Allaiter et travailler : le témoignage de Marie-Catherine

  • allaiter et travaillerQuel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

Pour comprendre mon choix à la reprise du travail après la naissance de mon deuxième enfant, il faut revenir à mon premier allaitement lors de la naissance de ma première fille. A l’époque, sans doute moins à l’aise avec l’allaitement, moins informée, j’avais tenté un allaitement mixte qui a fonctionné tant bien que mal pendant 2 mois en plus des 3 mois d’allaitement exclusif. Pour Bounette n° 2, j’avais décidé de faire aussi bien et mieux si possible.

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

J’ai demandé une ordonnance pour un tire-lait à ma gynéco dès mon rendez-vous post naissance. Elle m’a fait une ordonnance pour un an en me disant « après vous verrez », j’ai donc pu faire avant la reprise quelques réserves de lait que j’ai congelées.
La pédiatre de mes filles à qui je posais plein de questions m’a indiqué le blog de Véronique ou j’ai trouvé plein de conseils pratiques, d’astuces et surtout de témoignages motivants de mamans qui avaient repris le travail en continuant l’allaitement, je me suis donc lancée.

Je tirais du lait chez moi à l’heure du déjeuner (Oui j’ai la chance de pouvoir rentrer à la maison) et une fois dans l’après-midi au travail. Mes patrons m’avaient demandé de m’installer dans notre salle de réunion qui est un peu à l’écart des bureaux mais qui dispose d’un frigo, d’une fenêtre et qui se trouve tout près des toilettes, ce qui était très pratique pour le lavage de mains…

Les quantités de lait tiré étaient tout à fait correctes, en principe le sachet tiré le midi était destiné à la congélation et celui de l’après midi à la nounou pour le lendemain. Le reste du temps, c’est à dire le matin, le soir, la nuit (parfois!) et le week end, Bounette tétait.

Après la diversification à ses six mois, je n’ai fait plus qu’un seul tirage à l’heure du déjeuner, à la maison. Après son premier anniversaire, je ne tirais qu’un jour sur deux et j’ai éclusé mon stock de lait congelé et puis j’ai rendu mon tire-lait un an tout pile après sa location. Je crois que la pharmacienne avait oublié qu’elle me l’avait loué !!

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Peut-être la gestion des stocks de lait, la nounou me tenait informée des quantités bues par SMS. Et puis trouver un moment pour tirer mon lait au travail, on se dit toujours j’irai après avoir fini ça et le temps passe et…

Également une certaine lassitude des tirages, je ne surprendrai personne en disant que le tire-lait ce n’est pas glamour et puis il y a la vaisselle, le rangement…Cela explique sans doute la baisse des quantités tirées sur le long terme.

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Paradoxalement, les tirages de lait, pouvoir me dire que même si je n’étais pas avec ma fille, je pouvais lui laisser un peu de moi et puis bien sûr, pouvoir continuer à allaiter mon bébé de 3, 6, 9 ou 12 mois sans me poser de questions, en vacances, sur plage, dans la voiture.

Enfin, les commentaires positifs de l’entourage (j’ai oublié les commentaires négatifs !!).

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

Continuer à allaiter en reprenant le travail demande de l’organisation et de la motivation, il faut savoir pourquoi on le fait, ne pas se mettre trop de pression, il ne faut pas que le tirage devienne une contrainte. Et surtout, quoi qu’il arrive ne pas culpabiliser, essayer c’est déjà génial…

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix?

Oui!

  • Et le sevrage ?

Aujourd’hui Bounette vient de fêter ses deux ans et est toujours allaitée matin et soir et les jours où je ne travaille pas. Je commence à penser au sevrage mais je ne suis pas vraiment sure d’en avoir envie, j’aime ces moments câlins, surtout le soir et puis je crois qu’elle aussi. Pour l’instant je laisse faire le temps, on verra…je vous donnerai des nouvelles !!

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

7 Comments

  1. Estelle ( une autre...)

    J’aime beaucoup le dernier paragraphe, je me suis dit la même chose et aujourd’hui à 3 ans il y a encore la tétée de la sieste quand c’est possible et tous les soirs, on verra…

  2. Fraisouille63

    Merci pour ce joli témoignage !
    L’organisation est la clé de la sérénité avec les enfants, et pas qu’avec l’allaitement 😉

  3. Patricia

    Bravo. Tous ces commentaires donnent de l’espoir et du courage.

  4. Marie-Catherine

    Bonsoir.
    Merci pour ces gentils commentaires.
    Comme promis, voici quelques nouvelles: Bounette et moi poursuivons l’allaitement. En semaine, elle ne tête plus que le soir et le week-end, le matin (parfois) et très souvent en début d’après-midi avant la sieste. Elle n’a pas l’air spécialement décidé à arrêter pour l’instant. Avec les vacances qui arrivent, nous verrons si passer plus de temps ensemble fait augmenter le nombre des tétées!

    J’en profite pour remercier une nouvelle fois Véronique pour ce blog si précieux ainsi que toutes les autres mamans pour leurs témoignages.

    Bel été à tous

  5. Très joli témoignage ! Bravo ! J’aime aussi la suite, cela me permet d’envisager l’allaitement d’un bambin.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *