vie du blogPour répondre aux demandes qui m’ont été faites, je voudrais publier une série de témoignages sur le sevrage, tous les sevrages, à n’importe quel âge, pour toutes les raisons possibles, …

Si vous souhaitez participer, il vous suffit de répondre aux questions suivantes :

  • A quel moment avez-vous décidé de sevrer votre bébé ?
  • Comment vous y êtes-vous prise ?
  • Quelles difficultés avez-vous rencontré ?
  • Etes-vous satisfaite de ce sevrage ?
  • Qu’aimeriez-vous dire aux femmes qui souhaitent sevrer leur bébé ?

Pour illustrer l’article vous pouvez me joindre une photo de vous ou de votre bébé et m’envoyer le tout à contact@allaiteraparis.fr .

J’attends vos témoignages avec impatience !

 


read more

pause tire-laitBeaucoup de femmes me demandent quel est le meilleur moment pour prendre ses pauses tire-lait.

Tout dépend de votre travail. En effet, selon le code du travail, les pauses allaitement doivent théoriquement être décidées d’un commun accord entre le patron et sa salariée. Si aucun accord n’est trouvé, la salariée dispose de 30 minutes en milieu de matinée et de 30 minutes en milieu d’après-midi.
Mais beaucoup de femmes ne demandent rien à leur patron et prennent leur pauses quand c’est possible pour elles.

Si vous avez la possibilité de choisir vos moments de pause, il va falloir apprendre à connaitre votre lactation. Certaines femmes stockent beaucoup de lait dans leur glande mammaire et peuvent se contenter d’une pause par jour pour tirer la quantité nécessaire à leur bébé sans risquer l’engorgement.
D’autres femmes stockent peu de lait et doivent tirer trois fois par jour pour obtenir les quantités nécessaires. Ces tirages sont du coup plus brefs.

Si votre bébé a tété juste avant votre départ de la maison, il est en général plus productif d’attendre trois heures avant de tirer votre lait.
Si votre bébé demande à téter dès votre retour, il vaut mieux tirer au plus tard 2 heures avant votre retour.

Entre ces bornes, c’est à vous de voir ce qui est le plus pratique dans votre activité quotidienne et comment vos seins réagissent.

Ce n’est absolument pas grave si les heures de tirage ne sont pas régulières. Si vous avez du attendre très longtemps avant de tirer votre lait, faites attention à l’engorgement ! Il vaut parfois mieux s’absenter quelques minutes au toilettes pour soulager les seins afin d’éviter l’engorgement.

Et vous, à quel moment tirez-vous votre lait ?

Articles en rapport :

 


read more
allaitement et travailJ’ai 40 ans et je suis maman de deux enfants, deux garçons de 6 ans et 15 mois.
Je suis aussi médecin généraliste installée en libéral depuis 2002, autant dire que pour moi les congés de maternités « légaux » sont un doux rêve…
..
Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?
 ..
J’ai accouché à terme de mon premier en février 2008, et j’ai travaillé encore la veille de mon accouchement. L’allaitement était pour moi une évidence, aussi je ne me suis posé aucune question et j’ai débuté mon allaitement dès la salle d’accouchement. Les débuts ont été très difficiles, il n’arrivait pas à téter mon sein (j’ai compris bien plus tard que le problème venait du complément de préparation pour nourrisson donné au biberon que la puer lui avait spontanément donné en salle d’accouchement) et cela a duré 24h.
Je n’ai pas cédé aux pressions des différentes puéricultrices, exigé un tire-lait (on m’a apporté une antiquité des années 50…mais qui fonctionnait encore tant bien que mal), donné mon lait à la seringue et à la cuillère. Le lendemain il a fini par réussir à prendre mon sein, et tout s’est mis en route.
Sauf que, là encore mal entourée, personne n’avait détecté un frein de langue trop court, et les crevasses se sont invitées rapidement…là encore ma motivation a pris le dessus et j’ai persisté malgré les douleurs.
Etant complètement novice et désinformée dans le domaine de l’allaitement, ça a mis 5 mois pour qu’une connaissance remarque un jour par hasard ce problème de langue chez mon bébé. Ca a pris 10 jours pour cicatriser une fois le frein sectionné…
Et mon travail dans tout ça ??
 ..
Comment vous êtes-vous organisée ?
 ..
Et bien j’ai repris mon activité à temps plein 5 semaines après avoir accouché. J’ai la chance d’habiter au dessus de mon cabinet médical, et j’ai donc mobilisé papa, mamie et nounou pour garder mon petit bout chez moi. Pendant 2 mois on me l’a amené au cabinet dès qu’il avait faim, je l’ai donc allaité dans mon bureau la journée, le reste du temps chez moi, je n’avais pas besoin de tirer mon lait.
Ayant à l’époque en plus une activité salariée dans un service d’urgences, j’ai du y reprendre mon travail 10 semaines après mon accouchement, et par contre là je tirais mon lait 2 fois pendant la journée, je stockais le lait au réfrigérateur du service et parfois mon homme me ramenait le bébé pour que je puisse directement lui donner le sein dans une chambre de garde, ou à l’office. Je n’ai pas demandé l’accord de quiconque, et personne n’est venu me reprocher quoi que ce soit au service, au contraire, tout le monde était admiratif.
J’ai allaité exclusivement 6 mois, puis au moment de la diversification j’ai introduit un lait artificiel et n’ai gardé que les tétées du matin et du soir pendant 4 mois, puis uniquement la tétée du soir. J’ai allaité mon premier au final 14 mois.
 ..
Pour mon deuxième, j’ai pris les devants. J’ai réussi à trouver des remplaçants pour une durée totale de 11 semaines. J’ai accouché en septembre 2013 et j’ai donc pu avoir 8 semaines de congé post-natal. L’allaitement s’est très bien mis en place (malgré une absence totale d’intérêt des puéricultrices au service de maternité), les notions de base sont vite revenues, et je me suis beaucoup informée sur les différents sites internet et blogs que j’ai pu trouver.
J’avais entre temps changé de poste salarié et pris un poste de médecin coordonnateur dans une maison de retraite, à la place de mon poste aux urgences. La directrice de cet EHPAD étant très compréhensive et ancienne maman allaitante, elle m’a permis de continuer mon allaitement sur place (j’emmenais bébé 2 à la maison de retraite toute la journée!!! ). J’ai refais comme avec mon premier pendant mon travail au cabinet. On me l’amenait au bureau. J’ai commencé à tirer mon lait après 3 mois, car ce système de garde à domicile n’était plus possible plus longtemps et j‘ai du le mettre chez une nourrice la journée.
 ..
Je tirais sur un sein le matin, en l’allaitant de l’autre côté simultanément. Je tirais ensuite à midi, à 16h et lui donnait le sein le soir. Le seul souci que j’ai rencontré est qu’il a refusé le biberon pendant 15 jours. Il n’a pris mon lait d’aucune manière. Il a fini par accepter après moultes essais de biberons, tétines, soft cup, cuillères, pipettes….
Il a pris ensuite sans souci au biberon pendant plusieurs mois, pour ensuite le refuser à nouveau d’un coup quand il a eu 9 mois. Et depuis plus moyen de lui donner du lait. J’ai donc arrêté de tirer, j’ai « cuisiné »  le lait que j’avais mis au congélateur, sous forme de crèmes desserts. Désormais je ne tire que lorsque je dois passer plus de 48h éloignée de mon fils, et je lui achète des yaourts au lait artificiel pour compléter.
Il a 15 mois, et continue à téter matin et soir. Je n’ai pas encore d’envie de sevrage.
 ..
Malgré une charge de travail au cabinet très importante (mon associé est parti en retraite début 2014), mon travail de salariée à l’EHPAD et tous les autres impératifs communs à toutes les mamans de plusieurs enfants, je ne regrette absolument pas mon choix d’allaiter.
Je pense que l’allaitement maternel est la chose la meilleure qui soit pour un bébé. En dehors du fait qu’il apporte exactement ce dont un nouveau-né a besoin, de tous les bénéfices médicaux connus et encore à découvrir, l’allaitement maternel crée des liens et une interaction différents de ceux créés dans l’allaitement artificiel, enfin c’est mon point de vue.
 ..
Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?
 ..
Je pense que tout est possible, si on est vraiment motivée et soutenue par son entourage. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide si on rencontre des difficultés. J’ai été voir une consultante en lactation pour mon deuxième, et grâce à ses conseils j’ai pu venir à bout d’une crevasse irréductible (et cette fois il n’y avait pas de souci de frein de langue !)
 ..
Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?
 ..
Si c’était à refaire, je referais exactement la même chose que pour mon deuxième. Je regrette juste de ne pas avoir allaité mon premier plus longtemps, même si 14 mois c’était déjà pas mal :-)
  ..

Articles en rapport :

 ..


read more

revues de presse allaitementVoici l’actualité que j’ai repérée pour vous depuis un mois :

- Un excellent document de ma collègue Chantal Lavigne, consultante en lactation au Canada, sur le manque de lait.

- Un bien joli abécédaire autour de l’allaitement

- Le pape encouragent les femmes à allaiter dans la chapelle sixtine.

- Encore un très bon article de Maman Eprouvette sur la culpabilité ressentie par les mères, allaitantes ou non-allaitantes.

- Un article sur le rôle de l’image corporelle dans le choix ou la poursuite de l’allaitement.

- Un article sur les économies que générerait un allongement de la durée de l’allaitement.

- Trois nouvelles maternités ont reçu le label “Ami des Bébés” : la clinique St Georges à Nice, le Centre Hospitalier à Lillebonne, lLe GHIC -St Vincent de Paul – à Lille. Au total 22 établissements labellisés.

- Un excellent article canadien sur l’allaitement dans les milieux défavorisés, tout à fait transposable à la France !

- Un petit brin d’humour avec cette photo :

tasses

- Une nouvelle étude qui montre qu’il y a plus de risques d’hospitalisation pour maladie chez les bébés non allaités.

- Un peu de rire avec des pubs qui montrent des allaitements…spéciaux :-)

Rappel : vous pouvez traduire toutes les publications en anglais grâce à Google et donc les lire à peu près correctement en français !

Bonne lecture ! Et surtout, n’hésitez pas à nous faire partager vos découvertes…

Articles en rapport : 

Voir l’onglet Revues de presse.

..


read more

pause allaitementVoici un sujet que j’ai peu abordé sur ce blog : prendre une pause allaitement.

Vous avez choisi de tirer votre lait au travail. Vous vous êtes renseignée, vous vous êtes équipée, vous vous êtes organisée et voici le jour de la reprise. Mais tout ne se passe pas comme prévu et vous avez du mal à trouver le temps pour vous arrêter et tirer votre lait.

C’est un souci rencontré par un certains nombre de femmes. Cela peut se produire dans toutes les activités professionnelles mais plus particulièrement dans certaines professions.

Accepter de prendre une pause dans son travail n’est pas toujours facile, car cela implique d’arrêter ce que vous êtes en train de faire, ou bien de prendre un temps entre deux clients, ou entre deux patients, de confier l’accueil de la clientèle à quelqu’un d’autre ou bien tout simplement à oser prendre une pause quand les autres n’en prennent pas (oui, vous ne savez pas encore que les pauses cigarettes ne sont pas des pauses mais une nécessité ?).

J’ai souvent remarqué que c’est particulièrement compliqué pour le personnel hospitalier qui travaille dans des services surchargés : le personnel des urgences par exemple mais c’est aussi valable pour d’autres services. Dans ce cas, la possibilité de prendre une pause tire-lait est liée à la bonne volonté des collègues qui acceptent ou pas d’assurer le service pendant votre pause.

Quelques pistes pour pouvoir prendre ses pauses tire-lait :

  • Ne pas vouloir à tout prix prendre des pauses à heure fixe. Ce n’est absolument pas grave si les horaires des pauses varient et cela vous permet de vous adapter aux contraintes de votre activité.
  • N’attendez pas d’être engorgée pour prendre une pause car ce sera beaucoup plus difficile de tirer le lait efficacement et vous risquez d’avoir mal.
  • Si vraiment vous ne pouvez pas prendre de pause exceptionnellement, prenez juste le temps d’aller aux toilettes et de soulager manuellement vos seins pour éviter l’engorgement. Cela va vous prendre juste 2 minutes.
  • Si vous le pouvez, programmez vos tâches en fonction de cette interruption prévue pour éviter de devoir vous interrompre au milieu d’une tâche, ce qui est toujours plus difficile.
  • Si vous voyez plusieurs clients dans votre journée, ou plusieurs patients, prévoyez le temps de votre pause lorsque vous donnez vos RDV, cela vous permettra de ne pas faire attendre votre client et d’être plus détendue pour tirer votre lait, ce qui est toujours plus efficace.
  • Ne vous sentez pas coupable de prendre une pause : vous en avez le droit !
  • Gardez en tête qu’une pause tire-lait ne prend que 15 à 20 minutes.
  • Certaines femmes peuvent tirer le lait nécessaire à leur bébé en un tirage alors que d’autres ont besoin de 2 ou 3 plus petits tirages : ne partez pas sur un modèle unique et cherchez ce qui fonctionne le mieux pour vous, à la fois pour votre lactation et pour votre activité professionnelle.

Et si vraiment votre activité professionnelle ne vous permet pas de prendre ces pauses, vous pouvez poursuivre l’allaitement en présence de votre bébé, essayer de tirer le lait à la maison et/ou proposer une préparation pour nourrisson à votre bébé en votre absence. L’allaitement mixte peut tout à fait se poursuivre le temps que vous souhaitez.

Et vous, comment avez-vous trouvé le temps ou n’avez vous pas pu trouver le temps de tirer votre lait au travail ?

Articles en rapport :

 


read more

parcEn ce début d’année 2015, j’ai envie de vous parler un peu de moi. Je l’ai déjà fait ici pour ceux et celles qui ne l’auraient pas lu.

L’année 2014 a été riche de rencontres professionnelles en tout genre :

  • beaucoup de formations dans des univers très différents : en hôpital, pour des associations de soutien à l’allaitement, pour des professionnels de PMI, pour des consultantes en lactation,…
  • beaucoup de consultations qui restent la base de mon métier de consultante en lactation, mon plaisir et mon plus grand défi à relever pour me permettre d’accompagner des familles toujours différentes et enrichissantes.
  • un réseau professionnel qui s’enrichit au fil des ans par des rencontres toujours plus variées, notamment au sein de 2 réseaux : les entrepreneurs de valeurs et les mampreneurs.

Ce blog s’est enrichi de 13 nouveaux témoignages, de 11 nouvelles revues de presse, de 20 nouveaux articles et de 5 nouvelles fiches pratiques.
Je tiens à continuer à vous proposer une publication par semaine.

Mais par dessus tout, je veux continuer à nourrir votre réflexion pour mener l’allaitement qui vous convient en vous donnant tous les moyens d’y parvenir, en vous apportant l’autonomie dans vos choix.
Tous vos commentaires me confirment que ce blog vous est utile et la confiance que vous m’accordez me touche particulièrement.
Je suis toujours heureusement surprise de voir que les plus vieux articles de ce blog sont toujours régulièrement commentés, ce qui signifie que vous allez fouiller les archives pour trouver vos réponses.

Pour continuer à vous apporter ce dont vous avez besoin, n’hésitez pas à me dire ici en commentaires quels sont les thèmes que vous souhaiteriez voir abordés sur le blog et quelles améliorations vous souhaiteriez pour vous permettre de trouver plus facilement les informations que vous cherchez.

Je vous souhaite à tous une année 2015 épanouissante tant avec votre famille que dans votre travail !

 


read more

AlbaneMerci à vous toutes qui avez répondu à mon appel à témoignage. C’est Cécile qui commence le bal !

Quand Albane est née,j’ai repris très rapidement mon activité « à mon compte » en l’emmenant partout avec moi. Elle a ainsi tété dans tout Paris et était contente lovée dans l’écharpe.

En septembre, elle a commencé à aller en crèche. Elle avait donc 6 mois et j’ai donc dû commencer à tirer mon lait pour la nourrir à la crèche.

La première semaine fut horrible: refus total de l’alimentation, propos ultra culpabilisant de la directrice (« je vous avais dit de l’habituer au biberon ») et manque de bonne volonté concernant l’accompagnement de l’allaitement (on me reprochait de fractionner les quantités en plusieurs petits biberons car cela prenait trop de place, on refusait de me rendre les biberons de lait frais…).
J’ai tenu bon et Albane a finalement accepté de manger.

Au début, je tirais très peu avec le tire-lait que j’avais loué, le calypso de Ardo. Je l’ai très rapidement échangé contre un symphony de Medela.

Il faut savoir que j’ai la chance de travailler à mon compte et essentiellement de chez moi. je pouvais donc tirer mon lait dans mon canapé, devant une série télé en faisant une pause. Rapidement, je n’ai eu besoin que d’un ou deux tirages par jour pour subvenir aux besoins de ma fille puisque j’arrivais à récolter régulièrement entre 280 et 300ml par tirage de 20 minutes et que je fournissais 2 biberons de 140ml à la crèche.

Cependant, Albane a très rapidement montré un désintérêt total pour le biberon. Elle mangeait bien les purées de la crèche mais attendait que je rentre pour pouvoir enfin téter en se jetant sur moi comme la misère sur le monde ! J’étais assez dépitée car tout le lait que je tirais était jeté par la crèche.

Et puis, mon activité me demande de beaucoup me déplacer. Certains jours, je reste à la maison, d’autres je partais à 9 heures pour rentrer récupérer mes filles à la crèche le soir seulement. Cela me demandait donc une grande rigueur dans la gestion de mon stock de lait congelé (je tire du lait depuis le début de mon allaitement et donc j’avais toujours conservé de quoi « tenir » quelques jours au cas où) mais aussi dans mes tirages. Parfois, je devais interrompre ma journée pour rentrer chez moi et tirer.

J’ai donc commencé à me lasser de cette routine, d’autant que le lait est jeté la majorité du temps. J’ai donc décidé de laisser ma fille manger des laitages la journée à la crèche sous forme solide sans biberon donc (elle était légèrement intolérante au lait de vache, nous avons fait une réintroduction progressive qui s’est bien passée) et de l’allaiter dès qu’elle est avec moi.

Cela fait seulement quelques jours que nous fonctionnons ainsi et pour l’instant tout se passe très bien !

Articles en rapport :


read more

Page 2 sur 4712345...10203040...Dernière »