Travail et allaitement : le témoignage de Nadège

J’ai repris le travail, chez moi, début septembre. En plus de Morgan, je garde un petit garçon de dix-huit mois et deux filles de quatre ans après l’école.

Pour moi, la question du sevrage ne s’était pas du tout posée ! Mais malgré tout, je dois parfois jongler entre essayer de donner une tétée tranquille qui tombe avant la sieste, et un petit de dix-huit mois qui lui a déjà dormi, est en pleine forme et pas forcément calme !

J’ai quand même la chance d’avoir un bébé qui est imperturbable face au Lolo de sa maman!

Mon meilleur moment, c’est au début quand les filles me regardaient, intriguées ! « Mais il fait quoi ? Et bien il boit le lait ! Et ça a le goût du cacao ? Et si tu manges des épinards ton lait il est vert ? »

J’ai adoré leur expliquer, leur transmettre cette manière de faire, me dire que de voir ça, pour ces petits bouts c’est naturel ! Et maintenant, au milieu d’un jeu, il arrive que Morgan réclame, je le mets au sein et les enfants n’y prêtent plus attention… Et je me dit que c’est une petite victoire !

Quel bonheur pour moi, car avec Louane, j’ai repris le boulot elle avait dix mois et a l’époque je travaillais dans le commerce. A trente kilomètres de la maison ! Je devais tirer mon lait la journée dans des conditions exécrables je perdais trente minutes à tout désinfecter ! (un bout de tabouret à côté des toilettes, hyper glauque !)

Je rentrais épuisée ! Et la nuit Louane réclamait encore de temps en temps je n’arrivais plus à la satisfaire… J’ai tenu presque deux mois comme ça à pleurer en donnant la tétée parce que ma Loulou s’énervait à tirer longtemps et que rien n’arrivait ! Et à me dire que cette aventure était finie… Mon sevrage avec ma fille a été brutal et douloureux… J’ai mis beaucoup de temps à en faire le deuil.

Voilà , c’est à peu près tout à part dire que je mesure la chance que j’ai de pouvoir dire que j’ai toutes les cartes en main pour allaiter le plus longtemps possible tout en travaillant sereinement !

Surtout à toutes celles qui reprennent le boulot, soyez encore plus soutenue et entourée pour continuer à allaiter, informez vous aussi sur vos droits, car oui nous en avons, nous, allaitantes !

Nadège 29 ans, assistante maternelle. Maman de Louane 4 ans et du petit Morgan 4 mois.

Articles en rapport :

 


5 Comments

  1. Emmanuelle

    C’est très émouvant, ce témoignage… et ça prouve qu’on peut s’occuper de son enfant et de ceux des autres simultanément. J’avais été révoltée d’apprendre qu’à la crèche de ma ville, les assistantes maternelles ont l’obligation de faire garder leur bébé dans une autre structure que celle dans laquelle elles travaillent, j’avais trouvé ça parfaitement incohérent et inhumain.

  2. stephanie salani

    j’étais nounou aussi et j’ai repris le travail quand ma fille avait deux mois et demi, je gardais alors deux garçons de un an, c’était le feu à la maison j’étais épuisée mais le bonheur de pouvoir continuer de m’occuper de mon enfant de la façon qui me convenait me donnait des ailes. Je continue de l’allaiter aujourd’hui encore et tant qu’elle le voudra, elle a 22 mois. J’ai aussi vu des nounous de crèche devoir faire garder leurs enfants ailleurs, au secours! A titre informatif l’écharpe de portage m’a été d’un grand secours pour m’occuper des grands et rester dispo pour un bébé très demandeur. Personnellement je suis pour que les mamans de petits bébé puissent aller bosser avec leur enfant en écharpe, je suis sure que c’est possible…

  3. Emmanuelle

    Stéphanie : je confirme, on peut bosser avec un enfant en écharpe. Avec mes deux aînées, j’ai fait des réunions et même des cours, quasiment jusqu’à leurs 12 mois, et je compte faire de même avec Numéroter (5,5 semaines). Les collègues sont contents, puisque je continue à assumer mes responsabilités même pendant un congé mater, ou quand les enfants sont malades… ou en dépit du manque de nounou. Et puis bizarrement, ça change l’ambiance au boulot, un bébé (j’ai même donné des tétées sur mes pauses de cours ou en plein jury, sans provoquer le moindre scandale)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *