Å“sophagite à 2 mois, qu’elle passait son temps au sein et avait (et â encore â 3 ans) de gros troubles du sommeil: beaucoup de pleurs, beaucoup de réveils, micro-siestes nous ont épuisé totalement son pere et moi et g perdu également 20 kgs… J’ai tenu bon en pensant que le lait maternisé augmenterait ses symptômes et que son besoin de têtée était trop fort. J’ai d’ailleurs mis 18 mois pour la sevrer la nuit, après moules tentatives, hurlements, méthodes diverses et relais paternels…et beaucoup beaucoup de patience et de fatigue!
    Je peux dire à Julie et tous les parents qu’élever et allaiter un enfant rgo est ÉPUISANT et que les gens autour ne comprennent généralement pas et ne sont pas aidants. Ils sont au contraire culpabilisants. Alors COURAGE.
    Aujourd’hui ma fille se réveille toujours la nuit mais elle est très sûre d’elle hyper sociable et dégourdie et je ne regrette pas de lui avoir fait confiance et d’avoir entendu sa souffrance. Je ne regrette pas de l’avoir allaité si longtemps car je pense que le sein la soulageait et faisait office de médicament. Je regrette simplement que le sevrage ait été aussi brutal.
    Mon deuxième enfant est très différent, très cool et pas du tout accro au sein de la même façon et j’avoue que c’est assez rassurant. Il régurgite pas mal mais j’ai découvert que la tétine faisait des miracles avec lui (elle répond à son besoin de succion sans créer de remontées). Je n’envisage pas un allaitement aussi long que pour la première; nous verrons ce qu’il en dit.

  96. Bonjour Véronique, merci pour votre superbe site et vos précieux conseils.
    Voilà , j’ai un grand bébé de presque 17 mois que je souhaite sevrer. J’en ai marre, depuis qu’il est né, il tète au moins 5 fois par nuit. D’ailleurs il est un peu trop gros, il fait déjà 15 kgs. Mon compagnon était très attaché à l’allaitement donc j’ai continué mais maintenant ça suffit.
    Bref, impossible de lui faire prendre un biberon et de l’endormir sans le sein (à part en voiture), c’est un bébé avec un fort caractère! Donc je n’ai pas réussi à le sevrer progressivement. Je n’ai pas non plus le soutien de mon compagnon sur ce point, il ne supporte pas les pleurs et souhaite un sevrage du jour au lendemain ou rien du tout. Peut-être qu’il a raison et que c’est ce qu’il convient le mieux à notre fils. Que pensez vous d’un sevrage brutal? J’appréhende beaucoup donc je repousse depuis des mois! Mais là j’en ai vraiment marre.
    En janvier il fera sa sieste a la crèche et je pense que c’est mieux s’il est sevré d’ici là pour éviter qu’il se retrouve en difficulté lors de ses siestes.
    Hier il a accepté de la boisson de noisettes au verre, peut-être une piste qui pourrait m’aider!
    Comment l’accompagner au mieux lors de ce passage? Il tète énormément la nuit, que puis-je faire pour qu’il perde cette habitude sans violence?
    Merci infiniment!
    Matériellement,
    Flore

  97. Emmanuelle

    Bonjour, je reviens vers vous car je ne sais plus quoi faire… Mon fils de 11mois est toujours allaité, le matin, le goûter si il n’est pas à la crèche, la tétée de retrouvailles si crèche et le soir pour le dodo. Il s’endort très bien avec son père et sa grand mère si je ne suis pas là . Le souci est qu’il se réveille encore souvent la nuit et qu’il est inconsolable, c’est son père qui se lève car si c’est moi il réclame le sein toutes les heures et demie et ce n’est pas tenable. Je me pose la question du sevrage complet car mon petit bout est très « accro » au sein et que je me demande si cela l’aiderait pour les nuits? D’un autre côté les tétées sont des moments merveilleux et je ne suis pas forcément prête à arrêter… Ce sont les nuits qui sont lourdes, 11 mois sans une nuit complète.. Merci pour vos conseils.

