Allaiter et travailler : le témoignage de Nathalie

Je m’appelle Nathalie, j’ai 34 ans et je suis la maman de Léa qui a maintenant 4 ans 1/2 et qui a été allaitée 18 mois, elle s’est sevrée toute seule et la maman de Charles qui a 8 mois, je l’allaite toujours à ce jour. J’habite en Normandie.

  • Quel choix avez-vous fait au moment de la reprise du travail : sevrage ou poursuite de l’allaitement ? Pourquoi ?

J’ai continué l’allaitement à mes deux reprise de travail car c’est déjà super dur de laiser ses petits bouts, je ne pouvais pas arrêter l’allaitement et puis de tout les laits de toute la terre, c’est mon lait le meilleur pour eux. Je me suis toujours dit « tant que ça fonctionne bien, j’ai aucune raison d’arrêter ».

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

Le tire-lait est devenu mon ami !! J’ai loué un tire-lait électrique et je tire mon lait en journée pour le donner le lendemain. Mon patron me laisse le temps nécessaire et j’ai la chance de revenir chez moi car j’habite juste à coté de mon travail.

  • Quelles ont été vos principales difficultés ?

Pour Léa pas de problème mais pour Charles je fais des mastites à répétition, je me sens plus fatiguée, c’est assez dur de concilier travail, maison (mon mari a de grandes journées de travail). En plus Charles, contrairement à Léa, tête pas mal la nuit… Charles a eu un peu de mal avec le biberon chez la nounou mais avec un peu de patience, il a fini par boire mon lait au biberon.

  • Quels ont été vos meilleurs moments ?

Se retrouver le soir et se regarder dans les yeux pendant la tétée, c’est vraiment magique cette relation.

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux mamans qui doivent faire un choix dans les semaines à venir ?

Surtout essayer, moi avant d’essayer le tire-lait, je disais, jamais je ferais ça et puis finalement ça se fait bien.

  • Ce serait à refaire, vous referiez le même choix ? Que changeriez-vous ?

Je ferais exactement la même chose , je ne saurais même pas donner le biberon !!!

Articles en rapport :

 


1 Comment

  1. Martine

    beau témoignage, merci!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *