La première fois qu’on utilise un tire-lait

Vous avez décidé de tirer votre lait à la reprise du travail. Vous vous renseignez donc sur le choix de tire-lait sur ce blog 😉 et vous vous procurez votre compagnon des prochains mois.

Vous voici installée devant la bête, et vous vous sentez … bête.
Comment se sert-on d’un tire-lait ? Je vous livre le mode d’emploi.

  • Choisissez la téterelle à votre taille. Certains tire-lait sont livrés avec plusieurs tailles de téterelles alors que pour d’autres, vous devez choisir avant de louer ou d’acheter.
  • Stérilisez les téterelles et flacons. C’est la seule fois que vous avez besoin de le faire. Par la suite un simple nettoyage suffira.
  • Faites le montage du tire-lait. Je vous suggère fortement de vous reporter à la notice de votre tire-lait car chaque modèle est différent et si le montage est mal fait, votre tire-lait ne fonctionnera pas.
  • Placez les téterelles sur vos seins : les mamelons doivent être centrés dans les téterelles, ne pas frotter sur les bords.
  • Appuyez sur le bouton de mise en route.
  • Pour le fonctionnement, vous avez 2 types de tire-lait : soit vous ne pouvez régler que la force de tirage et il existe alors 2 phases (stimulation et expression) ; soit vous pouvez régler et la force de tirage et la vitesse des cycles.
  • Pour un tire-lait du premier type (Medela Symphony, Swing, Freestyle), vous commencez par une phase de stimulation et dès que le lait commence à couler, vous appuyez sur le bouton qui vous permet de passer en phase d’expression. Vous réglez la force de tirage en mettant le plus fort qui ne vous pas mal.
  • Pour un tire-lait du deuxième type (Ameda, Ardo, Spectra, Mamivac), vous commencez par régler les cycles en rapide et la force en faible. Dès que le lait commence à couler, vous passez en cycles lents et force élevée (le plus fort qui ne vous fait pas mal).
    Vous avez donc plus de réglages à faire et vous allez tâtonner un peu jusqu’à trouver le bon réglage pour vous. L’avantage, c’est que vous pouvez vraiment régler le tire-lait à votre usage mais cela demande un petit apprentissage.
  • Une fois que vous ne tirez plus une goutte depuis au moins 2 minutes, vous arrêtez votre tire-lait.
  • Vous débranchez les téterelles.
  • Vous dévissez les téterelles et vous fermez vos flacons que vous mettez au frigo.
  • Vous nettoyez vos téterelles à l’eau chaude et savonneuse pour la prochaine utilisation.

Il est tout à fait normal de ne tirer que peu de lait lors du premier tirage, il faut que votre corps s’habitue à déclencher le réflexe d’éjection pour une machine plutôt que pour un bébé.

Prêtes ? Tirez !

Et vous, comment s’est passé votre premier tirage ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 


8 Comments

  1. Valentine

    Bonjour,
    Au début, je ne savais pas comment m’y prendre pour régler la machine tout en maintenant en place les téterelles.
    Et puis… j’ai découvert que les téterelles se glissent facilement dans les soutiens-gorge d’allaitement (et ça « tient » bien) ce qui permet d’avoir les mains libres pour faire les réglages (et même lire, boire, manger…).
    Bonne continuation à toutes!

  2. Dorothée

    Bonjour, tout d’abord un grand merci car j’ai allaité ma fille 1an½ et 4 mois plus tard je commençais l’allaitement de mon fils, vous lire nous a beaucoup aidé, motivé et occupé pendant que je tirais mon lait. Aujourd’hui je me prépare à reprendre le travail dans un peu plus d’un mois. Mon fils a eu la clavicule cassée à la naissance j’ai donc allaité uniquement d’un sein ne trouvant pas de position qui ne le faisait pas souffrir, depuis sa clavicule est considérée mais nous n’utilisons pas le 2eme sein qui ne produit pour ainsi dire plus de lait. Je souhaiterais relancer la lactation de ce sein pour faciliter le tirage pour la reprise du travail et avoir un décolleté plus symétrique. J’ai bien pensé demander à mon fils de m’aider mais il ne veut pas de ce sein. Auriez-vous des conseils : nombre de tirage par jour, tisane d’allaitement, quelque chose en homéopathie, du chaud, …

    • @Dorothée
      Il y a malheureusement de fortes chances pour que votre glande mammaire ait involué et que vous ne puissiez pas relancer. Vous pouvez tester en stimulant au tire-lait toutes les 2 h la journée et 3h la nuit et voir si ça repart.

  3. Viviane

    Bonjour,
    Mon premier tirage c’était à la maternité, je devais tirer après chaque tétée pour donner à la tétée suivante en complément car ma puce ne reprenait pas assez vite du poid. C’était avec un lactina de medela. Je ne tirais que quelques ml les premières fois, avec peine.
    je passais autant de temps à tirer qu’à allaiter, pour un résultat quasi nul.
    J’ai continué à tirer au moins deux fois par jour en rentrant chez moi, pour faire du stock en vu de la reprise.
    Il m’a fallu plus d’une semaine pour avoir un biberon par tirage (90ml).
    Le soucis avec ce tire lait c’était les téterelles en plastique, j’avais les aréoles très irritées et douloureuses (ma fille a tétée avec ses gencives la première semaine, j’ai dû lui apprendre à ne plus le faire). Le plastique dur me faisait aussi mal qu’une tétée.
    J’ai vite investit dans un tire lait avent natural électrique double, avec coussinet sur les téterelles, beaucoup moins agressif pour ma peau et plus compact à transporter pour le boulot. Très confortable pour moi et adapté à mes besoins puisque je l’utilise encore un an après.

  4. Aurore

    Bonjour,

    Petit message en forme de conseil, notamment concernant la taille des téterrelles.
    J’allaite mon fils depuis bientôt 10 mois et tire mon lait au travail depuis 7 mois. J’avais anticipé quelques semaines en amont, histoire d’être à l’aise dès les premiers jours au travail et afin de faire ça le + sereinement possible. HEUREUSEMENT !

    En effet, lors du premier test après réception de la machine, j’ai actionné la machine en position moyenne (une vieille machine de chez Medela que j’avais souscrite en location). J’ai tiré mon lait pendant environ 1/4h. Ça me picotait et tiraillait pas mal, mais je ne me suis pas inquiétée ne connaissant pas les sensations du tirage.

    Au final, en + de n’avoir quasiment rien tiré, je me suis retrouvée avec les tétons presque en sang ! J’ai vite compris que c’était dû au téterelles trop grandes pour moi, qui aspiraient le téton et l’aréole.
    On m’avait livré le tire-lait avec une version standard de téterelles sans me préciser qu’il fallait faire attention à la taille (ça se joue à quelques millimètres). La douleur qui s’en est suivie a été atroce.
    J’ai passé les 2 semaines suivantes à m’appliquer des glaçons avant et après chaque tétée (autant dire que mes journées n’étaient consacrées qu’à ça…), en + de la fatigue accumulée, j’en garde un souvenir très difficile.

    Malgré tout, et parce que je ne me voyais pas donner autre chose que mon lait à mon bébé, j’ai retenté l’expérience avec des téterelles à ma taille, et ô bonheur ! j’y suis arrivée !

    Les premiers jours, j’avais besoin de tirer mon lait environ 4 fois par jour pour donner la quantité nécessaire à la nounou, et aujourd’hui j’arrive à fournir entre 300 et 400 ml en 2 tirages.
    C’est tellement facile qu’à aucun moment ça n’est contraignant !

    Bon courage à toutes et bel allaitement !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *