Faut-il mentir à la crèche ?

conservation du laitSous ce titre un peu racoleur, je voudrais aborder aujourd’hui un sujet délicat : que faire lorsque les conditions exigées par la crèche (ou l’assistante maternelle ) pour la conservation du lait maternel sont draconiennes ?

En effet, nous avons vu dans les articles sur la conservation du lait que le lait maternel est un produit très stable, qui se conserve très bien.
Certains lieux d’accueil des bébés exigent que le lait donné à la crèche soit tiré le jour même, voir même sur place. Ils jettent alors le lait fourni et non bu par le bébé, alors même que certains biberons n’ont pas été entamés.
Ces exigences sont inutiles car le lait maternel se conserve beaucoup mieux que ça.
Pour les mères qui veulent que leur bébé puisse boire uniquement leur lait, ces conditions sont tout à fait hors de mesure. Dans les faits, il est alors impossible de donner exclusivement du lait maternel à son bébé.

Je prêche en général le dialogue avec les personnes qui s’occupent du bébé car la majorité des situations compliquées se résolvent bien grâce à une discussion franche.
Mais dans ce genre de cas, le personnel refuse le plus souvent de passer outre le protocole mis en place.

Or, qui va boire le lait maternel fourni par une mère à la crèche ? Son bébé et uniquement lui ! Les parents sont donc entièrement responsables du lait fourni pour la santé de leur enfant. Dans ce cas, où est le danger ? Les parents ne cherchent jamais à empoisonner leur bébé…
Il me semble donc logique que ce soient les parents qui décident quelles recommandations de conservation du lait maternel suivre.

Dans les faits, certains parents essaient de convaincre le personnel d’accepter une plus grande souplesse de conservation du lait et lorsqu’ils se heurtent à un refus, décident de mentir délibérément à la crèche (ou à l’assistante maternelle) sur ce point précis.
Ils peuvent alors exiger de récupérer les biberons non bus le soir sous prétexte de les utiliser à la maison…et juste changer l’étiquette de date de tirage pour le lendemain. De manière générale, ils disent à la crèche ce qu’elle veut entendre et gèrent eux-même les temps de conservation du lait.

Quel est alors le problème ? A mon sens aucun car personne n’est mis en danger…
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Articles en rapport :


48 Comments

  1. Bonjour,
    Effectivement, c’est un problème. Ma fille est en crèche depuis peu et elle ne prenait pas toujours ses 3 biberons / jour. J’ai naïvement cru que les biberons restants étaient donnés le lendemain, mais la responsable m’a signalé que tout biberon non pris dans la journée est jeté si les parents ne les récupèrent pas le soir même !
    Ce n’est arrivé qu’une fois ou deux alors je n’ai rien dit. Je ne mets jamais d’étiquettes spécifiant le jour de tirage sur les biberons car je tire la veille pour le lendemain, et là dessus le personnel est au courant (et dans tous les cas, ils n’utiliseront les biberons que le jour où je les donne).
    Du coup, je n’apporte que le nécessaire maintenant (180 ml /jour en 3 biberons), sachant que ma fille est bien réglée sur un rythme. Et chaque soir, en repartant, je récupère les biberons (vides ou pleins).
    Redonner un biberon non bu le lendemain ne me pose pas de problème. Le personnel ne me pose pas de question non plus. mais s’il le fallait, oui, je dirai que le lait a été tiré la veille.

    Comme ça, tout le monde est content…

  2. anne laure

    Moi, je récupérais à la crèche les biberons non entamés de la journée, changeais la date sur le biberon pour le redonner à la crèche le lendemain…sinon il aurait été refusé car ils n’acceptent que le lait tiré la veille ou le jour même… C’est idiot, ça oblige à le sortir du frigo de la crèche, l’amener chez soi pour le ressortir le lendemain et l’amener de nouveau à la crèche… On amène le lait pour NOTRE bébé, pas celui des autres, et on prend nos responsabilités si y a un problème. J’allais pas jeter un biberon tous les soirs ou lui donner le soir pour en tirer un nouveau alors que j’étais là ! et je m’apprête à faire pareil pour le prochain qui rentre bientôt en crèche !

  3. Bonjour,

    je trouve ce sujet très pertinent et je suis tout à fait d’accord avec Véronique et Rachel.
    Pour ma propre expérience dans une crèche municipale où le lait maternel était accepté (ce qui est déjà un effort tout à fait louable puisque j’ai découvert après que ce n’était pas la même chose hélas dans toutes les villes de France… A ce propos il serait intéressant d’étudier quelles municipalités en France acceptent le lait maternel en crèche…), le protocole était très strict (il fallait noter sur les biberons quand avait été tiré le lait, etc…), je préparais les biberons la veille au soir pour le lendemain, je tirais la veille. Je notais sur les bibs le jour où il devait être pris (et non le jour où il avait été tiré), et j’avoue que j’ai joué avec cette ambiguïté pour ne pas avoir de soucis, et personne ne m’a embêtée avec ça.
    J’étais la seule maman à donner du lait maternel dans une crèche dans laquelle mon fils est entré à l’âge de 12 mois, et j’ai été plutôt encouragée à le faire.
    Comme j’étais extrêmement vigilante pour la conservation du lait, etc… Et que je pensais que je m’y connaissais de toute façon davantage que le personnel de la crèche dans ce domaine, ça ne m’a jamais posé de problème de conscience de ne pas vraiment respecter le protocole à la lettre. Encore une fois, ce qui compte, c’est l’intérêt de l’enfant.

  4. Mathilde

    j’ai une crèche très souple et pourtant, je viens d’apprendre que toutes les fins de bib sont jetées, même pas proposées au bib suivant.
    comme explication, le lait maternel réchauffé puis conservé (le temps du repas) à conservation ambiante n’est plus bon.
    qu’en pensez vous? est ce qu’on peut imaginer qu’un bib bu à moitié puisse être réutilisé le lendemain ou le jour même?

    • @Mathilde
      Il n’y a aucune étude sur cette question. Ce que l’on peut dire c’est que l’on a observé qu’un biberon de lait frais réchauffé peut être remis au frigo pour le repas suivant sans souci. Mais ça m’étonnerait que vous obteniez cela d’une crèche…

  5. aurélie

    Le plus important selon moi qui suis maman allaitante et auxiliaire de puériculture c’est la conservation et le respect de règles simples de la chaîne du froid! Si tous les acteurs sont compétents et que le lait ne subit pas de changement de température (congel degongeation chauffe temperature ambiante et refrigo…car là ça craint) il n’y à pas de soucis.

  6. Marie Camille

    A la garderie, le lait non entamé est systématiquement jeté, le lait sorti du frigo est systématiquement jeté 15min plus tard. Il ne peut y avoir aucun retour de lait à domicile, le lait doit être tiré du matin. A part ça, ils sont cools. Heureusement que j’ai une surproduction importante, sinon pas moyen de fournir toutes ces quantités bêtement jetées. J’ai tenté le dialogue, en vain, c’est la pédiatre de référence qui pose le protocole.

  7. Sandrine

    Bonjour,
    Je ne m’étais jamais posé la question mais finalement moi aussi j’ai été confrontée à cette situation en crèche municipale. Selon leur protocole ils n’acceptaient que le lait tiré de moins de 24h et jetais le lait non consommé dans la journée (j’étais la seule maman qui apportait du lait maternel). J’ai tjs récupéré le lait non consommé de la journée et je bidouillais la date, mais surtout j’ai dû « tricher » sur l’heure! En effet, un jour ils ont donné du lait artificiel à ma fille au motif que le lait que je leur avais donné bien que de la veille avait plus de 24h ! pour le biberon de 16h j’avais tiré la veille à 10h. J’ai cru rêver de l’absurdité de la procédure. Du coup, je notais sur les biberons ‘tiré à 16h et 18h’ et non 10h et 14h comme fait en réalité.
    Il est important de respecter la chaîne du froid, je peux comprendre l’utilité des protocoles etc. mais refuser du lait tiré de la veille car ça fait plus de 24h je n’ai jamais vraiment compris… c’est dommage de nous pousser à mentir.
    Globalement tout s’est bien passé avec la crèche mais il y a eu beaucoup beaucoup de lait jeté et ça me faisait toujours mal au coeur (lorsque 180ml étaient chauffés et que ma fille n’en buvait que 80). C’est dommage que le personnel ne soit pas plus formé / informé / sensibilisé à l’allaitement maternel.
    Même si j’ai parfois été déçue des comportements, je suis ravie d’avoir pu poursuivre l’allaitement à ma reprise du travail !

  8. murmure

    Je suis médecin référente de crèches et régulièrement, je rappelle les protocoles que je pense raisonnables. Redonner du lait maternel déjà bu, étant donné qu’il n’y a pas vraiment de données, il me semble peu raisonnable d’accepter (surtout qu’on est jamais sûr que le lait n’était pas congelé). Pour le reste, elles sont censées accepter le lait frais 3 jours (comme ça, pas besoin de congeler pour le we, en rappelant que mettre dans la partie la plus froide du frigo) et le lait congelé jusque 6 mois.
    Je les incite aussi à réchauffer des petites quantités (surtout au début) pour éviter le gaspillage.

    Pour mes propres enfants en crèche, en fait, j’ai jamais eu de questions. J’amenais du lait avec le nom de l’enfant. Elles jetaient les fins de bib mais ça ne me dérangeait pas. Et il y avait un bib ou l’autre de lait congelé à la crèche pour le cas où bb prenait plus que d’habitude, ce qui fait que je fournissais des quantités très justes, sans gaspiller et sans risquer le « trop peu ».

    • @Murmure
      Merci beaucoup de votre participation ! Je suis d’accord que sans données, il est normal que des crèches refusent de remettre au frigo un biberon entamé. Je suis juste étonnée de votre recommandation de 3 jours : c’est plus que l’AFSSA et moins que la banque de lait humain des USA, en fait ça ne correspond à aucune recommandation ;-).

  9. Charlotte

    Mon fils est gardé chez une assistante maternelle de la crèche familiale, qui accepte le lait maternel.
    Je fournis du lait tiré la veille complété par du lait décongelé quand il n’y en a pas assez. Mon bébé boit des quantités très variables, donc bien souvent la fin du biberon réchauffé finit par être jeté.
    En général, je colle une étiquette sur le flacon portant la mention suivante: lait frais tiré le (date), peut être congelé si non réclamé. En effet, le bébé boit parfois 60ml le matin (mais pas toujours, tout dépend des tétées nocturnes), et refuse souvent son goûter depuis quelque temps (il m’attend, en fait, j’arrive vers 17h). Donc la nounou met au congel, et quand on en a besoin on décongéle d’un commun accord (on s’envoie des textos la veille au soir). Je suis consciente qu’il s’agit là d’une situation assez privilégiée.

  10. Moi, j’ai dit à ma nounou que jeter du lait maternel était un motif de rupture de contrat !!! Bon, c’était en plaisantant bien sûr, et ma nounou n’a aucun problème avec le lait maternel, mais c’était ma façon de dire à quel point ce lait est précieux et qu’elle ne devait absoluement rien jeter sans me consulter avant.

  11. Charlotte

    J’ai eu en premier une ass mat qui n’était pas réticente sur le LM. Je lui ai donné les recommandations de la LLL. Peu de tps après le début du contrat. Elle m’a dit qu’elle voulais faire un protocole que pour nous. Et m’a proposé celui d’une de ses collègues qui était hyper draconiens. J’ai refuse et refait avec mes données. Sur le coup elle a rien dit. Puis je me suis aperçu qu’il y avait une différence entre quantité de lait donne le matin, quantité bu et quantité restante ( mon Loulou n’ayant jamais eu de rythme chez elle tant en heure qu’en quantité!). Quand je lui demandais elle disait que je ne savais pas compte, ou que je m’étais trompe sur la quantite donnée…. Jusqu’au jour ou après discussion, elle m’a avoué jeter le lait! Jusqu’à plus de 60 ml. On a revu le problème mais il n’y a vaut plus de confiance. Le contrat a été rompu. On a changé et depuis il a un rythme et plus de soucis de conservation!!!

  12. Et bien les mamans qui ont des enfants gardés en collectivité et qui fournissent leur lait sont très courageuses vu ce qu’on lit ici !
    Pour moi le pb ne se pose pas (garde à domicile, je lui ai fait part des recommandations lues ici et voilà ), mais je n’hésiterai certainement pas à mentir si j’étais confrontée à une telle aberration .
    De plus, le risque sanitaire ne me semble pas venir en premier lieu du lait lui même :
    – risque de rupture de la chaîne du froid multiplié si on multiplie les transports (et merci pour la maman qui se coltine le soir à porter bébé + le tirage du jour + ce qu’il reste de la crèche)
    – le risque d’un « mauvais » lait ne concerne en effet que le bébé auquel il appartient ; par contre le frigo est partagé et je craindrais plus une mauvaise hygiène du contenant et donc du frigo qu’une mauvaise conservation, et là ça concerne tout le frigo et donc aussi le lait des autres… (Et multiplier les transports n’aide pas à garder le pot de lait propre ! ) .
    Je me trompe peut être.

    • @Francea
      La chaine du froid est facile à conserver avec une glacière munie de freezpack.
      Par contre, je suis d’accord que tout porter n’est pas forcément pratique ;-).
      Normalement en crèche, les frigos sont censés être propres…

  13. Ici, ma crèche n’accepte que le lait frais de moins de 48 heures et le lait congelé de moins d’une semaine ! (Tout en reconnaissant sur le papier qu’on peut le garder 4 mois sans souci) Ma fille va en crèche le mercredi, le jeudi et le vendredi, je congèle donc mon tirage du vendredi pour le mercredi, et le complète éventuellement par du frais. Pour le moment, j’arrive à fournir, et elle boit à peu près ce que je donne (je pense que les équipes font attention à ne pas gaspiller). Mais si je devais y être obligée, je complèterais effectivement avec mes réserves du congélo en changeant la date. Dommage de mentir mais ce sont les protocoles trop stricts qui nous y forcent !
    (PS : merci pour votre site qui est une mine d’infos)

  14. Fannycocotte

    Bonjour,

    Pour ma part, ma crèche accepte le lait maternel sous certaines règles: le lait frais peut être gardé 48 et le lait congelé 24h. Je leur donne toujours le lait tiré la veille, étiqueté (nom et prénom, date et ml). Au début, on m’a demandé de spécifier l’heure du tirage, mais sans insister. Le lait est refusé s’il n’est pas étiqueté.
    Tout biberon entamé est jeté.
    Pour le week-end, je mens! Je dis que l’ensemble du lait a été tiré le dimanche hors c’est impossible avec un bébé de huit mois qui profite du week-end pour téter à gogo!
    ça paraît très très strict, mais dans la pratique, si ma fille ne finit pas un biberon, elles mélangent le lait restant à sa purée de légumes pour limiter la perte. Plusieurs des assistantes maternelles ont allaité et ont donc une compréhension plus grande que ce que laisse paraître le protocole!
    Par contre, j’arrive difficilement à fournir les 320ml de lait que ma fille boit chaque jour là bas et elles souhaitent absolument complété par du lait artificiel (que ma fille refuse…). Le dialogue est dur dur de ce côté là !

    Encore merci pour votre site!

  15. La crèche de mon aîné acceptait le lait frais de moins de 48h, et le lait décongelé depuis moins de 24h (pas d’histoire quand à la date de tirage dans ce cas).

    Le plus pénible c’était le week-end : je congelais mon lait le vendredi pour le décongeler le dimanche soir, alors que je savais que j’aurais pu donner du lait frais du vendredi. Mais je n’avais pas envie de me battre pour ça. Etant la seule maman à utiliser ce droit à fournir mon lait, je ne voulais pas passer pour la pénible, et risquer qu’ils refusent cette possibilité à d’autres. J’ai donc essayé d’être toujours honnête avec eux, sans mentir sur la date de tirage.

    Pour les aider à donner les biberons dans l’ordre optimal, on avait mis en place un code couleur : étiquette bleue avec date et heure pour le lait frais, étiquette rouge, sans date, pour le lait décongelé.

  16. Bonjour.
    Merci pour votre site et vos précieux conseils. La crèche de ma fille accepte le lait frais de 48 heures et le lait congelé de 24h. Elle m’a redonné ce soir (mardi)du lait exprimé de Lundi. Je suis sensée le jeter si je suis leur protocole. Mais jeter 150ml ca me fait mal! Que puis-je faire avec? Le congeler? le redonner pour jeudi (elle ne va pas à la creche le mercredi)en sachant qu’il faut que je change de sac car j’écris au stylo dessus la date de tirage (risque de contagion pendant le changement???). Ce n’est pas la première fois et là j’en ai assez de jeter! Merci pour votre réponse.

  17. guillemine

    Mes fils ont été tous deux chez une nounou de crèche familiale, donc structure municipale, deux différentes dans deux villes différentes et à chaque fois aucun problème pour donner le lait tant que la date de congélation est indiquée sur les pots. Les ass mat ont toujours suivi mes instructions de conservation et j’ai même donné à chaque fois un document trouvé sur le net avec toutes les instructions de conservation et de chauffage pour les guider. Merci à elles -crèches et nounous-

  18. Bonjour,
    Pas d’inscription de date sur les biberons dans ma crèche donc je n’ai pas besoin de mentir. Je récupère le lait non bu et je le ramène le lendemain ni vu ni connu. Cependant, je mens sur l’heure de la dernière tétée car on a laissé mon fils pleurer alors qu’il avait faim : le personnel attendait minimum 3h avant de lui donner à manger.

  19. Bonjour,
    La crèche nous impose du lais frais de moins 48h, un jour ils n’ont pas voulu donner un pot de lait car il avait plus de 48h. Ils nous ont rendu le lait le soir en disant, nous ne pouvons pas le donner selon notre protocole, mon mari leur a donc demandé, j’en fait quoi? Et la crèche lui a répondu en souriant, en théorie vous le jeté mais une fois rentré chez vous c’est vous qui voyez… Cela en disait long sur OUI nous avons un protocole que nous respectons mais nous nous doutons aussi que nous aurons le même pot de lait demain avec une autre date. Donc oui, je change parfois les dates et les heures et lorsque je « bidouille » je rajoute une étoile pour m’en souvenir, la crèche doit s’en douter mais tout le monde y trouve son compte et ça ne pose aucun problème.

  20. Bonjour,
    Aujourd’hui en récupérant ma fille, j’apprends avec horreur que les 60 ml de lait non bus ont été tout simplement jetés, alors que j’avais demandé à récupérer le lait non consommé en fin de journée (ce qui était fait depuis le début de la semaine).
    Leur position est non seulement de ne pas redonner le lait réchauffé une fois, mais en plus de ne pas le rendre !
    Est-ce légal de refuser de restituer le lait non consommé sur une journée ?
    Quelles ressources scientifiques puis-je présenter à la crèche afin de leur faire comprendre que leurs précautions sont outrancières Merci d’avance pour votre aide, j’en ai les larmes aux yeux de penser que mon lait sera jeté !

    • @Sopi
      Je ne pense pas que la loi dise quoi que ce soit sur le sujet et j’ai bien peur que vous n’ayez pas gain de cause 🙁
      Il n’existe à ma connaissance aucun texte scientifique sur le lait déjà réchauffé une fois…

  21. Ma fille est en adaptation en crèche depuis 10 jours, et refuse encore de boire au biberon le lait artificiel.

    Alors ce matin, pour favoriser les chances qu’elle prenne le biberon, j’ai apporté mon lait fraîchement tiré une demi heure plus tôt, dans une glacière et bocal étiqueté, et on me l’a refusé sous prétexte que « le protocole exige que le lait arrive à la crèche congelé, et avec un thermomètre dans la glacière pour attester qu’il est bien entre -13 et -18 degrés »

    Une aberration!!!!

    Comme ma fille ne boit toujours pas au biberon, qu’elle n’aime pas le goût du lait artificiel, et qu’en plus le protocole leur interdit de mélanger LA et petit pot (ce qu’elle adore à la cuillère), j’ai bien peur qu’elle n’ait aucun apport lactée la journée ; et à 4 mois et demie, c’est pas top.

    Argh, quel stress ces protocoles à la noix!

  22. Isabelle

    Bonjour
    Ma fille de 6 mois et demi aujourd’hui ira à la crèche dans un mois. La crèche demande du lait tiré de la veille et n’accepte pas le lait congelé.
    Comme il me sera certainement impossible de tirer au travail, je voulais constituer un petit stock de lait avant la reprise pour qu’elle puisse encore bénéficier un petit peu de mon lait à la crèche. J’arrive à tirer 150mL après la tétée du matin.
    Pensez vous qu’il est possible de décongeler du lait en le laissant la nuit au réfrigérateur et de le donner à la crèche comme du lait fraîchement tiré la veille sans risque pour mon bébé?
    Sinon le pédiatre m’a conseillé d’introduire les laitages pour le midi et le goûter sachant qu’elle aura tétée le matin et le soir. Qu’en pensez vous?
    De plus, il faut également apporter les biberons avec le bon volume car tout biberon entamé n’est pas conservé. Donc pas facile de gérer combien de biberons apportés sachant qu’en ce moment c’est allaitement à la demande et début de la diversification avec légumes et compotes.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • @Isabelle
      Oui vous pouvez faire décongeler le lait au frigo la veille au soir à condition de respecter la chaîne du froid et de jeter un biberon entamé non terminé et de jeter le lait non consommé le soir.
      Vous pouvez aussi proposer des laitages mais bien sûr votre lait est mieux.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *