organisation familiale et allaitementQuand on reprend le travail après la naissance d’un enfant, il y a toujours une nouvelle organisation à mettre en place : qui va déposer petit dernier chez sa nounou, qui préparera le repas et qui donnera le bain du soir, qui fera les courses de couches, … ?
Quand on poursuit l’allaitement, d’autres questions se posent : comment stocker le lait maternel, comment informer le mode de garde sur la gestion du lait maternel, comment prendre le temps des tétées,… ?

Encore une fois, chaque situation est particulière. Vous pouvez vivre seule avec votre bébé, avoir un mari qui n’est présent que le week-end, avoir d’autres enfants ou pas, savoir déléguer ou vouloir tout contrôler,…
Dans tous les cas, l‘organisation est importante.

Première chose : l’heure du lever. Si vous allaitez votre bébé, vous lui donnez en général une tétée le matin. Il faut donc prévoir ce temps en plus de votre temps de préparation habituel. De plus, il vous faut de la souplesse pour pouvoir donner cette tétée à une heure variable : votre bébé ne se réveille pas forcément tous les matins à la même heure, et certains matins, vous avez besoin de le réveiller. Dans ce dernier cas, le temps du réveil est à prévoir. En général, j’aurais tendance à vous suggérer de vous lever avant votre progéniture pour être presque prête au moment du réveil du ou des enfants, c’est nettement moins stressant. Cependant, certains bébés ont la fâcheuse tendance à se réveiller dès que vous posez le pied par terre. Dans ce cas, tout votre processus de préparation risque d’être ralenti.
Si vous avez décidé de tirer votre lait le matin sur le sein que votre bébé n’a pas tété, il faut prévoir le temps de stockage du lait et de nettoyage de tire-lait.

Autre temps à prévoir : les consignes données au mode de garde pour la gestion du lait lorsque vous laissez votre bébé. Ce temps peut être pris par le père. En général, vous l’avez briefé et il est parfaitement au courant de ce qu’il faut laisser comme consignes.

De retour du travail, la première chose que vous faites en général : donner à téter à votre bébé. C’est souvent le moment préféré de la journée : une vraie pause, des vraies retrouvailles avec votre bébé. Mais si vous avez des enfants plus grands, ce moment peut virer au cauchemar parce que tous les enfants veulent profiter de votre présence. Il vaut mieux alors prévoir un petit rituel qui permette à chacun de trouver sa place : bébé tète pendant que vous lisez une histoire à votre deuxans ou bien qu’il regarde son dessin animé préféré collé contre vous ou encore qu’il vous raconte toute sa journée par le menu. Ou alors c’est le papa qui prend le relais auprès du ou des grands le temps de cette tétée avec votre tout petit.

Ensuite, il faut absolument penser à stocker le lait que vous avez tiré au travail si tel est le cas. Cela peut être fait par quelqu’un d’autre : le père, la baby-sitter ou la personne qui garde votre bébé à domicile. Bien évidemment vous avez expliqué à cette personne comment faire (où mettre le lait, noter la date sur le contenant,…).

Votre bébé va certainement prendre d’autres tétées d’ici son coucher, vous aurez besoin d’aide pour gérer en même temps le bain ou le dîner des autres enfants ou tout simplement la préparation du repas. En général, les papas sont d’une grande efficacité. Si tel n’est pas le cas, à vous de leur apprendre ! Votre survie en dépend…

Enfin, il faut penser à préparer votre matériel pour le lendemain : nettoyage du tire-lait si vous n’avez pas pu le faire au travail, prévoir les contenants pour les tirages du lendemain, vérifier le niveau de votre flacon de liquide vaisselle (s’il n’y en a pas au travail), prévoir un torchon propre et sec (ou deux, ça peut toujours servir). Une suggestion : faites tout cela avant d’aller au lit, vous pourrez avoir un début de journée plus tranquille le lendemain !

Et vous, quelles sont vos astuces d’organisation ?

 


21 Comments

  1. Merci pour ces précieux conseils. Les situations décrites le matin comme le soir reflètent la réalité que je vis tous les jours ! L’organisation est venue très vite à la reprise du travail, chaque &/4h es tcompté, pas le temps de traîner. J’ai été étonnée du passage sur la tétée donnée dès le retour le soir. Cela doit s’adresser à des tout petits? Est-ce qu’à 7 mois le bébé ne doit pas attendre le repas du soir ? Je lui fais un gros calin, mais ne lui propose pas le sein. Elle ne le refuserait surement pas mais elle risquerait de ne plus avoir faim ensuite. qu’en pensez-vous ?

    • @Rachel
      Il n’y a aucune règle en la matière. C’est à vous de faire ce qui vous convient. Je parle de cette tétée parce que de nombreux enfants la réclament et de nombreuses mères l’appécient mais bien sûr, il n’y a rien d’obligatoire…
      Quant à l’appétit, pas de souci. A 7 mois, le lait reste l’essentiel de son alimentation donc si elle tète en rentrant et mange moins le soir, aucun problème 🙂 .

  2. Merci pour votre réponse. Je voulais parteger un petit truc dans mon organisation. Le matin, je prépare mes accessoires du tire-lait pour les emmener au travail. Il m’est arrivé plusieurs fois d’oublier un des éléments en faisant vite, et pas forcément le plus petit ! Maintenant, j’assemble les accessoires entre eux avant de les mettre dans le sac. Je peux me rendre compte tout de suite s’il manque un élément.

  3. moi j’ai investi dans un deuxième tire lait manuel que je laisse à mon travail: plus de risque d’oubli. je peux laisser mon matériel à l’infirmerie où j’ai mon torchon et mon éponge et j’ay laisse aussi un stérilisateur micro ondes que l’on m’a donné, ça me tranquilise de stériliser mon matériel. j’ai aussi investi dans un petit sac isotherme très discret où je peux glisser un pain de glace et deux pots de 240ml pour rapporter le ait chez moi. Vu le prix du lait artificiel je pense que ces achats valent le coup d’autant que j’ai eu le 2nd tire lait en soldes.

  4. Mon astuce le matin pour gagner du temps : un second tire lait qui ne sera nettoyé que le soir avec celui de la journée.
    Le soir, je prépare le tire lait du matin à coté de la cafetière , ma tenue est prête ainsi que celle de bb pour le papa ( idem pour la glacière de lait et bib que le papa amène a la crèche)

    J’ai 4 jeux de pains de glace : deux à la maison; un pour la crèche et pour le boulot. Un de roulement si les pains sont bcp decongelés et un que je laisse au boulot ( on ne sait jamais ;))

  5. J’oubliais : j’assemble tout le tire lait dans un sac congel zippé, avec les bibs vides, je place le tout dans un sac isotherme dans mon frigo le soir. Le matin je mets les pains de glace et tout est prêt pour un tirage le matin au boulot ni vu ni connu ( je dois être discrète:) ; le TL n’ayant pas besoin d’être nettoyé car au frais et il est opérationnel pour le midi où j’ai plus de temps de m’occuper de la  » logistique »

  6. Emmanuelle

    Ici, l’organisation est assez… étrange, mais on s’en sort… nous avons 3 enfants de 5 ans, 3.5 ans et 2 mois, et je suis plus présente que le papa, qui travaille à 1h30 de transports.

    Le matin est « blindé » : on prépare les vêtements de tout le monde la veille au soir, chaussures comprises (c’est là qu’on hait le monsieur de la météo s’il s’est trompé), et on se donne au moins 30 minutes de plus que ce qu’il nous faudrait normalement, ce qui permet les aléas… pour l’instant NuméroTer ne va pas à la crèche, mais quand ce sera le cas, il faudra ajouter une marge pour le trajet pour le déposer, ou bien répartir les dépôts crèche-école1-école2 entre les deux parents (on a des cahier pour faire la liaison entre les référents des enfants et nous)… la tétée du matin est casée un peu n’importe où entre 7 et 8h30 (l’école ouvre à 8h50), et si NuméroTer me réveille 30 minutes avant le réveil, je file sous la douche dès qu’il a fini de téter.

    Nous avons réparti les tâches, avec souplesse : je me douche avec le bébé qui m’accompagne s’il est éveillé, puis, si ses grandes soeurs sont éveillées, je les aide à s’habiller (on les laisse systématiquement dormir le plus possible). Pendant ce temps, le papa vide le lave-vaisselle et prépare le petit dèj.
    Ensuite, toilette-coiffage d’avant départ et préparation de tout le monde (chacun fait ce qu’il sait/peut faire lui même, l’astuce consiste à mettre des vêtements faciles à enfiler pour les petits et à décider qu’on ne vient déjeuner qu’après s’être habillé quand il y a école).

    Pour le retour d’école, les deux grandes font un câlin ou lisent une histoire pendant les tétées du plus petit. Il y a aussi une règle qui dit qu’on range ses chaussures, son manteau et son sac dès qu’on passe la porte, comme ça c’est prêt pour le lendemain.
    On joue un moment, puis c’est douche-pyjama-dîner-dessin animé-dodo.

    Quand les grandes allaient chez la nounou, je préparais les repas (midi et goûter) à emporter la veille, je les mettais dans une zone bien déterminée du frigo, et on avait un petit sac isotherme pile à la bonne taille. Les doudous devaient descendre avec leur propriétaire le matin et être déposés dans leur sac, pour ne pas être oubliés…

    J’ai aussi des menus établis sur plusieurs jours et les courses correspondantes dans le frigo, pour ne pas paniquer en rentrant à 18h…

    Avec tout ça, je passe un peu pour une psychopathe, mais je m’épargne un peu de stress, tout de même…

  7. Bonjour, je ne sais où poser ma question.
    Voilà une semaine que j’ai repris mon boulot, mon bébé âgé actuellement de 3 mois et demi, a pendant plus d’un mois fait ses nuits, il dormait de 8 à 10heures d’affilées avec quelques fois mais rarement des petits accidents.
    Or depuis ma reprise du travail, mon fils se reveille en pleine nuit, je précise que je ne bosse pas à plein temps.

  8. Que faire pour qu’il refasse ses nuits??

    • @Pauline
      Difficile de répondre : de nombreux bébés font leurs nuits un temps puis se réveillent à nouveau avant de les refaire, de nombreux bébés se réveillent à nouveau quand maman reprend le travail, tout simplement pour profiter de sa présence.
      Vous pouvez lui expliquer que vous êtes là de toute façon et qu’il peut dormir tranquille. Ou bien prendre juste votre mal en patience…

  9. Merci de votre réponse.
    J’avais pensé à le diversifié plus tôt, c’est à dire commencer dès 4 mois.
    Mais comme vous dites, peut être qu’il a tout simplement besoin de profiter de ma présence, donc introduire des légumes et des fruits ne seraient pas la solution miracle.
    Par contre une chose est sûre, je n’ai pas envie de le sevrer sous pretexte qu’il ne fait plus ses nuits comme avant.

  10. Vervaine

    @Pauline
    je confirme, à force de lire et entendre des témoignages à ce sujet: introduire des biberons de LA le soir (c’est souvent l’idée quand on aimerait que bb fasse ses nuits…) ne change RIEN au rythme du sommeil du bb!!!
    Mais la rumeur persiste, à force de clichés qui voudraient que les bébés au biberon fassent leur nuit plus tôt, que c’est la faim qui les réveille, que le lait maternel n’est pas assez nourrissant ou autres inepties. Comme le dit Véronique, cela peut être tout simplement un besoin de présence maternelle (il faut une « dose de maman ») ou tout autre besoin affectif ou autre raison (les nourrissons, ces êtres incompréhensibles 😉 ), mais « caler » bb avec des purées et ou du LA ne change rien dans la majorité des cas (bien sûr, dans la majorité, les exceptions existent…)
    Bon courage et patience !

  11. luluandtwins

    Bonjour,
    j’allaite mes jumeaux de 8 mois. 3 tétées le matin entre 4h et 11h puis 2 tétées le soir entre 16h et 20h. Le midi, je leur donne un yaourt demi écrémé.
    Je reprends le travail à leurs 11 mois après 1 mois d’adaptation avec la nounou. Je devrais limiter à 2 tétées au matin et au soir. J’ai un peu peur de la baisse de lactation. A quoi est-elle lié : à une baisse rapide du nombre de tétées ou à la faible quantité de tétées ?
    Dans le premier cas, en supprimant 2 tétées (1 par enfant) le risque d’arrêt est important.
    Dans le second, je suis plus tranquille puisque je serais encore à 4 tétées par jour.
    Merci

    • @luluandtwins
      Au 2 ! Il vaut mieux baisser progressivement le nombre de tétées et en garder au moins 4 dans votre cas. Bon courage !

  12. Hélène

    Bonjour,

    Je reprends le travail officiellement début novembre mais ma petite de 3 mois et demi a commencé cette semaine la crèche, en période d’adaptation, avant de vivre des semaines complètes (40h) à partir de la semaine prochaine. J’ai acquis le tire-lait lactaline d’Ameda, suivant des conseils que l’on m’a donné et j’ai commencé il y a deux jours à tirer le lait le soir, quand ma petite dormait déjà (elle dort le soir à partir de 20h environ). J’ai fait cependant la bêtise de ne pas avoir fait de stock plus tôt et n’y arrive pas avec le changement progressif de rythme de garde de ma petite. Par exemple hier, elle a été gardée une heure et demi et j’ai dû prévoir une tétée (j’ai réussi à tirer suffisamment de lait la veille au soir). Aujourd’hui elle est gardée 3 heures et demi, et hier soir je n’ai pas réussi à tirer de lait. En restant plus d’une heure avec le tire-lait, je n’ai obtenu qu’un volume dérisoire de lait et ai dû en tirer en catastrophe ce matin après la tétée, pendant que mon mari emmenait la petite à la crèche. Demain elle passera 6 heures et à partir de lundi entre 8h et 10h par jour.
    Cela m’affole car je ne vois pas comment je vais pouvoir suffisamment prévoir et surtout avoir suffisamment de lait…Et je ne sais toujours pas quel volume je dois prévoir pour une tétée…
    Qu’est-ce que c’est dur moralement d’attendre 40 minutes comme hier soir en ne voyant rien couler!

    Je pensais même appeler la pédiatre pour que la crèche puisse avoir du lait de substitution sous la main au cas où…

    Quels conseils pourriez-vous me donner?

    Un grand merci d’avance pour votre aide!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *