bébé ne s'endort qu'au seinDepuis sa naissance, votre bébé ne s’endort qu’au sein. Vous avez donc pris l’habitude qu’il s’endorme de cette manière.
Mais la reprise du travail se profile et cette question se pose : comment va-t-il réussir à s’endormir à la crèche ou chez l’assistante maternelle ? Du coup vous vous dites peut-être que vous devriez lui apprendre à s’endormir autrement qu’au sein, pour que la transition ne soit pas trop brutale lorsque vous le laisserez en garde.
Est-ce une bonne idée ?

Tout d’abord, il est complètement normal qu’en enfant s’endorme au sein ! Vous n’avez donc pas donné de mauvaises habitudes à votre bébé. Simplement, en votre absence il va devoir s’adapter.

La personne qui va garder votre bébé connait déjà cette situation car de nombreux bébés ne s’endorment que dans les bras de leurs parents, qu’ils soient allaités ou pas. Elle sait donc, normalement, apprendre à un bébé à s’endormir autrement.
De plus, votre bébé a de bonnes capacités d’adaptation, il va trouver une nouvelle manière de s’endormir en votre absence.

Ce n’est donc pas absolument nécessaire d’apprendre à votre bébé à s’endormir seul à la maison. Tout dépend de votre souhait : cela vous dérange-t-il de l’endormir au sein ? Au contraire appréciez-vous ce moment pour sa douceur et sa simplicité ?
Si l’endormissement au sein ne vous pose pas de problème, vous pouvez continuer à le pratiquer sans aucun risque pour votre bébé. Il apprendra en garde à s’endormir autrement en votre absence et il y a de fortes chances pour qu’il continue à s’endormir au sein avec vous.

Si vous souhaitez qu’il sache s’endormir autrement également à la maison, vous pouvez lui apprendre progressivement en le couchant dans son lit avant qu’il s’endorme vraiment au sein. Petit à petit, vous le coucherez de plus en plus éveillé lorsque vous sentirez qu’il a besoin de dormir. Vous pouvez l’accompagner dans son sommeil en lui tenant la main ou en lui chantant une berceuse. A vous de trouver ce qui apaise votre petit.

Encore une fois, c’est à chaque famille de trouver la solution qui lui convient, en gardant à l’esprit que ce n’est pas mauvais pour un enfant de s’endormir au sein, il faut juste que cela vous convienne également ou bien choisir une autre solution.

Et vous, comment votre bébé a-t-il appris à s’endormir autrement qu’au sein ?

Articles en rapport :

 


read more

pics de croissanceLorsque l’on se promène sur les forums, les blogs, que l’on va dans les réunions sur l’allaitement, on entend souvent parler de pics de croissance. On donne même souvent des âges : 3 semaines, 6 semaines, 3 mois,…

Qu’est-ce qu’un pic de croissance ? De temps en temps, certains bébés (pas tous !) se mettent à téter en continu pendant 24 à 48 heures, parfois trois jours, jamais plus. Impossible de retirer votre bébé du sein et encore moins de le poser, il ne veut que téter. Et pourtant, il va bien, souille correctement ses couches, n’a pas l’air de souffrir. Cela passe comme c’est venu, d’un coup.

Quand on ne sait pas que certains bébés peuvent avoir de tels épisodes, c’est assez angoissant pour la mère qui a souvent peur de ne plus avoir de lait et que son bébé tète ainsi parce qu’il meure de faim !

Pendant longtemps, on a expliqué ces épisodes par un besoin accru de lait du bébé. Ces tétées fréquentes auraient contribué à augmenter la production de lait.
On sait aujourd’hui que la quantité de lait bue par le bébé est la même entre un mois et six mois et qu’elle n’augmente pas spécialement à la suite de ces épisodes.
Alors pourquoi certains bébés font-ils cela ?

Nous n’avons pas de réponse définitive. L’hypothèse qui semble la plus probable, c’est que le bébé régresse avant une grande acquisition. Les enfants plus grands le font souvent avant de commencer à marcher ou à parler par exemple. Chez un bébé, ces grandes acquisitions sont moins visibles mais le cerveau du bébé a une activité intense ! Ces tétées non-stop seraient donc une prise d’élan vers un gros progrès.

Plutôt que des pics de croissance, on pourrait appeler ces épisodes des jours de pointe. Cela correspondrait mieux à la réalité.

En pratique, comment y faire face ? Si vous êtes chez vous, la meilleure des solutions est d’en prendre son parti, de vous installer confortablement dans votre canapé et d’en profiter pour avancer votre roman ou de regarder les DVD que vous n’avez pas eu le temps de voir depuis la fin de votre grossesse.

Si vous travaillez, la situation se complique… Votre bébé a du mal à vous quitter ces jours là , il a besoin d’être beaucoup porté par la personne qui le garde. De longues promenades peuvent être une solution mais ce n’est pas toujours possible, surtout si votre bébé est gardé en crèche. N’hésitez pas à expliquer ce qui se passe à la personne qui s’occupe de votre bébé, en lui précisant que c’est passager.
Quand vous retrouvez votre bébé, il veut téter en continu. Comme c’est très passager, là encore, laissez-vous faire. Il est beaucoup plus simple d’accepter et d’attendre que ça passe, plutôt que de s’épuiser à essayer de poser un bébé qui refuse.

Attention, si votre bébé veut téter en continu pendant plus de trois jours, ou qu’il ne souille pas bien ses couches, qu’il a l’air de souffrir, ce n’est pas un jour de pointe, et il vaut mieux consulter.

Et vous, avez-eu à faire face à ces jours de pointe ? Comment avez-vous fait ?

Articles en rapport :

 


read more

fatigue et allaitementJ’en ai déjà parlé ici, certains bébés refusent de manger quand ils sont gardés et se rattrapent quand ils sont avec maman. Du coup, ils tètent beaucoup la nuit pour compenser les journées sans manger.
Ce mode de fonctionnement ne présente aucun risque pour le bébé mais il est souvent très fatigant pour la maman…

Comment survivre à cette période ?
Tout d’abord se souvenir qu’elle dure rarement plus de quelques semaines au delà desquelles votre bébé accepte enfin de se nourrir en votre absence.
Pendant ce temps là , il vaut mieux basculer en mode « survie du sommeil »… Le plus important est de réussir à dormir. Les beaux principes n’ont pas leur place face à vos besoins vitaux.
Il va donc falloir vous organiser de manière à vous réveiller le moins possible. Pour certaines familles, cela peut être plus simple de dormir avec son bébé car cela permet de lui donner à téter sans se réveiller.
Mais cette solution ne convient pas à tout le monde car certaines femmes n’arrivent pas à bien dormir à côté de leur bébé. Dans ce cas, il faut prévoir de pouvoir s’endormir avec son bébé au sein : un matelas par terre dans la chambre du bébé, un fauteuil très confortable dans lequel on ne peut pas laisser tomber son bébé,…
On peut aussi mettre le père à contribution pour qu’il aille chercher le bébé qui veut téter et le remette dans son lit.

Il peut être intéressant d’essayer de récupérer son enfant le plus tôt possible en fin de journée pour qu’il ait le temps de téter le plus possible pendant la soirée, cela permet parfois qu’il tète moins la nuit.

Enfin, dès que possible, on peut proposer des solides pendant la journée si le bébé les apprécie. Cela lui permettra d’avoir un apport alimentaire et de réduire sa demande la nuit.

Et vous, quelles sont vos méthodes de survie avec un bébé qui tète beaucoup la nuit ?

Articles en rapport :

 


read more