Sevrages : le témoignage de Jeanne

SevragesJ’inaugure aujourd’hui cette nouvelle rubrique de témoignages sur les sevrages avec celui de Jeanne.

A quel moment avez-vous décidé de sevrer votre bébé ?

J’ai sevré mon bébé au bout de 4 mois 1/2 d allaitement à cause de ma reprise de travail.

Comment vous y êtes-vous prise ?

J’ai d’abord reçu les conseils de Mme Coursaget aux Diaconnesses qui m’a toujours été d’une grande aide durant l’allaitement. Je devais m’y prendre un mois avant la reprise, en remplaçant d’abord une tétée par un biberon, puis deux, trois…

Quelles difficultés avez-vous rencontré ?

Les choses ne se sont pas du tout passées comme prévu ! Mon bébé a totalement refusé de boire avec un biberon. Et cela pendant des semaines, parfois il prenait quelques millilitres au biberon puis s’arrêtait. Nous avons tout essayé, toutes les marques de biberon, de lait, en mettant mon lait dans le biberon, on m’a même dit de l' »affamer » car s' »il a vraiment faim, il mangera » ! Et bien c’est faux ! Le jour où j ai repris mon travail, mon bébé n’était donc pas vraiment sevré et c’était très dur de laisser comme ça chez sa nounou. Au bout de quelques jours il a pris plus facilement le biberon.

Etes-vous satisfaite de ce sevrage ?

Pas vraiment ! Je ne m’attendais pas à ce que mon bébé refuse à ce point la tétine. Avec le recul je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de plus, peut-être prévoir un mois de plus de préparation au sevrage et ainsi faire les choses plus en douceur…

Qu’aimeriez-vous dire aux femmes qui souhaitent sevrer leur bébé ?

La clé est l’accompagnement. De son conjoint, de sa famille et d’une spécialiste en lactation. Si ces trois choses pour moi avaient été réunies j’aurais réussi mon rêve : un allaitement mixte à la reprise du travail. Biberon chez la nounou et tétées à volonté avec moi. Mais avec le sevrage mon bébé a commencé à ne plus prendre assez de poids et j’ai subi beaucoup de pression de mon entourage et de ma pédiatre pour cesser l’allaitement qui était vu comme la cause du ralentissement de croissance de mon bébé (en tout cas peu d’encouragement pour continuer). Je pense qu’une spécialiste en lactation à l’époque m’aurait été d’une grande aide. Mais c’était l’été, j’étais en vacances et donc je n’ai pas pu en bénéficier !

..


13 Comments

  1. Je souhaite laisser un commentaire à ce sujet. En effet, le passage au biberon n’est pas facile et la pression que l’on fait subir aux mamans pour arrêter l’allaitement n’aide pas.
    Ma fille a 8 mois et je l’ai toujours allaitée. J’ai repris le travail à ses 3 mois et j’ai continué l’allaitement à l’aide d’un tire-lait. Je ne cache pas que cela m’a fatigué mais c’était mon souhait, que de donner le meilleur des laits à ma fille. À 4 mois, avec la diversification, elle a décidé de ne plus prendre le biberon avec mon lait. Elle tétait donc davantage quand j’étais à la maison. À partir de ses 6 mois, j’ai tout fait pour qu’elle accepte l’allaitement mixte mais rien y faisait! Rien! Aucune tétine, biberon, personne autre que moi, rien ne marchait! Jusqu’au jour au j’ai décidé de lui donner le lait sous forme de boullie avec la cuillère. Cela marche super bien! Pendant un mois, je n’ai meme plus réessayé le biberon. Récemment, je lui propose à nouveau le biberon et, surprise: elle veut bien! Comme quoi… Mon conseil: trouver l’astuce qui convient à votre bébé et ressayer de temps à autres le biberon! Actuellement je l’allaite encore matin et soir! 😃

    Bon courage à toutes les mamans qui suivent leurs convictions!

  2. Ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à avoir été confrontée au souci du refus de bib ! J’ai tenté la même chose l’été dernier, devant reprendre le travail pour les 4 mois de ma fille. Impossible de lui faire prendre le moindre bib pendant 1 mois et demi (en plus étant allergique aux PLV il n’y a pas vraiment de changement de lait possible !).
    Je n’ai pas réussi à la laisser pleurer et donc à la sevrer, et ce malgré les avis de tous qui me disait d’arrêter brutalement et qu’avec l’adaptation à la crèche elle l’accepterait enfin…
    Tu parles ! Il n’y a rien eu à faire, je suis allée voir une consultante en lactation une semaine avant ma reprise et j’ai décidé de continuer à allaiter tant qu’il le faudrait en faisant confiance à ma fille qui se rattraperait quand je serais là .

    Ma fille a bu jusqu’à la semaine dernière mon lait à la pipette et depuis une semaine miracle elle accepte de temps en temps un bib de mon lait en mon absence (on avait abandonné l’idée puis on a profité des vacances pour retenter), la prochaine étape sera qu’elle l’accepte la nuit une fois de temps en temps pour qu’enfin son papa puisse me relayer (elle a 9 mois maintenant et tête toujours 2 fois la nuit) et enfin d’envisager qu’elle accepte le lait artificiel une fois par jour en mon absence pour que je puisse enfin arrêter de tirer mon lait à midi (et de courir et de m’inquiéter car je suis toujours en flux tendu !) mais je lui laisse le temps pour ça elle vient déjà de franchir un si grand pas !

  3. Céline

    Merci pour votre super site qui est une mine d’infos !!
    Le sevrage, je suis en plein dedans car je reprends le travail dans moins d’1 mois et je ne pourrais pas tirer mon lait au boulot. Mon fils a 6 mois 1/2 et j’aimerais bien garder la tétée du soir un petit peu pour que ça se termine en douceur.. J’ai commencé à lui donner des biberons de mon lait le midi et au goûter (en plus des purées et compotes) pour l’habituer (et m’habituer moi aussi à moins de tétées). Il les prend plus ou moins (jamais plus de 100ml) mais il a souvent besoin d’une tétée (câlin ou faim, mystère..) avant la sieste que je lui accorde souvent.
    Ça m’angoisse un peu qu’il en ait besoin pour s’endormir (pas à chaque fois mais souvent) car chez la nourrice je ne serais pas là . Je crois qu’il associe la tétée au sommeil car il mange très peu le matin même les rares fois où il fait ses nuits.
    Je pense remplacer une tétée par semaine par un biberon de lait en poudre mais quelle quantité donner ?

    • Céline

      J’ai oublié de préciser qu’il a un très bon poids!

    • @Céline
      100 ml c’est déjà très bien !
      La tétée pour s’endormir, c’est tout à fait normal, il apprendra à s’endormir autrement quand vous serez au travail, pas de souci.
      Pour les quantités, c’est pareil pour la préparation pour nourrisson que pour votre lait.

      • Céline

        Merci beaucoup pour votre réponse rassurante.
        Sur la boîte il est écrit 3 biberons par 24h (7 mesurettes pour 210ml),
        donc concrètement il faut calculer le prorata pour un bib de 100ml ou plutôt faire un bib de 210 et le laisser prendre ce qu’il veut ?
        Merci encore pour vos précieux conseils.

        • @Céline
          Pour les préparations pour nourrisson, vous comptez toujours 30 ml d’eau pour une dose de poudre. Donc vous pouvez préparer 90 ml ou 120 ml.

  4. fanny

    Bonjour,

    Mon bébé a 11 mois mais je souhaite la sevrer pour raison médicale et ce pour septembre.
    Elle a toujours refusé le biberon. Le pédiatre nous as recommandé le lait en poudre Lemiel mais elle n’aime pas. Les bouillies ne lui plaisent pas trop également mais accepte les yaourts. Elle en prend 2 ou 3 par jour.

    Que puis-je lui donner pour remplacer le lait? Du fromage, si oui lesquels.
    Risque t’elle une carence en calcium si elle ne boit pas de lait?
    Comment doit-on s’y prendre pour la sevrer totalement sachant que je l’allaite matin et soir?
    Je vous remercie d’avance

    • @Fanny
      A son âge, ce n’est pas un drame si elle ne prend pas de lait liquide, elle peut prendre des laitages et du fromage sans problème, à volonté, tout simplement.
      Quand vous le décidez, vous supprimez une tétée, puis la suivante quand vos seins sont confortables.

  5. Bonjour,

    J’allaite mon bébé matin et soir et elle a 11 mois.
    Je dois la sevrer totalement pour septembre et ce pour raison médicale (hyperthyroidie).

    Je ne sais pas comment m’y prendre, faut-il supprimer d’abord la tétée du soir ou celle du matin et que puis-je lui donner pour remplacer le sein sachant qu’elle ne veut pas du biberon?
    Pouvez-vous m’indiquer les étapes à suivre pour le sevrage?

    Je vous remercie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *