Que faire d’un biberon de lait maternel entamé ?

biberon lait maternel entaméVous avez réchauffé un biberon de lait maternel pour votre bébé et il ne l’a pas terminé.
Qu’en faire ?

S’il s’agit de lait décongelé, vous ne pouvez malheureusement pas le garder et vous devez le jeter.

S’il s’agit de lait frais qui a atteint les maxima de conservation, déjà 5 heures à 25° par exemple, vous ne pouvez pas non plus le garder.

S’il s’agit de lait frais qui n’a pas atteint les maxima de conservation, vous pouvez le remettre au frigo et l’utiliser pour le repas suivant, sans aucun risque.
Cette information est particulièrement importante pour ne pas gâcher de lait maternel.

Malheureusement, il n’est pas sûr que votre crèche ou votre assistante maternelle l’accepte.

Pour leur donner des arguments, voici les études récentes qui en parlent :

  • Le lait maternel restant après un repas peut être stocké pour une alimentation prochaine avec un statut bactériologiquement sûre et immunologiquement stable (Fogleman A, Allen J, Meng T, Storage of Human Milk, JHL, 2015).
  • On a testé la conservation du lait maternel restant dans le biberon. Le lait proposé était du lait pasteurisé, ayant déjà perdu une partie de ses défenses contre les microbes, mais sans microbe au début du test. Le lait préparé d’une part, et le reste dans le biberon d’autre part, ont été conservés 24h à 24°C ou 7 jours à 4°C. La conclusion est que :
    – le lait restant, conservé à 24°C, se conserve bien pendant 3h puis perd une partie de ses protéines et IgAs. La quantité de bactéries commence à augmenter significativement après 9h à 24°C
    – Le lait restant, conservé à 4°C, se conserve parfaitement à 4°C : il n’y a aucune modification de concentration en bactéries, protéines et IgAs, entre la fin du repas et 7 jours plus tard.
    (Meng, Perrin, Allen, Osborne, Jones, Fogleman, Storage of Unfed and Leftover Pasteurized Human Milk, Breastfeed Med. 2016 Dec)

Cette dernière étude étant réalisée sur du lait pasteurisé, les résultats sont d’autant plus extrapolables à du lait non pasteurisé car celui-ci contient des facteurs immunologiques qui nettoient le lait au fur et à mesure de sa conservation.

 

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

4 Comments

  1. Valérie

    C’est quand même étonnant qu’il y ait beaucoup de situations où on ne sait tout simplement pas, car ce n’est l’objet d’aucune étude…On parle quand même d’un aliment vieux comme le monde (et pour cause :)), avec des appareils d’invention pas très récente comme un frigo ou un congélateur…La recherche dans le domaine ne semble pas très active, c’est dommage et étonnant.

    J’ai quand même une question : il me semble avoir déjà lu que les anticorps du lait maternel continuent à se développer au fil des heures/jours après le tirage (lu dans le cadre de l’herpès je crois). Peut-on dire que du lait frais de quelques jours est « supérieur » de ce point de vue-là (contient plus d’anticorps) que du lait « à la source » (si j’ose dire ainsi) ? Ou on ne sait pas ? 🙂

  2. Merci pour cet article. Le problème est que le protocole donné aux crèches indique que le lait doit être jeté 1h après réchauffage. Même si lait frais de la veille ayant toujours été stocké au frais scrupuleusement après tirage.
    Ce sont les règles appliquées par la micro crèche de la fille. Cela a été très dur à accepter pour moi Quand on voit le temps passé à tirer…et eux ils le jettent. Bien que je partage ce type d’indormations, les règles sont les règles.
    La France n’aide Vraiment pas à rendre le LM normal et facile.
    On a encore du boulot….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *