Arrêter le tire-lait au travail sans faire baisser sa lactation

arrêter le tire-laitCette question m’a été posée par une lectrice du blog : comment arrêter de tirer son lait au travail et être sûre que la lactation restera suffisante pour son bébé ?

Cette question se pose différemment selon votre situation :

  • Le rythme de tétées de votre bébé : en effet, plus votre bébé tète souvent en votre présence, moins vous risquez de voir votre lactation baisser. Si au contraire, vous avez un bébé qui ne tète que 2 fois par jour, vous avez plus de risque que votre lactation baisse.
    Vous pouvez, a priori, penser que si votre bébé tète au moins 3 fois par 24h les jours où vous travaillez et à la demande les jours où vous ne travaillez pas, votre lactation devrait se maintenir même si vous ne tirez plus votre lait au travail.
  • L’âge de votre bébé : plus votre bébé est jeune, plus votre lactation est fragile. Au contraire, plus votre enfant est grand, mieux votre lactation est installée et moins vous risquez une baisse de lactation.
    Si votre bébé a plus de 8-9 mois, peut importe son rythme de tétée, votre lactation devrait se poursuivre sans problème.
  • La façon de téter de votre bébé : si votre bébé tète très bien et efficacement, il stimule très bien votre lactation, alors que si votre bébé a du mal à téter efficacement, votre lactation est beaucoup plus fragile. Si vous avez un doute sur l’efficacité de votre bébé au sein, prenez rendez-vous avec une consultante en lactation certifiée IBCLC pour faire le point et ne pas risquer un arrêt prématuré de votre allaitement.

Que faire si vous souhaitez arrêter de tirer votre lait au travail ?

  • Soit vous êtes dans une situation dans laquelle votre lactation risque peu de diminuer et dans ce cas, vous pouvez essayer d’arrêter les tirages et voir ce que ça donne, sans inquiétude particulière. Au pire, si vous avez l’impression que votre lactation diminue un peu, vous pourrez toujours relancer votre lactation.
  • Soit vous êtes dans une situation à risque et vous avez le choix entre prendre le risque d’une vraie baisse de lactation ou bien poursuivre les tirages de lait au travail (je sais, je vous aide beaucoup là …mais je n’ai pas de solution miracle).

Si vous décidez d’arrêter de tirer votre lait au travail, je vous suggère de le faire progressivement, pour éviter les engorgements.
Vous pouvez commencer par enlever un tirage si vous en faites deux habituellement. Puis vous pouvez tirer deux fois moins longtemps pour le dernier tirage, avant de le supprimer.

Et vous, comment cela s’est-il passé lorsque vous avez arrêté de tirer votre lait au travail ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

30 Comments

  1. Lovoli74

    en ce qui me concerne, j’ai suivi l’évolution de mon fils qui a aujourd’hui 10 mois 1/2. De lui-même, il a progressivement réduit le nombre de tétées. au début, je tirais deux fois par jour au travail puis quand mon bébé n’a plus voulu de la tétée de 16h, j’ai arrêté celle de 16h. Ma lactation s’est adaptée mais a quand même baissé. C’est surtout le retour de couche qui a marqué un grand coup de frein dans les quantités de lait (malgré le fenugrec et les tisanes d’allaitement) Cependant, je pense que c’est aussi lié à son âge. Il a diversifié son alimentation et du coup, a moins besoin de lait, ou il compense avec des yaourts, je ne sais pas. Maintenant, je pense arrêter les tirages au travail. je suis rassurée d’apprendre que, vu l’âge de mon fils, ma lactation ne devrait pas trop en pâtir. enfin j’espère…

  2. la grogniasse

    Pour ma part, je m’étais fixée de poursuivre avec le tire-lait jusqu’aux grands vacances d’été, pour être sûre de pouvoir encore allaiter mon fils pendant cette grande coupure, avant de prendre le risque que tout s’assèche. Mon fils aurait eu 9 mois, ça me semblait correct. Il ne buvait déjà presque plus de lait en journée chez sa nounou, donc je n’étais pas sous pression.
    Mon tire-lait est tombé en panne un peu avant les vacances, et du coup, j’ai arrêté « contrainte et forcée » un peu plus tôt, ce qui n’a pas été sans mal (pour moi, surtout avec des journées de plus de 12h).
    Mais en revanche, la lactation ne s’est pas du tout arrêtée, et près d’un an plus tard, Petit trésors se délecte toujours des seins de sa maman. Le matin, le soir, et autant que possible le week-end… nous avons affaire à un petit junkie.

    Je suis bien contente de voir que la lactation se poursuit toute seule, car je trouvais très contraignant de tirer mon lait au travail en période de rush. Pour un deuxième bébé, je saurais que c’est l’affaire de quelques mois, le temps que les besoins diminuent, et que ces efforts sur une période courte permettent le maintien à long terme de la production, et je serais beaucoup plus motivée et moins découragée!

  3. ktulipe

    Pour ma part, arrêt en journée depuis ses 11 mois et passage au mixte … vacances donc seins à volonté complétés par le LA goûter et soir mais un sein reprend bien et l’autre fait la tête !
    dois-je le stimuler avec le tire lait en plus de ses tétées ?

    Bien à vous
    Agnès

  4. Bonjour!
    Merci pour cet article qui tombe à pic!
    Ma puce (3eme bébé, mes deux premiers ayant été allaités 24 et 36mois) a 9,5mois et ne reçoit que mon lait, en plus d’être diversifiée mais en respectant ses envies (donc petit appétit hihi)….
    Pour le moment, je tirais une fois la nuit au travail (infirmière de nuit en 11h)et avais 150ml pour congeler…Mais Nina fait ses nuits maintenant et j’ai 12 sachets de réserve au congel. Je me lasse de tirer au boulot donc très rassurée de vous avoir lue! Ma fille pour info tète encore à volonté malgré les repas solides je dirais au réveil, à 10h, midi, 16h et au coucher!!!!! Je verrai par contre car parfois mal aux seins qui sont gorgés de lait sur ma fin de poste!
    A bientôt, Barbara

  5. Bonjour Véronique et merci pour cet article!
    Ma fille de 10,5 mois est tjs allaitée exclusivement. Je voudrais arrêter de tirer au travail mais cette puce ne mange pas de solides(ou si peu). Du coup comment faire?

  6. Bonjour Véronique,
    Merci pour votre réponse. Autre question. Est il exact qu’a partir de un an on peut donner des yahourts au lait de vache ou brebis ou chèvre? Cela eviterait d’avoir recours à une ppn…
    Merci!

  7. Bonsoir,
    Votre article m’a rassuré. Mon fils a un an et j’ai arrêté de tirer mon lait au travail il y a un mois en pensant que je risquais de mettre fin à l’allaitement mais je suis contente de voir que je n’ai pas d’engorgement même si je suis contente de l’allaiter en le retrouvant le soir et surtout qu’il peut téter à la demande quand il est avec moi. En parallèle, on diversifie son alimentation et il a du lait enrichi en fer chez la nounou car il a une anémie.
    Du coup j’apprécie de ne plus avoir à tirer mon lait car j’en avais marre surtout lorsque j’avais qu’une heure de pause déjeuner et que le lait n’arrivait pas instantanément dans la machine

  8. Bonjour Véronique,

    Mon bébé a 11 mois, allaité exclusivement en LM et super bien diversifié. Je tire mon lait 2 fois par jour (entre 350 et 400ml au total) qu’il boit entièrement à la crèche. Il mange très bien ses purées et compotes et, quasi systématiquement, sa référente complète son gouter par un yaourt car elle sent qu’il a encore faim… j’avoue en avoir un peu (beaucoup) marre du tire-lait. Je souhaite arrêter le TL en journée mais je suis très inquiète au regard des quantités de LM qu’il boit en mon absence… que puis-je lui faire donner à la place en journée ? Vaut-il mieux lui donner du lait artificiel ou des yaourts ? j’avoue aussi avoir une grande peur de l’engorgement car j’en ai déjà vécu plusieurs pendant cet allaitement…
    Merci pour tous les bons conseils que vous nous donnez !!

    • @Emilie
      Votre lactation est importante donc il ne faut pas arrêter d’un coup les tirages. Vous pouvez commencer par tirer moins longtemps à chaque fois, puis un seul tirage avant d’arrêter.
      Votre bébé devrait en théorie à cet âge, prendre une préparation pour nourrisson mais ce n’est pas du tout sûr qu’il l’accepte. Sinon, vous pourrez proposer des yaourts.

  9. Bonjour,

    j’avais témoigné il y a peu sur ce site pour parler de mon expérience d’allaitement et reprise du travail.
    J’ai tiré environ 350 mL à 400 mL en deux tirages au boulot à partir des 4 mois de ma fille, jusqu’à environ ses 5 mois, où elle était gardée à la maison par son père et où elle buvait cette quantité chaque jour (+ les tétée à la maison matin, soir, nuit, weekend et lundi). Depuis qu’elle a 5 et demi, elle est à crèche et refuse catégoriquement les biberons de mon lait. On a essayé la tasse à bec, la tasse tout court, le flan…rien n’y fait. Elle mange par contre avec appétit les purées et compotes qu’ils lui proposent. Du coup, depuis environ 3 semaines, je ne tire plus qu’une fois au boulot (environ 200 mL) et les congèle en rentrant. Du coup j’ai envie d’arrêter de tirer car cela fait plus d’un mois qu’elle ne boit plus mon lait tiré et les stocks au congèlo commencent à augmenter… Je voudrais continuer à l’allaiter lorsque je suis avec elle, je ne sais pas encore pour combien de temps, nous ferons un peu au feeling je pense ! Arrive ma question : que faire pour la crèche ?! Lui proposer du lait artificiel (ça ne nous dérange pas du tout mais va-t-elle accepter les biberons?) Si oui, doit-on lui proposer les biberons de lait artificiel d’abord à la maison pour qu’elle s’habitue ? Ou alors peuvent-ils lui proposer des yahourts à la crèche pour remplacer mon lait ? Ma fille a 6 mois depuis 3 jours. J’ai lu qu’elle devait boire au minimum 500 mL de lait par 24h à son âge. Me confirmez-vous ce chiffre ? Je l’allaite à la demande donc elle tète beaucoup beaucoup quand elle est avec moi (pas de règles, parfois 6 à 8 fois par jour + la nuit)

    Merci beaucoup pour vos conseils car je suis un peu perdue…!

    • @Salomé
      Si elle refuse les biberons de votre lait à la crèche, ce serait étonnant qu’elle accepte les biberons de préparation pour nourrisson…
      Si elle refuse les flans, va t-elle accepter les yaourts, je l’ignore, mais vous pouvez essayer.
      Oui jusqu’à un an, elle a besoin de beaucoup de lait et 500 ml est un minimum. Mais si elle le refuse à la crèche, elle va compenser quand elle est avec vous.

  10. JACQUET

    Bonjour
    Quel est le système de cordelette qu’on entrevoit sur la photo de ce feuillet? Vous auriez un article là dessus. Cela me semble pratique.

  11. Merci Véronique
    Ma fille vient d’avoir 1 an
    Je reviens de 3 semaine de vacances avec open tétée. Je reprends le travail demain et hésite à continuer à tirer mon lait :
    Elle buvait de moins en moins à la crèche et j’avais de mon côté de plus en plus du mal à tirer.
    Je ne sais pas si j’aurai le courage de continuer. J’hésite et j’ai toujours peur de ne pas avoir assez de lait ensuite le week-end ou en vacances.
    Mais elle tête matin,soir, nuit et quand elle veut quand je ne travaille pas.
    Merci pour cet article.

    • @Laure
      Il y a de fortes chances pour que cela fonctionne sans les tirages au travail !

      • Merci Véronique
        Je ne vais pas tirer aujourd’hui et j’aviserai si elle veut réellement boire ou non à la crèche (en vidant déjà mon congélateur).
        C’est vrai que c’est dur de reprendre après une longue coupure surtout quand on sait qu’une grande partie du lait est jetée.
        J’avais arrêté de tirer au travail au 10 mois de mon fils et tout s’était bien passé 🙂

  12. Bonjour Véronique,
    Mon fils de bientôt 8 mois est entré à la crèche il y a trois semaines. Durant les deux premières semaines (période d’adaptation) j’ai diminué le nombre de tétées (il est complété avec du lait en poudre), pour au final arriver sur le rythme suivant depuis une semaine (date à laquelle j’ai repris le travail) : tétée le matin à 6h, je tire le midi, une ou deux tétées le soir (s’il est trop crevé, il s’endort après la première tétée, sinon il en a une 2ème pour s’endormir).
    Au bureau j’arrivais à tirer 150 ml puis 120 (en compressant mes seins, sinon je ne tirai quasi rien, c’est bizarre) etc. et là seulement 50 pauvres ml… 🙁
    J’aimerais arrêter de tirer au travail (car c’est toute une installation pour pas grand chose, je dois tirer aux WC, bref…), il serait donc nourri au lait en poudre et solides à la crèche, et au sein avec moi matin, soir, week-end (je fais « open tétée le week-end bien sûr).
    Mais bien sûr comme beaucoup de mamans j’ai peur que ça ne suffise pas à entretenir la lactation. A la maison, je dois parfois donner les deux seins car un seul ne suffit pas. Je vais tester le Fenugrec dès ce soir.
    J’ai donc deux questions :
    – Même si je crois savoir que le terme de ‘lactation automatique’ n’est pas correct, n’y a-t-il pas un moment/âge à partir duquel le lait est produit pile au moment où bébé tête, ce qui fait qu’il n’y aurait pas tellement de craintes à avoir concernant le fait d’avoir suffisamment de lait ?
    – Si non, y a-t-il une astuce à connaître pour que dans ma situation (qui est celle de beaucoup de mamans), la lactation ne se tarisse pas ?
    Merci beaucoup pour votre aide,
    Carole

    • @Carole
      Non, ce moment n’existe pas. Le lait est produit en réponse au drainage du sein. Mais ce que vous comptez faire fonctionne pour la plupart des mamans.

      • Merci Nathalie pour votre réponse.
        Mais du coup si on part du principe que le sein se remplit s’il a été vidé, pourquoi deux tétées par jour finissent par ne plus suffire à certaines mamans si les seins sont bien vidés à chaque fois ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *