Tirer son lait en mode mains-libres

Je vous avais déjà proposé un article sur ce sujet il y a…8 ans (ah oui déjà…). Je me suis rendue compte qu’il n’était plus franchement à jour et que je devais vous refaire un point sur les différentes possibilités existantes.

 

Ne garder qu’une main libre

Il suffit pour cela de coincer une téterelle dans le creux d’un bras et de tenir la deuxième téterelle avec la main de ce même côté. Vous avez une main libre.

Les options bricolage

  • Utiliser des bretelles de soutien-gorge.
  • Utiliser un vieux collant.
  • Bricoler un soutien-gorge d’allaitement.
  • Utiliser un soutien-gorge d’allaitement sur lequel une bande de tissu passe sur le dessus du sein.
  • Vous pouvez également acheter une brassière premier prix et y pratiquer deux ouvertures verticales. Vous n’avez plus qu’à glisser les téterelles dans les ouvertures.

 

Les options bustier

Des bustiers spécialement conçus pour maintenir les téterelles des tire-lait sont en vente.

Il faut bien faire attention à la conception de ces bustiers :

  • Permettent-ils de faire passer tout type de téterelle ?
  • Sont-ils réglables ou bien faut-il trouver la bonne taille ?
  • Quel est leur prix ?

Voici des modèles :

  • Gratlin
  • Medela. Attention celui-ci ne fonctionne que pour les tire-lait Medela.

 

Les options tire-lait spécial

Il existe des tire-lait conçus spécialement pour tenir dans un soutien-gorge.

Je n’ai pas de retour sur l’efficacité de ces tire-lait par rapport à de bons modèles classiques. Si vous avez testé, je suis preneuse de vos retours.

Et vous, comment avez-vous fait ?

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

19 Comments

  1. Un débardeur moche (mais près du corps), 2 trous et le tour était joué ! Avec un tire-lait medela. Je l’ai « conçu » à mon 1er allaitement, et je l’ai toujours pour le 3e (avec un élastique cousu pour le retendre..!)

  2. Pour moi, c’était un bandeau d’allaitement, de la marque Pumpease (avec le Medela Freestyle). Je l’ai recommandé à toutes mes collègues qui devaient aussi tirer leur lait en travaillant. Comme de rien n’était pour continuer à taper sur l’ordinateur en tirant mon lait…

  3. La maternité m’a donné à la naissance un bandeau de peau à peau (un tissu élastique moulant) j’y ai fait deux trous pour passer les tetrelles. Super pratique: mains libres et pas grands choses qui dépasse!

  4. Pour ma part, je me suis cousue un bandeau : un morceau de tissu au dos, deux larges bandes élastiques sur les côtés et deux autres petits morceaux sur le devant, dans lesquels j’ai fait un trou pour passer les téterelles. J’ai relié le tout par des boutons pour fermer. Je m’en suis servis 10 mois, notamment au travail ou je m’enfermais dans une pièce pour tirer mon lait et en même temps dévorer des livres en mode mains libres !

  5. Mamdeuxas

    Je passe par hasard ici…
    Après de longues minutes de solitude au début (« Mais comment faire pour se libérer une main pour adapter la vitesse/ puissance en tenant le tire-lait???? »), je me suis rendue compte tout simplement que je pouvais coincer les téterelles dans ma brassière ou soutien-gorge d’allaitement (normal, sans bricolage particulier). Ouf, un souci en moins 🙂

  6. AlouetteBZH

    Au début j’étais en mode « une main libre » avec le TL par terre (sur un tissu, selon l’endroit) pour changer les réglages avec le pied ! Mais c’était instable et impossible de faire de la compression manuelle pendant le tirage 🙁
    Après je suis passée à l’option « bricolage d’élastique ». Coût zéro, efficace et toujours dispo (j’avais mis des élastiques de partout, au bureau, dans mon sac, dans le sac du TL), pas de nettoyage, pas besoin de se changer pour tirer.
    Et finalement, j’ai abandonnée le TL et je suis passée en tirage manuel; c’était devenu plus efficace et moins désagréable que le TL.

  7. J’ai utilisé le tire-lait Difrax pendant quelques mois. Je cherchais un modèle de ce genre car les parois des bureaux sont vitrées au travail… Je l’ai privilégié par rapport au bébé confort car il proposait plusieurs tailles de téterelles (et ça m’intéressait pour mes petits mamelons).
    Et ma foi il a bien servi et bien fonctionné ! Sans être aussi efficace que le mamivac sensitive que j’avais à la maison, il me permettait de tirer des quantités tout à fait honnêtes une à deux fois par jour au travail. Je mettais une coque sur le deuxième sein pendant que je tirais le premier (car le tire-lait provoquait bien le réflexe, auquel réagissaient les deux seins), puis j’inversais.
    La vaisselle du tuyau dans lequel passe le lait se faisait bien, mieux que ce que je craignais.
    Seul point de vigilance, attention à ne pas trop serrer la bague du tire-lait sur le biberon, sinon le tirage n’est plus efficace du tout. L’air doit pouvoir pénétrer dans le contenant.

  8. Comme je n’avais que peu de temps pour m’installer et tirer au boulot (20 min) j’ai utilisé la technique « une main libre ». Comme ça je pouvais manger avec l’autre. Je possède une brassière mais elle était trop longue à installer donc réservée aux tirages à la maison.

  9. Merci pour ces astuces, je suis enceinte et je vais accoucher le mois prochain et je compte allaiter mon bébé, je trouve ces astuces intéressantes, merci pour le partage!

  10. Je travaille en école maternelle. Je tire mon lait tranquillement dans ma classe à l’heure du déjeuner, avec un symphony. Et je n’ai besoin de rien pour avoir les mains libres: je m’installe à une petite table, sur une petite chaise. Comme je suis un peu pliée, je cale mes biberons sur mes cuisses qui remontent. Et j’ai ainsi mes 2 mains libres sans accessoires! J’arrive aussi à le faire à la maison dans mon canapé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *