Choisir le sevrage à la reprise du travail

sevrageJe vous propose aujourd’hui d’envisager une situation que peu de personnes connaissent. Il est possible d’allaiter complètement son bébé à la demande et de commencer le sevrage avec la reprise du travail.

Cette possibilité convient bien aux femmes qui souhaitent allaiter pendant leur congé maternité et sevrer à la reprise du travail. Cela leur évite de devoir commencer le sevrage quinze jours ou trois semaines avant la reprise.

Pour sevrer de cette façon là , voici les étapes à suivre :

  • Continuer l’allaitement à la demande jusqu’au jour de la reprise du travail ou jusqu’au premier jour de garde de votre bébé.
  • Le jour de la reprise, laisser l’assistante maternelle, la crèche ou toute autre personne s’occupant de votre bébé lui proposer le biberon en votre absence.
  • Lors de l’absence de votre bébé, prévoir de tirer un petit peu de lait juste pour soulager vos seins lorsque ceux-ci commencent à être tendus. Ne jamais drainer les seins totalement.
  • Lorsque vous retrouvez votre bébé, lui proposer le sein à la demande.
  • Quand vos seins supportent la journée de travail sans engorgement et que votre bébé accepte les biberons en votre absence, vous pouvez commencer à introduire un biberon à la maison.
  • Lorsque vos seins sont confortables avec ce biberon, vous pouvez en introduire un deuxième et ainsi de suite jusqu’à supprimer totalement les tétées.

Cette méthode n’est pas à privilégier si vous avez une lactation très abondante mais elle peut convenir à toutes les autres femmes qui souhaitent sevrer.

Si la lactation ne baisse pas assez rapidement à votre goût, vous pouvez utiliser des infusions de sauge.

Et vous, avez-vous déjà testé cette méthode ?

Articles en rapport :

 


38 Comments

  1. Nadège

    je l’ai déjà fait, et je n’ai eu aucun souci. Mon petit luxe, c’est que c’était papa qui gardait bébé. Je suis partie sereine alors que mon bébé n’avait jamais pris le biberon. Il l’a pris sans souci avec mon lait. Et comme on dit, si c’était à refaire, je referai pareil. Un seul détail, j’aurai aimé savoir que cela était possible plus tôt. Cela m’aurai éviter bien des tracas. Mais si vous lisez cet article sur l’allaitement maternel et la reprise du travail, vous n’aurez pas le même souci.

  2. Merci pour cet article qui ouvre une voie que je n’aurai jamais pensé à explorer ! Pour mon aîné, ne souhaitant pas continuer l’allaitement à ma reprise du travail (il avait 6 mois), j’avais consciencieusement commencé le sevrage 3 semaines avant la reprise.
    Pour mon 2ème, j’ai pu concilier travail et allaitement, grâce entre autres à votre site …

  3. Elisabeth

    J’ai sevré Victor définitivement pour ses 15mois… Je devais partir en déplacement sur une semaine. En l’observant, je me suis dit qu’il était prêt puisqu’il ne lui restait que 2 tétées, une le soir et une en milieu de nuit…. Cette dernière commençait à m’épuiser… j’ai donc sauter sur l’occasion!
    Victor avait l’habitude de ne pas réclamer quand je n’étais pas là : pas de Maman, pas de tétée! A mon retour, il y a eu biensûr la tétée de retrouvaille! et puis dans la nuit qui a suivi je lui ai préparé un biberon, et lui ai expliqué que je n’en avais plus envie… Il a compris et n’a plus jamais réclamer… En fait dans ce sevrage, c’était plutôt moi qui n’était pas prête et qui reculait l’échéance de le laisser grandir!

  4. Elisabeth

    @ Véro,
    Oui,c’est vrai que j’ai un fils très compréhensif avec sa mère…

  5. Vanessa

    Ce sevrage partiel n’est-il pas un peu brutal pour le bébé ? il passe du coup directement au lait artificiel avec 3 ou 4 biberons dans la journée d’un coup d’un seul. Je pensais que faire le sevrage partiel en 3 semaines était préférable pour le petit ventre de bébé.
    Je ne suis pas sûre de faire ce choix à la reprise du travail.

    • @Vanessa
      Pour le ventre, ça ne change pas grand chose et surtout cela permet au bébé de bénéficier de plus de lait maternel plus longtemps. Mais bien sûr c’est à chacune de faire le choix qui lui convient !

  6. detressesevrage

    Bonjour,
    je suis ravie d’être tombée sur votre site et j’en profite pour vous faire part de mon cas actuel en espérant avoir des retours…
    Ma fille a 2 mois et 1 semaine. Dans moins de 3 semaines je reprends le travail et dans moins d’une semaine je commence l’adaptation avec la nounou.
    Il y a 2 semaines j’ai tenté le sevrage avec un bibi le midi qu’elle a refusé ! je lui ai présenté tous les midi pendant une semaine (lait maternel que j’ai tiré et lait en poudre) mais aucune envie pour sa part de prendre le bibi (cris, pleurs, refus total) !
    Voyant que la méthode ne me plaisait pas du tout car je pense ne pas être prête au sevrage j’ai arrêté durant une semaine cette « tentative » de sevrage.
    Malgré tout depuis hier je reprends la méthode car je me mets la pression je me sens comme avec un compte à rebours et je vis mal le fait que la nounou se rapproche et ma fille ne veuille pas du bibi !
    Si je savais par avance que votre méthode pouvait marcher avec ma fille je ne me prendrais plus la tête et profiterai de ses derniers moments mais cela me fait peur ….
    Merci pour votre aide !

    • @detressesevrage
      Je comprends que vous soyez inquiète mais songez que votre fille ne risque strictement rien car le pire qui puisse se passer c’est qu’elle refuse de manger pendant la journée et dans ce cas, elle se rattrapera avec vous le soir…

      • detressesevrage

        merci beaucoup pour votre réponse et pour votre site ! depuis j’ai lu les témoignages des différentes mamans et les réponses que vous leur avez fait !
        Suite à vos conseils j’ai décidé d’arrêter de proposer à ma fille le biberon et j’en ai parlé à la nounou qui est très compréhensive et d’accord pour lui présenter le biberon sans la forcer lors de l’accueil. C’est un grand soulagement pour moi je peux enfin finir mon congés maternité en toute sérénité et profiter de ma fille !
        Merci encore et bonne continuation !

  7. Bonjour,
    Mon fils va avoir un an lundi prochain et je ne pourrai donc plus continuer à tirer mon lait à l’infirmerie du travail. Je compte continuer à l’allaiter lorsque je suis avec lui soit 4 fois par jour et quand je travaille le matin et le soir. Or j’ai remarqué que je tirai beaucoup moins de lait qu’avant depuis un bon mois(genre 80 ml en moyenne alors qu’avant je tirais 120 ml). Est-ce possibleque comme cela me coûte depuis mon retour de vacances d’été de tirer mon lait,que je me diminue mon réflexe d’ejection? Je prends du fenugrec depuis une semaine mais la dernière fois je n’avais pas constaté d’amélioration… Est-ce une bonne idée sachant que je ne pourrai plus tirer mon lait de tenter de réaugementer ma lactation? J’ai peur qu’elle se tarisse totalement d’un coup car non seulement je ne vais plus tirer le soir car je suis épuisée et je dois attendre quasi minuit avant d’avoir suffisamment de lait après la tétée du soir, mais je ne le tirerai plus la journée, et mon fils ne tète pas forcément beaucoup lorsqu’il est avec moi (à part le matin). Cela veut-il dire qu’il n’a plus besoin de téter ou plus envie mais qu’il continue par habitude? Dois-je continuer à tirer mon lait une fois par jour au lieu de 2 la semaine prochaine afin de ne pas passer de 2 tirages à rien du tout pour ne pas tarir ma lactation d’un coup? Comment faire pour garder une lacatatino suffisante dans ces conditions, tout en sachant que je ne pourrai pas forcément faire téter mon bébé davantage lorsqu’il est avec moi, car il n’a pas forcément envie, et cela fait beaucoup entre les repas et le soir il dort toute sa nuit donc voilà … Cela fait beaucoup de questions… Merci énormément pour vos réponses. Zaz

    • @Zaz
      Etes-vous sûre que vous devrez arrêter de tirer au travail ? La plupart du temps, personne ne dit rien si vous continuez…
      Sinon, je vous suggère de bien l’allaiter à la demande quand vous êtes avec lui et il y a de fortes chances pour que votre lactation se maintienne car cela fait un an que vous allaitez.

  8. En fait le médecin du travail me renouvelle régulièrement mon autorisation pour m’absenter de mon poste 2 fois 30 min par jour et mon chef signe le document. Je passe devant le bureau du médecin du travail et de l’infirmière pour accéder au local pour tirer mon lait ainsi qu’à la salle où se trouve le réfrigérateur. Je crois être la seule à faire ça actuellement, et depuis aussi longtemps, d’après ce que j’ai compris, bref je suis bien connue quoi… Donc continuer ne passerait pas inaperçu. Et puis idem mes collègues vont voir que je continue, ce n’est pas si évident « moralement » parlant. et j’avoue que honnêtement, je commence à en avoir vraiment ras-le-bol de tirer mon lait… Je vais ça tous 5 jours par semaine, 3 fois par jour depuis le mois d’avril et c’est prenant… Autant j’ai envie de continuer à allaiter, autant même si j’avais encor ela possibilité de tirer mon lait, je ne m’en sens plus le courage et la volonté. Cela me coupe également pas mal dans mon travail et je prends plus 45 min que 30 vu que je dois sortir de mon bâtiment donc ça me fait me presser encore plus pour finir mon travail quoi…
    Pour l’allaiter à la demande, le problème est que depuis bien longtemps, il ne réclame absolument pas lorsqu’il a faim. D’ailleurs à la crèche, elles m’avaient choquée car elles nous reprochaient que mon bébé ne pleurait pas et ne se manifestait pas quand il avait faim! Bref, cela est un autre sujet. Merci. Zaz.
    Sinon voyez-vous une grosse différence ou un éventuel impact si je continue la semaine prochaine à tirer mon lait 1 fois par jour, puis ensuite rien du tout ou cela revient-il au même si je ne tire plus du tout dès la semaine prochaine? Merci.

    • @zaz
      Je comprends mieux votre situation effectivement…
      Je pense que vous pouvez arrêter complètement mais prévoyez le tire-lait au cas où vous feriez un engorgement.
      Et proposez régulièrement le sein à votre enfant 😉

  9. Merci Véronique pour votre réponse. Je ne sais pas trop où poster cela donc j’en profite car depuis quelques jours mon bébé me fait vraiment très mal lorsqu’il tète et cela m’a fait une petite coupure (on ne voit presque rien) sur un mamelon et c’est très douloureux. Comment réparer cela, car c’est à cause de ses 2 dents en haut qu’il me fait cela, j’ai beau tenter de lui faire bien ouvrir grand la bouche, il la repositionne mal et me blesse. Du coup le bobo ne se répare pas. J’ai mis de la lanoline ce soir mais je ne sais pas si cela va faire grand-chose… Merci!

  10. Très bien merci, je vais essayer. J’applique du lait souvent mais le souci est qu’il me manque carrément un petit bout de peau, et cela n’a pas le temps de se soigner car c’est une zone où les dents touchent et blessent et que j’abîme avec le tire-lait du coup (mais je ne vais presque plus l’utiliser).

  11. OK, il ouvre la bouche sur le coup puis se « tient » mal à nouveau. C’était hyper douloureux ce matin. J’ai pu tirer 2 fois aujourd’hui quand même. bonne soirée. Zaz

  12. Bonjour, cela fait un mois que j’essaie le sevrage mais ça ne marche pas.
    Je fais l’adaptation la semaine prochaine et j’angoisse. Bébé refuse le biberon que ce soit lait maternel et lait maternisé. Que faire on a tout essayé avec le papa changé 3 fois de biberon la tasse à bec… Elle a 5 mois j’ai commené un peu la diversification et ça marche. Par contre j’envisage quand même de conserver tété matin et soir .
    Je lui explique que maman va retravailler et qu’il faut qu’elle prenne le biberon. Je ne sais pas quoi faire .

  13. Bonjour
    D’abord merci pour tous vos articles inspirants…je viens apporter mon témoignage et demander quelques conseils ! Je souhaitais sevrer ma fille en douceur avant le 1er décembre et la reprise du travail…je n’ai pas réussi car elle refusait le bib donc je me suis dit que j’allais profiter d’en mes dernierd jours eń congé parental avec elle et qu’elle se sèvrerait à la crèche. C’est une petite fille de 7 mois qui a la maison prend purée et compotes…Elle a commencé la crèche et ma conseillère en lactation m’avait conseillé d’y aller entre midi et deux pour une tetee la première semaine…du coup à la crèche elle ne prend ni lait artificiel ni purée et elle attend sa maman ! Elle tete aussi le soir et la nuit uen ou deux fois. Le rythme étant éprouvant pour moi j’ai décidé de m’appliquer à la sevrer pendant ces vacances de noël. Je sais qu’il faut que je sois pleine de volonté devant ses pleurs et ses réclamations…mais ce qui m’inquiète c’est qu’elle ne mange pas assez ! Elle refuse bib, petit suisse, lait artificiel ou tiré et ne mange que très peu de compote ou purée…donc a part le sein qui va lui manquer il y a aussi l’apport calorique. Bref du coup en ce moment je lui donne le sein les purées compotes et propose le bib qu’elle refuse! Je ne sais plus quoi faire et pense déjà à la reprise début janvier…est ce que je devrais aller continuer à allaiter entre midi et deux ? Arrêter? Je sais qu’il faut se faire confiance et confiance au bebe mais je suis perdue 🙁 Merci de m’avoir lue et bonnes fêtes à tous et toutes !

    • @Mathilde
      Je trouve votre message à mon retour de congés.
      Je vous suggère de ne plus aller l’allaiter le midi et de continuer les tétées à la maison. Si vous continuez à y aller le midi, elle va forcément vous attendre alors qu’autrement, elle va apprendre à y manger.
      Les tétées à la maison compenseront l’apport alimentaire.

      • Mathilde

        Merci pour votre réponse et bonne année !! Je vais suivre ce conseil a partir de lundi ! Avec des habits amples pour éviter les fuites ! Mais j’ai une autre question que dois je faire le we? Ne lui donner que matin soir et nuit et proposer biberon ou à la demande ? Merci encore !

  14. Mathilde

    Bonjour,
    Je viens donner quelques bonnes nouvelles afin de partager mon témoignage et peut être rassurer certaines mamans…Maïa prend parfaitement le biberon à la crèche et même le WE depuis le jour où je l’ai laissé..Le premier jour était trés dur pour moi j’avais l’impression de la laisser tomber et qu’elle allait m’en vouloir mais pas du tout 🙂 Dés le 1er jour elle a pris ses 70 ml et depuis elle prend chaque jour deux biberons et un peu de solide ( légumes et fruits). Le we elle garde le même rythme…Je continue à lui donner à têter le matin vers 7h le soir vers 18h puis vers 20h et en général 1 fois dans la nuit ( vers 4h). Je vais devoir bientôt me déplacer pour le travail et je souhaiterais la sevrer définitivement…je me tourne donc encore vers vous pour les conseils. Quelle têtée dois je supprimer d’abord ? Sachant que je devrais me déplacer mi-Février…merci beaucoup ! Bonne journée et bon WE!

  15. Mathilde

    Bon et du coup ensuite quel ordre pour supprimer ou remplacer les tetees ? Et dois supprimer ou remplacer ? Désolée pour toutes les questions décousues 🙂 merci encore

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *