Nouvelles règles de remboursement des tire-lait

Un nouvel arrêté change les règles de remboursement des tire-lait.

Désormais, le tarif de référence de remboursement de la sécurité sociale est de 7,50€ par semaine et le loueur de tire-lait ne plus pratiquer de dépassement.

Le kit de pompage, téterelle, biberon et tube de raccordement est fixé à 12,00 € (prix limite de vente : 20,00 €) en expression simple(code 1140252) et à 22,00 € (prix limite de vente : 37,00 €) pour un double pompage (code 1128044), pour 6 mois..

Par ailleurs,  la prescription initiale est de 10 semaines au maximum, avec un renouvellement par 3 mois ensuite.

De nouvelles règles sont édictées quand aux spécifications techniques des tire-lait mis à la location. Ces règles ne correspondent aujourd’hui qu’à un seul modèle de tire-lait, le Sensitive Mamivac. Aucun autre tire-lait ne répond à ces normes. Ils ont jusqu’en 2023 pour s’y plier.

« Lors de la dispensation du matériel, une formation doit être effectuée, par le pharmacien d’officine ou le prestataire de service et distributeur de matériels, à la personne à qui est délivré le matériel loué. Elle doit comprendre au minimum :
– une présentation générale du matériel et des consommables ;
– l’information et la formation technique relative au fonctionnement et à l’entretien du matériel et des consommables ;
– l’information relative au respect des consignes de sécurité ;
– la délivrance d’une notice d’utilisation ;
– le choix de la taille de la téterelle ;
– l’explication de la durée de prescription initiale et des possibilités de renouvellement ;
– un rappel des règles de conservation du lait et des règles d’hygiènes associées ;
– les démarches à effectuer en cas de panne du matériel. »
Pour ce service, le pharmacien touche 30€ par location mais il a une obligation de formation par le fabricant du tire-lait loué.

Ces nouvelles dispositions paraissent plus favorables aux mères qui sont intégralement remboursées. Mais elles posent par ailleurs un certain nombre de questions :

  • Est-ce que les médecins qui ne sont pas formés à l’allaitement, vont accepter de renouveler une ordonnance de tire-lait tous les trois mois ?
    Je vois déjà le type de réplique : « Mais il est grand maintenant votre bébé, vous pouvez lui donner un lait en poudre ! »
  • Si le tarif ne peut plus être dépassé, comment vont faire les loueurs de tire-lait pour s’en sortir quand on voit le prix à l’achat ? De ce fait, beaucoup risquent de fermer et donc certains tire-lait ne seront plus accessibles…même ceux que les mères voudraient louer à leurs frais.
  •  Oui les pharmaciens vont avoir un forfait de 30 € lors de la remise du tire-lait mais cela ne compensera pas le manque à gagner et cela m’étonnerait fort que les pharmacies qui sont déjà mal équipées fassent des efforts pour s’équiper correctement à ce prix là !
  • Il ne faut pas compter sur la baisse du prix d’achat des tire-lait. Les fabricants ne vont pas baisser leurs prix uniquement pour la France ! Ils vendent largement ailleurs pour laisser tomber le marché français s’il n’est pas rentable.
  • Une formation des pharmaciens est obligatoire…par l’entreprise qui commercialise l’appareil ! Ces entreprises sont souvent en infraction vis-à-vis du Code de Commercialisation des Substituts de lait maternel. Que va contenir leur formation ?
  • En 2023, toutes les marques de tire-lait qui sont en désaccord sur les spécifications techniques demandées ne seront plus remboursées, donc plus proposées à la location. Pense-t-on vraiment que ces marques qui ne sont pas françaises pour la plupart, vont changer leurs spécifications techniques pour un cahier des charges qui ne répond pas aux études récentes sur l’efficacité des tire-lait ?
Donc oui dans un premier temps, les mères sont gagnantes mais dans un second temps, arrêtons de faire l’autruche, je suis absolument persuadée du contraire : elles risquent de ne plus avoir accès à un certains nombre de tire-lait performants.
..
..
Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

7 Comments

  1. Lamia

    Plusieurs questions à la lecture de cet article :
    1- que peut-on faire pour que cela soit revu? Une pétition? autre? Les personnes qui ont fait cette loi ont elles consulté les professionnels sur ce sujet?
    2-Qu’en est-il des locations en cours? Le prix va-t-il changer en cours de location?

    • @Lamia
      oui ils ont consulté les professionnels de la location de tire-lait…sans tenir compte de leurs avis.
      Pour les locations en cours, je ne sais pas.

  2. Anne-Lise

    Pour info ma pharmacie m’a déjà contactée en me demandant de refaire une ordonnance pour 10 semaines (ça fait presque 10 mois que j’allaite et que j’utilise leur tire-lait) et au téléphone la pharmacienne commençait déjà à me demander si j’étais sûre d’en avoir encore besoin.
    C’est la croix et la bannière pour avoir un rdv avec mon médecin-traitant chez moi, donc je vais aller voir ma sage-femme qui me fera les ordonnances nécessaires, mais pour le coup,à part me faire faire des démarches supplémentaires je ne vois pas à quoi ça va me servir !
    Toutes les infos pour apprendre à me servir de mon tire-lait je les ai eues sur internet, en discutant avec d’autre femmes allaitantes ou ayant allaité. Les débuts ont été difficiles et maintenant que ça roule j’ai l’impression qu’on me rajoute des difficultés administratives en plus !
    Je compte écrire à ma député pour la sensibiliser à cette question, même si c’est sans doute trop tard pour la loi.
    Bien à vous.

  3. Mélanie

    Une pétition est en cours sur le site :
    https://notre-allaitement.org/index.php/petition-tire-lait/

    A faire tourner ?

  4. Busselot

    Bonjour,
    J’ai contacté Grandir Nature qui m’a expliqué que pour les ordonnances signées avant la date d’application de ce nouveau décret, les modalités ne changeaient ( sauf le tarif de lication qu’ils ont automatiquement abaissé.) En revanche, pour les autres la nécessité de renouveler l’ordonnance est impérative..Petit trucs, pensez à vos sages-femmes ou pédiatres ils peuvent faire les ordonnances. Encore un recul pour les mamans allaitante…
    Maman d’une crapotte de 2 ans et demi, je ne lâcherai pas !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *