vacances et allaitementC’est l’été et les vacances avec, pour beaucoup d’entre nous. Vous avez mis en place toute une organisation pour maintenir votre allaitement tout en travaillant et l’idée de tout remettre en question ne vous enthousiasme pas. Alors comment gérer vacances et allaitement ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous.
Vous pouvez d’abord considérer les vacances comme une sorte de long week-end… Si vous allaitez à la demande pendant le week-end, vous pouvez en faire autant pendant les vacances et reprendre l’allaitement à la demande. Cela permet de bien relancer la lactation et de revenir à quelque-chose de simple pour passer des vacances tranquilles, surtout si vous n’êtes pas chez vous ! Si votre bébé passe sans problème du sein au biberon, vous ne risquez pas grand-chose pour le retour de vacances.

Si le passage au biberon a été très difficile et que vous avez du faire face au refus du biberon, vous avez peut-être envie de ne pas prendre de risque et de continuer à proposer des biberons à votre bébé pour être sûre qu’il les prendra sans problème au retour. Dans ce cas, vous pouvez soit conserver le rythme habituel de votre bébé, soit ne conserver qu’un seul biberon par jour. D’autant plus que si vous ne donnez que du lait maternel à votre bébé, c’est quand même plus simple de le mettre au sein que de tirer son lait pour lui donner au biberon.

Vous pouvez aussi profiter de ces vacances pour introduire les premiers solides (si votre bébé a plus de six mois). Cela permet de mettre en place la diversification tranquillement (puisque c’est les vacances) et éventuellement de donner moins de biberons au retour des vacances.

Pour d’autres, cela peut être l’occasion de refaire un stock de lait maternel si les derniers temps ont étés difficiles côté tirage. Vous disposez de plus de temps et peut-être de bras supplémentaires (des grands-parents par exemple) pour s’occuper de votre petite merveille pendant que vous tirez votre lait.

Si c’est la première fois que vous partez en voyage avec votre bébé allaité, ce n’est pas la peine de s’encombrer : le coussin d’allaitement n’est absolument pas indispensable et, à part si vous partez au bout du monde, vous aurez toujours une pharmacie pour une éventuelle crème ou des coussinets supplémentaires. Pendant le voyage, mettre son bébé au sein est plus facile que de préparer un biberon, donc pas d’angoisse.

En bref, les vacances sont faites pour vous reposer et profiter le plus possible de ce temps supplémentaire avec votre enfant, donc n’angoissez pas et allez au plus simple et faites rimer vacances et allaitement !

Et vous, comment avez-vous prévu vos vacances ?

Articles en rapport :

 


4 Comments

  1. Merci pour les bons conseils!
    Pour celles qui prendront l’avion, mettre BB au sein au décollage et à l’aterrissage permet de minimiser au maximum l’inconfort de BB et du coup des parents (et voisins de voyage bien attentionné mais qui préfère le calme…). J’ai testé ça marche bien et généralement on arrive à le faire avec BB dans sa ceinture de sécurité. Pour la voiture, préferez faire des pauses parce que, même si super tentant quand BB pleure, c’est très dangereux pour BB et en période de fêtes, y’a beaucoup d’accident.
    Pour les mères de BB comme le mien qui hait le siège auto et se transforme en psychopathe à ce moment là , voici les quelques astuces glanées deci delà :
    – réserver certains jouets à la voiture, comme ça il/elle ne les connait pas et les découvre. Prévoir un grand sac à ‘surprise’ et ne pas tout ‘griller d’un coup’.
    – si encore petit, acheter un mobile spécial voiture pour les trajets plus long (il ne faut pas d’objet durs en cas de collision)
    – préparer un CD, playlist de sa musique préférée ou lui faire découvrir de la musique apaisante (bruit de nature, berceuses, ce qui lui plait)
    – mettre un adulte qu’il/elle aime bien à côté de lui
    – prévoir un biberon d’eau et/ou de lait maternel/industriel pour les soifs inopinées et des snacks rigolos si plus grands (la compote de fruit marche bien chez les BB diversifiés)
    – essayer de fractionner le trajet, avec des pauses TT
    – chanter à BB, l’amuser bref, jouer avec lui
    – profiter des heures où il fait habituellement la sieste pour voyager.

    Bon courage et profitez bien.
    Alexia

  2. Merci d’avoir mentionné mon article!!!