Vos réponses : vos collègues et l’allaitement

A la suite de ma demande de la semaine dernière, voici ce que vous m’avez répondu sur le blog et sur les réseaux sociaux quand aux réactions de vos collègues lorsque vous tirez votre lait au travail.

Il y a les encourageants :

  • « Et puis, des collègues, plutôt des femmes, m’ont posé des questions, pour savoir si j’allaitais encore, et du coup, pour savoir comment je faisais… et elles ont été plutôt admiratives. L’accueil a été très positif.
    Mon chef avait remarqué mon petit manège aussi, et m’a dit qu’il comprenait fort bien, puisque sa femme avait allaité sa fille pendant deux ans. »
  • « Quand j’ai annoncé à ma cadre que je comptait tirer mon lait, elle a tout de suite accepté et m’a encouragée, même réaction pour la cadre qui l’a remplacée peut de temps après.
    J’étais la première à le faire dans mon équipe.
    Mes collègues (hommes et femmes) ont vite vu mon sac supplémentaire et ma disparition pendant la pause. Ils ont tous accepté le fait que je prenne du temps pour tirer mon lait, m’ont soutenue et donné le temps qu’il me fallait. Ça m’a aussi permis de découvrir le témoignage d’autre collègues par rapport à leur allaitement.
    Après 6 mois d’allaitement, j’ai entendu les inévitables : « encore!? » mais sans jugement et avec parfois un peu d’admiration.
    Un jour, des jeunes collègues avec un « projet bébé » sont venues me voir pour prendre des conseils pour l’allaitement. Arriver sans le vouloir à donner envie aux autres je trouve cela magnifique. »

Il y a les compréhensifs :

  • « Mon chef a été très compréhensif. »

Il y a ceux qui ne comprennent pas l’intérêt de l’allaitement :

  • « On me disait tu sais il y a le lait artificiel. Ton fils s’y fera comme les autres. »

Il y a les moqueurs :

  • « Elles rigolaient en disant que j’étais une vache laitière, que j’allais allaiter jusqu’à ses 10 ans. »

Il y a les dégoûtés :

  • « Ha moi j’allaiterai 6 mois pas plus, après je trouve ça trop bizarre ! »
  • « Ça créait des interrogations. C’était une aberration pour certains. J’avais le droit à des « moi je pourrai pas ! » »

Il y a les admiratifs :

  • «  »T’es courageuse ! ». Mais j’entendais surtout au travers de ça : « Elle est un peu folle de faire ça ! Faut couper le cordon !! » »
  • « Dans l’ensemble les gens ne me disent plus rien, mais trouvent curieux que je veuille allaiter longtemps (16 mois pour ma fille, je trouve que c’est pas si long), et me trouvent courageuse de faire ça. »

Il y a les discrets :

  • « Jamais de critiques. »
  • « On en a un peu discuté au début, maintenant plus personne ne fait attention. »

Il y a les franchement désagréables :

  • « Une collègue fait exprès de faire des remarques désobligeantes et de prendre à parti d’autres femmes lorsque je tire mon lait aux wc… C est la seule, tous les autres sont top et trouvent ça normal. »
  • « J’avais informé mon chef avant la reprise. Il a été assez mitigé et a fait des remarques moyennes mais sans plus.
    Mais l’information a circulé au sein du cabinet. Ça a manifestement beaucoup fait parlé (où est-ce que j’allais me mettre, qu’est-ce que j’allais faire du lait, etc…). J’ai eu le droit à des remarques des collègues femmes et mamans… qui avaient allaité mais seulement le temps du congé mat et qui m’ont fait comprendre que c’était pas compatible avec notre travail (je suis avocate), que ça n’irait pas.
    Les regards et sous entendus étaient tels que j’ai fini par ne plus tirer au travail. »
  • « Il faut que je mette mon lait dans le frigo commun, et consigne m’a été donnée par un des dirigeants de « cacher mon lait », ça le choque … J’ai donc créé des « cache-pots »… »

 

Lire des articles ou poser des questions en commentaire ne suffit pas à résoudre votre problème ? Savez-vous que vous pouvez prendre RDV pour une consultation avec moi ? N’hésitez pas à me contacter !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *