lactation automatiqueJe vois ici, dans les commentaires, et ailleurs surtout, l’utilisation du terme lactation automatique. Selon certaines, on passerait en lactation automatique lorsque les seins redeviennent souples et que le bébé doit téter pour obtenir du lait. Certaines femmes attendent avec impatience de « passer en lactation automatique » ! Pour d’autres cela signifie que l’on ne peut plus tirer son lait car « il n’y a plus de montée de lait » !

J’aimerais revenir sur cette idée car elle ne repose sur aucune notion scientifique. Nous allons donc revoir ensemble le fonctionnement de la lactation.

A la naissance, la lactation démarre sous le contrôle des hormones : prolactine, ocytocine essentiellement. C’est le taux élevé de prolactine qui permet de produire du lait. Au cours des premières semaines, le rôle de ces hormones reste important.
Puis le taux de prolactine diminue et la production du lait va passer sous contrôle autocrine : c’est le taux de drainage des seins qui va indiquer au corps la quantité de lait qu’il doit produire. Le sein produit le lait essentiellement entre les tétées et le stocke dans les cellules sécrétrices. Si ces cellules sont pleines de lait, le sein arrête de produire. Si ces cellules sont drainées, elles reproduisent immédiatement du lait. Ce contrôle est indépendant d’un sein à l’autre, et même d’une zone du sein à l’autre. C’est ce qui permet à une femme de pouvoir n’allaiter qu’avec un seul sein.

En résumé, la lactation passe progressivement d’un contrôle hormonal à un contrôle autocrine par la glande mammaire elle-même.

Nulle part dans la littérature scientifique on ne retrouve le terme de lactation automatique qui pourrait faire penser que le lait se produit tout seul, alors qu’en fait la production de lait est étroitement liée au prélèvement du lait par le bébé (ou par le tire-lait).

Concrètement, cela ne pose strictement aucun problème pour tirer son lait puisque si le tire-lait draine le sein, celui-ci va reproduire immédiatement du lait.
Je dirais qu’il vaut mieux ne pas s’occuper de cette question car concrètement cela ne pose aucun problème. De plus chaque femme présente des variations importantes : équilibre hormonal différent, capacité de stockage différente, réaction au stress différente,… L’allaitement reste surtout une affaire d’équilibre entre la mère et son enfant. Quand on essaie de plaquer des règles valables pour tous, on est sûr de se tromper !

Et vous, cette question de « lactation automatique » vous a-t-elle posé problème ?

Image : Medela.

Articles en rapport :

 


read more