  98. Bonjour,
    J’envisage de sevrer ma fille prochainement et j’ai besoin de vos conseils svp. Elle a 9 mois et je l’ai allaité de manière exclusive jusqu’à ses 6 mois. Puis on a attaqué la diversification le midi (qui se passe très bien!). Comme j’ai repris le travail 4 jours par semaine, elle va chez la nounou qui lui donne mon lait et parfois du lait maternisè en complément. Quand elle est avec moi, je l’allaite à la demande. Je lui donne parfois le biberon et elle le prend volontiers. Jusque là tout va bien. Là où c’est problématique, c’est que ma fille et ce depuis sa naissance s’endort au sein et réclame le sein toutes les 2 ou 3 h la nuit (ce qui n’est pas le cas la journée). Elle tête un peu puis se rendort. J’ai essayé de lui donner sa tétine, un doudou, de la laisser se rendormir seule, rien n’y fait, elle réclame le sein. Ca la rassure. Résultat, elle dort toujours dans notre chambre. J’ai peur qu’en la sevrant, je doive me retrouver à lui préparer des biberons en pleine nuit… Ce qui serait encore plus fatigant et n’arrangerait rien au final. Qu’en pensez-vous ?

  99. Gatard Sophie

    Bonjour Véronique.
    Mon petit garçon a 28 mois et je lui parle de sevrage depuis ses 2 ans.
    Il tête avant la sieste et le soir mais si je ne suis pas là l’après-midi, ça va bien. Le soir il demande la tétée mais n’insiste pas si son papa lui explique que je ne suis pas là .
    Par contre avec moi, c’est une grosse colère si je lui refuse. Il tape du pied et hurle « je veux la tétée » et il répète en boucle « la tétée ». Il n’y a rien à faire pour le calmer ou lui changer les idées.
    En novembre, il était moins demandeur et me disait « il est pas bon le lait ». J’ai cru que c’était bon, le sevrage était en route mais non, c’est reparti.
    Nous voulons un deuxième enfant et je ne veux pas allaiter pendant ma grossesse et j’ai un peu peur que ça freine aussi ma fertilité.
    Je voudrais qu’il arrête mais j’ai aussi du mal à admettre sa tristesse et je suis anti-lait de vache, du coup j’ai peur qu’il ait quelques carences.
    Comment m’y prendre ?
    Merci beaucoup pour votre réponse

    • @Sophie
      A son âge, il a encore besoin de laitages mais pas forcément de lait liquide.
      Sa colère est normale car il a toujours besoin de l’allaitement et vous le fait savoir, il en a le droit.
      De votre côté, il est tout à fait compréhensible que vous souhaitiez le sevrer.
      Donc c’est à vous de voir ce qui est le plus important pour vous, de prendre une décision, de l’expliquer à votre fils et de vous y tenir…

  100. aurelie

    Bonjour,
    Mon fils a 19 mois, je l’allaite depuis sa naissance. Depuis 4 jours je ne l’ai plus allaité, il réclame le sein plusieurs fois par jours, soulève mes tops, se frotte tendrement à ma poitrine, mais je fais diversion en lui montrant un livre ou autre chose. Je ne sais pas si je fais bien d’arrêter ainsi. Le soir, il ne réclame plus le sein depuis longtemps, son papa l’emmène au lit et y arrive bien. J’ai remarqué que depuis j’ai diminué puis arrêté les tétés, mon bébé ne se réveille plus la nuit. J’ai peur de faire du mal à mon bébé en le frustrant ainsi, en même temps, peut être que 19 mois c’est assez…je suis confuse.Je lui donne le matin 200 ml de lait en poudre en plus de son petit déjeuner, est-ce assez ? J’avoue n’avoir aucune idée sur le sujet.

    Bonne journée

    • @Aurélie
      Je pense que si vous l’avez sevré,c’est que c’était important pour vous de le faire. Donc ce n’est pas traumatisant puisque vous l’accompagnez.
      A son âge, vous pouvez lui donner du lait entier, ce n’est pas nécessaire de donner du lait en poudre.
      Si vous lui proposez un laitage à chaque repas et que vous le laissez prendre ce qu’il veut, il prendra ce dont il a besoin.

  101. aurelie

    Merci infiniment pour votre réponse. Oui, en Novembre mon bébé sera en crèche,le sevrer tôt me semblait la chose à faire pour l’aider au mieux. Je vais aussi lui donner notre lait mais nous en prenons sans lactose (papa allergique) est-ce bien ?
    Merci encore et bonne journée à vous

  102. Julia

    Bonjour,
    ma petite a 8 mois. je tire de moins en moins de lait (200 à 250 ml en trois tirages, malgré des massages, galactogènes et des tetees à la demande matin, soir et week end). La nounou complète avec 150 ml de LA. A cela, ma petite refuse de prendre le sein en public ou s’il y a la moindre « agitation » autour d’elle : je suis obligée de tirer mon lait avant chaque sortie pour ne pas me donner en spectacle et d’ajouter un pti Suisse ou une compote (car pour l’heure, je n’ai personnellement jamais donné de LA). Elle refuse souvent de teter le soir mais vient teter 2-3 fois la nuit, ce qui me fatigue. J’ai demande à la nounou de moins la nourrir l’après midi pour qu’elle mange le soir mais ca n’y change rien et je culpabilise car ma puce mange déjà pas bcp. Quand je vois les bib que mange le bébé de 4 mois garde avec elle, c’est le triple ! Elle reste à 7kg et des poussières depuis ses six mois, ce qui m’inquiète un peu, mais elle est tres vive, enjouée, souriante, curieuse de tout et agitée, tout le temps en train de crapahuter. Chaque soir et chaque week end, c’est le sketch pour lui donner le sein, il faut que je m’isole, que je m’allonge (car madame tete encore moins quand je suis assise) et éteigne la lumière pour qu’elle prenne le sein. Je sais aussi que le Pediatre nous attend au tournant pour ses 9 mois car c’est le délai qu’il nous a donné pour qu’elle prenne du poids. Bref, j’ai vraiment l’impression de toujours forcer et de me battre pour mon allaitement, ma fille ne me suivant pas… Ni mon corps… Dans des moments de fatigue et de tristesse comme aujourd’hui, je songe à arrêter. Je pense meme que le sevrage ne posera aucune difficulté !! Puisqu’en y réfléchissant bien, ma fille ne réclame jamais le sein en journee ! (C’est tjs moi qui propose et je me fais souvent jeter, lol) Il n’y a que la tetee du matin (et celles de la nuit) qui se passe très bien. On finit la nuit ensemble, lovées l’une contre l’autre.

    • @Julia
      Si elle ne prend pas de poids, c’est quand même un problème. J’entends bien que vous faites tout ce que vous pouvez et qu’elle n’est pas très motivée pour téter. A distance je ne sais pas trop quoi vous proposer mais je pense que ce serait bien de faire un bilan avec une consultante en lactation certifiée IBCLC.

  103. Bonjour Véronique,

    Je vous suis depuis des années, puisque j’allaite mon bambin qui a 28 mois.

    J’ai eu un rdv avec une consultante en lactation chez moi(dans le var) mais cela ne m’a pas permis de trouver la solution claire dans ma tête.

    Je me permets donc de vous adresser cette demande.

    Je suis enceinte de 3 mois et mon fils tête encore 4-5 fois par jour. Je ne souhaite pas co-allaiter.

    Depuis que j’ai appris ma grossesse je lui ai expliqué que mes tétons sont douloureux et que bientôt il ne pourra plus têter.

    J’ai essayé de supprimer des tétées mais évidemment ca se corse : il est adorable et me dit qu’il va faire une petite caresse avec son autre main pour que j’aie moins mal (ce qu’il fait réellement 🙂

    depuis quelques jours il re-tête énormément, se colle à moi sûrement pour voir si je le repousse. Il y a encore des tétées nocturnes car je n’ai jamais réussi à imposer un sevrage de nuit, il hurle et c’est ingérable.

    Je n’aurai aucun soutien du papa qui est anti-allaitement depuis le début,qui ne veut pas intervenir, et qui de plus ne supportera pas les pleurs liés au sevrage. (il espère d’aillers m’interdir d’allaiter le second, dur)

    Bref, ma question est la suivante : je suis en vacances la semaine prochaine.

    – dois je m’installer chez mes parents et mettre à profit cette période pour un sevrage rapide… mon fils adore sa mamie, qui sera d’accord pour me soutenir ; et si oui comment procéder, faut il lui expliquer que désormais maman ne donne plus de lait et arrêter toutes les tétées d’un coup (si ca fonctionne au bout de 8 jours je serai soulagée mais je ne veux pas faire de peine à mon fils ni que ce soit trop brutal)

    – ou j’attends en espérant que la grossesse avançant je n’aie plus de lait ou qu’il n’aime pas le colostrum. Si rien ne se passe par contre je repars pour des mois et ca risque de ne pas être réglé à l’accouchement…

    Pardon pour le pavé mais je suis perdue et attristée d’avance pour mon fils que j’aime tant, merci

    • @Kate
      Il me semble que la première étape, c’est d’être claire dans vos souhaits : souhaitez-vous le sevrer aujourd’hui ?
      Si ce n’est pas le cas, tout ce que vous pourrez entreprendre ne marchera pas.
      Si c’est le cas, votre première solution peut être une bonne option car vous aurez alors du soutien bienveillant.
      Mais avant toute chose, posez-vous la bonne question : qu’est-ce que vous souhaitez ?

  104. c’est difficile de s’analyser soi-même… je dirais que ne ressens pas un dégoût total des tétées ni une décision claire et nette dans ma tête disant que je ne supporte plus cet allaitement …

    j’envisage le sevrage comme la décision la plus raisonnable.

    au fond de moi J’espère de tout coeur que mon petit garçon cesse de lui-même et en douceur (et pas à 5 ans…)

    mais j’angoisse au vu des réactions de plus en plus dures de mon mari, et je ne me vois vraiment pas avec 2 enfants accrochés à mes seins.

    je vais peut-être me donner encore quelques semaines pour réfléchir…

    • @Kate
      Effectivement, vous avez plusieurs choses qui se percutent. Une discussion franche avec votre mari sur le sujet ? Eventuellement accompagnés d’un tiers ?

  105. kate

    bonjour, ce message pour vous donner des nouvelles 🙂

    finalement j’ai beaucoup parlé avec mon petit garçon et depuis 10 jours on a entamé un sevrage pas vraiment naturel mais en tous cas « d’un commun accord ».

    Il prend des biberons de lait végétal (il est un peu IPLV) et on a gardé 1 tétée tous les 3-4 jours quand vraiment je sens qu’il en a envie, et que moi-même je commence à être inconfortable (chacun y trouve son compte hihi)

    pas de pleurs, pas de stress, mon petit est ok et moi je suis ravie.

    Mon mari aussi est surpris de la facilité de cette transition.

    on continue comme ca tranquillement, au jour le jour.

    merci de votre aide ! espérons que cela assouplisse le veto qu’a mis mon mari sur l’allaitement du bébé à venir !

  106. Noémie

    Bonjour,
    Mon fils a 8 mois et demi et il est allaité et diversifié depuis ses 5 mois et demi.
    Depuis environ 2 semaines je trouve qu’il tete moins longtemps et qu’il est beaucoup moins intéressé par le sein… il tete parfois quelques minutes à peine puis se détourne (sans râler ou pleurer, juste pour faire autre chose… il se met sur le ventre, joue avec mon soutien gorge.. mais ne tete pas) cela arrive souvent en journée par contre la nuit il se réveille une fois vers 3-4h et il dévore! Mais du coup ne fait pas ses nuits.
    Avant il tetait au réveil vers 7h30 puis vers 10h une petite goutte, vers 12h avec sa purée et compote, et le soir avant le dodo. Au goûter je donne un yaourt. Mais il commence à ne plus vouloir la tétée du midi. Est ce que je dois la supprimer ou la remplacer par un yaourt? (Mais du coup il aurait 2 yaourts par jour je ne sais pas si c’est trop) celle de 10h est entrain de sauter aussi…
    En fait je ne sais pas si mon fils est entrain d’amorcer son sevrage ou s’il est normal que le nombre de tétées diminue… j’ai encore envie de l’allaiter encore un peu car je ne reprend le travail que dans 4 mois mais je ne sais pas quelle attitude adopter. J’ai toujours peur qu’il manque de lait mais je ne peux pas non plus le forcer à teter.
    Je précise que mon fils a deja pris des biberons de mon lait et qu’il s’endort parfois au sein et parfois non (il arrive mieux au sein mais il sait s’endormir seul)
    Merci pour vos conseils et pour ce site si précieux!

    • @Noemie
      Je pense que le problème vient du nombre insuffisant de tétées pour bien stimuler la lactation. Du coup il obtient moins de lait et n’est donc pas très motivé pour teter. Je vous suggère de supprimer les laitages et de lui proposer plus souvent le sein pour relancer la lactation.

      • Noemie

        Merci beaucoup pour votre réponse. Je vais appliquer vos conseils! Pour les laitages il n’en a qu’un par jour au gouter, je vais le remplacer par une tétée. Mais il est parfois dur de multiplier les tétées quand il n’est pas motivé, il pousse mon sein et le refuse… mais je vais persévérer. Est ce que le fait de tirer mon lait une fois dans la journée peut également aider à relancer ma lactation? Merci à vous!

        • @Noemie
          Oui cela peut bien sûr aider.

          • Noemie

            Rebonjour. J’ai suivi vos conseils et multiplié les tétées. Parfois ca va mieux et d’autres jours c’est la cata… ce matin malgré un gros dodo (20h-8h!! Avec seulement un petit réveil a 4h40 ou il a tété une petite minute) mon fils n’a pas voulu teter au réveil alors que mes seins étaient bien pleins… depuis ce n’est guère mieux…parfois j’ai l’impression qu’il refuse le sein meme quand il y a beaucoup de lait, je ne sais pas quoi penser! Pourtant il est dynamique (meme très dynamique!!) il jour, sourit… mais parfois j’ai l’impression que le sein ne l’intéresse pas à part lorsqu’il est très fatigué ou à moitié endormi… que faire? Merci beaucoup

          • @Noemie
            C’est souvent un âge où ils sont très intéressés par ce qui les entoure et souvent distraits pour téter. Vous pouvez essayer de privilégier les tétées au calme et dans la pénombre.

  107. Annie

    Bonjour,
    Ma fille a 2,5ans. Elle est très accro aux tétées, reclamant même quand je ne suis pas là (creche, seule avec son père…) et qu’elle vit une situation qui la perturbe ou un gros coup de fatigue. C’est vraiment son moyen de réassurance. J’en arrive à avoir peur de l’avoir rendu trop dependante (et les autres en sont eux convaincus evidemment). Va t elle d’elle même reussir a s’en detacher en trouvant d’autres moyens (en ce moment elle commence a sucer ses doigts en tripotant un doudou mais ca ne me plait pas vraiment, ancienne suceuse de pouce je sais que c’est plutot difficile à arreter) dois jela sevrer moi meme progressivement pour l’aider ou puis je lui laisser le tps et elle y arrivera d’elle meme dans de bonnes conditions ? (Entrée à l’ecole en septembre je ne veux pas qu’elle y soit stigmatisée en réclamant la tétée la bas notamment).
    Merci de votre pointde vue tjs bien utile et

  108. Annie

    J’ai oublié d’ajouter qu’elle s’endort au sein ou quasi,et que mon conjoint n’a pas la capacité de prendre le de toutes façons à cause de pb de santé. Donc tps que je peux apaiser ma fille vite et bien avec le sein ca me va, à condition d’etre sure que ce n’est pas nuisible pour elle, sa confiance en elle aujourd’hui et plus tard, sa capacité a s’apaiser elle même…

    • @Annie
      Votre fille s’arrêtera seule de téter lorsqu’elle n’en aura plus besoin, c’est à dire entre 2 et 5 ans.
      Vous n’aurez rien à faire.
      Si vous souhaitez la sevrer avant, c’est toujours possible.

  109. Lilie

    Bonsoir,
    J allaite exclusivement mon bonhomme de 12 mois qui s avéré être un accro du sein ! En effet, loulou ne mange quasi rien en dehors du sein! Il ne refuse pas les solides mais il mange en tres tres peu de quantités… il refuse les biberons mais adore boire de l eau au verre ou à la gourde…
    Il tete à la demande et ca se résume a une dizaine de tetee par jour… la nuit il se réveille 4-5 fois pour teter….
    je suis exténuée et je souhaite le sevrer sauf que face à la situation je ne sais pas comment m y prendre ?
    Quand j essaye qu il mange plus pour supprimer une tetee c est hurlements…. mais il ne mange pas plus pour autant niveau solides… quand je m absente il m’attend….
    merci de votre aide

  110. Bonjour,
    Je me permets de vous écrire pour vous demander votre avis. Mon fils a actuellement 16 mois et il est toujours allaité sauf 3 jours par semaine ou il a un yaourt le midi. Nous avons arretés les tetees de nuit en aout et maintenant apres la reprise du travail j’ai l’impression de ne plus avoir de lait. Je pense que lui aussi l’a remarqué car il preferre souvent au moment des retrouvailles me faire un calin peau a peau que de teter immédiatement. Il est toujours demandeur mais s’arrete vite …. Nous sommes un peu destabilisé par la situation et avons decide de lui donner un complement. Pouvez vous me dire ce que vous pensez de la situations ?

    • @Helen
      Les jours travaillés, il tète combien de fois par 24h ?
      Et les jours non travaillés ?

      • Les jours travaillés c’est trois fois mais deux réellement car il n’y a souvent pas assez d’écart entre la seconde et le troisieme ( 2h ….). Quand je ne travaille pas c’est à la demande généralement quatre fois. Aujourd’hui il a essayé cinq fois déjà…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *