Assistante maternelle et bébé allaité

Assistante maternelle et bébé allaitéAssistante maternelle et bébé allaité, quelques pistes pour aider une assistante maternelle à nourrir un bébé allaité.

Tout d’abord établir un dialogue entre les parents et l’assistante maternelle : tous les adultes doivent pouvoir exprimer leurs attentes et leurs souhaits et être entendus. Cela permet de mettre en place une solution qui peut convenir à tout le monde. Apporter de la documentation peut aider pour répondre aux peurs générées par l’inconnu.

A priori, il n’est pas nécessaire que le bébé prenne des biberons avec ses parents avant de les prendre avec l’assistante maternelle. Il peut tout à fait apprendre avec elle.
Il peut commencer par accepter quelques millilitres avant de prendre de plus grandes quantités. A partir du moment où il sait prendre quelques gorgées, c’est qu’il est capable de prendre plus, s’il est d’accord ! Plusieurs petites prises peuvent être plus efficaces les premiers temps puis l’enfant apprend à prendre de plus grosses quantités à la fois.
Pour qu’il soit d’accord pour cet apprentissage, il faut qu’il soit calme et qu’il ne soit pas affamé. Un bébé qui pleure de faim n’est pas en état d’apprendre une nouvelle façon de manger…

En général, il vaut mieux installer le bébé à la verticale, soit dos à la personne qui le nourrit, soit dans un transat, face à face avec l’assistante maternelle (le siège auto ou la poussette peuvent aussi très bien marcher).
Présenter la tétine doucement au contact des lèvres, sans la forcer dans la bouche du bébé. Le bébé la prendra quand il sera d’accord pour cela.

Proposer différentes tétines fonctionne bien chez certains bébés mais pour d’autres il peut être nécessaire de respecter le temps d’apprentissage en présentant toujours la même tétine.

L’assistante maternelle peut parler au bébé pour lui expliquer ce qui se passe et l’encourager. Elle peut aussi le féliciter pour ses progrès même s’il n’a pris que très peu de lait.
Elle peut l’accompagner dans ses pleurs : pour le bébé, ne plus avoir le sein peut être très frustrant et il doit apprendre à passer par dessus cette frustration. L’accompagner dans cette phase est très important.

Petit à petit, l’enfant et l’assistante maternelle vont apprendre à se connaître et prendre leurs habitudes et leur rythme. La confiance va s’installer et chacun en sortira gagnant.
La patience reste le maître mot.

Et vous, si vous êtes assistante maternelle, comment vous y prenez-vous ? Si vous êtes maman, comment s’y est prise l’assistante maternelle de votre enfant ?

Articles en rapport :

 


93 Comments

  1. Bonjour,

    merci d’abord pour ce super blog vraiment encourageant!

    Moi j’ai un peu le problème inverse: la nounou de ma fille me demande tout le temps de donner plus (je donne 440 ml/jour, pour un bébé de 4 mois 1/2), en me disant qu’elle a encore faim (ma fille, pas la nounou!) à la fin des biberons. Je lui ai bien expliqué qu’il fallait faire souvent des pauses (elle me dit qu’elle le fait) et que si ma fille ne mangeait pas à sa faim elle ne prendrait pas de poids et ne ferait pas des nuits de 11 heures, mais ça n’a pas l’air de la convaincre, et moi, à 440 ml/jour j’ai déjà du mal à suivre, alors ça me stresse un peu… S’il fau donner plus, moi je vais déclarer forfait!
    Vous avez des petits conseils pour moi?

    • @Jouls
      440 ml c’est déjà beaucoup ! Je ne pense pas que plus soit nécessaire mais ça dépend combien de temps vous êtes absente.
      Peut-être dire à la nounou qu’un biberon doit durer 15 à 20 mn…

  2. @ Véronique: je trouve aussi que c’est beaucoup! Et j’ai un bébé dodu!
    Je suis absente 10 heures par jour… Et c’est vrai que quand je rentre elle a très faim, mais c’est le but aussi, que la tétée de retrouvailles soit aussi le « dîner ».
    Merci en tout cas pour le conseil!

  3. Merci pour cet article intéressant.

  4. ce site est une vraie mine d’or !
    je viens de reprendre le travail et ma fille de 4 mois et demi est gardée par une nounou très douce. L’adaptation s’est bien passée : elle a pris le biberon même si les quantités étaient très variables (60 ml à 160 ml). Mais dès que l’on est passés aux journées complètes de 9h, elle s’est mise à refuser de manger. Elle hurle dès qu’elle voit le biberon, pourtant elle a faim et se jette sur le sein le soir. La confiance s’effrite entre la nounou et moi, celle-ci me poussant à arrêter l’allaitement. Heureusement le papa me soutient. Ce régime sec la journée peut-il durer ?

    • @Rachel
      Merci pour vos compliments 🙂
      Visiblement votre fille est tout à fait capable de prendre des biberons mais elle refuse : peut-être trouve-t-elle les journées trop longues…
      Si elle se rattrape le soir et la nuit, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, il vaut mieux lui laisser le temps sans lui mettre la pression.
      Vous pouvez aussi rassurer la nounou : vous ne lui en voulez pas si votre fille refuse de manger ! C’est important.
      Bon courage !

  5. Il est vrai qu’un bébé allaité peut mettre un peu plus longtemps à s’adapter, mais avec de la patience et beaucoup de dialogue, j’espère qu’on y arrive ! Dans mon cas, le soutien de l’entourage et surtout du papa est primordial. C’est facile pour la nounou de vous faire penser que vous êtes une mauvaise mère : déjà vous la laissez toute la journée et en plus vous la laissez sans manger ! Il me semble très important que le couple soit bien d’accord sur la volonté de donner du lait maternel à la nounou et de continuer ainsi l’allaitement. Lorsque nous regardons notre fille téter,rire, jouer et dormir normalement, nous savons que c’est le mieux pour elle.

  6. J’ai repris le travail il y a 8 jours, mon bébé a 6 mois et demi et semble ne pas trop vouloir boire au biberon chez la nounou. Il accepte le biberon mais sans grand enthousiasmme apres les legumes. Même au gouter avec le Papa il boit assez peu apres sa compote. Peut être que les dents qui « travaillent » le perturbent ou bien ce petit malin attend la tétée de retrouvailles le soir!? Il est bien dynamique et toujours souriant donc je pense qu’il mange assez et ne m’inquiète pas trop.

    • @Bibiti
      Il semble en effet qu’il mange un minimum et préfère attendre la tétée du soir. S’il grandit bien, cela ne pose aucun problème.

  7. gatineau

    Bonjour,

    Moi-même maman allaitante et Asmat de métier depuis 10 ans, j’ai trouvé très intéressant cet article. Evidement en tant que professionnelle, cela n’est pas évidentde se retrouvé devant le refus d’un bb de prendre le bib de lait maternelle. Il faut beaucoup de patience, essayer parfois la pipette ou le goblet (chez certains bb cela marche) mais voir un petit se contenter de quelques gouttes en pleurant c’est difficile.Perso avec du dialogue et de la tendresse avec aussi la complicité des parents cela rentre vite dans l’ordre. Le mieux, il me semble c’est qu’avant de confier l’enfant à l’asmat pourquoi le papa ne tenterait pas l’aventure du bib comme ça l’enfant connait ce mode d’alimentation et du coup l’asmat et bb « galère un peu moins »

    • @Gatineau
      Je suis ravie que vous commentiez cet article !
      Le problème c’est que même avec papa certains bébés refusent tant que maman n’est pas vraiment au travail. Mais je comprends bien que ce soit difficile pour vous !
      Accepteriez-vous de répondre à quelques questions pour les publier sur ce blog ?

  8. aurélia

    alors moi je suis assmat et je viens de commencer l’adaptation d’une petite poupée qui est allaitée , la maman vient allaitée à la maison pendant la tétée du midi et dès fois celle du matin avant la journée de travail on verra comment ça se passera. pour la téttée du gouter c’est biberon de LM.

    • @aurelia
      Merci de ce témoignage ! N’hésitez pas à nous raconter comment ça se passe avec cette petite fille !

  9. Élise

    Bonsoir,

    Merci pour votre blog qui donne de précieux conseils pour mener un allaitement serein.
    J’allaite mon bébé de 4 mois et depuis ma reprise du travail, la semaine dernière, il est gardé en garde partagée par un gentille nounou avec un autre bébé du même âge. Pour éviter tout risque de confusion sein-tétine (je tiens très fort à mon allaitement), nous pensions utiliser une soft cup. Il sait la prendre avec son papa quand je suis absente pour 2-3 heures. La nounou était d’accord pour essayer. Le problème est qu’il refuse globalement de manger en mon absence, que ce soit avec son papa qui le garde un jour par semaine ou avec la nounou. Tout se fait dans les larmes pour de faibles quantités avalées (et bien plus renversées). Par ailleurs, depuis la semaine dernière (juste avant ma reprise), ses nuits s’allongent et la nuit dernière, après sa journée avec la nounou, il a fait sa première nuit complète de 11h (et nous l’avons réveillé pour la tétée avant que je ne parte au travail). Il ne se rattrape donc pas la nuit, je n’ai pas l’impression qu’il tète tellement plus le soir et le matin, il tète bien mais un sein, avec parfois un peu de rab sur l’autre.
    Le problème est que mon petit est né hypotrophe, à 2,440 kg. Il a une courbe de poids harmonieuse mais qui reste sous la courbe des bébés allaités de l’OMS. À 4 mois, il pèse 5,470 kg. Nous ne pouvons donc pas nous permettre une stagnation ou une perte de poids.
    Nous commençons donc à nous inquiéter sérieusement et la nounou angoisse de plus en plus pour les repas de mon fils.
    Je précise que s’il pleure beaucoup pendant la journée (alors que c’est un bébé calme et tranquille avec nous), il est souriant (mais épuisé car il fait très peu la sieste depuis quelque temps) dès qu’il me voit. Il ne semble donc pas traumatisé.
    Je crains qu’à la prochaine visite, le médecin préconise l’introduction de compléments.
    Auriez quelques conseils pour tenter de résoudre la situation?
    Je vous en remercie par avance (et veuillez m’excuser pour ce pavé).

    Élise.

    • @Elise
      Je comprends très bien votre inquiétude !
      Beaucoup de bébés (allaités ou non) refusent de manger avec quelqu’un d’autre que maman au début. En général ils apprennent et pour votre bébé c’est quand même très récent. Il a peut-être simplement besoin de temps… Vous pouvez quand même essayer de lui proposer le sein plus souvent en votre présence. Bon courage !

  10. Élise

    Merci, Véronique, de votre réponse qui m’a redonné du courage.
    Voici les dernières nouvelles, qui sont assez mitigées.
    Au bout de 15 jours de garde, mon fils a été pesé par le médecin. Bilan: stagnation du poids par rapport à la balance de la PMI quinze jours plus tôt (je l’avais fait peser à la PMI juste avant ma reprise du travail). Par ailleurs, il a pris 3,5 cm de taille en un mois et 1 cm de périmètre crânien. Mon médecin me parle de compléments alors que visiblement, le problème vient du refus de s’alimenter de mon fils en mon absence. J’ai tenté de trouver d’autres solutions et voici comment les choses ont évolué.
    – la semaine où il a été gardé à la maison (nous sommes en garde partagée) et où je travaillais aussi à la maison (2 jours dans la semaine), je l’ai nourri au sein et l’ai laissé à la nounou ensuite pour me remettre au travail.
    – certains matins, mon fils fait des réserves et tète longuement juste avant que je ne parte (mais je ne dois pas commencer trop tôt, sinon je suis plus contraintes par mes horaires).
    – nombreuses tétées le week-end.
    – mon fils se réveille à nouveau une fois par nuit pour téter (c’est difficile pour le travail, mais au moins il mange un peu).
    Résultat, 6 jours plus tard, nouvelle pesée à la PMI (à la demande de mon médecin): + 170g, soit 5,520 kg à 4 mois et 3 semaines (balances différentes mais jusqu’à maintenant cohérentes). Entre-temps, mon fils accepte un peu mieux de manger, à la seringue, *mais* il ne prend guère plus de 170 mL dans la journée (8h30-17h30 ou 18h30).
    Nous avons abandonné la soft-cup. Nous avons essayé le gobelet, sans succès. La tasse à bec (nous espérons l’avoir bien choisie) marche ponctuellement, mais pas plus de 30 mL. J’ai fait des flans avec mon lait et de l’agar-agar: il en a mangé un avec la nounou (environ 35 mL) vendredi dernier mais le refuse depuis avec ma mère ou son papa.
    Pour le moment, nous n’arrivons pas à lui faire prendre plus de 170-180 mL de lait (ou lait + flan) et nous restons très inquiets, d’autant que nous commençons à subir des pressions de notre entourage qui nous fait culpabiliser et qui sous-entend que nous nous occupons mal de notre fils.
    J’ajoute qu’il dort très peu pendant la journée, il est donc épuisé le soir. Il pleure encore pas mal avec la nounou (mais au moins, il n’a plus peur d’elle car au début, il hurlait dès qu’il la voyait). Quand je le retrouve le soir, il ne me sourit plus mais couine, voire pleure, pour être plus rapidement dans mes bras.

    Du coup, je me pose des questions:
    – les quantités qu’il prend sont-elles suffisantes? Je ne sais évidemment pas ce qu’il prend quand il est au sein avec moi. Le week-end, il mouille très bien ses couches.
    – Son papa le garde un jour par semaine: il passe la journée à le nourrir par petites quantités, pour atteindre les fameux 170 mL. Doit-il continuer ainsi ou imposer des horaires de repas, sachant que j’ai toujours nourri mon fils à la demande? Mon fils ne refuse pas absolument de manger mais il mange très peu à chaque fois et refuse ensuite de poursuivre son repas.
    – Risque-t-il des carences? Des problèmes de croissance? Des problème de développement psychomoteurs? Pour le moment, il semble se développer normalement: son grand jeu actuel est de se retourner du ventre sur le dos. Il est tout de même globalement moins sourient qu’avant (la fatigue?)
    – Que puis-je faire? Que ne dois-je pas faire?
    – Rester à la maison quand il est gardé chez nous n’est pas viable à long terme: je dois travailler aussi ces jours-là à l’extérieur, même si pour le moment je fais ce que je peux depuis chez moi.
    – Passer au biberon Calma de Medela résoudrait-il le problème? Je rappelle que je rêvais d’un allaitement long et que je souhaitais éviter une confusion sein-tétine (ou une préférence pour le biberon au détriment du sein). Je commence à me demander si je ne suis pas égoïste, à vouloir préserver absolument mon allaitement et à refuser ce risque de confusion.

    Pardonnez-moi pour ce long message et pour ces questions en vrac. Je me suis efforcée de rester sereine pour ne pas que mon petit sente de pression autour de la nourriture, mais la situation commence à être moralement très difficile à accepter et nous sommes inquiets. Merci, quoi qu’il en soit, d’avoir pris le temps de me lire et, je l’espère, de me conseiller encore.

    Élise.

    • @Elise
      Si je comprends bien, vous n’avez jamais essayé le biberon. Dans votre cas, je pense que ce serait une bonne idée d’essayer car si cela lui permet de manger plus facilement en votre absence, c’est quand même important.
      S’il accepte de manger des petites quantités, c’et un excellent début !

  11. Élise

    Merci de votre réponse.
    Le papa essaie le Calma de Medela demain, pendant que je suis au travail. Espérons que cela fonctionnera.

  12. Juliette

    Bonjour,
    Nathan a commencé l’adaptation chez sa nounou 15 jours avant ma reprise.
    Les 3 premiers jours : 2-3 heures de garde, sans biberon, pour se découvrir l’un l’autre. Puis on a augmenté le temps en prévoyant le biberon (totalement nouveau pour Nathan), il le refusait en le repoussant avec sa langue (la nounou a essayé 2 tétines différentes et une pipette). Puis il a commencé à le machouiller et a l’accepter en petite quantité. A ma reprise, il ne buvait que 70 ml le matin (il avait 3 mois passé) et à nouveau 70 l’après midi. Du coup je passais vite fait le midi pour le « compléter » à la source ! C’était un peu la course car je devais manger, tirer mon lait (sur un seul sein) et me rendre chez la nounou pour qu’il tête. Heureusement il a vite augmenté les quantité et je n’ai fait ça que pendant 3 jours.
    Cependant il ne buvait pas assez chez la nounou, il a recommencé à se réveiller plusieurs fois la nuit pour compenser. Trois semaines après ma reprise nous sommes allés chez le medecin et il n’avait rien pris ! Le mois suivant il avait rattrapé sa courbe de poids.
    Aujourd’hui il a 7.5 mois, est toujours allaité, a commencé la diversification (mais n’est pas très intéressé) et il se réveille toujours plusieurs fois par nuit. Mais par facilité je ne cherche pas la cause des réveils (mal aux dents ? faim ?) et je le mets directement au sein ce qui permet à tout le monde de se rendormir rapidement…
    Petite précision, nous utilisons une tétine calma qui ne lui a certainement pas facilité la tâche au début puisqu’elle ne coule pas toute seule ! (mais c’est bien ce qu’on lui demande)

    • @Juliette
      Merci beaucoup pour ce témoignage ! Les petits ont beaucoup de ressources pour s’adapter !

  13. Bonjour!
    Votre site est une merveille! Vous m’avez déjà beaucoup aidée par vos articles et les commentaires pour plein d’infos de toutes sortes sur l’allaitement! J’ai beaucoup appris! Et je refile l’info à toutes mes connaissances!!
    J’ai une question :
    Mon fils de 7 mois 10 jours est gardé chez une assistante maternelle. Comme il avait du mal à prendre le lait à la tasse, il le prend en flan (agar). Au début c’était un peu difficile, mais maintenant ça va. La nounou a été patiente et de bonne volonté! Elle avait déjà eu des bébés allaités, mais pas sans biberons!! (C’est mon 3° enfant et je tiens BEAUCOUP à mon allaitement…)
    Aujourd’hui, il mange chez elle plus ou moins de légumes et fruits à midi et 1 à 2 flans de LM (soit 100 à 250 ml). Je suis absente de 8h à 19h du mardi au vendredi. Tétées à volonté soir et WE. Et il en profite bien, y compris la nuit. En pleine forme et croissance parfaite!
    Ma question concerne l’apport d’eau par ces journées de forte chaleur. La responsable de la crèche familiale a dit à la nounou que le lait n’a pas le même pouvoir hydratant que l’eau et qu’il faut donner de l’eau à mon petit qd il fait si chaud!
    Pour ma part j’ai recommandé à la nounou de lui donner en première intention du lait (elle en a en glaçon au congèl en cas de besoin et je peux lui donner frais sans faire de flan bien sûr) et de l’eau s’il refuse le lait.
    Les infos trouvées sur le site de la LLL mentionnent des études qui disent que l’apport d’eau est inutile chez les bébés allaités exclusivement dans les pays chauds mais portent essentiellement sur des bébés jusqu’à 4 mois. Et la journée, mon fils n’a pas l’accès au sein à la demande (hier, journée à la maison, il a tété souvent pendant de courtes périodes, donc du lait de début de tétée).
    Que conseillez-vous?
    Merci encore pour tout votre travail pour l’allaitement!!

    • @G
      A son âge, diversifié et sans pouvoir téter à la demande, je lui proposerais effectivement de l’eau s’il refuse le lait. Bon courage !

  14. Merci pour votre réponse si rapide!
    Ce matin, j’ai donc confirmé à l’assistante maternelle « lait d’abord (à la tasse/cuillère/…), eau s’il ne veut pas de lait ».
    Hier chez elle il mangé/bu ses 2 flans de LM (soit 210ml), ses légumes. Il n’a pas bu de lait en plus et très peu d’eau. Il ne devait donc pas avoir soif!!! Il a bien bu pendant la soirée et la nuit et est de très bonne humeur – j’en conclus que tout va bien comme ça!
    Merci encore!

  15. kouyoumdjian

    Bonjour,

    Ma petite fille va avoir 4 mois ce 26 juillet.
    On va commencer l’adaptation chez la nounou début aout car ensuite reprise du travail pour moi.
    Elle est allaitée.
    Nous avons déjà tenté avec le papa de lui faire prendre le lait avec biberon, tasse etc mais sans succès aussi je m’inquiète pour son adaptation chez la nounou… (c’est un bébé qui n’a jamais voulu de sucette non plus; elle tète le sein ou son pouce).

  16. céline kouyoumdjian

    Bonjour,

    Vos articles sont supers !
    En vous lisant on voit vraiment que vous êtes de bons conseils et que vous aimez votre métier, ce n’est pas ce que l’on retrouve chez tout le monde malheureusement…; ça fait donc plaisir et ça met en confiance de voir que vous êtes tant investie dans le bien être de nos petitous !!
    Vous parliez des biberons dodie 1er âge pour leur forme allongée qui peuvent être plus simples et plus ressemblantes au sein niveau forme et succion, je vais essayer ça.
    Autrement pour vous, est ce néfaste de commencer une diversification à 4 mois ? (car la pédiatre compte m’en parler ce soir pour commencer à intégrer autre chose, à voir ce qu’elle me dit mais je lis beaucoup que le mieux est de ne pas commencer avant 6 mois pour causes allergies par la suite etc donc celà m’inquiète un petit peu…).
    Merci pour vos réponses

    • @céline kouyoumdjian
      La plupart des bébés ne sont pas prêts à 4 mois. L’idéal, c’est d’attendre que votre bébé soit prêt et en ai envie.

  17. Nénette

    Article et discussion très interessqntes!
    Plusieurs réflexions néanmoins….
    Nous sommes heureux parents d’un petit garçon de 10 semaines, qui pesait 6100g a 2 mois… Ce qui m’encourage a poursuivre l’allaitement maternel, entre autres raison! Je reprends le travail demain, monsieurs bebe étant né a terme, et ma profession ne me permettant pas d’avoir du rabe de congé! J’ai les boules, soit, mais aux vues des difficultés que certaines rencontrent, me sens « privilégiée »!
    Peut-être peut-on dire à vos lectrices que cela peut se passer simplement!
    Chez nous le biberon de lait maternel a été introduit à une semaine de vie, au repas du soir pour que papa ai son moment sympa aussi (bib tomm** tiip** qu’une amie m’avait donné).Aucun problème dès la première prise, il faut juste s’assurer que le lait ne soit pas froid! nous avons continué a donner quelques bib par semaine, parfois plusieurs par jour lorsque je devais m’absenter ponctuellement. Je quittais la pièce au début parce que, curieusement, voir papa « allaiter » me faisait de la peine, et on remettait bebe au sein pour que notre petit glouton termine son repas et que tout le monde soit content!
    Tout cela sans se poser trop de questions… Je n’ai découvert les potentiels problemes -en particuler cette fameuse confusion sein tetine-que depuis ces quelques jours ou plutôt nuits de stress avant la reprise, durant lesquelles je surf sur le web! Est-ce vraiment un problème si fréquent !?!
    La semaine d’adaptation s’est bien passée, reste maintenent a voir comment bebe tète après plusieurs jours de bib…
    Je comprends que l’allaitement maternel tiennent a cÅ“ur les mamans, néanmoins peut-être faut-il rester simple et essayer le biberon pour « administrer » le lait quand le »nichon » est parti travailler!! Quand a mettre de l’agar agar, la démarche me semble tordue, excusez-moi, d’utiliser un produit dont-on n’a pas vraiment le recul chez les bébés! Mais ça n’engage que moi!
    Bonnes tétées !

    • @Nénette
      En général les parents ne sont pas du tout contre le biberon mais de nombreux bébés le refusent…même quand ils l’acceptaient avant ! Le seul problème est là . Mais bravo à vous si tout se passe bien et simplement !

      • Nénette

        Oui, j’ai bien compris ce problème de refus de certains bebes a prendre le biberon.Mon témoignage va dans le sens de lancer des pistes pour que la transition sein- biberon se passe mieux: Peut-être peut–on administrer le biberon très tôt dans la vie de l’enfant, occasionnellement, et éventuellement par une autre personne que maman pour ne pas « contrarier » les « codes » de la mise au sein.
        Y’a t’il objectivement un risque de foirer l’allaitement au sein dans ces circonstances?
        Et, pour rebondir sur votre réponse, quelles peuvent être les causes d’un refus du biberon chez un enfant qui l’acceptait bien auparavant?

        • @Nénette
          Oui pour certains bébés il y a un risque à faire foirer l’allaitement lorsque l’on introduit le biberon très tôt : ils ne savent pas forcément passer correctement du biberon au sein et se mettent parfois à refuser le sein.
          Certains enfants prennent le biberon sans souci depuis leur naissance et tout à coup se mettent à le refuser et ne veulent que le sein : je ne sais pas pourquoi (à part un préférence bien sûr). C’est pour cela que je dis qu’introduire tôt le biberon n’est pas une garantie que la transition se passe bien au moment du début de la garde.

  18. Bonjour,
    notre bébé est gardé par une assistante maternelle depuis l’âge de 3 mois et demi, 4 après-midi par semaine, à cause des vacances de Noël, pour le moment il n’a été gardé que 3 semaines, il sait boire au biberon mais boit moyennement bien aux yeux de l’assistante maternelle car il prend au maximum 90ml après une bataille acharnée apparemment (même si j’essaie de faire accepter à l’assistante maternelle de ne pas le forcer parce qu’il préfère prendre en plusieurs petites fois …). En fait l’assistante maternelle est très stressée à l’idée de garder un bébé allaité, notre bébé pleure beaucoup quand elle le garde, à la maison il se calme souvent au sein (il pique des crises pour trouver le sommeil). De plus, notre bébé ne prend pas de tétine, il le vit très bien à la maison mais l’assistante maternelle souhaiterait également qu’on lui en donne une, pour calmer ses pleurs certainement… Auriez-vous des conseils à nous donner ?? Dans ces conditions notre bébé peut-il être gardé par une assistante maternelle ?

    • @Magda
      Je pense que la question ne se pose pas comme ça mais plus en terme de dialogue avec l’assistante maternelle : qu’est-ce qui lui pose problème, comment peut-on trouver une solution qui convienne à tout le monde, entendre ses difficultés. Si elle ne se sent pas à l’aise, votre bébé le sent et pleure, c’est normal. Pour les quantités, 90 ml, c’est déjà très bien !

  19. BALANDRAUD

    Bonjour, je suis nounou depuis 11 ans et j’ai allaité mes 3 garçons.
    J’ai adoré ça et je comprends les mamans qui veulent continuer l’allaitement malgré les enfants confiés.
    Cependant, de par mon métier, je mesure toute la difficulté de gérer l’allaitement. En effet, je garde un bébé de 4mois et demi, jamais vu un biberon et la maman ne me laisse que 240 ml pour une journée de 10 heures. Inutile de dire que la pauvre petite est affamée en fin de journée. J’avais déjà connu le même topo avec la grande soeur.
    Pour nous les nounous, ce qui est difficile, c’est que c’est frustrant de laisser un bébé crier de faim et d’autant plus que nous ne pouvons rien faire à part « attendre » le retour de la maman. Donc même sans être « stressée » à la base, vous comprendrez que c’est dur en fin de journée…
    Merci pour les fiches de conservation, je m’y référe à chaque nouveau bébé.

  20. Alice

    Bonjour.
    Merci beaucoup pour ce blog que je lis et relis quasi-quotidiennement! J’ai repris le travail il y a un mois et je tire du lait que je donne à la nounou. Nous ne l’avions pas évoqué lors de notre entretien d’embauche car je n’avais pas encore décidé si oui ou non je continuerai à allaiter avec la reprise du travail, ce qui a finalement été le cas. La nounou n’a pas vu d’inconvénient au départ à ce que je lui fournisse du lait maternel, ma fille le prend très bien au biberon et repasse très bien au sein ensuite. Au début (ma fille avait trois mois et demi) je laissais 3x150ml (pour des journées de 10h30) et la nounou m’a rapidement demandé de passer à 3x180ml pour faire « 5x180ml par jour » en comptant la tétée du matin et celle du soir. Je pense qu’elle se référait au fonctionnement avec du LA. Je n’étais pas convaincue mais je fournis depuis 10jours 3×180 ce qui me demande un tirage supplémentaire. Mais en fait ça ne change pas grand chose, ma fille réclame à la même cadence et est apparemment beaucoup en demande des bras surtout les jours suivant le weekend. La nounou me dit qu’elle pense que cela ira mieux avec la diversification et j’ai parfois l’impression qu’elle rend l’allaitement responsable des difficultés qu’elle rencontre avec ma fille. C’est aussi un bebe qui dort très peu la journée (3 ou 4 petites siestes de 40min max) et qui est très éveillée donc elle réclame pas mal d’attention et d’activités. Lorsqu’elle est avec nous elle pleure assez peu. En ce moment elle fait de grosses crises dans la journée chez la nounou jusqu’à s »étouffer » et j’en arrive à culpabiliser d’allaiter en me disant que c’est le manque de mon contact qui crée cette situation chez la nounou. Est ce que les bébés allaités réclament plus le contact que les autres? Avez vous déjà été confrontés à ce type de situation? Je n’ai pas du tout envie d’arrêter d’allaiter mais je suis un peu perdue et très triste de penser que ma fille pleure indirectement à cause de l’allaitement.. Merci par avance de vos réponses..

  21. Alice

    Merci pour ce retour et vos réponses sur facebook. Ca me regonfle le moral. Je vais discuter avec la nounou et vous dirai si cela évolue dans le bon sens! En tous cas merci!

  22. Maria

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce magnifique blog qui répond en partie à toutes mes inquiétudes.
    Je vais reprendre le travail dans un mois lorsque mon bébé aura 7 mois. Pour l’instant, nous commençons tout juste la diversification et il tête entre 5 et 8 fois par jour. Il fait de longues nuits de 20h à 7h mais n’a aucun rythme en journée, peut têter parfois toutes les 2 heures parfois toutes les 4 heures. Les siestes aussi sont très anarchiques, celle du matin passe bien puis c’est très aléatoire. Lorsqu’il fait la sieste l’après-midi il a besoin de têter avant de s’endormir (même si il a tété il y a moins d’une heure).
    Je vais reprendre le travail 3 jours par semaine de 8h à 17h et pourrait maintenir la tétée du matin et celle(s) du soir les jours de travail. Je ne sais pas du tout quoi dire à la nounou sur son rythme d’alimentation, quelles quantités de lait lui laisser? Elle me demande combien de biberons lui donner, vers quelle heure et je n’en ai aucune idée. Je sais qu’il tète aussi pour s’apaiser, s’endormir, par besoin de succion mais refuse la tétine donc la nounou n’aura pas de quoi le faire patienter. Lorsque je m’absente, il prend bien le biberon de lait maternel avec son papa et boit ce qu’on lui donne, peu importe la quantité. Si il lui donne 50 ml, il les prend sans réclamer plus, si on lui donne 200ml il les boit aussi, donc ça ne me donne pas plus d’indications sur ses besoins en quantité.
    De plus, il sera un peu plus diversifié. Est-ce que la nounou peut remplacer le lait du midi par un repas uniquement solide les jours de travail?
    Merci pour vos précieux conseils.

  23. Véronique

    Bonsoir,
    Merci infiniment pour ce blog si riche, et qui m’a rassurée plus d’une fois depuis le début de mon aventure de maman allaitante. Il est un soutien précieux !
    Mon bébé de 4 mois 1/2 est gardé par une assistante maternelle depuis 2 semaines, 4 jours/semaine (il est avec moi le mercredi). Elle lui donne mon lait au biberon. La 1ère semaine (adaptation, soit une semaine complète de 5 jour), après une journée de mise en route, tout s’est très bien passé. Cette semaine il a eu un mal fou à accepter le biberon le lundi et le jeudi, c’est-à -dire après 1 ou 2 journées avec moi, donc au sein exclusivement.
    L’assistante maternelle me dit qu’il lui fait de la peine, qu’il vaudrait peut-être mieux le sevrer. Après discussion nous avons décidé qu’avec son papa nous continuerions à lui donner 1 bib par jour quand il est avec nous afin de faciliter les transitions.
    1er test ce week-end donc Samedi il a tout juste accepté de boire 40 ml avec son papa. Aujourd’hui il a refusé le bib proposé par son papa mais a bu 90 ml quand je le lui ai proposé. Nous attendons impatiemment de savoir comment cela va se passer demain avec la nounou
    Il me semble clair qu’il a plus besoin de sa maman que de son sein 😉
    Je précise que durant l’été il a eu plusieurs fois l’occasion de prendre un bib avec son papa alors que je devais m’absenter et que cela n’a jamais posé de problème.
    Il est sans doute perturbé par ses débuts chez la nounou (qui est douce, patiente, et lui explique très bien les choses).
    Si vous avez des conseils pour adoucir cette transition je suis preneuse !
    Merci encore pour toutes vos précieuses informations !

  24. bonjour,

    je suis maman d’un petit de 3,5 mois que j’allaite exclusivement.
    Il est depuis la semaine dernière en adaptation chez la nounou. Jusqu’à maintenant il n’avait pris que 2-3 biberons de mon lait avec moi… là il a bu chaque jour environ 100ml. Je crois que la nounou angoisse un peu qu’il refuse le biberon… elle souhaiterait que je lui donne plus souvent le biberon (c’est à dire lui donner 3 biberons dans la journée par exemple le week end) pour qu’il s’habitue. Je suis pas très prête pour cela car mon choix et d’allaiter mon fils donc quand je l’ai, j’aime le mettre au sein.
    Qu’en pensez vous ? que puis je dire à ma nounou ? mon fils peut il comprendre que le sein c’est maman et le biberon c’est nounou ? Merci

    • @Claire
      Oui c’est tout à fait cet argument que vous pouvez utiliser : pour un bébé c’est clair si quand maman est là il tète, quand elle n’est pas là il prend le biberon.

  25. Bonjour,

    je reprends le travail dans un mois, ma fille aura 5 mois. Elle est allaitée exclusivement mais au biberon car je tire-allaite. J’ai commencé à faire des réserve de lait au congélateur. J’ai peur de manquer de lait lorsque je vais reprendre mon travail car je ne tirerai plus que 3 fois par jour contre 6 actuellement. Quel quantité de lait dois-je donner à la nourrice qui gardera ma fille durant 7h?

  26. j’ai trouvé ces documents qui me semblent très intéressants, je suggère qu’il est également important de sensibiliser les assistantes maternelles afin qu’elles ne refusent pas les mamans qui peuvent venir allaiter leur enfant à midi (idéalement proposer une alternative au canapé du salon car moins d’empiètement sur leur espace privé!)! :

    http://www.rpfc.fr/espacepro/wp-content/pdf/ALMOGA_2013.pdf

    et
    http://www.consultants-lactation.fr/membres/memoires/memoire_pascaline_ducatez.pdf

  27. gabrielle

    Bonjour,
    Je lis avec attention tous vos articles, c’est très intéressant !
    Comment faire quand BB refuse tasse à bec, DAL… ? Il boit au biberon et refuse le sein ! Je ne sais plus quoi faire… Faut-il insister avec la tasse à bec ? (qui a un système anti fuite, mais que l’ont peut enlever)…
    Merci d’avance et bon noel.

    • @gabrielle
      Il a 4 mois, c’est ça ?
      A vous de sentir ce qui est important pour vous : si c’est très important qu’il prenne le sein, alors oui vous pouvez supprimer le biberon et insister avec la tasse à bec

  28. claire83

    Bonjour et bonne année!

    Je vais faire garder ma petite de 2 mois prochainement et m’interroge sur la conservation du lait que j’ai préalablement tiré et congelé.

    Une fois décongelé au frigo (la veille), je vais le transporter chez la nounou (Environ 30 min dans un sac réfrigéré avec pains de glace).

    Qu’en est il des biberons qui seront entamés ? Pourra t elle les reutiliser pour le prochain repas? Je tout des informations contradictoires sur le net.

    Par ailleurs qu’elle quantité de lait dois je prévoir pour une journée de garde de 8h (Sachant que je l’allaite le matin le soir et la nuit).

    Merci beaucoup

    Envoyé depuis un mobile Samsung.

    • @Claire
      Je vous suggère plutôt de transporter votre lait congelé, ce serait plus sûr.
      Un biberon de lait décongelé entamé ne peut pas être gardé.
      Pour les quantités de lait, je vous suggère cet article : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/quantite-de-lait-bue-par-un-bebe/

      • claire83

        Merci pour la réponse. Si je transporte les bib avec un sac isotherme et des pains de glace, ils resteront congelés?
        La nounou devra donc prendre le temps de les décongeler et jeter le surplus (biberons de 110ml en moyenne); et non garder pour le repas suivant.

        • @Claire
          Oui, pour une demi-heure, ils resteront congelés.
          Oui la nounou pourra les décongeler en plaçant les sagets dans un bol d’eau chaude, ça va assez vite et oui elle jettera ce qui ne sera pas bu.

  29. GHAFOURY

    Bonjour et tout d’abord, merci beaucoup pur ce blog, très très intéressant.
    Je suis mère d’un enfant de 13 mois que j’ai allaité jusqu’à ses 11 mois. Je connais cette crainte de manquer de lait, j’ai toujours sollicité ma production avec le tire lait et par périodes les coquilles silicone de chez NUK pour être sûre que mon enfant ne soit jamais affamé.
    Aujourd’hui je suis assitante maternelle débutante, et je vais être amenée à garder un bébé nourri au sein. Je pense qu’on ne doit JAMAIS faire culpabiliser une maman sur son allaitement, au contraire, on doit encourager, coacher, donner des conseils constructifs, faire preuve de patience et de compréhension pour bébé qui se retrouve à devoir troquer la journée un sein chaud, doux et parfumé de sa maman pour un biberon! l’adaptation se fera de toute façon, même s’il faut passer par des journées de refus total ou partiel. En fait, je suis surprise de certains témoignages qui évoques des pressions et des désapprobations de la part de leur assistante maternelle, sûrement qui n’a jamais allaité… Soyez confiante en votre allaitement et en votre bébé, il aura vite compris que quand c’est maman, c’est le sein et quand c’est qqun d’autre, c’est le biberon. Effectivement, autoriser la maman a venir allaiter chez la nounou sur le temps du midi est un très bon compromis pour bébé, quand c’est possible, en tout cas c’est ce que je vais proposer à la maman, merci du conseil.

  30. Bonjour,

    Je suis ass mat, et je m’occupe depuis peu d’une petite fille allaitée. Je cherchais des renseignements car le bib est une vraie cata, et je m’inquiétais beaucoup. Je ne pensais pas que ce serait si difficile! Vous venez de m’ôter pas mal de culpabilité et d’idées fausses.

    Je vais m’armer de patience et de douceur.

    Merci pour les conseils.

  31. Alors, hier j’ai eu la petite toute la journée. Les autres fois,ça n’avait été que quelques heures, mais j’avais pu voir que je gaspillais beaucoup de lait, surtout que j’ai lu ici qu’il fallait jeter le lait si le bib avait été entamé.

    J’ai donc proposé très peu de lait, à chaque fois qu’elle réclamait.
    Mais quelle lutte! On dirait que cette petite se bat littéralement avec le bib. Je lui présentais la tétine, sans forcer, elle la prenait puis repoussait mes mains, le bib, puis revenait…Quelle force chez ce bébé de 2 mois.

    Bref, les 4 1ers bib ont été refusés après une dure bataille, pendant laquelle je suis restée neutre et calme, simplement encourageante (même si intérieurement c’était un peu la panique ;))

    Et miracle, pour le 5ème, elle s’est calmée et a fini par téter tout tranquillement, longuement mais comme il faut les…20ml qu’il me restait. Mais comme le départ était proche, ça a suffit et j’ai retrouvé un bébé apaisé, calme et tranquille.

    Les autres jours, elle avait parfois bu, mais dans l’énervement, il en coulait à côté plus que dans sa bouche, elle finissait trempée!

    C’est pour ça que je pense que le bib d’hier soir est une grande victoire. Je sais que la façon de téter un sein et une tétine est différente (j’ai allaité mes enfants), je pense qu’elle a trouvé…

    Verdict tout à l’heure…

    • @Martine
      Un grand bravo à vous pour votre calme !!!
      Un biberon entamé doit être jeté uniquement s’il s’agit de lait décongelé. S’il s’agit de lait frais, vous pouvez le remettre au frigo pour le repas suivant.
      Bonne journée !

  32. leeloo95

    Coucou et merci pour cet article. Maman allaitante, ma fille de 7 mois aujourd’hui est gardée chez une nounou depuis qu elle a 4 mois et demi. Elle a toujours refusé le biberon au point que la diversification a du se faire a ses 4 mois . Aujourd’hui elle refuse tjs un biberon de lait (car elle arrive à boire un peu d eau) et se nourri matin et soir au sein et la journée de repas adapté à son âge qu elle mange avec appétit et depuis peu elle prend goût au laitage. Deuxième bébé tres différent du premier mais l assistante maternelle et moi avons bcp discuté et cette situation n a pas généré de stress particulier ! bonne soirée

  33. Dreocita

    Bonjour et merci pour ce blog !! Je vous écris car je suis très inquiète…ma fille va avoir 3 mois dans quelques jours et elle fait depuis 3 jours son adaptation chez sa nounou. Elle est allaitée exclusivement depuis sa naissance. Nous avons fait les premiers essais biberons à ses 3 semaines mais elle les refusait. Nous avons attendu avant de recommencer, pensant qu’elle était trop petite et pour ne pas la bloquer définitivement sur ce biberon. Depuis janvier nous réessayons, avons essayé de multiples tétines, avec son papa, ses grands parents, avec mon lait, avec du lait en poudre.. rien à faire,elle n’a jamais rien pris sauf à la pipette que nous ne voyons pas comme une solution. La nounou est très inquiète de la laisser sans manger de nombreuses heures car avec elle aussi pour le moment, elle les refuse. Saif que bientot elle passera des journees de 8 à 10h avec elle.. J’essaie de la rassurer en lui disant que ma fille ne se laissera pas mourir de faim et qu’elle a sans doute encore besoin de temps… j’essaie de mon côté de rester zen pour ne pas communiquer cette inquietude à ma fille…alors que cette situation m’inquiète pourtant beaucoup. Mais la nounou bien que pleine de bonne volonté me fait sans le vouloir culpabiliser de la laisser sans manger pendant plusieurs heures…et je ne peux pas retarder ma reprise… je ne sais plus quoi faire…devons nous avec son papa continuer d’essayer les biberons lorsqu’elle est avec nous, malgré ses refus systématiques ? Seule la nounou à réussi à lui donner une fois environ 30 ml au biberon et pipette… que conseiller à la nounou ? J’espère être compréhensible et d’avance merci pour vos conseils…

    • @Dreocita
      Vous pouvez dire à la nounou de continuer à lui proposer le biberon, sans forcer et sinon de donner à la pipette pour le moment. Elle va bien finir par y arriver.

  34. Amélie

    Bonjour,

    Je suis maman allaitante et assistante maternelle.
    Mon fils a 16 mois et depuis 4 jours j’ai commencé l’adaptation avec un petit garçon de 4 mois. Hier c’était le premier biberon, et ce fut un échec.
    Aujourd’hui il restait une heure supplémentaire, et il n’y a pas vraiment eu de mieux.
    J’ai essayé le biberon, la tasse à bec, le verre et la paille.
    Cela m’ennuie pour ce petit bout qui a faim, d’autant plus que vendredi nous commençons les journées de 10 heures… Et mon fils vit très mal le fait que ce petit garçon pleure et refuse de manger, il vient me voir et me réclame la têtée…
    C’est assez perplexe comme situation, je me demande si je fais quelque chose de mal…

    • @Amélie
      Vous ne faites rien de mal ! C’est juste que ce petit garçon a besoin de temps pour apprendre. Vous pouvez prendre le temps de le rassurer au maximum, ne pas forcer et il va y venir !

  35. Bonjour,
    Je dois reprendre le travail dans 15 jours et faire garder ma fille de 2 mois 1/2 par une assistante maternelle (que je n’ai pas encore trouvé…). Je souhaitais savoir quelle était la meilleure façon de préparer cette séparation et les repas. Actuellement c’est allaitement maternel exclusif à la demande. Il n’y a pas de journée type, elle tête ce qu’elle veut quand elle veut. Nous avons eu recours quelques fois au biberon, qu’elle refuse la plupart du temps mais accepte parfois, probablement quand elle a vraiment faim. Faut-il l’habituer à la maison avant ?
    Dois-je prévoir du stock ? congelé, frais ? Combien de temps avant ?
    J’ai un tire-lait Medela Symphony loué à la maison et j’hésite entre le Swing et l’Harmony pour le travail.
    Merci par avance de votre aide. Votre site une une mine d’information!

  36. J’ai une question qui me vient. Pensez-vous qu’il me faille 2 tire-lait, un à la maison et un au travail (je vais reprendre 3 jours par semaine jusqu’en juillet, ma fille aura près de 9 mois à ma reprise à temps plein) ou un seul que je transporterai ?
    Encore merci de votre aide

  37. Bonjour,
    Merci pour ce site et vos conseils!
    Je crois que depuis 3 mois je lis et relis les mêmes choses… ma fille de 4 mois et demi refuse le biberon. J’essaie depuis ses 1 mois et demi de lui donner de temps en temps des bib de mon lait (elle est allaitée exclusivement) et c’est un échec cuisant à chaque fois!
    Je reprends le travail dans 1 mois et demi et c’est une source d’angoisse de me dire qu’elle ne pourra pas manger.. ( mon fils de 4 ans, allaité jusqu’à ses 1 an, a bien voulu des bib alors ça me rend vraiment perplexe).

    Puis, l’allaitement « long » en France, c’est compliqué. Passés les 3 premiers mois, on passe pour des extraterrestres que ça soit auprès de corps médical ou de certaines assmat !
    Mon pédiatre me conseille de passer au lait infantile dans le biberon (paraît il que ça marche bien d’après lui) et la plupart des assmat que j’ai rencontré me disent qu’il faut sevrer ma fille… ma fille pleure quand elle passe dans les bras d’une assmat qu’elle ne connaît que depuis 5 min, c’est à cause de l’allaitement…
    J’avoue que je pousse un coup de gueule mais je suis une mère stressée par sa reprise du travail dans une société où l’allaitement est considéré comme archaïque et contraignant, alors que pour moi c’est la meilleure chose pour ma fille.
    Et les médecins et assmat me font me sentir une mauvaise mère car je ne veux pas sevrer ma fille!
    #mafilleneveutpasdebib

    • @Sophie
      Votre fille a un comportement entièrement normal ! Et je comprends votre coup de gueule !
      Maintenant, il reste à trouver une assistante maternelle qui comprenne réellement les bébés et ne s’inquiète pas d’un bébé qui refuse le biberon. Je vous assure que ça existe ;-).
      Bon courage !

  38. Merci Veronique pour votre réponse!
    Une petit conseil au passage car je me mets à douter : pédiatre, belle maman, assmat me conseillent d’insister tous les jours avec le biberon.
    Moi je ne suis pas d’accord, je me dis que ça me stresse et donc ça doit stresser ma fille, qu’en pensez vous ?

    • @Sophie
      Que vous avez raison ! L’allaiter tranquillement quand vous êtes là et l’assistante maternelle lui propose sans forcer quand vous n’êtes pas là .

  39. Emilie

    Bonjour,

    Je vais reprendre le travail d’ici 2 semaines et compte continuer l’allaitement exclusif. Mon bébé de 11 semaines est à 4 voire 5 tétées par jour et faut des nuit de 10/13h. Je vais commencer à tirer du lait pour le congeler et compte tirer au tire lait manuel pendant ma pause déjeuner. Je pense lui donner le sein avant de partir le matin à 7h et donner 3 biberons à la nounou pour environ 10h 13h et 16h. Je retrouve ma fille vers 18h. Il y a 2 jours semaines ou je lui laisserai à 11h et ne la retrouverai qu’à 21h… je ne sais donc pas comment faire pour la tétée de retrouvaille? De plus, combien donner en quantité à la nounou??
    Merci d’avance je suis un peu perdue et je tiens vraiment à mon allaitement.

    • @Emilie
      Vous pouvez laisser trois biberons de 150 ml, proposer une tétée à 18h et une au coucher. Il faut tester et adapter en fonction de ce que manifeste votre fille.

  40. Aurélie

    Bonjour,

    Nous avons commencé l’adaptation chez la nounou pour mon fils qui a 8 mois. Il mange des purées depuis ses 6 mois et il aime bien ça. Il est aussi allaité et s’endort essentiellement au sein.
    Sa nounou est très gentille mais c’est compliqué pour elle de l’endormir puisqu’il cherche le sein. Il fini toujours par s’endormir de fatigue en pleurant et seulement dans la poussette. Elle me dit qu’il faudrait arrêter la têtée qui l’endort pour qu’il puisse s’endormir seul dans un lit. Je trouve que le déposer chez une nounou et en plus arrêter les têtées feraient trop de changement d’un coup pour mon fils.
    Que pouvez-vous me conseiller?
    Merci.

    • @Aurélie
      Les enfants allaités s’endorment en général au sein et apprennent à s’endormir autrement sur le lieu de garde. En fait, avec de la patience, il va apprendre à s’endormir autrement avec la nounou.

  41. Élisabeth

    J’ai repris le travail cette semaine, j’essaie (avec difficulté pour l’instant) de laisser 4 biberons de 125ml à la nounou pour 10h de garde de mon loulou de 3 mois. Mais ce weekend, mon fils est très demandeur du coup : j’ai moins de lait l’après midi, du coup samedi à partir de 17h30, après une tétée normale, il s’est mis à s’agiter, il n’avait pas la patience d’attendre l’afflux de lait. Seul moyen, le bercer entre 20 minutes et 3/4 d’heure pour que l’expression manuelle sorte quelques gouttes et l’appâter comme ça. Ça a été difficile jusqu’au coucher (21:30) où il s’est endormi​ sans la tétée habituelle, puis réveillé plus tard pour manger (heureusement j’avais refait le​ stock de lait et de patience). Ce dimanche, pour éviter la crise (et aider à la lactation) je lui propose au moindre début d’agitation, ce qui nous mène à des tétées très rapprochées (1h30) alors qu’il les espacait plus avant. Mais au moins je ne le sens pas (encore) frustré comme hier.
    Mes suppositions :
    – pic de croissance :il n’a jamais eu d’autres symptômes que cette frénésie de téter pour les autres pics, donc plausible
    – confusion sein tetine : sa technique est bonne, donc plutôt une confusion de préférence. L’afflux est immédiat au biberon alors qu’il faut téter à vide 1 ou 2 minutes avant que le débit arrive au sein. J’ai bien dit à la nounou de faire des pauses pendant le biberon, elle le fait mais peut être pas assez, je reverrai avec elle la position de tétée et la durée aussi, pour marquer la différence.
    – répartition des apports en lait dans la journée : les 2 biberons de 125ml dans l’après midi ça fait beaucoup, je n’arrive pas à tirer l’équivalent pour l’instant. S’il a pris l’habitude de manger plus alors que je ne produis pas autant dans ces créneaux horaires, ça explique sa frustration. J’espère que ses tétées fréquentes et le tirage au boulot vont permettre de modifier mon planning de production. Je serais aussi tentée de remplacer les 2*125 de l’après midi par 90+90+70. Ça correspond plus à ma production, et si quand je le retrouve les 70 n’ont pas été encore bus, c’est moins de pression pour tirer mon lait (parce que bébé restera toujours plus efficace).
    Qu’en pensez vous ?

    • @Elisabeth
      J’en pense que vous avez raison 🙂
      Et les tétées fréquentes en journée sont, de plus, tout à fait adaptées à la chaleur de cette période.

  42. Marie.gini

    Bonjour , mon enfant est gardé en nounou , depuis quelque temps une maman qui allaite impose à la nounou de venir 1h par jour pour allaiter son fils de 6 mois,
    Pas d heure fixe, pendant la sieste.
    J ai allaite mes enfants jusqu a 6/7 mois en travaillant , j ai toujours tirer mon lait pour la nounou. Peut on imposer une visite à tout heure Chez la nounou ? Bloquant sortie, activités Des enfants ? Nounou , parents, on est tous dans l impasse

    • @Marie
      Bonjour,
      Je trouve votre message à mon retour de congés.
      C’est un accord entre la mère et la nounou. Donc tout est affaire de discussion et si la situation ne vous convient pas, vous avez la possibilité d’en discuter avec les parties concernées.
      Si elle vient pendant la sieste, elle ne bloque pas d’activités ou de sorties il me semble.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *