Allaiter et travailler : le témoignage d’Agnès

  • AgnesQuel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

J’ai choisi de continuer d’allaiter ma fille. Mais je tiens à dire plutôt « NOUS avons choisi » car ce fut un réel projet de couple. L’idée a fait son chemin, s’en tenir à la durée du congé maternité, si courte, semblait tellement arbitraire ! Pour mon compagnon, c’était complètement naturel de ne pas arrêter l’allaitement. Je donne du lait à notre fille, pourquoi soudainement arrêter et lui donner de lait de vache nourrie aux antibiotiques,alors que nous mangeons équilibré, souvent bio ? Il n’avait jamais pensé qu’on arrêterait à la reprise du travail, pour lui c’est dans l’ordre des choses, simplement et naturellement.
J’ai repris le travail aux 3 mois 1/2 de ma fille, que c’était dur d’envisager de la quitter !!
Je me suis beaucoup renseignée, j’ai beaucoup lu, découvert qu’on pouvait tirer son lait, pour le faire donner à son bébé. Ainsi est né le projet de reprendre le travail en continuant l’allaitement. Nous avons trouvé une nourrice très maternante et rassurante, et qui acceptait tout à fait l’idée de donner des biberons de mon lait à bébé !!

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

Là encore mes lectures m’ont ouvert des horizons ! J’ai découvert qu’on pouvait tirer son lait, le congeler, pour ainsi avoir des petits biberons de réserve et se détendre ! J’ai loué un tire-lait et j’ai commencé à tirer mon lait chaque matin, tranquillement, après la 1ère tétée. Ainsi j’ai constitué de petits stocks que j’ai congelés. Ca me rassurait d’avoir cette cagnotte d’or blanc liquide !!
J’ai parlé avec me chef de mon projet, afin d’être un peu plus à l’aise quand je serai avec mes collègues.
Je vais donc travailler avec mon tire-lait bien rangé dans son sac à dos glacière, c’est une petite organisation qui vaut vraiment le coup !

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

L’inquiétude, les mauvais conseils de médecins qui n’y connaissent rien, l’entourage sceptique ! Et donc se laisser persuader qu’il n’y a pas de solution à certaines difficultés physiques ! J’ai eu de gros engorgements, terribles, face auxquels on me conseillait d’arrêter ! Idem pour la fatigue ! Là encore, de bonnes lectures et de bonnes personnes m’ont permis de surmonter ces difficultés, et de poursuivre l’allaitement, en faisant fi des idées reçues.
Au travail, je m’aperçois que tirer mon lait constitue un bon test de mon état de stress et de fatigue ! Quand l’ambiance est très dure, je ne récolte que très peu de lait ! Je tire 2 fois par jour, ce qui n’est pas assez donc chez la nounou ma fille reçoit un biberon de lait artificiel, bio, que j’ai hâte de remplacer par des fruits !
J’étais très inquiète de ne pas être disponible au travail, 2 fois 20 minutes (même si on a droit à 1h), j’ai donc évoqué simplement le sujet avec mes collègues, pour mettre tout le monde à l’aise, les autres et moi-même ! Le code c’est « je vais à la ferme ! ». Je rencontre de la bienveillance, même si le temps passant je me prépare à faire face à l’ignorance : la plupart des gens pensent que tant que l’on continue d’allaiter, bébé n’est pas diversifié !
Sinon, la fatigue due au rythme de travail est grande, j’ai 3h de transports par jour, donc je veille à me préserver.

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Chaque tétée de retrouvailles le soir ! Et maintenant, ma fille boit son lait en me regardant dans les yeux, avec un large sourire !!
Savoir que son père donne à notre fille un biberon de mon lait le matin avant d’aller chez sa nounou !
Partir en vadrouille simplement, entre nous, sans matériel à trimballer, ni biberon ni boite de lait !

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

Que c’est merveilleux de poursuivre son allaitement ! Allaitement à volonté les jours de repos, et allaitement le matin et le soir les jours de travail, un parfait équilibre !

J’insisterais sur le repos, la nécessité de se protéger de toute agression ambiante, faire de bonnes lectures car personne ne nous encourage dans l’entourage ! Surtout, se protéger des remarques extérieures !
Enfin, contacter une conseillère en lactation et la Leche League m’ont énormément apporté, en réconfort, conseils et humour !

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Je referais de même, quel bonheur de donner du lait approprié à notre fille ! En 6 mois, jamais malade ! Quelle relation merveilleuse ! Car l’allaitement, c’est nourrir, réconforter, câliner, calmer, endormir ! Et que c’est pratique : rien à préparer, toujours du lait sur soi !

Articles en rapport :

 


2 Comments

  1. Encore un bien joli témoignage ! 🙂
    Bravo pour votre persévérance et celle belle aventure lactée !

  2. Anne-Charlotte

    tout à fait d’accord et lorsque je reprendrais le travail je ferais exactement la même chose car pour moi la reprise du travail ne doit pas être la cause de l’arrêt de l’allaitement!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *