• LuxembourgDans quel pays travaillez vous ? Connaissez vous la législation locale en matière de congés maternité, congés allaitement, pauses d’allaitement ?

Je suis française et j’habite au Luxembourg depuis 7 ans. Je suis maman d’un garçon de 2,5 ans et d’une fille de 3 mois. Je travaille dans une banque.
Le congé de maternité commence 8 semaines avant le terme et se termine 8 semaines après la date du terme. En cas d’allaitement, un mois supplémentaire de congé de maternité est offert à la maman.
Le congé parental doit se prendre soit directement après le congé mat pour une durée de 6 mois à temps plein ou bien de 12 mois en travaillant à mi-temps. Il est rémunéré 1700€/mois à temps plein et la moitié à mi-temps. Si la maman ne le prend pas directement après le congé mat, le père ou la mère a jusqu’au 5 ans de l’enfant pour le prendre.
Chaque employée a le droit à 1h30 par jour pour allaiter son enfant (tirer son lait ou aller lui donner), sur son temps de travail, sans limite d’âge.
..

  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

Mon fils est né avec 3 semaines d’avance donc j’ai eu 3 mois de congé mat + 1 mois de congé allaitement + 1 mois de congés payés; il est allé à la crèche à 5 mois.
Les débuts de l’allaitement ont été très difficiles en raison de son arrivée précoce et de la césarienne mais je voulais l’allaiter 6 mois comme le recommande l’OMS. Grâce au temps d’allaitement, et à la proximité de la crèche, la reprise du travail a été idéale pour continuer mon allaitement. Je le déposais à 9h le matin en le nourrissant, puis la crèche m’appelait vers 11h30, quand il se réveillait, pour venir l’allaiter. Je tirais mon lait pour le biberon de 15h et venais le chercher à 16h. Je l’ai allaité exclusivement de cette manière jusqu’à 7,5 mois et j’ai continué ce rythme jusqu’à ses 1 an, ce qui me permettais de le voir plusieurs fois par jour et de ne pas trop tirer de lait. Je l’ai sevré à 1 an.
..
 

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

Le Luxembourg accueille très bien les mamans allaitantes et les entreprises jouent le jeu. L’organisation est souvent facile grâce à la petite taille de la ville et donc la proximité de la crèche. Travailler 32h tout en étant payée 40h pour permettre aux femmes d’allaiter est un beau cadeau !
..

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Je n’en ai pas eu. Etant commerciale, j’évitais juste de fixer des rendez-vous entre 11h et 12h pour être certaine de ne pas manquer la tétée du midi. Je tirais seulement un biberon par jour donc cela n’était pas contraignant.
..

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Pouvoir accompagner mon enfant durant sa 1 ère année à la crèche. Pouvoir concilier allaitement et travail. Pouvoir l’allaiter 1 an sans avoir de remarques de mon employeur.
..

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Je ne changerai rien. J’ai pris le congé parental pour ma fille qui ira à la crèche à 10 mois. Je compte bien continuer à l’allaiter le soir et le matin tout en bénéficiant du temps de travail réduit prévu à cet effet, sans limite d’âge.
..

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

fannyJe m’appelle Fanny, j’ai 30 ans, je vis près d’Avignon et je travaille dans un bureau d’études.
Je suis l’heureuse maman de Charlotte depuis le 20 juillet 2014.

  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

Avant de tomber enceinte, je ne voulais pas allaiter. J’avais peur d’avoir les seins qui tombent…
Et puis quand je me suis retrouvée avec mon bébé dans le bidou, je voulais allaiter. C’était évident. Et je crois que j’aurais été très déçue si ça n’avait pas marché.

Je pense avoir été bien préparée à ce qu’allait être l’allaitement. J’ai aussi bien précisé à la maternité que je ne voulais pas qu’on donne de biberon à ma fille. Elle avait de la marge avec ses 4kgs de poids de naissance 🙂 .
J’ai eu également la chance d’avoir un bébé qui a bien tété dès le début, et goulument. L’allaitement s’est mis en place assez rapidement et facilement.

J’avais prévu de reprendre le travail après le congés maternité, donc je m’étais fixé 2 mois et demi d’allaitement.
Et puis 2 mois et demi, ça passe très vite. Trop vite.
Mon pédiatre, m’a naturellement mis en relation avec une conseillère en lactation. C’est là que j’ai compris le rôle qu’allait jouer le fameux tire-lait qu’on avait acheté !
C’est aussi là que j’ai entrevu la possibilité de continuer un peu plus l’allaitement.

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

Avant de reprendre le travail, je pense avoir lu tous les autres témoignages du blog. Oui, j’espérais trouver celui qui collerait parfaitement à mon cas.
Pour me rassurer et voir si c’était réalisable. Je n’en ai trouvé aucun.
On est toutes différentes et on a chacune notre mode de fonctionnement, nos habitudes… Il a fallu trouver ma propre organisation.

J’allais reprendre le travail à 80% pendant 6 mois. Et Charlotte allait se retrouver à la crèche. Il fallait qu’elle fasse connaissance avec le biberon et qu’elle s’y habitue.
Quelques semaines avant la reprise, j’ai commencé à tirer mon lait, et on a fait des essais avec le papa.
Je ne voulais pas lui donner moi même le biberon, de peur qu’elle ne prenne plus le sein. Après quelques petits cafouillages, la prise du bibi, c’était ok !

Pour l’organisation en elle même, ça s’est mis en place rapidement.
Pendant les 6 premiers mois de reprise, je travaillais du lundi au jeudi, de 8h à 16h avec une pause d’une heure pour le déjeuner et le tirage.
Ma boîte est petite, nous sommes 11 et tout le monde était au courant que je tirais mon lait. J’attendais qu’un de mes collègues parte déjeuner pour utiliser son bureau (je suis avec 4 hommes dans mon bureau, je me voyais mal faire ça devant eux !). Puis je stockais mon lait dans le frigo collectif.

A la crèche, le lait maternel (même congelé) a été accepté sans aucun problème. Le directeur m’a même proposé de l’aide si j’en avais besoin à la reprise à 100%.
C’est vraiment super de se sentir entourée de gens qui vont dans votre sens.

– Le matin, il y avait une tétée au réveil.
– A midi, Charlotte avait son bibi de lait maternel à la crèche, et moi je tirais mon lait au boulot.
– Au gouter, pareil, elle avait son bibi à la crèche. Moi je ne tirais mon lait qu’une fois rentrée à la maison, vers 17h-17h30.
– Le soir, à nouveau une tétée.

Ça fonctionnait bien comme ça, le vendredi et le week-end, c’était tétée à chaque fois, sauf peut être quelques rares fois ou papa voulait donner le biberon, moi je compensais par un tirage.

Puis sont arrivées progressivement et successivement : la diversification, la suppression du bibi du midi, la reprise à 100% ( du lundi au vendredi en finissant à 18h30 avec le mercredi après midi de libre).
Ça s’est ressenti au niveau des quantités de lait tiré. Mais finalement, ça collait toujours très bien aux besoins de bébé.
J’ai continué à tirer mon lait au travail jusqu’aux 10 mois de bébé. Je sentais que la production avait beaucoup diminué. Et il faut l’avouer, le tire-lait, il commençait à me gonfler ! Enfin c’était surtout la corvée de nettoyage de l’engin qui m’exaspérait…
C’était le moment d’arrêter.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Je n’ai pas eu de difficultés particulières.
J’ai fait le choix du tire-lait manuel, ça me prenait 20 min maximum pour tirer les 2 seins. J’avais essayé le tire-lait électrique, mais j’ai trouvé ça assez peu confortable et très contraignant.

Il y a eu aussi l’épisode du choix du biberon un peu difficile. Ma conseillère en lactation m’avait parlé du Calma de Medela, je m’en suis procuré un, mais c’était pas génial, bébé n’a pas forcément bien compris le système. Du coup, on est passé au Avent, c’était beaucoup mieux 🙂

Quand Charlotte à commencé la crèche, elle s’est remise à se réveiller la nuit (peut être avait-elle compris que j’étais là à ce moment là, et que c’était le moment de réclamer), elle qui faisait ses nuit depuis ses 1 mois et demi… Ça n’a duré que quelques semaines, mais c’était assez dur de devoir se relever la nuit en ayant repris le travail.

Au final, le plus dur à été de passer au lait artificiel. Pour moi ! Car Charlotte n’a même pas sourcillé quand on lui a donné son premier bibi de LA… Comme dirait une copine, c’est limite vexant 🙂 .

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Les tétées du matin. Celles d’ailleurs qui me manquent !

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

J’estime faire partie des mamans chanceuses qui n’ont pas eu de difficultés, ni avec la personne qui garde bébé, ni avec son employeur… avec personne. C’est difficile pour moi de donner un conseil.
Mais je pense que dans le cas d’une poursuite d’allaitement, il faut discuter de ce choix avec les personnes qui seront concernées directement par ce choix (dans mon cas c’était la crèche et mon patron) et le plus tôt possible.
Et surtout écoutez-vous et ne culpabilisez pas. Si vous vous posez la question de la poursuite ou du sevrage, c’est que vous avez déjà allaité bébé au moins 2 mois, et c’est déjà super !
Ah et puis, lisez le bouquin de Véronique et les témoignages du blog 😉 .

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Sans hésiter ! Je suis très fière d’avoir allaité mon bébé jusqu’à presque 11 mois tout en travaillant. C’est une grande satisfaction de lui avoir donné le meilleur 🙂 .
C’est parfois fatiguant, mais ça vaut le coup.
Les seules choses qu’éventuellement je changerais, c’est une reprise plus en douceur du travail, je pense que je commencerais à tirer mon lait beaucoup plus tôt et j’achèterai un deuxième tire-lait pour ne pas avoir à laver en catastrophe le seul que j’ai !

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !


read more

revues de presse allaitementVoici l’actualité que j’ai repérée pour vous depuis un mois :

– Les bouts de sein en silicone sont rarement une bonne indication. Mais quand ils sont nécessaires, il faut savoir comment les mettre correctement.
Regardez cette vidéo.

– Des études :

Allaitement et travail :

– Des articles variés :

– Des témoignages :

Rappel : vous pouvez traduire toutes les publications en anglais grâce à Google et donc les lire à peu près correctement en français !

Bonne lecture ! Et surtout, n’hésitez pas à nous faire partager vos découvertes…

..

Articles en rapport : 

Voir l’onglet Revues de presse.

..

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 


read more

J’ai eu le plaisir d’être invitée par Paola Perez à participer à sa chaine youtube dédiée à la parentalité.

Paola m’a demandé de vous parler de sevrage et j’ai grand plaisir à partager avec vous cette vidéo.

 

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

SuisseA la suite de mon appel à témoignages de la semaine dernière, j’ai reçu de nombreuses réponses et je vous en remercie. Dans ces réponses, beaucoup de femmes travaillant en Suisse.

Nous commençons donc aujourd’hui avec le témoignage de Laure, merci à elle.

  • Dans quel pays travaillez vous ? Connaissez vous la législation locale en matière de congés maternité, congés allaitement, pauses d’allaitement ?

Je travaille en Suisse. Je me suis beaucoup renseignée pendant la grossesse sur la législation, donc j’étais plutôt bien au courant en accouchant. Heureusement d’ailleurs, car je n’ai reçu absolument aucune information à ce sujet de la part de mon employeur !

J’ai eu droit à quatre mois de congé maternité (c’est plus que le minimum légal qui est de 14 semaines). Nous avons ensuite droit, pour une journée de travail complète, à 1h30 de pause d’allaitement, et l’employeur doit fournir un local où l’on peut tranquillement tirer son lait ou allaiter.

  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

A la reprise du travail, j’ai décidé de continuer à allaiter, car c’était une évidence pour moi. Pouvoir allaiter était très important, je sais que c’est le meilleur pour ma fille, et nous y prenons toutes deux du plaisir.

De plus, j’ai eu un très mauvais départ d’allaitement (je ne me suis pas fait confiance, et j’ai écouté les conseils absurdes des pédiatres et sages-femmes). On m’avait dit d’espacer les tétées, de ne pas donner plus de 15 minutes par sein, voire carrément de donner un biberon d’eau quand ma fille pleurait pour ne pas qu’elle se déshydrate (!!!). Et donc logiquement, en suivant ces mauvais conseils, je n’ai pas eu assez de lait. Je regretterai très longtemps de ne pas avoir écouté mon bébé, et de ne pas avoir suivi mon instinct.

J’ai par la suite fait appel à une consultante en lactation fantastique (ce que je recommande vraiment à toutes les mamans qui veulent allaiter), je me suis aussi documentée auprès de vrais professionnels, et donc mon allaitement commençait tout juste à devenir « normal » à la fin du congé maternité.

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

Concrètement, les jours où je travaille, je donne le sein à ma fille à son réveil; puis je tire mon lait au travail deux fois par jour ; je lui redonne le sein en rentrant, puis une dernière fois avant qu’elle aille au lit (ainsi que lors d’éventuels réveils nocturnes). Les jours où nous sommes ensemble, c’est à volonté.

Je n’arrive malheureusement pas à tirer assez par rapport aux besoins de ma fille, donc elle reçoit tout ce que j’ai tiré la veille, et du lait en poudre en plus.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Ma principale difficulté a été de trouver un endroit où tirer mon lait (malgré la loi, il n’y a aucun endroit vraiment pratique dans notre entreprise). Je dois utiliser la salle qui sert de cafétéria/salle de conférence/bibliothèque, qui est donc aussi utilisée par d’autres personnes ; dans ce cas-là, je me réfugie dans un vestiaire au sous-sol (froid et sans fenêtre, pas très agréable !).

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Mes meilleurs moments, c’est de voir ma fille toute excitée lorsqu’elle comprend que je vais lui donner le sein, et aussi ces tétées particulières où elle finit par s’endormir au sein… Je profite vraiment de chaque tétée et je trouve ces instants magnifiques. J’espère que ça durera encore longtemps !

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Si c’était à refaire, je referais sans hésiter le même choix ! Je pense même que j’essaierais de repousser mon retour au travail, en prenant par exemple un congé non rémunéré… Le congé maternité passe vraiment trop vite, et ce sont des moments qu’on ne retrouvera plus jamais.

Articles en rapport :

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

read more

Calendrier russe sur le thème allaitement et travail

Cette année, j’aimerais lancer une nouvelle rubrique sur ce blog :
Comment se passe l’allaitement et le travail dans d’autres pays que la France ?

Je vais vous proposer des articles sur ce sujet et je cherche à collecter des témoignages de femmes qui conjuguent allaitement et travail dans un autre pays.

Je vous demande donc de relayer le plus largement possible cet appel à témoignage pour enrichir chacune d’entre nous.

Si vous êtes concernée, voici les questions auxquelles vous pouvez répondre :

  • Dans quel pays travaillez vous ? Connaissez vous la législation locale en matière de congés maternité, congés allaitement, pauses d’allaitement ?
  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?
  • Comment vous êtes-vous organisée ?
  • Quelles ont été vos principales difficultés ?
  • Quels ont été vos meilleurs moments ?
  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Vous me joignez une jolie photo de vous ou de votre bébé (ou des deux) pour illustrer et vous m’envoyez le tout à contact@lactissima.com .

A vos claviers !

Articles en rapport :

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !


read more

revues de presse allaitementVoici l’actualité que j’ai repérée pour vous depuis un mois :

– L’allaitement dans le monde :

  • Philippines : le faible allaitement maternel met en péril la santé des enfants.
  • Le Brésil, ce pays où les femmes qui allaitent sont des reines.
  • Des banques de lait maternel pour réduire la mortalité infantile élevée en Afrique du Sud.
  • « Nous savons comment prévenir la mortalité des nouveau nés. Des soins de qualité au moment de la naissance, incluant des mesures simples comme le contact peau à peau avec la mère, l’allaitement exclusivement maternel et les soins pour les enfants petits et malades pourraient sauver des milliers de vie chaque année »
  • Au Chili, des files d’attentes pour femmes allaitantes.

– Le blog de Mamanana nous offre de bons articles :

  • Si vous cherchez des vêtements d’allaitement, connaître les différents accès au sein est utile.
  • Quand la production est au cœur du problème.

– Des études :

– Des témoignages :

  • Une mère allaite son bébé adopté.
  • Suite au décès de son bébé, une mère fait don de tout son lait maternel et explique pourquoi.
  • Un beau témoignage de papa.
  • Un blog entier dédié aux témoignages sur l’allaitement.
  • L’histoire d’allaitement du Dr Roussel.
  • Parce que les visites trop fréquentes à la maternité compromettent l’allaitement…
  • Hommage à l’allaitement par Adeline.

– Mes collègues écrivent des blogs formidables:

– De belles photos d’allaitement :

– Un article sur les tétées groupées.

– Une policière sauve un bébé en l’allaitant.

– La video extraordinaire d’un grand frère qui essaie d’allaiter le bébé.

Rappel : vous pouvez traduire toutes les publications en anglais grâce à Google et donc les lire à peu près correctement en français !

Bonne lecture ! Et surtout, n’hésitez pas à nous faire partager vos découvertes…

..

Articles en rapport : 

Voir l’onglet Revues de presse.

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

 


read more

Page 2 sur 5412345...1020304050...Dernière »