Le programme


Le programme allaitement que Lactissima propose de mettre en place dans votre entreprise s’articule autour de trois idées :

  • Il nécessite un Engagement minime
  • Il répond aux Enjeux de l’entreprise
  • Et Tout le monde y gagne

programme allaitement

________________________________________________

Un engagement minime pour l’entreprise…

 

…en temps, en argent et en flexibilité.

 

Accompagner les femmes qui reprennent le travail dans la poursuite de l’allaitement nécessite :

  • Une réduction des difficultés liées au poste de travail,
  • L’utilisation des pauses d’allaitement prévues par le code du travail,
  • Un espace pour tirer et stocker le lait maternel,
  • Une information sur la physiologie de la lactation.
« L’articulation entre vie professionnelle et vie privée constitue la principale préoccupation des femmes entre 30 et 45 ans »

Orse, Etude Femmes et postes de responsabilité, 2004.

programme allaitement

___________________________________________________
.

 Les enjeux pour l’entreprise

 

Vos objectifs :

  • Conserver au sein de l’entreprise les compétences des femmes ayant de jeunes enfants,
  • Améliorer les conditions de travail pour réduire les causes inutiles de stress,
  • Réduire l’absentéisme.

Des résultats adaptés à vos besoins :

  • Baisse de l’absentéisme,
  • Hausse de la productivité,
  • Diminution du turn-over,
  • Loyauté renforcée des employés pour leur entreprise,
  • Plus grande capacité à attirer et retenir les salariés compétents.

programme allaitement

___________________________________________________
.

 Tout le monde gagne à un programme allaitement

 

  • Développer une politique d’entreprise d’accompagnement à l’allaitement maternel
  • Mettre en place un espace « lactation »
Une étude américaine (1) de 1995 portant sur 101 salariées de deux sociétés proposant un programme de soutien à l’allaitement et comparant deux groupes de salariées avec un bébé (allaitement maternel – lait industriel) a montré les points suivants : 86% des bébés allaités ne sont jamais malades pendant la première année de leur vie, contre 14% des bébés non allaités. Si l’on observe les absences d’une journée, les mères d’enfants nourris au lait industriel sont plus de deux fois plus absentes que celles qui allaitent leurs bébés, 74% des cas de maladies chez les bébés allaités n’entraînent pas d’absentéisme maternel contre 57% chez les mères qui nourrissent au lait industriel.Cohen R, Mrtek M, Mrtek R, comparison of maternal absenteism and infant illness rates among breastfeeding and formula-feeding women into corporation, 1995.
Dernière mise à jour : 13 juillet 2013 par