Cas pratique


Cas pratique de l’entreprise L.C.A.T. SA (spécialiste du sondage d’opinion)

 

Un exemple de mise en place de salle d’allaitement

L’entreprise « L.C.A.T. SA » (Les Chiffres Avant Tout) compte 600 salariés dont 60% de femmes.
Sur ces 360 femmes, 70% ont entre 25 et 45 ans.
On peut estimer que tous les ans, 25 de ces femmes sont enceintes.
Après la naissance de leur enfant, 18 de ces femmes vont l’allaiter.

Beaucoup de femmes ne veulent pas mettre fin à leur allaitement à la reprise du travail, elles cherchent donc à prolonger le plus possible leurs congés maternité.
Elles obtiennent presque toutes un mois de congé pathologique supplémentaire, ce qui représente 18 mois supplémentaires pour l’entreprise d’absence de leurs salariées tous les ans.
Beaucoup prendront également un congé parental pour pouvoir poursuivre l’allaitement exclusif jusqu’aux six mois de leur enfant, pour suivre les recommandations médicales en vigueur actuellement. Si toutes le font, nous arrivons à 45 mois d’absence en plus tous les ans, soit 63 mois au total.

Pour celles qui ne prendront pas ce congé parental mais vont sevrer faute d’avoir les moyens de poursuivre leur allaitement, vont s’ajouter les absences pour enfant malade. En effet, statistiquement, les bébés nourris au biberon sont malades plus souvent et plus longtemps. Et ce sont les mères qui s’absentent le plus souvent quand leur enfant est malade.

L’entreprise LCAT SA a donc décidé de faire appel à Lactissima pour mettre en place un programme de soutien à l’allaitement maternel pour leurs salariées.
Une femme qui tire son lait au travail le fait en général jusqu’aux six mois du bébé, parfois un peu plus longtemps, le temps que l’enfant mange suffisamment de solides.
Les 18 femmes allaitant tous les ans dans cette entreprise vont donc tirer leur lait pendant quatre mois chacune.
Tous les mois, six femmes en moyenne tireront leur lait au sein de l’entreprise.

Salle d’allaitement : Lactissima propose à l’entreprise de mettre en place deux salles de lactation car le site est réparti sur deux immeubles. L’entreprise choisit de se procurer deux très bons tire-lait électriques pour que les femmes tirent leur lait de la manière la plus efficace et donc la plus rapide !
Lactissima les conseille sur les modèles de tire-lait à choisir et sur la localisation et l’aménagement d’une salle d’allaitement.

salle d'allaitementsalle d'allaitementsalle d'allaitement

Une formation est demandée à Lactissima pour former l’encadrement sur les avantages de la mise en place de ce programme dans la gestion de leur équipe et sur les modalités de sa mise en pratique.
Une autre formation concerne le service de santé au travailsur la conduite de l’allaitement et comment venir en aide aux femmes qui rencontrent des problèmes.

Lactissima élabore des documents qui sont remis à toutes les femmes enceintes.
Ils leur annoncent l’existence de ce programme et de la salle d’allaitement et leur donnent des informations pour bien démarrer l’allaitement si tel est leur souhait.
Des fiches pratiques sont élaborées et mises à la disposition des femmes au service de santé au travail. Elles leur donne les informations pratiques pour pouvoir tirer leur lait pour leur enfant au sein de l’entreprise.

Lactissima met également en place un système de planning en ligne sur l’intranet de l’entreprise. Cela permet aux femmes de s’inscrire chaque matin ou une fois pour la semaine pour réserver un horaire d’utilisation de la salle de lactation.

Une première évaluation est mise en place par Lactissima six mois après le début du programme.
Il en ressort que le service de santé au travail doit répondre à beaucoup de questions techniques des femmes et se sent un peu démuni.
D’autre part, l’ensemble du personnel comprend mal l’intérêt du programme et cela se ressent dans les relations entre collègues.
Par contre, les femmes concernées sont ravies et n’ont pas prolongé leurs congés maternité au-delà du délai légal.
Elles sont reconnaissantes envers l’entreprise.

LCAT SA demande donc à Lactissima de compléter le programme.
Il est décidé que l’entreprise paiera pour chaque femme concernée une consultation d’allaitement au moment de la reprise du travail, consultation fournie par Lactissima.
Un réseau interne de soutien entre femmes est mis en place. Les femmes qui ont déjà tiré leur lait au sein de l’entreprise offrent leur soutien à celles qui souhaitent le faire.
Une journée « portes ouvertes » est organisée pour l’ensemble des salariés de l’entreprise : l’intérêt du programme pour l’ensemble de l’entreprise est présenté, le bénéfice que chacun peut en tirer est mis en avant.
Un paragraphe sur le programme est ajouté au document présentant les valeurs de LCAT SA.

Six mois plus tard, lors de l’évaluation suivante, le service de santé au travail est satisfait de la baisse de sa charge de travail liée au programme.
L’ensemble des salariés accueille favorablement l’idée du programme et la présence de salle d’allaitement.
Le service des ressources humaines se félicite de la baisse de l’absentéisme des femmes qui reviennent de congés maternité.
Les femmes qui bénéficient du programme continuent à vanter les mérites du programme.

Lorsqu’on les interroge, elles se disent beaucoup plus fidèles à LCAT SA et ne souhaitent pas quitter une entreprise qui leur a permis de concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle.

Dernière mise à jour : 13 juillet 2013 par